Les agriculteurs parlent déjà de sécheresse ? Comment cela se peut t-il avec toute la neige que nous avons eu cet hiver ?



yraddyn
Cette question a été posée par Yraddyn, le 19/04/2011 à à 16h45.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Sol et agriculture.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Dunamis a écrit [19/04/2011 - 17h04] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Dunamis

La nappe phréatique est assez profonde, en...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Dunamis ]



Réponses



 Yraddyn a écrit [19/04/2011 - 16h45 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Yraddyn

Les agriculteurs parlent déjà de sécheresse ? Comment cela se peut t-il avec toute la neige que nous avons eu cet hiver ? La neige a fondu et a du irriguer la terre et recompléter la nappe phréatique ? votre avis ?




 Dunamis a écrit [19/04/2011 - 17h04 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Dunamis

La nappe phréatique est assez profonde, en général, ce sont d'abord les nappes souterraines qui se reconstituent. Etant donné que cela fait plusieurs années que la pluviométrie nous fait défaut (pour profiter à la terre, il faut davantage un bruine d'une journée qu'une averse d'une heure), les nappes restent en dessous de leur niveau.
De plus, la neige ne tient que sur un sol gelé. Donc la fonte à surtout donné lieu à un ruissellement de surface.

La pluviométrie est insuffisante actuellement, ce qui épuise les réserves naturelles ou non. Et la culture de certaines plantes particulièrement gourmande en eau n'aide pas (le maïs).




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 Leumas80 a écrit [19/04/2011 - 17h53 ]  
Leumas80

Et malheureusement, ce sont dans les régions les plus frappées par la sécheresse que ces cultures gourmandes en eau se multiplient... (rentabilité?).
C'est une préparation à la demande de subvention qui est annoncée.

Ah oui, une année, il y a eu également des annonces comme celle là, et il y avait eu 2 ou 3 semaines de pluie... les agriculteurs ont alors dit que cette pluie n'avait pas été suffisante pour les cultures (je voyais même des arroseurs automatiques dans les champs alors qu'il pleuvait averse depuis trois jours!!!)...

Je ne me permets donc pas d'analyser, car je ne m'y connais pas assez, mais avouez que ça fait poser des questions.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 betinaweb a écrit [19/04/2011 - 18h16 ]  
betinaweb

Sans être agriculteur,quand on a un jardin comme moi,on se rend compte que c'est déjà la sécheresse.Et qu'il ne faudra pas attendre qu'on nous le dise pour arroser avec parcimonie.
D'habitude à cette époque les réservoirs d'eau sont pleins,là pas une goutte d'eau.La terre est déjà dure.Espérons que la pluie arrive d'ici quelques jours.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Wisty a écrit [19/04/2011 - 20h45 ]  
Wisty

Bonjour beti et Dunamis,

Je ne veux pas être pessimiste pour les agriculteurs, mais on prévoit des jours estival, les pauvres, ils vont devoir remplir leurs fûts pour aller dans les champs de cultures.

Et cela, n'est pas très bon pour les prix qui vont encore augmenter. :-o




Wisty


 Wisty a écrit [19/04/2011 - 20h47 ]  
Wisty

Bonjour Yraddyn,

C'est une bonne question.... ;-)




Wisty


 cochise_fr a écrit [20/04/2011 - 00h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous avez vu beaucoup de champ de blé à l'Alpes d'Huez.?
Vous avez vu beaucoup de neige et de skieurs à Chateaudun.?
Bizarres notions de géographie..non.?

Plusieurs phénomènes se conjuguent:
- Peu de précipitations en volume.
- Parfois trop d'eau d'un coup, cette eau s'écoulant en ravinant les sols sans être utile pour le futur.
- Suppressions des haies et des cultures de retenues d'eau dans les campagnes, ce qui accélère le ruissellement au lieu de conserver l'eau sur place le temps qu'elle s'infiltre dans les sols.
- Le bétonnage des villes rendant l'eau qui y tombe inutile à quoi que ce soit ou presque.
- La transformation de polycultures en monocultures détruisant le sol et ses capacités de rétention d'eau.... sans compter les pollutions.
- La multiplication de cultures grosses consommatrices d'eau d'arrosage artificiel pour des profits financiers plus rapides,(certains en ont parlé) y compris en période de sécheresse.

Alors oui, il y a un grand manque d'eau..... déjà.... et qui a peu de chance de s'améliorer au fur et à mesure que l'été approche, les régions étant sur ce point inégales.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Lambda11 a écrit [20/04/2011 - 00h30 ]  
Lambda11

Excellente explication de Dunamis... je ne saurais dire mieux !...

Si ce n'est que les agriculteurs devront certainement repenser leur politique de semailles en choisissant des plants moins gourmands en eau et en évitant l'agriculture intensive... Difficile reconversion sans doute, mais leur salut (et le nôtre) en dépend.

Mais que peuvent-ils semer à la place ? :(




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 betinaweb a écrit [20/04/2011 - 00h51 ]  
betinaweb

Ils pourraient semer de l'espoir,beaucoup en manque. ;-)




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Lambda11 a écrit [20/04/2011 - 01h19 ]  
Lambda11

Mouais !... en partant du principe que l'espoir fait vivre, sans doute ! :-o

A cette différence près que si on peut nourrir l'espoir de lendemains meilleurs ou d'autre chose, l'espoir ne nourrit personne, ou ça se saurait !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 betinaweb a écrit [20/04/2011 - 01h34 ]  
betinaweb

Tu es bien tatillon ce soir :-D




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Lambda11 a écrit [20/04/2011 - 01h45 ]  
Lambda11

Tatillon, tatillon, je voudrais t'y voir, toi !... Tu parles de semer de l'espoir, c'est peut-être un filon, j'y réfléchis, moi ! LOL




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Dunamis a écrit [21/04/2011 - 16h43 ]  
Dunamis

Le chanvre et le lin sont une exellente alternative. Ils sont rentables à tout point de vue. Chaque partie de la plante est exploitable.

De plus, venant de chez nous, elles sont moins sensibles aux maladies en tout genre.

Ceci dit, Cochise a désespérément raison au sujet du remenbrement. Quelle idée de supprimer les haies ! Vivant dans un milieu rural, je vois systématiquement des terres saturées en cas de pluie (bonjour les mares) et des sols craquelé en cas de soleil (et en quelques jours).
Les agriculteurs pensent, à tort, qu'ils gagnent de l'espace à semer car ils considèrent perdre 1 m tout autour de leurs champs à cause des racines. Sauf que sans cette haie, ils perdent les plants assoiffés ou noyés.
Et en plus, l'eau ne fait pas que raviner les terrains, elle emporte aussi tout les oligo-éléments nécéssaires aux plantes. Du coup, ils compensent par l'épandage. Ô rage, Ô désespoir !
Et, comble de l'ironie, l'épandage n'est autorisée qu'au printemps, période ou le sol n'a pas besoin d'être enrichi. Donc une bonne partie ravinée est emportée vers les points d'eau de surface et souterrains.
C'est en automne qu'il faudrait, éventuellement, permettre l'épandage...




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 mouss a écrit [21/04/2011 - 17h11 ]  
mouss

Tu as raison Dunamis, mais tous les agriculteurs, sont persécutés à présent et plus que jamais, par la culture du maïs et du blé, qui demandent beaucoup plus d'eau, ils disent que c'est pour nourrir le bétail mais si l'on y réfléchit de plus près, c'est des arguments qui tiennent peu la route, c'est juste pour faire des profits. Ils feraient mieux de varier d'année en année les cultures, qui sans aucune doute appauvrissent le sol. Les cultures sont trop intensives. Ce qui me choque le plus, dans notre région, c'est de voir que les agriculteurs, en début de saison plantent du maïs qui n'est jamais récolté et reste sur pied dans les champs, après on l'arrache et on le brûle et on laboure la terre et on ressème du maïs la saison d'après.




Mus


 ethanlef a écrit [12/03/2013 - 08h03 ]  
ethanlef

D’une manière générale, la nappe phréatique n’est pas très profonde. Ce sont d'abord les nappes souterraines qui se rétablissent. Les nappes restent en dessus du niveau de pluviométrie, car cela fait maintenant plusieurs années que la pluie n’est plus au rendez-vous. En outre, la neige ne tient que sur un sol gelé. Sa fonte se solde notamment par un ruissellement en surface. Avec l’insuffisance de pluviométrie, les réserves naturelles commencent aussi à s’épuiser. D’ailleurs, la pratique de la culture très gourmande en eau a encore la côte. Elle est notamment adoptée dans les régions les plus frappées par la sécheresse. Le manque d’eau se généralise même chez les agriculteurs avec plusieurs phénomènes qui se conjuguent. Même s’il y a de la précipitation, la quantité n’est pas suffisante. Lorsqu’il pleut abondamment, on ne peut pas utiliser les eaux dans le futur. Elles ne font qu’endommager les sols en s’écoulant. Les différents types de cultures détruisent les sols et ses capacités de rétention d’eau.




Répondre à Yraddyn






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.