Imaginez-vous sans eau courante ou sans électricité. Que feriez-vous pour survivre décemment ?



redd2
Cette question a été posée par redd2, le 14/04/2008 à à 14h20.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Styles de vie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Toli a écrit [14/04/2008 - 17h22 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli

Acheter des bougies, des lampes à pile, des petites bouteilles de gaz pour chauffer ses plats, et pour se laver si on a le gaz on peut chauffer de l'eau et la mettre dans le lavabo, ou sinon, c'est la bain public, ou la douche chez les amis...

Par contre je n'aurais pas employé le terme de "survie" car l'eau courante et l'électricité de sont pas des choses indispensables à la survie même si il est difficile de s'en séparer lorsqu'on à l'habitude de l'avoir.

Au début c'est très dur, après on commence à s'y faire, et lorsqu'on récupère le tout, on se rend compte de la chance qu'on a...




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 deedlit a écrit [14/04/2008 - 17h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
deedlit

J'ai déjà fait l'expérience de vivre un week-end sans eau ni électricité et franchement c'était assez douloureux. Mais heureusement j'avais des superbes lingettes pour me rafraîchir un peu le corps. Quoi qu'il en soit j'espère ne jamais être victime de ce genre de situation. Quand je pense qu'en France, il y a des personnes qui laissent couler l'eau en continue alors que dans d'autres pays, les habitants doivent marcher durant des heures pour cela, ça me donne mal au ventre. :-o




« Difficile de se connaître soi même. »


 Captux a écrit [14/04/2008 - 21h00 ]  
Captux

Sans electricité, je me sert de ma voiture comme groupe electrogene ou bien je me procure des plaques solaire et eventuellement une eoliene.
J'utilise au maximum les dernieres technologies les moins conssomatrices.
Sans eau, je récupère la pluie, la rosée ou si j'ai de l'eau de mer je la desalinise par condensation (grace au soleil) ou en la filtrant.




 redd2 a écrit [15/04/2008 - 11h35 ]  
redd2

Captux fait preuve d'imagination et est sur une bonne voie
vous pouvez mieux faire(tous)




 karol a écrit [15/04/2008 - 12h25 ]  
karol


L'utilisation du verbe "imaginer" démontre à quel point on peut être auto-centré. Il existe encoe beaucoup d'endroits où les gens vivent sans eau courante et sans electricité. Ayant déjà eu l'occasion de quitter mon confortable appartement du centre ville, je me suis souvent retrouvé dans cette situation (et pas seulement pendant un ou deux jours).

Et en effet, il ne s'agit pas de "survie"... on se lave avec l'eau du puis, on s'éclaire à la bougie, on utilise un réchaud quand on a du gaz, ou sinon on cuisine au feu de bois. C'est plus difficile pour faire cuire des pâtes, ça met plus de temps, mais ça marche aussi...




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 redd2 a écrit [15/04/2008 - 12h58 ]  
redd2

Captux était sur la bonne voie
Excuse moi Karol mais ta réponse est pas vraiment....
enfin bon
j'aurais aimé qu'on me parle boucan,conserves à l'aide de fermo-lactant,énergie solaire,filtre à eau fait avec bas et charbon,four solaire(sans panneaux solaires bien sur),éolienne fabriquée avec une roue de vélo et sa dynamo...faire du feu avec de l'huile et...de l'eau!
Je te parle pas de camping Karol
Je te parle de survie
Et apparemment faudrait pas que tu jour au lendemain tu te retrouves dans une telle situation




 Toli a écrit [15/04/2008 - 14h25 ]  
Toli

Karol a raison ! Si je me retrouvais dans cette situation à nouveau je pense que j'aurais autre chose à faire que jouer les Mac Gyver à fabriquer un four solaire ou une éolienne avec une roue de vélo !

Tu parles de survie ou de confort ?




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 karol a écrit [15/04/2008 - 14h38 ]  
karol


Je ne parle pas de camping non plus. Il y a plein de gens qui vivent (pas qui "campent") sans éléctricité ni eau courante. Lorsque j'étais dans le sud du maroc j'ai été hébergé chez une famille marocaine qui vivaient dans une ferme, ils se servaient d'un puis pour s'alimenter en eau et utilisaient des bougies et des réchauds pour la lumière et pour cuisiner. C'était leur vie... ils ne faisaient pas de camping... quel mépris de dire cela!

Idem lorsque j'ai été dans le canyon del colca au pérou, comment acheminer tout le confort moderne jusque là bas? On se débrouille avec un feu de bois et l'eau du fleuve...

Idem dans le désert mauritanien. Pas de robinets ni de panneaux solaires au milieu du désert... bon les nomades dorment bien dans des tantes, certes, mais peut-on parler de camping pour autant?

Idem en Casamance, région magnifique mais largement délaissée par le gouvernement sénégalais. Beaucoup de villages sont privés d'eau courante et d'électricité. Et même en tant que petite française habituée au confort, je m'y suis très bien habituée!

Je pourrais encore citer beaucoup d'exemples mais ça ne servirait à rien.

Ici, la question est: "Imaginez-vous sans eau courante ou sans électricité. Que feriez-vous pour survivre décemment ?"

Il n'est pas fait mention de l'origine de cette électricité... l'énergie solaire produit également de l'électricité. Alors à cette question, toi tu réponds par: "comment produire de l'électricité autrement que par le nucléaire?"

Or, la question CE N'EST PAS CELA. Il s'agit de savoir si tu pourrais vivre correctement SANS electricité (donc on oublie l'éléctricité fournie par les éoliennes ou par l'energie solaire) et SANS eau courante.

SANS electricité, ça veut bien dire ce que ça veut dire, non? On s'en fout d'où elle provient. C'est idem. Ou sinon la question est très, très mal posée.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 karol a écrit [15/04/2008 - 14h48 ]  
karol


En effet, je suis d'accord avec Toli... on parle de quoi, de vivre ou de vivre confortablement?

Parce que contrairement à ce que tu penses, Redd, je me suis retrouvée dans cette situation et je ne m'amusais pas à filtrer l'eau avec du charbon (je buvais celle que tout le monde buvait) et à construire des éoliennes avec des restes de vélo...

D'ailleurs, c'est toi qui visiblement n'a pas vraiment l'expérience de ce type de situation! Si c'était le cas, tu te rendrais compte qu'il vaut mieux essayer de garder ton vélo en état pour pouvoir t'en servir et de déplacer plus efficacement (voire pour en faire un fauteil roulant pour handicapé... et oui, ça se fait!) que de le démontrer pour fabriquer des choses complètement inutiles.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 redd2 a écrit [16/04/2008 - 15h27 ]  
redd2

Je parlais de camping pour toi Karol,pas par rapport aux nomades du désert
Pour qui te prends-tu pour m'attaquer ainsi et dire que j'ai du mépris pour ces gens?!!
Vous ne comprenez pas la question et vous répondez à coté
c'est pas de ma faute si votre qi dépasse pas la semelle de vos chaussures
En réalité vous ne savez pas ce que vous feriez si demain vous n'aviez pas d'électricité
Y'a pas besoin de puits pour l'eau,et on peut faire un four solaire sans panneaux(solaires!)
Vous avez pas bien l'air débrouillards
Je connais des petits scouts de 12-14 ans qui ont milles et une réponses intelligentes à faire sur une question comme celle-ci
Je voulais tester ( un peu)votre capacité d'adaptation,votre imagination,et votre fibre écolo
Et bas,c'est pas joli
Seul Captux a réfléchit plus de 3 secondes!




 redd2 a écrit [16/04/2008 - 15h39 ]  
redd2

En ce qui concerne mon expérience, j'ai traversé l'Europe à pieds, les pyrénnées à cheval (et je peux te dire que j'ai marché autant que la bête!), j'ai fait le tour de Bretagne en Kayac,toujours en autonomie TOTALE
J'ai l'habitude d'aller à la pêche (et pas la pêché ou on reste assis à attendre que ça morde) et j'installe toujours un fumoir (un boucan) pour fumer mes truites à peine sortie de l'eau
24 mois dans les chasseurs alpins, ça forme au grand air!
Je fais du feu avec une batterie, de l'antigel et du dessicant à médocs, du verre ou encore une pompe à vélo! Et l'eau je la ramasse par condensation dans les arbres avec un simple linge (propre)
Je suis allé il y a quelques années faire une semaine de camping sauvage avec François Couplan
Je te laisse faire des recherche sur internet, il a maintenant un site-tu vas voir ce qu'est la survie!
T'en veux encore concernant mon expérience
On peux parler du sud Marocain de l'Algérie du Burkina du Sénégal de la Guinée de la Guyanne
J'aime voyager et quant je pars c'est avec des médocs dans mon sacs et je vis je mange je dors comme les autochtones
Et quant je dis Maroc du Sud par exemple, c'est pas en ville, c'est plutôt genre frontière avec le Sahara occidental, en plein désert!
T'en veux encore ou tu continus de me croire raciste et pleins de mépris pour autrui?




 karol a écrit [16/04/2008 - 15h44 ]  
karol


Au lieu de nous traiter de débiles (je cite "c'est pas de ma faute si votre qi dépasse pas la semelle de vos chaussures ") dis moi: tu en as déjà fréquenté des gens qui vivaient sans eau et sans électricité? J'aimerais vraiment bien le savoir parce qu'en ce qui me concerne, la réponse est oui, et je peux te dire qu'ils se débrouillent sans avoir à construire des fours solaires ou je ne sais quelle autre invention ridicule.

Et quand tu nous cites les scouts comme exemple, force est de contater que c'est toi qui confond camping et vie quotidienne sans eau courante ni électricité.

Franchement... quand on a pas de courant et que l'on souhaite cuisiner, on utilise un four à bois, tout simplement. Quand on veut s'éclairer on utilise une bougie, une lampe à huile, un feu de bois. Quand on veut se laver, on va dans une rivière, on se sert de l'eau de pluie stockée dans des reservoirs, on puise l'eau du puit.

Quant à Captux, si il se retrouvait réellement dans une situation qui le privait durablement d'eau et d'électricité, ça m'étonnerait vraiment beaucoup qu'il épuise complètement la batterie de sa voiture pour s'éclairer ou cuisiner. Ca serait complètement idiot. Une fois cette energie épuisée, comment se débrouillerait-il? En outre, il est particulièrement difficile de se procurer des éoliennes et des panneaux solaires comme ça, sans efforts, en allant à la grande surface du coin, et cela d'autant plus lorsqu'on habite dans un endroit où il n'y a ni eau courante ni électricité.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 karol a écrit [16/04/2008 - 15h50 ]  
karol


Pour répondre à cette question, il faut se dégager de nos idées reçues sur le confort. Il faut faire abstraction de toutes les machines éléctriques dont on dépend et qui sont inutiles dans d'autres circonstances.
Si je n'avais pas d'eau courante et pas d'électricité, pourquoi je chercherais à reproduire des biens de consommation, des appareils électroménagers, dont l'usage n'est pas forcément pertinent?




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 karol a écrit [16/04/2008 - 15h56 ]  
karol


Je connais le Maroc du Sud et aussi le désert.

J'ai fait une marche de 100 bornes dans le désert mauritanien.

Peu importe.

Je ne veux pas qu'on entre dans une surenchère d'expériences, ce serait trop puéril.

Tout ce que je peux dire c'est que j'ai fréquenté des gens qui vivaient sans eau courante et sans électricité et pour eux, ce n'était pas de la survie, c'était la vie quotidienne.




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 redd2 a écrit [16/04/2008 - 16h02 ]  
redd2

Tu as tort ce n'est pas parce que tu as rencontré des pauvres gens qui sont incapables d'améliorer leur vie quotidienne que tout le monde est ainsi
Le four solaire(sans panneaux)c'est au Bénin qu'on m'a appris à le fabriquer
quant à l'eau par condensation c'est au Portugal!
Aprés plusieurs voyages au Maroc j'ai pu constater effectivement qu'un tas de gens ne font même pas le minimum:doit-on les prendre en exemple
Un jour à Zigunchor,le moteur ne marchait plus pour remonter l'eau du puit.Personne ne faisait rien depuis un mois.
Il s'agissait simplement du panne ...de carburant!
Non,sans être raciste ou progressiste,il faut reconnaitre que le soit disant bon sens des hommes de la nature n'est pas forcément si développé que ça.
Tu me parle de four à bois,soit:trouve moi du bois dans Hoggard ou au Sahel!
Quant aux scouts croient moi c'est pas du camping qu'ils font
Que d'idées reçues!
Enfin ton dernier post revient à l'essentiel de la question;continuons




 karol a écrit [16/04/2008 - 17h22 ]  
karol

Je préfère prendre en exemple l'expérience de ces "pauvres gens" (comme tu les appelles toi même de façon un peu méprisante) que celle des scouts.

Et je ne pense pas que les scouts se débrouilleraient très bien dans le hoggart ou le sahel...

Quant aux Marocains que j'ai rencontré dans le sud du pays, je ne me permettrais jamais de dire "qu'ils ne faisaient même pas le minimum" parce que je peux affirmer que le travail qu'ils effectuaient au quotidien était bien plus conséquent que celui du français lambda.

Et je ne me permettrais pas non plus d'appeler les africains des "homme de la nature"... je ne sais pas si tu mesures l'impact de tes propos. Leur culture est tout aussi développée que la mienne malgré le pillage dont elle a été victime (combien d'oeuvres d'art africaines se trouvent aujourd'hui exposées au Quai Branly?!)

Ce n'est pas parce que certaines personnes n'ont pas envie de ressembler aux occidentaux et d'adopter leur mode de vie qu'ils sont moins développés.

Peut-être que les nomades n'ont pas inventé le four solaire, mais je te mets au défit de passer ta vie dans le désert sans boussole et sans équipement moderne. Toi et ta bande d'amis scouts, vous ne tiendriez pas une journée!




Nulle intelligence pour ce que nous faisons, rien que des éloges ou des blâmes.


 carter a écrit [16/04/2008 - 18h26 ]  
carter

Hum...il me semble que vous oubliez les exemples des décroissants, à savoir des français ou des citoyens de pays riches qui décident de vivre à l'ancienne car ils refusent de pratiquer des technologies qui ne sont pas transposables à l'ensemble de l'humanité. Selon le Club de l'homme, dans un rapport qui date de 1972, nous exploitons pour 2.5 fois la planète. Un tel mode de vie ne peut se démocratiser à l'ensemble de la planète, en sachant que les 2/3 de l'humanité n'ont pas accès à tout ce progrès qui nous semble la norme...un de ces exemple français les plus extrêmes, toujours en action, se nomme "la nerf des fous": ils vivent à la bougie et à l'eau du puits mais s'estiment plus heureux que les moutons que nous sommes qui partent tous les jours se faire tondre pour payer le crédit de leurs voiture...
Mais, pour d'autres, ils refusent principalement de travailler, donc de consommer. Ils réinventent la technologie avec des bricoles. Leurs méthodes pour vivre sans électricité (plus précisément, pour vivre sans EDF-GDF) tu les trouveras ,par exemple sur l'un de leurs sites de décroissants:

http://www.onpeutlefaire.com/fiches-techniques

tu trouveras comment construire des cuiseurs solaires, récupérer l'eau du puits, réaliser des chiottes naturels, etc.
Ils vivent à France et refuser de bosser...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 cochise_fr a écrit [18/04/2008 - 03h14 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Qu'attends tu pour aller vivre à Jansiac, Carter.??
Le dire c'est bien, le vivre c'est mieux....et en tout cas plus cohérent. Non ??




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 kolte a écrit [12/01/2012 - 08h00 ]  
kolte

Bah moi a mon avis,si je suis sans eau courante ou sans électricité,je me ferais du feu en premier.En même tant ces plutôt bien de faire le test de vivre sans l'eau courante ou sans électricité.Pour les autre réponses,je suis plutôt d'accord avec karol et Toli parce que si je tombe dans un de ses cas,je ne m'amuserai pas à fabriqué un éolienne avec une roue de vélo.




Francois.J


Répondre à redd2






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.