Transfusion sanguine, c'est quoi au juste ?



domie
Cette question a été posée par domie, le 08/12/2009 à à 15h54.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Urgences.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 domie a écrit [08/12/2009 - 15h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
domie

Qu'est ce qu'une transfusion sanguine concrètement et pourquoi sont elles réalisées ?




bonjour à tous les Web librers


 Toli a écrit [08/12/2009 - 16h21 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli

Il existe des situations où certaines personnes ont besoin de recevoir du sang. La transfusion sanguine est un acte médical qui consiste à prélever le sang d'un sujet appelé donneur et à l'injecter à un autre individu, le receveur.
C'est la transfusion homologue. Mais il peut arriver que le patient reçoive son propre sang, c'est la transfusion autologue.
La transfusion se fait grâce à une perfusion intraveineuse. Cependant, avant qu'on ne fasse le transfert de sang, des précautions seront prises pour éviter des complications : risques de transmission de maladies virales ou bactériennes.

Il peut y avoir également incompatibilité au niveau des Rhésus, ou au niveau d'autres éléments composant le sang. Pourtant, la transfusion sanguine peut sauver beaucoup de vies. On la pratiquera dans le cas où un patient, lors d'un accident ou d'une intervention chirurgicale, aura perdu une quantité assez importante de sang.
Il faudra donc lui en redonner pour qu'il puisse conserver la vie. Pendant un accouchement, si une complication se présente, une hémorragie par exemple, le médecin optera pour une transfusion. On sauvera ainsi la mère et son bébé.

D'autres cas nécessitent également ce mode de traitement : la leucémie, les brûlures profondes ou l'anémie ferriprive. Et comme tout traitement, la transfusion peut comporter quelques inconvénients, mais la plupart ne sont pas trop graves.
Le receveur pourra être fiévreux et avoir des frissons, il pourra aussi présenter des urticaires qui disparaîtront quelques temps après. Toutefois, la transfusion sanguine ne serait pas possible s'il n'y avait pas des gens qui ont fait don de leur propre sang. Ce qui prête à cet acte un caractère solennel.

Après une transfusion, on remettra au malade un document qui fait état de tout ce qu'il a reçu. Ce papier indiquera quels éléments du sang lui a-t-on administrés et en cas de besoin, son médecin s'en servira comme référence.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 Chantal D a écrit [08/12/2010 - 09h40 ]  
Chantal D

La transfusion sanguine consiste à injecter, par voies intraveineuses, du sang ou des dérivés sanguins. En France, le système veut que se soient seuls les infirmiers, les sages femmes et les médecins qui ont droit à pratiquer les transfusions sanguines. Il y a l’exsanguino-transfusion, on utilise un concentré érythrocytaire et un plasma frais congelé viro-atténué. Il est possible de reconstituer une unité thérapeutique avec un mélange du CGR et une partie du PFC, mais il faut un certain délai de préparation. Le sang qui sert aux transfusions sanguines vient de donneurs humains (il faut que celui-ci n’ait jamais été transfusé) à cause des virus. Le plasma sanguin lui doit être congelé et conservé un an. Lorsque qu’un patient subit une intervention qui peut s’avérer hémorragique, on lui prélève des unités de sang environ cinq semaines avant l’intervention, puis ces unités de sang lui sont injectées au cours de l’opération, de ce fait, il n’y a pas de danger de contamination. Chez les donneurs il est possible de concentrer les plaquettes par aphérèse, le sang est prélevé sur une machine automatique, il est centrifugé, elle garde une partie des plaquettes et restitue le sang appauvri en plaquettes au donneur. En ce qui concerne la transfusion, il y a toujours un risque, mais le risque viral est moins grand, la sécurité est produits est meilleure. Comme dit Toli, l’anémie, la leucémie, les brûlures graves nécessitent souvent une transfusion sanguine.




Répondre à domie






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Circulation sanguine : un point important de votre santé




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.