Cas d'anorexie, de plus en plus fréquents chez des fillettes de 9 à 12 ans en France, pourquoi ?



jocya
Cette question a été posée par Jocya, le 04/08/2011 à à 15h01.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Troubles de la nutrition.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 



Réponses



 Jocya a écrit [04/08/2011 - 15h01 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jocya

L'anorexie mentale frappe de plus en plus d'enfants, des fillettes de 9 à 12 ans ! Selon des pédopsychiatres, ces jeunes patientes anorexiques auraient une symptomatologie de plus en plus semblable à celle de leurs aînées. Si il y a quelques années, ces cas d'anorexie de très jeunes filles, étaient des cas très exceptionnels, ils sont maintenant beaucoup plus fréquents ! Pourquoi selon vous ? A quoi cela serait t'il dû ?




 Dunamis a écrit [04/08/2011 - 15h13 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Dunamis

A l'influence des médias.

Il faut toujours plus ressembler aux peoples dont parlent nombre de magazines. Les agences de mannequinat et les stylistes ont un culte de la maigreur effrayant, il suffit de regarder un défilé pour s'en rendre compte.
Ces influences sont d'autant plus importantes et dangereuses chez les enfants qui sont noyés dans un flot d'articles et d'informations en tout genre prônant les régimes, cures détox et IMC. D'une certaine manière, même les émissions sur les obèses dirigée par des médecins sont nuisibles.
A cet âge (et même après) on ne fait pas (toujours) la part des choses.

Ce rôle imcombe aux parents.
Ajouté à leur laxisme, on se retrouve avec des gosses qui subissent des pressions de toutes parts dont ils devraient être exempts et protégés.

Combien de fillettes ais-je vu se promener avec des tenues inapropriés. Talons, maquillage, mini-jupe ou short.

C'est la société et ses codes qui névrosent enfants et adultes.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 cochise_fr a écrit [04/08/2011 - 16h04 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce ne plaira sans doute pas à certains, mais c'est toujours de la faute des parents à cet âge.
L'éducation se fait par la télé et les magasines au lieu de se faire par la famille, ce qui est bien évidemment fort différent, mais très confortable pour les parents fainéants.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [04/08/2011 - 21h27 ]  
betinaweb

Le paraître étant de plus en plus important que l'être,ce n'est pas étonnant.
Les gens sont de plus en plus obsédés par la minceur.Les enfants ne sont pas dupes,aujourd'hui,tu es belle si tu es mince,sinon tu es hors norme donc pas belle.Tout est fait pour entretenir ces idées,les pubs,les magazines,la mode...
Les mères inconsciemment portent une responsabilité sur les effets néfastes qui retombent sur leurs petites filles.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Wisty a écrit [04/08/2011 - 21h35 ]  
Wisty

Re-

Et puis une ado, veut toujours imiter une star, et s'associer à son identité....Mais bon,il y a des parents
à qui cela plaît,... :-o




Wisty


 aiguemarine a écrit [05/08/2011 - 02h11 ]  
aiguemarine

L'anorexie est une maladie mentale grave qui a toujours existée mais dans le temps on ne savait pas que c'était une maladie de plus on ne soignait pas les enfants chez un pédiatre et encore moins chez des pédopsychiatres ou autres psy .Beaucoup de médecins familles ne savaient même pas que cette maladie existait .
Les jeunes enfants n 'étaient pas épargnés seulement on se savait pas ce qu'ils avaient , on croyait à l'époque que le fait de ne pas manger n'était que des caprices .
Je sais de quoi je parle , j'ai été atteinte par cette maladie dès l'âge de 5 ans et j'en ai guérit que très tard dans ma vie d'adulte .
Si je donne ces détails c'est pour dire qu'il n 'y a pas que l'effet de mode mais un réel problème relationnel entre la mère ( la majorité du temps c'est avec la mère ) et son enfant , c'est là qu'il faut chercher la cause .
De nos jours c'est pire , les parents n'ont plus le temps de s'occuper de leurs enfants , ils sont trop souvent livrés à aux mêmes et il n'est pas étonnant que dans ces conditions ils développent de plus en plus de troubles du comportement et de maladies psychiques .
Certes la mode à une influence très négative sur le comportement alimentaire des petites filles mais ce n'est pas la seule cause à l'anorexie .






 bougainvilliee a écrit [05/08/2011 - 08h34 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
J'abonde dans le sens de "aiguemarine", c'est avant tout un problème relationnel et souvent par rapport à la mère.

Ce n'est pas le laxisme des parents qui est à craindre, mais une présence trop forte de la mère qui dépouille sa fille de son autonomie.

Ceci dit, l'anorexie, a plusieurs causes, que je n'arrive pas à déterminer exactement, l'absence affective y a sa part, aussi.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à Jocya






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.