Comment s'en sortir quand on est à la rue ?



julieweb-libre
Cette question a été posée par julieweb-libre, le 06/03/2008 à à 13h07.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Styles de vie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 alanpeo a écrit [06/03/2008 - 19h57] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
alanpeo

Surtout, quoiqu'il en soit, être persuadé que l'on va...



[ Lire la suite de la réponse écrite par alanpeo ]



Réponses



 alanpeo a écrit [06/03/2008 - 19h57 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
alanpeo

Surtout, quoiqu'il en soit, être persuadé que l'on va s'en sortir... et qu'une place est faite pour nous sur cette terre. J'y suis passé, donc le peux parler. Seules les relations vont compter. Lorsque je dis "relations' ce ne sont pas forcément celles que l'on a ou pas, mais celles que l'on peut se faire. Il faut fuir à toute jambes les défaitistes et les perdants... se diriger avec dignité vers ceux qui auront la possibilité de nous donner la main ou nous faire voir les choses de manière plus positive. Il faut quitter le "cercle vicieux" pour entrer dans le "cercle vertueux". Comment? en délaissant les actes et pensées négatifs pour n'adopter qu'un système positif... La Vie nous appartient et il ne faut pas trop s'appuyer sur les systèmes de la société qui sont bancales . Si chacun comprend que les ressources que l'on possède à l'intérieur de soi sont en fait illimitées, il n'y aurait pas de malheureux. Bien garder à l'esprit que la solution vient de soi et non des autres, même si les autres peuvent être la clé ou un maillon. Tout est toujours possible à qui le veut... La devise qui me permit de m'en sortir : "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas... ... c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont difficiles ! " Signé : Sénèque, philosophe du 1° siècle après JC. A suivre... si souhaité. ;-)




Un artiste qui vous veut du bien !


 carter a écrit [06/03/2008 - 20h10 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

Franchement, si vous n'avez pas d'amis ou de famille; j'ai des doutes quant aux moyens de s'en sortir...
Un simple exemple: quand vous êtes à la rue et que d'autres SDF le remarquent; ils ne vont pas forcement vous aider et peuvent facilement avoir pour objectif secret de vous voler vos papiers d'identité, sésame de tous les droits en France... un nouvel SDF doit faire attention à ne pas se faire chouraver ses papiers...Rien que ça, c'est de la vigilance à chaque instant...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 alanpeo a écrit [06/03/2008 - 21h51 ]  
alanpeo

Réponse... Je suis désolé, mais vous ne savez pas lire ! Justement, dans la rue,il ne faut pas rester avec les SDF, il faut fuir ce milieu à toutes jambes... c'est ce que je vous ai dit plus haut... Dis moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es. Ce ne sont pas eux qui vous donneront du travail ou un appart, même si a un moment ils peuvent partager le verre de l'amitié... Il faut se mettre à la place de ceux qui peuvent offrir leur aide et être digne de leur confiance. Personnellement, dans la rue, en 1996, je n'ai jamais tendu la main pour avoir une pièce... j'allais chercher des pissenlits en hiver - Aie, il sont très durs, et je n'avais rien pour les accompagner... je les mangeais tels quels. Personne ne s'est jamais aperçu de ma détresse, sauf ceux à qui je voulais bien le dire. Je réussissais chaque semaine à récupérer 50 f d'une manière ou d'une autre pour aller chercher mes quatre enfants le dimanche chez leur mère et qu'ils ne s'aperçoivent de rien... Aujourd'hui, après 7 ans de RMI - que j'ai volontairement arrête alors que j'y avais encore droit, car l'on ne peut pas toujours marcher avec des béquilles - je suis à nouveau chef d'entreprise et ai créé mon propre job. J' ai de quoi écrire plusieurs livres sur toute la misère du monde et comment s'y prendre pour s'en sortir: Il est vrai que j'ai (peut-etre) un peu plus de force de caractère que la moyenne. Il faut se créer une âme de gagneur pour chaque instant du quotidien. - en premier : arrêter de pleurer sur son sort et ne pas se dire simplement que le soleil brille, mais le "regarder". - trouver des gens qui vont nous aider à s'en sortir et non pas des gens qui vont pleurer avec nous ! Il n'y a pas de problème qui ne puisse etre résolu, car s'il n'y a pas de solution c'est qu'il n' a pas de problème... et c'est vrai, je le concrétise encore chaque jour. Il faut apprendre à regarder dans la bonne direction et s'ouvrir l'esprit. C'est dur, mais lorsque l'on arrive très bas c'est que nous y sommes allé pour une raison ou pour une autre, mais toujours parce que nous n'avons pas été assez fort. Alors, tant que tu n'es pas capable de faire la route tout seul, la vie te défie ! J'ai 56 ans... la galère a duré 15 ans... je ne la regrette pas. Je prends des claques depuis les premiers jours sur cette planète... et pourtant je ne regrette rien. Simplement, j'étais trop gentil, et "gentil n'a qu'un oeil ! ". C'est un immense défaut qu'il m'aura fallut presqu'une vie pour corriger. Je n'ai pas perdu ma gentillesse, mais j'apprends chaque jour à ne la donner qu'à ceux qui la méritent. C'est bizarre la vie... mais on est ici bas pour mieux se connaître et retirer les barrières que l'on a dans sa tète, construites par les autres ou par soi-même. Retire tes barrières et cultive le positif, meme si les résultats ne sont pas immédiats, tu les verras bientôt apparaître. Visualise les choses en toi, positives, pour qu'elles se concrétises. Je te jures que cela marche. Alain




Un artiste qui vous veut du bien !


 carter a écrit [06/03/2008 - 22h51 ]  
carter

Mes félicitations! Voila un sacré tempérament! Je n'aurais pas faire le quart de ce que tu me dis et heureusement que j'ai ma famille! on m'a bien foutu une fois à la porte! Mais ils ont du admettre que la rue, ça ne me réussissait pas trop et n'améliorait guère mon caractère...
J'admire donc cette (rare) réussite qui, à mon avis, souligne le nombreux echec des autres...Ce qui finalement, rend ton témoignage si précieux. Par simple curiosité, t'as monté une entreprise dans quelle branche?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 julieweb-libre a écrit [06/03/2008 - 23h01 ]  
julieweb-libre

En résumé ?




 alanpeo a écrit [06/03/2008 - 23h20 ]  
alanpeo

Je suis artiste peintre en décors. www.alanpeo.net Je dois préciser qu'en 2007, après une chute je suis resté plusieurs mois immobilisé... A moins que zéro encore une fois, j'ai décidé de changer de région et de retourner dans le sud. Re-départ sans rien ou presque, surtout financièrement, mais au présent les efforts commencent à payer enfin. Le lieu ou j'étais, près de Valence depuis 2 ans et demi, ne m'apportait que des échecs et des coups du sort. En allant sur Manosque, c'est la chance qui s'ouvre à nouveau et tous les problèmes s'effacent, presque par miracle. Simplement parce qu'au sud je me sens mieux, et que les autres le ressentant... je suis entré dans le "cercle positif' dont je parlais avant. Ce qui me paraissait insurmontable, par exemple de trouver un appartement sans présenter de caution ni de feuilles de paie, s'est déroulé avec le hasard d'une rencontre, sans aucun encombre ! Il existe un remède assez efficace actuellement pour s'en sortir, c'est le "coaching". C'est cher mais il y a des moyens pour se faire aider par des gens compétents, afin de découvrir le potentiel et l'énergie qui est en nous... J'ai également réussi mon démarrage grâce à une site qui devient célèbre : www.viadeo.com qui est génial si l'on prends le temps de s'y consacrer un peu... Donc, courage à tous et tête haute, toujours !.




Un artiste qui vous veut du bien !


 alanpeo a écrit [06/03/2008 - 23h28 ]  
alanpeo

Déjà, de pouvoir dialoguer ici, c'est une merveilleuse main tendue, et le signe que d'autres sont à l'écoute... et que nous ne sommes pas seuls. Le dialogue et l'écoute sont partout... il faut y être attentifs. Croyez aux vibrations que vous émettez. Elles existent pour la radio, elles existent en l'être humain... Émettez du positif dans vos pensées et par vos actes et vous serez écoutés par des gens positifs.




Un artiste qui vous veut du bien !


 Toli a écrit [07/03/2008 - 00h41 ]  
Toli

julieweb-libre tu ne sais pas lire plus de deux phrases?

Ou alors tu pense qu'on peut répondre en deux ligne à la question "Comment s'en sortir quand on est à la rue ?"

Tu penses au temps que les gens prennent pour te répondre et t'aider ?

En tout cas je ne trouve pas cela très sympa de ta part de leur dire que leurs réponses t'ennuient, d'autant plus que c'est toi même qui ai posé cette question, et que c'est pareil sur les autres...




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 carter a écrit [07/03/2008 - 00h50 ]  
carter

A Aalanpeo (et pour faire court): BRAVO!




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 CHIPEUR a écrit [27/03/2008 - 00h44 ]  
CHIPEUR

a aalanpeo
bravo pour ce que vous avez dit je n'aurai pas dit mieux sur la fin
même si je suis jeune je suis passé par des situations que personne n'aurait envie de passer.
C'est très dur mais très enrichissant (je sais on a du mal à y croire)
Mais même dans les pires situations essayer de garder la tête haute même si les larmes arrivent plus souvent que les sourires, il faut se dire qu'on en ressort toujours gagnant d'une manière ou d'une autre.
Pour tout ceux qui sont passés par la rue et qui y passeront surtout ne baisser pas les bras !
LA ROUE TOURNE TOUJOURS !!! :-)




 manland64 a écrit [09/09/2008 - 17h01 ]  
manland64

Moi je te comprend tu sais ça fais 5 ans que je suis dans la rue et la rue coute très chére




landman


 manland64 a écrit [09/09/2008 - 17h05 ]  
manland64

J'ai frappé à toute les porte pour obtenir de l'aide mais sans réponses , en ce moment je vie encore dans la rue je suis malade des riens j'ai des coliques néphrétiques je dors dans ma voiture tous les jours je me demande si je survivrais , jusqu'à l'heure j ai sur vécu je suis passe par des étape tres difficiles je mange presque plus et j'ai plus envie de rien des fois je demande pourquoi je me raccroche a cette vie de merde je suis vraiment dans le désespoir




landman


 rochywood a écrit [21/12/2008 - 15h49 ]  
rochywood

bonjour, j'ai 42 ans et je vis dans la rue depuis le mois le mois de juin suite à une séparation difficile.je suis papa de deux enfants et je ne veux pas les voir pour le moment enfin je ne veux pas qu'ils me voient comme ça! je ne sais pas quoi faire pour m'en sortir tout est dur au quotidien.je ne sais pas ou je vais! j'ai perdu mon emploi, j'ai meme pas fait la demande de rmi.je me sens seul et j'ai peur.si j'en suis là c'est parce que tellement malheureux pour mes enfants et moi meme je n'ai pas fait face! aujourd'hui je veux retrouver l'homme qui est en moi et me battre pour revivre.je ne sais pas comment faire.j'ai pourtant un metier je suis chauffeur de car mais je ne peux pas rependre cet emploi parce que je ne peux pas arriver propre le matin pour l'embauche je ne sais quoi faire pour retrouver ma dignité humaine.je n'ai pas de famille et je ne veux pas que mes amis me voient comme ça .je me cache et je voudrais remonter la pente seul ou presque! j'accepte n'importe quel emploi contre un plat chaud et un petit endroit pour dormir. d'avance merci. :-)




laby


 Anonyme a écrit [27/12/2012 - 12h32 ]  
Anonyme

Moi je suis a la rue depuis hier je suis dans le mal total je n'ai pas famille j'ai 19ans et je ne ais quoi faire :(




 Anonyme a écrit [28/05/2013 - 14h09 ]  
Anonyme

Bonjour anonyme, tu habite ou?je peu peu être t'aider je suis pas riche et j'habite pas un palace mes si je peu t'aider a manger ou même que tu puisse te laver je suis dispo moi aussi j'ai peur d'etre a la rue un jour mes bon si sa m'arriver j'aimerais bien que les gens m'aident :-)




 ludo debz a écrit [19/08/2013 - 13h35 ]  
ludo debz

J'habite paris et je suis dans la rue
obligé d'aller chez un ami ,regarder sur le net mes papiers etc
c'est galere, je souhaite a personne de vivre comme ça




 sonson44 a écrit [06/01/2014 - 14h51 ]  
sonson44

Moi ecoutez j'ai 21 ans je suis SDF sur st nazaire ( 44) sa fai 1an et demi que je suis a la rue ... j'aimerais bien qu'on m'aide mais dans cette societe , quand tu vas aux ccas ou autre etablissement qui est censé t'aider tu peux leur dire que tu est dans la merde jusque aux cou ils sent foute. en plus de dormir dehors (pas de permis , pas d'argent...) je n'ai plus mes papier (carte vitale , carte d'identite.. ) que faire pour m'en sortir ??? pas de papiers , pas de travail ... la rue c'est un monde tres dur et personne ne devrait passez par la alors si vous avez des solution merci de m'en parler




Répondre à julieweb-libre






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.