Euthanasie : Quel est votre avis sur le droit à l'euthanasie ?



gwoll
Cette question a été posée par gwoll, le 24/01/2011 à à 17h21.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Soins palliatifs.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 gwoll a écrit [24/01/2011 - 17h21 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
gwoll

Les sénateurs devront légiférer, sur une proposition de loi visant à légaliser l 'euthanasie. Quel est votre avis sur le droit à l 'euthanasie ?




 Hera a écrit [24/01/2011 - 17h34 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Hera

Euh au risque de me faire des ennemis ... je suis assez catégorique la dessus.
Une personne devenue un légume par sa faute (ex: accident de voiture soit alcoolisé soit sous stupéfiant ... ou infraction aux codes de la route) il devrait vivre encore comme un légume, cça lui fera les pieds.
Si une personne est un légume, à cause du con précédent, (dans tout les cas c'est pas sa faute) je suis pour l'euthanasie, pour soulager ces souffrances s'il le désire.


Après, y a un autre point qu'il faut (je pense) exposer, les gens pourrait en abuser, c'est à dire faire un meurtre et prétexter que la victime voulait mourir.




 cochise_fr a écrit [24/01/2011 - 17h51 ]  
cochise_fr

Bonjour,
J'y suis favorable, mais uniquement dans les cas extrêmes, à la demande du patient, et à la faveur d'un collège d'experts médicaux (au moins 3 de différents horizons) qualifiés.

Je suis hostile à l'acharnement thérapeutique.... y compris pour moi-même si cela m'arrivait.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 léti56 a écrit [24/01/2011 - 18h01 ]  
léti56

Houla!! oui, t'es assez catégorique! Je trouve que chacun a le Droit de disposer de son corps! C'est un peu dur de dire que les personnes victimes de leur propres erreurs devraient rester souffrir le martyr.
Et il n'y a pas que des jeunes accidentés, il y a aussi des personnes malades incurables qui se voient décliner de plus en plus et qui aimeraient mourir dignement avec ceux qu'ils aiment sans infliger à ceux ci le choc d'un suicide! Il y a aussi des personnes agées qu'on s'acharne à faire vivre alors qu'ils souffrent et qu'ils n'attendent plus rien de la vie.
Je trouve cela dommage de ne pas respecter les souhaits de ces personnes.




 betinaweb a écrit [24/01/2011 - 18h14 ]  
betinaweb

Je suis contre l'acharnement thérapeutique quand il est sûr qu'il n'y a rien plus rien à faire et que la vie est devenue végétative.Et bien sûr à la demande du patient.
Ce n'est pas à un médecin de prendre la responsabilité mais comme l'a dit cochise trois médecins ,ce serait bien pour être sûr qu'il n'y ait pas d'erreur.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 lisa74r a écrit [24/01/2011 - 18h40 ]  
lisa74r

L'euthanasie, est une bonne chose, quand il n'y a plus rien à faire, mais l'euthanasie, doit être réglementée, comme cela est déjà fait, dans divers pays européens, la décision doit se faire après la demande du malade s'il demande l'euthanasie, ou d'un médecin si le patient n'est plus en l'état de le demander, mais la décision ne doit être prise d'euthanasier une personne, que par plusieurs médecins, sinon il pourrait y avoir des dérives.




 coeur de patate a écrit [24/01/2011 - 20h40 ]  
coeur de patate

condamner les gens à vieillir en souffrance ce n'est pas glamour non plus !!
la loi sera très complexe ! et pas très différente des usages en vigueur jusqu'à présent !!

sauf peut être pour disculper certaines personne qui franchissent le pas du légal dans des situations dramatiques ! :(




ciao!


 Carcarax a écrit [24/01/2011 - 20h50 ]  
Carcarax

Je suis pleinement pour. J'ajouterais même que je suis pour le suicide assisté. C'est marrant que l'euthanasie puisse choquer certains dans un monde ou l'on accepte la guerre, la famine et le génocide par indifférence d'un quart de la planète.




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 Wisty a écrit [24/01/2011 - 23h45 ]  
Wisty

Bonsoir, à tous, toutes,

Je suis pour l'euthanasie, en cas de souffrances personnifiées d'une maladie incurable, mais contre l'acharnement médical. Cet acte doit être décidé à la demande du patient, accompagné d'un conseil d'experts spécialisés.




Wisty


 Panis Rahl a écrit [25/01/2011 - 13h44 ]  
Panis Rahl

"Euh au risque de me faire des ennemis ... je suis assez catégorique la dessus.
Une personne devenue un légume par sa faute (ex: accident de voiture soit alcoolisé soit sous stupéfiant ... ou infraction aux codes de la route) il devrait vivre encore comme un légume, cça lui fera les pieds."

Ouais ouais, et pourquoi pas appliquer cette peine a ceux qui en consomment en ayant le bol de pas avoir d'accident ?




Beaucoup de bruit pour rien.


 Flocky a écrit [25/01/2011 - 15h39 ]  
Flocky

Bonjour Pour avoir vécu l'agonie lente et douloureuse de ma pauvre mère pendant trois longs et terribles mois qui m'ont laissé des séquelles psychologiques à jamais je peux vous dire que je trouve honteux et scandaleux que l'euthanasie ne soit pas votée en France . Ces messieurs qui font les lois assis derrières leurs bureaux devraient se déplacer dans les soins intensifs et dans les soins palliatifs pour voir la souffrance de près ! C'est inhumain de laisser mourir des personnes dans des souffrances atroces que même la morphine ne calme plus !!! Ça me révolte ! Nos animaux de compagnie ont la chance que l'on puisse abréger leurs souffrances et pas nous les humains , je trouve cela révoltant , inhumain et incompréhensible !




 Hera a écrit [25/01/2011 - 16h31 ]  
Hera

Panis Rahl

Ce n'ai pas le sujet de la question, ni du débat chez les politiques.
Mais tu pourrais leur en parler :-) lol perso cela ne me dérangerai pas, puisque je suis raisonnable.




 symbol a écrit [25/01/2011 - 16h38 ]  
symbol

Elle est régulièrement pratiquée au bon vouloir du corps médical sauf que nous l'ignorons. D'ailleurs l'acharnement thérapeutique reste pour moi incompréhensible, est-ce à la demande des familles ou... est-ce que cela rapporte... ?
Nous ne voyons que quelques faits où certaines familles au désespoir ou sur la demande de l'un des leurs, s'exécutent et se retrouvent à la une des journaux, harcelés, coupables...
Je dirai que je suis favorable à l'euthanasie. Et comme pour tout, cela doit être accompagné et du médecin et de la famille, pour éviter toutes dérives médicales ou particulières. La famille devrait pouvoir émettre le voeu de "arrêtons les souffrances" et l'équipe médicale à partir de là prend la décision pour que la famille ne se retrouve pas dans ce dilemme. Cela se pratique déjà dans certaines structures hospitalières.
Pas besoin d'une harde d'experts et de spécialistes absolument pas formés dans l'accompagnement et qui ne risquent que de compliquer, créer des tensions.

Dis-moi Hera l'animal malade et en plus dangereux, tu le laisses souffrir et le gentil en souffrance, tu l'euthanasies ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [25/01/2011 - 17h47 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Voilà bien une des bases de la question:

"est-ce que cela rapporte... ?"

Oui, énormément quand les malades tiennent le coup longtemps, et c'est bien là le problème. Comme on dispose de tout un arsenal de 'drogues' diverses pour éviter la douleur, on sait entretenir en vie un organisme moribond, y compris quand il n'y a aucune chance médicale, hors le miracle, que cette personne revienne à une vie presque ordinaire. Et chaque jour d'hospitalisation supplémentaire, c'est le pactole, d'autant que cela relève souvent plus de la surveillance que des soins, ce qui limite les besoins en personnel.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Hera a écrit [26/01/2011 - 12h53 ]  
Hera

L'animal malade, dangereux ou pas, j'apaiserai ces souffrances.
Contrairement aux animaux nous avons des règles de vie à respecter. Si nous avons eu " l'intelligence " de créer des règles pour vivre ensemble autant les respecter.
Les animaux n'ont pas cette conscience, on ne peut donc pas leur en tenir rigueur.




 symbol a écrit [26/01/2011 - 15h14 ]  
symbol

Oui Hera je suis d'accord, nous avons des règles de vie à respecter. Nous n'avons pas à juger non plus qui est digne de mourir dans la souffrance ou pas.
Notre conscience devrait pouvoir justement nous dire qu'il n'existe pas de monde objectif qui soit le même pour tout le monde. C'est nous seul qui déterminons la nature de notre monde et qui décidons s'il est bon ou mauvais.
Je pense que devant la maladie, la mort, nous pouvons enfin prendre conscience qu'il n'y a plus de divisions, que tout est UN, que "ce que tu fais au plus petit d'entre nous, c'est à moi-même que tu le fais". Il n'y a ni gagnants, ni perdants.
La seule justice que je reconnaisse, c'est de prendre l'entière responsabilité de sa situation, ce qui permet de découvrir rapidement les énergies négatives émises et que ces énergies reviennent avec toute leur brutalité et leurs conséquences. Et là nous n'avons pas à bouger le petit doigt pour prendre une revanche : chaque acte revient immanquablement à son auteur.
Parlons du "Jugement Dernier", soit le plus récent. En quoi consiste ce jugement qui se produit en ce moment ? Tout simplement dans le fait que l'on doit réparer les pots cassés soi-même. Qui d'autre que soi-même aurait le droit de juger ? Le moment présent est le résultat des pensées antérieures.

Voilà Hera où je voulais en venir. Pourquoi s'empoisonner la vie alors que cela risque de vous revenir en mal ? C'est économique comme principe. Laissez cela à ceux qui doivent le gérer par, pour eux-mêmes. Nous sommes tous pareils à l'heure du dernier rendez-vous.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 ladysky a écrit [27/01/2011 - 10h50 ]  
ladysky

Je ne peux donner de réponses pour ou contre car je dirais que quand je suis indignée de voir les gens ôter la vie d'autrui sans raisons, car pour moi aucunes raisons n'a de grâce à mes yeux pour les meurtres, les séquestrations, viol etc l'homme se permet d'agir sans penser aux conséquences qui suivent, la colère ou l'envie fait faire tout et n'importe quoi et c'est bien là le problème ils ne pensent pas a leur famille et ne pensent pas à la famille de la victime.

D'un autre coté lorsque cet indignation se transforme en banalité, je m'explique en disant ça, banalité dans le sens ou c'est devenu tellement courant qu'on a atteint l'apogée dans ce domaine, limite chacun attend son tour c'est la roulette russe dans cette vie vous irez a la boulangerie acheter votre pain dans la minute qui suit vous n'êtes plus rien!!!! alors a un moment je fini par me dire que le fameux "jugement dernier" ne se fera pas par les juges mais par un seul pour les plus croyants d'entre nous.

Pour conclure: NI POUR NI CONTRE...car la justice n'est pas infaillible, ce n'est qu'un film mais "la ligne verte" est peut être le reflet de la vie d'un accusé sur 10000 mais c'est quand même 1 !!!




il y a des regrets qui resteront éternels quoique l'on puisse faire c'est comme ça...


 Mamie Lucie a écrit [27/01/2011 - 11h14 ]  
Mamie Lucie

Je suis tout à fait d'accord, sur le principe de l'euthanasie, dans le cas ou l'on est devenu un légume... que l'on a plus conscience de ce qui nous entoure, pourquoi s'acharner à vouloir à toutes fins faire vivre une personne artificiellement, en utilisant des machines, en sachant qu'elle ne sera jamais plus la même s'il reprenait conscience un jour. Je pense qu'il arrive un moment, ou il faut se résoudre à laisser partir les personnes que l'on aime et sans souffrance. Même si l'euthanasie peut faire peur, car il peut aussi y avoir certaines dérives, il faut la réglementer, en imposant les avis de plusieurs personnes du corps médical.




 ladysky a écrit [27/01/2011 - 12h14 ]  
ladysky

oulaaaa excusez moi j'ai mal lu la question ahlala durrrr la fatigue crée du hors sujet ^^ :-D




il y a des regrets qui resteront éternels quoique l'on puisse faire c'est comme ça...


 Leumas80 a écrit [27/01/2011 - 13h15 ]  
Leumas80

J'ai du mal à me prononcer sur cette question, en effet, dans ma famille, une grand tante est alitée toutes la journée et aveugle de naissance, elle à plus de 90 ans et les médicaments anti douleur la calment bien, malgré des nuits agitées (elle n'a plus conscience de l'heure et de ce qui se passe autours d'elle). Elle doit avoir deux ou trois maladies incurables à son âge.

Néanmoins, quand je vais la voir et que je lui parle, elle se souvient de moi quand j'avais 9 ans et n'a même pas conscience de mon épouse, encore moins de mes enfants...

En gros, c'est une vie de "légume", consciente, incurrable, sans douleur, mais que personne ne voudrait vivre... Je me suis laisser dire qu'elle serait mieux morte mais personne ne le souhaite réellement, car, elle est là...

Que dire... faire du cas par cas ? Mais alors, est ce que la loi y pourra quelque chose?

D'autant qu'un problème se pose réellement, la mort par assistance, ok, mais à qui donne-t-on le pouvoir de donner la mort ?
A un médecin qui a prêté le serment d' Hipocrate ? Celui qui dit que le médecin fera tout pour sauver une personne et ne lui donnera pas la mort volontairement (dilemne) ?
A une autre personne ? Et dans ce cas, créer de toute pièce un nouveau métier de Bourreau, qui lui ôtera toute poursuite en cas "d'homicide volontaire", car tel est le cas...

Je cherche la petite bête, je vois du pour et du contre, mais c'est très difficile à se prononcer, en tout cas, sur le thème de légiférer l'euthanasie.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


Répondre à gwoll






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.