Ma voiture a été vendue il y a 25 jours, l'acheteur a explosé une durite et le joint de culasse, il souhaite que je participe au frais, en a-t-il le droit ?



tromper
Cette question a été posée par tromper, le 25/04/2012 à à 06h39.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Voiture.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses 1 à sur 82

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 tromper a écrit [25/04/2012 - 06h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
tromper

CT ok et vidange faite par un pro. Ou est ma responsabilité ?




 oyster a écrit [25/04/2012 - 07h56 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
oyster

Je crois qu'un accord de participation est plus rentable qu'un proçés .
Cependant le controle technique ne mentionne pas une fuite d'eau lors de la prise des gazs pour le test antipollution qui se fait "moteur en marche"...
Le médiateur devrait en tenir compte ,et, une participation parait probable à moins de pouvoir obtenir une déclaration écrite du bon état lors du passage dans son atelier...




 Mana a écrit [25/04/2012 - 08h46 ]  
Mana

Pourquoi devrait-il participer aux frais ? Il a vendu sa voiture en bon et due forme, avec un contrôle technique OK, dans les règles, après si le joint de culasse lâche 25 jours après l'achat c'est peut-être juste la faute à pas de chances, le vendeur n'est pas responsable et ça m'étonnerait que l'acheteur commence à partir dans un procès en sachant combien ça coûte.

Si le vendeur a fait la vente dans les règles, l'acheteur ne peut plus rien contre lui, enfin, c'est comme ça que je le vois... En plus pour refaire un joint de culasse c'est pas donné...




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 papiguy a écrit [25/04/2012 - 09h58 ]  
papiguy

Sauf convention particulière, une vente entre particuliers se fait sans qu'une garantie soit accordée à l'acheteur, comme dans le cas d'une vente faite par un professionnel.
Le seul cas qui pourrait donner lieu à participation du vendeur ou même à annulation de la vente, est la découverte d'un vice caché.

L'éclatement d'une durite est probablement la conséquence de la détérioration du joint de culasse ou de la culasse elle même. Or cette détérioration ne peut se produire que s'il y a un échauffement excessif du moteur, par manque d'eau ou d'huile, ou si la culasse, ou les vis de culasse, comportaient un défaut (défaut de fonderie pour la culasse ou de traitement thermique pour les vis). Dans les deux cas une alarme doit s'allumer au tableau de bord. Ce fait ne peut passer inaperçu et l'acheteur peut légitimement penser qu'il a été trompé, la vente ayant été motivée par cette panne dont le vendeur ne voulait pas assumer la charge.

Cependant, lors du contrôle technique, une vérification des gaz d'échappement a été faite et une présence excessive de vapeur d'eau provoquée par la défaillance du joint de culasse aurait dû alerter, ce qui n'a pas été le cas (sauf si lors d'une vérification trop hative le moteur n'a pas été porté à une température suffisante). Le processus de rupture du joint de culasse était probablement en route lors de la vente, mais pas à un stade suffisamment avancé pour que le controleur technique puisse s'en rendre compte. La vérification de l'état interne du moteur ne fait d'ailleurs pas partie des obligations du contrôleur technique.

En définitive seule une expertise du moteur pourrait éventuellement permettre de déterminer si le processus de rupture du joint de culasse était en route lors de la vente et à quel stade. Certaines voitures enregistrent les alertes et la vérification de l'ordinateur de bord peut renseigner.




 tromper a écrit [25/04/2012 - 11h58 ]  
tromper

Merci pour ces réponses, mais la voiture est passé chez le concessionnaire FORD, une semaine avant pour vidange et je leur ai demander de faire un contrôle ordinateur de bord enfin avec la prise qui se branche en dessous le volant, de ce diagnostique rien n'en n'est sorti. Je pense malheureusement pour l'acheteur que c'est la faute a pas de chance, a t'il vérifier les niveaux depuis la vente ?? Je comprends parfaitement son PB mais si dans un mois il crève un pneu, je paie aussi ??? Autant que je reprenne la voiture et la mette à la casse et que je lui rembourse. C'est un peu facile que ce soit toujours le vendeur qui trinque, non ??




 cochise_fr a écrit [25/04/2012 - 20h28 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf à prouver (il ne suffit pas de le dire) que le vendeur connaissait la faiblesse des pièces incriminées AVANT la vente, ce qui n'est pas facile à prouver, le vendeur n'a aucune responsabilité, quand bien même il aurait eu un souci au bout de la rue le jour de l'achat.

Il sera facile de dire qu'en 25 jours, il peut s'en passer des choses.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Wisty a écrit [25/04/2012 - 23h12 ]  
Wisty

Bonsoir,

Si la voiture a été vendue dans l'état où elle se trouvait, mais stipulé sur la facture.
Normalement l'acheteur n'a rien à réclamer, si c'est lui qui a fait sauter la durite et le joint de culasse. ;-)




Wisty


 dette a écrit [26/04/2012 - 11h29 ]  
dette

Bonjour tromper,

Voici le lien des codes civils concernant la "vente d'un véhicule de particulier à particulier" .

http://www.motoservices.com/achat/article-1641-1649-du-code-civil.htm




 papiguy a écrit [26/04/2012 - 12h09 ]  
papiguy

"Sauf à prouver (il ne suffit pas de le dire) que le vendeur connaissait la faiblesse des pièces..."
La Loi ne dit pas cela, le vice caché est constitué que le vendeur le connaisse ou non.

Ainsi que déjà dit, pour pouvoir mettre en cause la responsabilité du vendeur, il faudrait pouvoir prouver que des défauts, existant avant la vente, étaient de nature à provoquer la panne. Seule une expertise pourrait mettre en évidence ce ou ces défauts. Pour avoir rencontré ce type de problème, je peux affirmer que ce n'est pas évident (j'ai fait réaliser des analyses métallurgiques sur des vis de culasse, qui ont démontré, avec un petit calcul de résistance des matériaux, que le diamètre de ces vis était trop "juste". Le constructeur a d'ailleurs augmenté ce diamètre par la suite car mon cas n'était pas isolé.




 tromper a écrit [26/04/2012 - 12h10 ]  
tromper

J'ai bien pris connaissance du code civil précités. Cela veut dire quoi exactement vice caché ?? La durite a exposée et après qu'elle est ma responsabilité si la voiture a chauffée et entraîné la perte du joint de culasse. L'acheteur a peut être roulé avec la voiture alors que la durite avait déjà exploser. L'acheteur n'a peut etre pas fait s'est niveau d'eau depuis 25 jours. Comment je fais pour prouver que la voiture était saine à la vente a part avec un CT ok et une vidange faite par concessionnaire. Il faudrait exactement avoir la définition d'un vice caché car la franchement je ne suis pas. Ce véhicule m'a été vendu à moi même en août 2010 cela veut dire que je peux porter le vice caché au précédent proprio ? Exact ??




 papiguy a écrit [26/04/2012 - 12h35 ]  
papiguy

Le lien suivant répond à la question et donne des précisions sur la notion de vice caché.
http://www.auto-occasion.fr/achat-voiture/vice-auto-occasion.php
Il appartient à l'acheteur de prouver l'existence du vice caché et cela doit se faire dans le cadre judiciaire, car suspecter la mauvaise foi d'un vendeur ne suffit pas. Dans le cas qui nous occupe, des professionnels sont intervenus sur la voiture et le vice du consentement sera difficile à prouver.

Une chose me chagrine: pourquoi parler de vérification du niveau d'eau pour une voiture qui sort du garage ?




 tromper a écrit [26/04/2012 - 12h43 ]  
tromper

La voiture ne faisait depuis l'achat que des petits trajets, j'ai du faire 4000 km en un an et la l'acheteur fait 1000 km en un mois ce qui est son droit. Pour ma part les niveaux étaient bons car plusieurs acheteurs avaient vu la voiture avant et avaient pu le constater. Je pense malheureusement que pour l'acheteur c'est la faute à pas de chance, cela aurait bien pu m'arriver même en roulant peu. De l'aveu de l'acheteur par tel, il souhaite juste que je participe au frais occasionné mais sans faire expertiser la voiture. Je ne roule pas sur l'or, c'est bien dommage.
Je regarde votre lien et merci pour vos réponses qui me sont très utiles.




 cochise_fr a écrit [26/04/2012 - 19h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Attention, participer si peu que ce soit, c'est reconnaitre votre responsabilité et ce peut être un engrenage vers d'autres frais bien plus importants. Même par téléphone, votre conversation peut être enregistrée.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 oyster a écrit [27/04/2012 - 09h18 ]  
oyster

Il faut un certificat ou une attestation du garagiste ou de la personne qui réalise le CT que le moteur ne présentait pas de probléme de durite visible ou d'éléments sucesptibles laissant prévoir une casse proche à venir ...
Pourquoi ?
Car,il s'agit autrement de la parole de l'ex propriétaire contre le nouveau sans rien de plus...
Une trace écrite (et qui en fait n'engage pas le garagiste) est un élément concret qui confirme que vous n'avez pas vendu votre véhicule en cachant une dépense à venir....
Maintenant ,refléchissez bien qu'un procés est toujours d'un cout beaucoup plus important qu'un arrangement .
Essayez tout d'abord avec votre certificat rapidement pour montrer votre détermination.




 tromper a écrit [28/04/2012 - 08h22 ]  
tromper

Re bonjour a tous,

Voilà cela fait une semaine que l'incident c'est produit et je guette ma boite au lettre tous les jours pour savoir si je vais recevoir un recommandé ou pas. Combien de temps à l'acheteur pour procéder a une éventuel plainte ?? Car depuis une semaine lui et le garagiste auraient pu faire le nécessaire dans mon dos pour soit échanger des pièces ou autres. Moi vendeur j'attends et j'ai l'impression que le système et fait que pour l'acheteur, puis je lancer une procédure auprès de ma protection juridique sur le simple fait que l'acheteur voudrait éventuellement m'attaquer ? Merci pour vos réponses bien éclairées.




 papiguy a écrit [28/04/2012 - 09h36 ]  
papiguy

Un acheteur dispose de deux ans pour faire valoir un vice caché.
Cependant, sauf à ne pas utiliser la voiture, il ne peut, s'il veut exercer ce droit, faire réaliser aucune réparation sans intervention d'un expert mandaté par un tribunal.
Toute procédure judiciaire doit en effet être contradictoire et le défendeur tenu informé de toute action sur l'objet du litige.
Dans la mesure ou l'acheteur ne demande qu'une participation au frais et non la réparation complète du préjudice qu'il aurait subi, il reconnaît que la responsabilité du vendeur n'est pas totale. Dans ces conditions, il serait surprenant qu'il intente une action en Justice.




 tromper a écrit [30/04/2012 - 15h54 ]  
tromper

alors la c'est fort, l'acheteur m'envoi un SMS pour savoir comment l'on peut s'arranger. Il me dit dans une premier qu'il a contacté un expert, je lui réponds alors que j'attends son courrier pour pouvoir faire marcher ma protection juridique. LA je reçois un deuxieme SMS qui me dit qu'il ne lance pas de procédure mais qu'il souhaiterais que je participe au frais de réparation. En fait j'ai l'impression qu'il veut que je participe au frais car il estime que c'est normal. Si dans 2 mois il lui arrive autre chose, je paierais aussi, la justice est bien faite. Avec un peu de chance s'il lui arrive un accident de la route (je ne lui souhaite pas) et qu'il y a une victime, je devrais aussi payer.
Puis je lancer une procédure ??? je ne sais pour harcelement ou autre ....




 papiguy a écrit [30/04/2012 - 16h36 ]  
papiguy

L'acheteur veut tout simplement faire pression.
Un SMS ne vaut rien en Justice car rien ne peut prouver qu'il a été reçu et lu. De plus, une La solution la plus simple est de faire le mort.




 papiguy a écrit [30/04/2012 - 16h39 ]  
papiguy

Oups, j'ai mangé une partie de la réponse
...De plus, une expertise diligentée par une seule des parties ne vaut rien, et ne peut conduire qu'à une bataille d'experts si la deuxième partie conteste les résultats de l'expertise. En cas d'action en Justice, c'est le Tribunal qui désignera un expert.




 oyster a écrit [30/04/2012 - 17h05 ]  
oyster

Manifestement ,il est bon de garder les sms car si la réparation est faite sans une expertise commune ,il peut dire adieu à sa demande de participation des frais.
Il parait pas clair dans sa démarche !




 vidot a écrit [01/05/2012 - 12h46 ]  
vidot

Bonjour Messieurs, cela veut dire que si l'acheteur via son garagiste a fait procéder à n'importe quelles réparations, tout ceci avant de faire intervenir son expert et celui du vendeur alors il ne peut plus rien faire. C'est çà ??
Si c'est cela, effectivement il n'est pas clair dans sa démarche. Je commence a douter du bien fonder de la démarche de votre acheteur. Je crois qu'il essai simplement de vous rendre responsable de la panne, comme dit plus haut faire le mort.




 oyster a écrit [01/05/2012 - 14h12 ]  
oyster

En effet, il ne faut pas brouiller les pistes si on veut prouver son bon droit !




 tromper a écrit [07/05/2012 - 09h26 ]  
tromper

Bonjour à tous, Ça y est je viens de recevoir mon recommandé extra, donc si j'ai bien compris je contact dès aujourd'hui ma protection juridique, puis je prendre un expert personnel ??? L'acheteur m'a envoyé un devis des réparations avec dessous la preuve qu'il a déjà effectué une réparation dépose et repose durite après vidange circuit de refroidissement. Si j'ai bien compris tout vos mails, mon acheteur va à l'abattoir c'est cela ?? Il demande 3 choses, soit un arrangement, soit un procès et on s'arrange, soit je rembourse tout. tenez moi au courant, il y a urgence.




 cochise_fr a écrit [07/05/2012 - 09h42 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Oui, contactez votre protection juridique. C'est eux qui mandateront un expert si nécessaire.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 tromper a écrit [07/05/2012 - 09h45 ]  
tromper

Merci cochise, quelqu'un peut il me confirmer pour les réparations déjà effectué qu'il s'agit d'un vice de procédure ??




 papiguy a écrit [07/05/2012 - 12h35 ]  
papiguy

Un joint de culasse peut lâcher si une durite se perce. A l'inverse, un joint de culasse qui se met à fuir, provoque une surpression dans le circuit de refroidissement qui peut faire éclater une durite.
La durite ayant été remplacée et si la durite éclatée a été jetée, on ne pourra pas voir si c'est un défaut de la durite qui est à l'origine de la panne.

Par ailleurs, s'agissant de la vente d'un bien, il n'est pas certain que la garantie "protection juridique" de l'assurance automobile, éventuellement souscrite, couvre le cas. Il faut contacter son assurance.




 oyster a écrit [07/05/2012 - 16h16 ]  
oyster

Déja avec le controle technique ,et, la facture de FORD pour la vidange et le branchement de la mallette pour voir si vous aviez un défaut ceci est une preuve que vous n'aviez rien à cacher!
Mais, encore faut il concrétement joindre le refus de prise en charge par cet élément pour se préserver d'une suite ( peu probable) en considérant que la piéce incriminée est inexistante ce jour.
Enfin, en 25 jours ,il n'est pas interdit de soulever le capot d'une voiture pour controler les niveaux .
,joint de culasse ,et,durite cela peut faire une facture ,mais la garantie ne se fait que par un pro pour un véhicule d'occasion qui augmente aussi le prix pour sa marge ,et, l'achat ici se fait de particulier à particulier en l'état ...
Au pire voyez un conciliateur pour avis!




 papiguy a écrit [07/05/2012 - 16h41 ]  
papiguy

oyster,

1 - la responsabilité pour vice caché n'est pas liée à la volonté de cacher, mais à l'existence d'un défaut non apparent au moment de la vente.

2 - la pièce incriminée peut être effectivement la durite, mais aussi la culasse. L'absence de la durite éclatée vaudrait absence de preuve seulement si un défaut de cet élément était la cause première de la panne.

3 - que les niveaux aient été vérifiés après la vente n'est pas une preuve car c'est invérifiable sauf si cela a été fait par un tiers, facture détaillée à l'appui.

4 - La garantie par un professionnel ne se substitue pas à la garantie légale qui existe quelle que soit la qualité du vendeur, elle la complète, justifiant un prix plus élevé comme indiqué.




 cochise_fr a écrit [07/05/2012 - 22h51 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si la protection juridique de l'assurance automobile ne fonctionne pas, on peut faire fonctionner l’assurance responsabilité civile et sa propre protection juridique.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [07/05/2012 - 22h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Supposons, par exemple, que le proprio ait voulu voir ce que la voiture "avait dans le ventre" et ait poussé le moteur en zone rouge sans avoir fait les contrôles d'usage avant, et cela peut provoquer soit un éclatement de durite soit un joint de culasse (soit les deux).




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 tromper a écrit [08/05/2012 - 07h27 ]  
tromper

bonjour,

Après analyse du courrier de l'acheteur celui-ci demande simplement un arrangement avant expertise, il nomme l'article 641 du code civil qui dit je cite l'acheteur doit apporter la preuve du vice or il ne me joint qu'une estimation des frais a engager sur son vhl. Sur cette estimation figure la réparation et vidange de la durite. Serait a changer : culasse, pompe à eau, kit distri etc..... enfin presque le moteur entier. Aucune expertise, rien, j'ai contacter ma protect., pour eux ce n'est que de l'intimidation. Est ce quelqu'un d'entre vous a déjà lancer une démarche pour une procédure abusive ? Quels sont mes recours possible si je me sens harceler ?




 oyster a écrit [08/05/2012 - 07h45 ]  
oyster

Pour papiguy: oui vous avez raison sur le fond ,cependant ce certificat ou la facture prouve concrètement au médiateur ou au juge; la volonté de ne rien cacher lors de la transaction !
Maintenant je l'ai signalé au départ qu'une transaction est préférable au procès ,reste que nous ignorons le montant des travaux !
et, que dans ce genre de fait rien n'est certain sur la décision définitive ,aussi on ne fait pas un procés pour 1500 euros ( meme si on est certain d'avoir raison !...).
L'huitre et le plaideur !
OYSTER.




 papiguy a écrit [08/05/2012 - 10h24 ]  
papiguy

Sauf erreur de ma part, le kit de distribution n'a rien à voir avec la rupture d'un joint de culasse. Pourquoi ne pas en profiter pour remplacer le pôt d'échappement et dans la foulée les pneumatiques ?

Trois solutions:

- continuer de faire le mort et ignorer les lettres recommandées si elles viennent uniquement de l'acheteur

- si d'autres lettres arrivent, écrire une lettre recommandée avec AR disant par exemple, "j'ai pris bonne note de votre demande de participation aux frais de réparation de votre voiture. Contestant le bien fondé de cette demande, je transmet les pièces nécessaires à mon conseil afin de leur donner éventuellement la suite qui convient"

- demander conseil à un avocat. Une lettre recommandée écrite par un avocat devrait faire cesser ce harcèlement. Pour cela, les honoraires devraient être limités. Si le dossier d'expertise est suffisamment solide le plaignant sera débouté, et il sera possible de demander l'application de l'Article 700 qui fera payer les frais de justice (dont les frais d'avocat par le plaignant.

La partie est trop risquée pour l'acheteur (l'éventualité de devoir payer les honoraires des deux avocat plus les frais de procédure devrait le faire hésiter).


Pour oyster: l'application de la garantie légale définit une simple responsabilité sans faute. Cette responsabilité pourrait être requalifiée en "tromperie sur la qualité substantielle d'un produit" s'il y avait eu volonté avérée de cacher un vice connu affectant l'utilisation du véhicule.




 papiguy a écrit [08/05/2012 - 10h26 ]  
papiguy

Foutu système qui ne permet pas de corriger les fautes :-/




 tromper a écrit [08/05/2012 - 13h04 ]  
tromper

OYSTER, les frais s'élèvent à 2000 euros pour une durite qui aurait éclatée, vous dites que pour 1500 euros on ne fait pas un procès, je comprends bien votre point de vue, mais l'acheteur souhaite que je participe c'est qu'il n'a pas les moyens de payer et moi je devrais donc les avoir !!!! Je ne vends pas ma voiture pour le plaisir mais par utilité à la base.
Ensuite au début, les différents internautes m'ont dit que du moment où l'acheteur avait procédé à quelques réparations que ce soit, il ne pouvait rien m'arriver. La réparation de la durite a été effectué il y a maintenant 2 semaines, il est un peu facile en 2 semaines d'avoir changer les pièces si l'on est de mèche avec le garagiste, non ?? Car depuis 2 semaines aucun éventuels expert des 2 parties n'a vu la voiture. De plus ma conseil juridique me dit que temps que je n'ai pas reçu le courrier d'un expert mandaté, je dois faire le mort.
Subtilité, j'ai moi même acheté cette voiture en 2011, s'il y a vraiment vice caché reconnu par expert, je peux me retourner aussi vers l'ancien vendeur car après tout ce fameux éventuel vice peut dater de plus longtemps non ???




 cochise_fr a écrit [08/05/2012 - 18h26 ]  
cochise_fr

:-)Bonjour,
Par définition, un particulier n'est pas un expert en automobile....ni en autre chose d'ailleurs. Quand on achète à un particulier, il n'y a donc aucune garantie d'aucune sorte en dehors de la tromperie ou de l'escroquerie démontrée. Il appartient à l'acheteur de faire les tests de son choix et de poser les questions qu'il souhaite AVANT d'acheter. Dès l'achat conclu, il n'a plus aucun recours contre l'acheteur.

En 25 jours il a pu s'en passer des choses avec cette voiture, qui n'ont bien sur rien à voir avec le vendeur. Même s'il s'avère que l'acheteur a fait une mauvaise affaire, il ne peut en porter la responsabilité sur le vendeur......sauf bien sur s'il y a eu falsification, magouilles ou dissimulation volontaire.....ce qu'il faudra prouver, et ce qui ne sera pas facile à prouver. Un véhicule d'occasion est....d'occasion, donc vendu en l'état où il se trouve au moment de la vente. Son joint de culasse ou cette durite auraient lâché à 20km de chez vous que cela aurait été pareil. En principe, avant d'acheter un véhicule d'occasion, on l'essaye sur une distance suffisante pour la variété des situations possibles (pas en faisant le tour du pâté de maison) soit environ 50km. Si le vendeur refuse, on achète pas. Si on achète on assume.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/05/2012 - 19h04 ]  
papiguy

Faux cochise_fr,
Il faut relire le code civil (lien donné par dette au début de la discussion):
http://www.motoservices.com/achat/article-1641-1649-du-code-civil.htm

La garantie légale s'applique à toute vente qu'elle implique des particuliers ou des professionnels ou un mélange des deux, et ceci dans le cas de la découverte d'un vice caché..




 tromper a écrit [08/05/2012 - 19h16 ]  
tromper

merci pour vos réponses mais j'ai l'impression que des fois ces contradictoires. Je suis aller visiter un autre site pour plus d'info, ce forum précise qu'il ne faut faire aucune réparation de n'importe quelle nature avant d'affaire à un expert. Or la l'acheteur a déjà fait des réparations, je pourrais très bien me retourner contre le garagiste après tout, non ??
Pour moi et d'après vos infos, je pense que mon acheteur va au casse pipe, en tout cas merci d'avoir prit du temps pour mon souci.
je vous tiens au courant bien sur car je suis que beaucoup de vendeurs subissent ce genre d'histoire car j'ai plus l'impression que la loi est faite que pour les acheteurs et nous vendeurs ont subit. Je ne peux pas faire mieux pour vendre une voiture qu'un CT sans contre visite, et d'une vidange chez un concessionnaire, lequel m'a répondu que s'il y avait eu un problème lors du passage de l'ordi sur la voiture, ce dernier aurait signaler une erreur, voiture vendue 3 jours plus tard, non je ne peux pas faire mieux que cela. Encore merci.




 cochise_fr a écrit [09/05/2012 - 00h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce qui vous est arrivé, ou plutôt ce qui est arrivé à votre acheteur relève d'un mauvais usage du véhicule et sûrement pas d'un vice caché.
Une surchauffe du moteur peut avoir de multiples raisons, à commencer par le fait de pousser le moteur au delà de ses limites, ce qui ne sera jamais vérifiable sur le champ, et ce que le propriétaire ne reconnaîtra jamais. D'autre part, un joint de culasse faiblard aurait du émettre des signaux permettant de déceler le problème avant d'acheter. En 25 jours, il a pu se passer n'importe quoi.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/05/2012 - 11h21 ]  
papiguy

Vrai et faux à la fois cochise_fr,

Un exemple qui m'est arrivé quand j'ai acheté ma première CX diesel (2200). Après avoir fait environ 20000 km à allure modérée, j'ai fait un trajet de 300 km "plein pôt" sur autoroute (environ 135 km/h de moyenne) sans qu'aucun signe avant coureur ne se produise. Par la suite, comme je levais le capot assez souvent j'ai constaté une baisse du niveau de liquide de refroidissement dans le vase d'expansion. J'ai complété le niveau à plusieurs reprises et pensant à une fuite au niveau du joint de culasse, j'ai soumis la question au concessionnaire qui m'a affirmé catégoriquement que c'était impossible. Après avoir fait 70000 km supplémentaires, un parent garagiste a confirmé mes craintes. La cause était un diamètre insuffisant des vis de culasse (mis en cause par des analyses et un calcul simple) corrigé par le fabricant sur le modèle de moteur suivant.

Ma façon de conduire pendant ces 70000 km a été "légère", pas de surcharge du moteur ni de "choc thermique". La fuite n'a évolué que lentement sans qu'aucun voyant ne s'allume, seule le niveau de liquide devant être complété régulièrement. La surface de la culasse n'était que peu marquée et ceci n'a justifié qu'un léger polissage et non le remplacement coûteux de cette pièce. Il est évident qu'un conducteur à la conduite plus "lourde" aurait provoqué une aggravation rapide de la fuite avec le risque d'explosion d'une durite.

Depuis cette époque, les joint de culasse sont devenus beaucoup plus minces et ceci peut limiter les fuites dans un premier temps. Mais si le moteur chauffe, la pression dans le circuit augmente provoquant le fonctionnement de la soupape de sécurité se trouvant sur le vase d'expansion et donc la perte d'eau, donc l'accélération de l'échauffement,...donc la grosse panne. Le fait que dans un premier temps seulement une durite ait été remplacée peut accréditer cette thèse.
Quant à dire que la fuite existait avant la vente, c'est une autre paire de manches.

Ceci m'a été confirmé quand j'ai plus ou moins cherché la panne avec une BX 19D avec laquelle il ne m'a fallu que 300 km (en tirant une remorque d'environ 400kg) pour arriver au blocage du moteur.




 cochise_fr a écrit [09/05/2012 - 20h27 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous avez fait un procès à citroen.? Vous avez eu les réparations à l'oeil.?.....je suppose que non. Quand des pièces de construction sont sous-dimensionnées, les problèmes surviennent en général assez vite, et il y a rappel des véhicules avant que cela ne coûte trop cher au fabricant.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/05/2012 - 21h41 ]  
papiguy

La réparation ayant eu lieu plus de 2 ans après l'achat de la voiture, aucun recours légal n'était possible.

Les vis de culasse étaient sous-dimensionnées, compte-tenu du couple de serrage fixé par le constructeur, de la limite élastique du métal (qui diminue à chaud), et du vieillissement du métal (baisse supplémentaire de la limite élastique). Les vis ont été modifiées par la suite par le fabricant, ce qui n'est pas sans raison. En usage normal la panne n'intervenait souvent qu'après plusieurs dizaines de milliers de km. Ayant "poussé le bouchon" (ou plutôt la pédale d'accélérateur) un peu trop loin, je n'avais aucune raison de m'en prendre à Citroën.

Pour info c'est un petit garagiste qui a fait la réparation, je me suis contenté de faire le resserrage de la culasse après quelques centaines de km, puis ensuite de façon périodique comme cela devait se faire avec ces modèles de joints. En tenant compte de l'achat d'une clé dynamométrique professionnelle, la réparation m'a coûté moins du quart du devis du concessionnaire.

Mon exemple n'était cité que pour montrer qu'on peut rouler longtemps avec une fuite au joint de culasse, pour autant qu'on surveille le niveau de liquide de refroidissement et la couleur de l'huile (quand celle-ci tourne à la mayonnaise, cela ne sent pas bon du tout, le moteur est très proche de la fin de vie)




 tromper a écrit [10/05/2012 - 17h32 ]  
tromper

bonsoir messieurs,

Y a t'il un délai maximum entre le moment ou la voiture rentre au garage et le moment de lancer une éventuelle procédure ?? Voiture entrée le 26/04




 papiguy a écrit [10/05/2012 - 18h06 ]  
papiguy

On peut penser qu'une expertise permettrait d'établir des conclusions en cas de vice caché caractérisé même après plusieurs mois d'immobilisation au garage. Mais on ne voit pas l'intérêt que l'acheteur peur trouver à tergiverser longtemps, car il se prive de son véhicule, tout en n'étant pas certain d'obtenir gain de cause.
Encore une fois, ainsi que cela a été dit, il est préférable de faire le mort, tant qu'un courrier recommandé avec AR envoyé par un expert agréé auprès des tribunaux n'a pas été reçu.

Au fait, quel type de voiture et année de sortie d'usine ?




 tromper a écrit [10/07/2012 - 16h02 ]  
tromper

hello, la compagnie
Ça y est on est en juillet et l'acheteur lance la procédure pour expertise, mieux vaut tard que jamais. Je commençais à avoir oublié, bon maintenant tout ce beau dossier est dans les mains des experts. Dites une question que je déjà peut être posé, si je n'y suis pour rien dans cette histoire, puis je intenté quelque chose contre l'acheteur ?? juste pour le faire c... et qu'il vive un peu mon stress depuis avril .

Merci de vos lumière




 cochise_fr a écrit [11/07/2012 - 03h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Engager une procédure judiciaire est une arme à double tranchant......dangereuse et coûteuse quand on perd.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 oyster a écrit [11/07/2012 - 07h11 ]  
oyster

Je suis tout a fait d'accord avec cochise ,et, lorsque nous voyons qu'il s'agit de 2000 euros !
Il faut manquer d'expérience pour engager une somme équivalente(frais divers avocat, expert ) pour dans ce cas en plus ne pas etre certain de gagner!
et ,le fait hypothétique de gagner ne veut pas dire le remboursement des frais du tribunal.
Si la partie adverse avait un "conseil" avisé , il ferait marche arriére .




 tromper a écrit [11/07/2012 - 16h26 ]  
tromper

Oui il aurait été bien qu'il se renseigne avant mais bon on ne peut être bon partout, 2000 euros de frais prévu pour une voiture acheté 1000 euros, même si je devais perdre je préfère remboursé la voiture et la mettre à la casse. En tout cas merci pour vos conseils, je vous tiens au courant.




 oyster a écrit [11/07/2012 - 19h39 ]  
oyster

J'ignorais que la somme était de 1000 euros !
Alors ,dans ce cas la fait de demander un expert est plus que stupide !
Sincérement ,je crois que vous pouvez dormir tranquille !




 tromper a écrit [23/07/2012 - 16h37 ]  
tromper

bonjour tout le monde,
Bon 3 jours avant l'expertise, j'ai eu mon expert, j'ai l'impression que malgré toute mes précautions (CT, vidange par pro, document etc.. il me dit que si l'on démonte les pièces cela peu se retourner contre moi. Je ne comprends pas bien la notion de vice caché, c'est bien quand veut caché quelque chose sans que l'autre parti sans aperçoive, non ??
Comment un vendeur comme moi qui pense être honnête doit il faire pour vendre sa voiture, je ne suis pas mécano, ni devin, je ne sais ce qui ce passe sous le capot, moi. Je roule 1 an avec une voiture dont je décomplète une fois le niveau de liquide de refroidissement et bing mon acheteur au bout de 1000 km pète une durite. Je ne vois franchement pas comment le prévoir ??
Question a laquelle personne ne m'a répondu : suite à l'expertise, en imaginant j'espère que la situation se retourne vers l'acheteur, comment je peux l'attaquer procédure abusive harcèlement car messieurs malgré tout je suis sous traitement depuis 2 mois a cause de ces conneries. Je pense à l'avenir qu'il vaut mieux payer une casse pour détruire la voiture, non ??
bon j'attends vos avis, je compte sur vous.




Réponses 1 à sur 82
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à tromper






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.