Jusqu'à quand la religion restera-t-elle l'opium du peuple ?



lambda11
Cette question a été posée par Lambda11, le 30/06/2010 à à 14h46.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Spiritualité.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Chu Fu a écrit [30/06/2010 - 19h42] 



Réponses



 zamino a écrit [30/06/2010 - 15h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
zamino

L e problème c'est que quantité de choses sont un opium... l'alcool, l'argent, la gloire, la consommation, etc.
S'il est vrai que la religion peut obscurcir l'esprit, l'inverse est heureusement également vrai. Tout ce qu'on peut faire c'est de travailler et de construire un humanisme respectueux de tout, y compris de la religion.




 betina a écrit [30/06/2010 - 15h46 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

À ton avis Lambda.Moi,je ne la ressens pas comme l'opium du peuple.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Lambda11 a écrit [30/06/2010 - 15h49 ]  
Lambda11

Et bien j'avais espéré la même chose que vous, mais quand je lis les posts des pourfendeurs de mécréants de tous horizons, chacun voyant le mécréant dans l'autre camp, bien sûr, je me pose sérieusement des questions !!! :(




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Wisty a écrit [30/06/2010 - 16h20 ]  
Wisty

Bonjour,
Je pense qu'il faut la part des choses, dans tous les domaines où l'argent est le fleuron de la richesse, celle-ci permet un pouvoir démesuré.
Mais lorsqu'il s'agit d'une religion, dont on prêche des bases de charités et de chastetés, l'exemple contraire doit être médiatisé et sanctionné. Comme tout un chacun commettant un délit. On ne joue pas avec la vie des enfants, qui sont notre source sociale.




Wisty


 betina a écrit [30/06/2010 - 16h28 ]  
betina

Ne mélange pas tout wisty,on ne parle pas des délits dans cette question.Mais de religion ce qui n'a rien à voir avec l'Église qui est elle responsable car dirigeait par des hommes,mais ceci est un tout autre sujet.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Lambda11 a écrit [30/06/2010 - 16h33 ]  
Lambda11

C'est un autre débat, Wisty...
Là je parlais plutôt du prosélytisme omniprésent et du retour de tous les intégrismes,
de quelque bord qu'il soit... Moi qui suis tant respectueuses de toutes les religions tant qu'elles prônent l'amour du prochain et le respect de l'autre, de voir ressortir le diable dans tous les discours, ça me fatigue un peu, là !!!




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Wisty a écrit [30/06/2010 - 17h01 ]  
Wisty

beti, et lambda,
je n'en peux rien, mais lorsque je vois le mot " l'Eglise " je comprends pédophilie......si j'ai mélangé, sur le sujet, ce sera pour une sauce dans le bénitier.




Wisty


 kipic a écrit [30/06/2010 - 17h12 ]  
kipic

ça c'est pour exorciser, lambda ... remarque le monde en a bien besoin ...




 cochise_fr a écrit [30/06/2010 - 18h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce n'est qu'un problème de vocabulaire, la religion n'est qu'une des formes de regroupement d'individus..... mais il y en a plein d'autres, et nulle n'est meilleure que l'autre. Elles sont différentes, et chacun trouve ce partage à son gout dans ce qu'il veut.

Cela ne devient un problème que lorsque le choix est imposé.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Lambda11 a écrit [30/06/2010 - 18h27 ]  
Lambda11

"Cela ne devient un problème que lorsque le choix est imposé. "

Problème, Cochise : avant d'être imposé, il est subtilement proposé !
C'est tout l'art du prosélytisme... On appâte avant de ferrer !

C'est vrai qu'il y maintes formes d'endoctrinement, toutes ne sont pas religieuses et relèvent plutôt de l'idéologie... mais ne font pas appel au spirituel qui, lui, touche au plus intime de l'être humain, à son âme !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 cochise_fr a écrit [30/06/2010 - 18h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Cela n'a rien à voir avec les excès de l'endoctrinement.!!.... du moins tant que ce n'est pas imposé évidemment.

Chacun est libre de prendre son plaisir où il veut, pourvu qu'il conserve ses aptitudes au discernement et laisse les autres libres du leur.
On peut toujours "proposer subtilement", .... l'individu normalement constitué et un minimum éduqué aura toujours sa liberté de choix et sa liberté de dire 'non'.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [30/06/2010 - 18h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les humains sont des animaux naturellement grégaires.... il est tout à fait normal qu'ils se regroupent sous une forme ou une autre pour leur bien-être mutuel.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Lambda11 a écrit [30/06/2010 - 19h03 ]  
Lambda11

La grégarité... En effet !... D'un point de vue anthropologique...
Un peu pressée à l'instant, je m'y pencherai plus longuement un peu plus tard dans la soirée...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 carter a écrit [30/06/2010 - 19h38 ]  
carter

Cela fait bien longtemps qu’en termes d’abrutissement et d’aliénation, la religion n’est plus l’opium du peuple ! De sérieux candidats l’on largement remplacé ; et avec une telle efficacité dans l’endoctrinement de masse que n’importe quel esprit critique en arriverait à regretter dans un long soupir l’ordre théocratique ! La valeur-Travail, le néolibéralisme, l’économisme ou la pensée unique, pour ne parler qu’eux, ont bien plus d’effets délétères sur le peuple que la religion moribonde (qui va à l’église de nos jours?)

D’ailleurs, je ne peux m’empêcher de rappeler une évidence : quand Marx décrit la religion comme « opium des peuples », il vise plus l’Eglise que la religion en elle-même, c'est-à-dire l’organisation qui naturalise les inégalités sociales en prétendant par exemple que « si vous êtes pauvres, ce n’est pas grave ! Vous serez riches dans l’au-delà ». Marx n’est pas un antireligieux contrairement à ce qu’on a pu dire : le phénomène divin est bel et bel pour lui une constance fondamentale de l’esprit humain. Mais il veut que le besoin de croire ne soit pas instrumentalisé. Nuance (il suffit de lire les exégètes de Marx comme Jacques Ellul ou lire l’ouvrage « idée reçue » dur Marx pour découvrir que Marx n’est pas irrémédiablement contre la religion)


Cela veut donc dire :

-Que Marx s’oppose à toute forme de naturalisation des inégalités (ce sont des « opiums » du peuple), à tout discours qui rend naturel ce qui ne devrait pas l’être, à savoir l’exploitation de l’homme par l’homme.
Il suffit actuellement d’ouvrir un livre d’économie pour voir les multiples ruses de l’intelligence bourgeoise pour justifier l’aliénation ! Florilège de l’économie :

-« être pauvre dans un pays riche, ce n’est pas grave parce qu’il faut distinguer la pauvreté absolue de la pauvreté relative : concept du « ruissellement » : quand les riches sont bien gras, des miettes tombent forcement de leurs poches et les pauvres sont moins pauvres !
-la théorie du pauvre paresseux : le pauvre est flemmard, il faut l’inciter par des mesures musclées à bosser. Théorie économique avant d’avoir été reprise en Sarkosie

En fait, il suffit de lire l’excellent ouvrage « Pas de pitié pour les gueux » de Cordonnier pour voir comment l’économie justifie l’ordre social..

Bref, de la religion, les remplaçants sont mille fois plus ingénieux et créatifs qu’elle pour figer un ordre social injuste.

Que penser également du « tittytainment » proposé par les think thats américains? Selon ce concept, pour abrutir les peuple ; il suffit de leur offrir des jeux débiles comme la télé réalité ou de grandes manifestations sportives…

Que penser du « story-telling » ou l’art d’endormir la conscience critique en faisant appel à l’émotion et en racontant des histoires fabriqués prétendues être vraies…


Bref, la religion moribonde n’est plus l’opium du peuple français en tout cas ; et ses remplaçants donnent froid dans le dos. En un sens, le combat anticlérical n’a plus lieu d’être. La religion est affaiblie : ses églises sont désertes, ses curés moqués ou juste bon à sucer des pénis d’enfants, et quant à ses bonnes-sœurs, leurs accoutrements ne font guère qu’inspirer les cinéastes pornos !

Cessez de tirer sur un cadavre en train d’agonir.
Comme disait Pasolini « cessez d’avoir une guerre antifasciste de retard » et voyez les nouveaux « opiums du peuples » bien plus menaçants et plus difficile à contrecarrer !




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [30/06/2010 - 19h42 ]  
Chu Fu


http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/sortir-de-la-matrice-26808




 bougainvilliee a écrit [06/07/2010 - 13h27 ]  
bougainvilliee

Bonjour Lambda 11,

Pour répondre à ta question, je dirais que cela sera ainsi, aux yeux de certains, jusqu'à ce que Dieu se manifeste d'une façon incontournable, ou qu'il n'y ait plus confusion entre le pouvoir terrestre et le pouvoir céleste...




Le doute est ma seule certitude


 lymer a écrit [09/09/2010 - 18h58 ]  
lymer

Salut ! Personnellement je continue de penser qu'effectivement, la religion est l'opium du peuple... Ravi de voir que d'autres se posent aussi la question ! Mais bon, évidemment, on peut tenter une réponse du style : l'Homme a toujours eu besoin d'être rassuré, quant à la mort, les problèmes de la vie, etc... Bien-sûr on ne peut pas nier que des opiums, il y en a d'autres, malheureusement... encore que d'après ce que j'observe, force m'est de constater que la religion est quand même la plus répandue...




 bougainvilliee a écrit [31/05/2013 - 09h23 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Les religions sont des "Opiums des peuples" pour les laïques, les athées et les francs-maçons, mais tout cela est balayé d'un revers de main par les papes , les Popes et autres croyants qui espèrent et croient en des lendemains qui chantent et à la justice divine (après la mort, si possible, c'est-à dire après la vie, car on a rien à espérer de cette vallée de larmes).

Et c'est pour cela qu'Allah est grand.




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [31/05/2013 - 09h31 ]  
bougainvilliee

Jusqu'à quand ? précisait la question.

Jusqu'à ce que les protagonistes de ces deux tendances auront disparus et que l'on aura oublié Marx. (c'est pour bientôt).

Qui c'est "Marx" ? Groucho peut -être ?




Le doute est ma seule certitude


Répondre à Lambda11






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.