Pour vous quel est le plus gros problème de société de ces temps ?



aromain
Cette question a été posée par Aromain, le 16/01/2010 à à 14h05.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Société.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 papiguy a écrit [16/01/2010 - 15h03 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Pas forcément le problème le plus important, mais il faut bien commencer par quelque chose:
Le paradoxe entre la croissance rapide des moyens de communication mis à la disposition des hommes et l'augmentation des problèmes de communication entre ces mêmes hommes.




 betina a écrit [16/01/2010 - 16h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

Un problème important à mes yeux est l'individualisme ,est-ce du à la modernité mise à notre disposition,au libéralisme,aux échecs,aux désullisions? :-o




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 coeur de patate a écrit [16/01/2010 - 16h48 ]  
coeur de patate

la croissance démographique , face à l'épuisement des ressources et des problèmes écologiques de la planète !!!!!!,




ciao!


 Nono182 a écrit [16/01/2010 - 19h25 ]  
Nono182

betina,
l'individualisme n'est pas un probleme.... putain on a encore le droit de penser à ça geule oui! je ne bosse pas pour les autres ... et j'ai envie de faire ce que je veux dans ma vie.. faut arrete avec ton dicsours gauche caviard.. tu as cas en prendre une dizaine chez toi.. tout le temps en train de critique tout.. mais putain faut vivre un peu... pas toujours penser aux autres




 papiguy a écrit [16/01/2010 - 20h24 ]  
papiguy

Nono, si tu veux éviter de passer pour un primaire (j'ai failli écrire primate, la honte sur moi), ce que tu n'es certainement pas, fais un tout petit effort et dis nous ton opinion sur la question posée avant de commenter celles des autres.
Nous éviterons de polluer le site avec des discussions stériles. Merci à toi ;-)




 betina a écrit [16/01/2010 - 20h56 ]  
betina

Pour moi l'individualisme est un gros problème ,mais ça n'engage que moi nono,bien sûr que tu as le droit de faire ce que tu veux dans la vie,heureusement pour toi ce n'est pas moi qui vais te dire ce que tu as à faire ou à penser,je réponds à une question c'est tout,donne ton avis ce sera plus interessant que de m'agresser à longueur de posts. ;-)




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 cochise_fr a écrit [16/01/2010 - 20h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Question simple, réponse simple: LA CORRUPTION.!!!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Nono182 a écrit [16/01/2010 - 23h21 ]  
Nono182

papiguy,
la mauvaise distribution des ressources.... mais pas l indiviualisme, comme dit si tu veux arriver dans la vie , desfois il faut savoir penser a soit! mais certainement pas comme les banques le font a jouer avec l argent du peuple




 papiguy a écrit [17/01/2010 - 09h54 ]  
papiguy

D'accord avec toi, Nono, car la corruption citée par cochise_fr, est un phénomène de groupe.
L'individualisme est une difficulté qui vient s'ajouter à celles empêchant de la combattre, et le détournement des moyens de communication et surtout d'information de la révéler au grand jour.




 cochise_fr a écrit [17/01/2010 - 10h07 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"la corruption citée par cochise_fr, est un phénomène de groupe."
Ah non Papiguy.!!
La corruption ne s'exerce jamais sur un groupe, et pas d'avantage par un groupe.
Ce ne sont que des actions individuelles sur des individus, qui, regroupées, peuvent former groupe.... nuance. cela rejoint d'ailleurs l'individualisme que tu dénonces.

Il est beaucoup plus difficile de corrompre un groupe soudé que des individus disparates..... car il faudra corrompre individuellement chaque membre du groupe, au moins pour une majorité, ce qui est bien plus risqué qu'un individu solitaire et isolé.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [17/01/2010 - 10h46 ]  
papiguy

Les pots de vin dans le cadre des marchés internationaux, phénomènes individuels, comme le financement occulte des partis politiques, comme les magouilles électorales,...

Pour que la corruption existe il faut un corrupteur, un corrompu, et des complices dans tous les organismes susceptibles de mettre un grain de sable dans la mécanique, voire dans les médias. Ne parle-t-on pas de corruption active et passive, de complicité de corruption ? Et quand des menaces existent de voir le scandale de la corruption éclater, ne se trouve-t-il pas des hommes capables de faire taire les menaces ?

Alors, phénomène individuel ou collectif, peut importe !

Que l'on puisse dire qu'elle est individuelle et aussi collective ne fait que montrer que la corruption ne doit pas être pris à la légère.




 cochise_fr a écrit [17/01/2010 - 10h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Des corrupteurs.... oui
Des corrompus.... oui
mais des 'complices de corruption'.... non.... ils font partie intégrante de l'une des deux catégories précédentes même s'il ne 'touchent pas' ou ne 'profitent pas'...... puisque la logique voudrait qu'ils dénoncent.. (je sais, c'est pas beau de cafeter.!!).

C'est d'ailleurs pour cela que, en principe, les peines encourues sont (ou devraient être) les mêmes pour lesdits complices.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [17/01/2010 - 11h27 ]  
papiguy

Alors si la notion de groupe commence à partir de deux individus, on ne se trouve pas en face du problème mettant en cause des individus isolés mais bien confronté à des "bandes" plus ou moins importantes suivant les enjeux, et il s'agit bien d'un vrai et grave problème de société, une forme du crime organisé.
L'exemple proche de nous le plus criant en reste malheureusement l'Italie.




 cochise_fr a écrit [17/01/2010 - 11h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est cela, c'est ce que j'ai appelé: LA CORRUPTION.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [17/01/2010 - 12h25 ]  
papiguy

Cette question et la remarque "groupe ou individu" fait penser à une façon d'aborder des problèmes de qualité qui peut s'appliquer aux problèmes de société avec certes un peu de prudence.

On peut utiliser des outils simples pour cela.

Il s'agit d'abord de l'identification des causes avec le diagramme "causes et effets" ou "diagramme en arête de poisson" aussi appelé pompeusement "diagramme d'Ishikawa".
Chaque "phénomène" élémentaire est relié à une ou plusieurs causes. Puis on bâtit une sorte d'arbre avec un tronc des branches et des rameaux qui montrent l'enchaînement des causes et des effets, un effet pouvant devenir une des causes d'un autre effet.

Ensuite on essaie de hiérarchiser les phénomènes à l'aide de la statistique ou bien d'outils plus simples comme le "diagramme de Pareto" qui n'est qu'un histogramme résumant les nombres de cas constatés.

De la sorte on peut avoir une analyse relativement exhaustive des phénomènes, les classer, les situer les uns par rapport aux autres,... Cette approche est faite en groupes qui cumulent les expériences et compétences individuelles au lieu de donner lieu à des débats stériles qui ne font qu'obscurcir le climat.

Ensuite on peut identifier les causes sur lesquelles on peut raisonnablement agir à court terme puis à long terme. On planifie les actions et on organise le suivi de celles-ci. Et éventuellement on "corrige le tir" si nécessaire.

Les actions à court terme sont indispensables car l'obtention de résultats rapides, même s'ils sont limités et non liés aux causes principales, est nécessaire pour entretenir la motivation des acteurs et justifier la démarche.


Un exemple a démontré l'utilité de telles démarches appliquées à des domaines autres que l'industrie:
Pourquoi le désordre, et les dégradations dans les lycées ?
- analyse traditionnelle: phénomène de société, télévision, absence d'éducation des élèves, déliquescence des moeurs et de la société, chômage des parents,...les psycho-sociologues s'en donnent à coeur joie.
- enquête détaillée auprès des élèves, enseignants, personnel administratif: par précaution les classes sont fermées à clé à la fin de chaque cours. Les enseignants sont obligés d'aller chercher les clés à l'administration entre deux cours, les élèves attendent sans encadrement et passent leurs temps à discuter puis se bousculer...

Pas besoin de faire entrer la police pour une simple affaire de clés !

nb: le rapport de l'expérience transmis au Ministère de l'Education a été vite enfoui par un quelconque fonctionnaire estimant sans doute que c'était beaucoup trop simple.




 cochise_fr a écrit [17/01/2010 - 12h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Certains chercheront vainement à tailler l'arbre.... qui repousse et conserve les problèmes.

Je suis plutôt d'avis d'abattre l'arbre quitte à en planter un ou plusieurs autres sains, c'est plus sur, plus rapide, et moins couteux sur le long terme.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [17/01/2010 - 13h16 ]  
papiguy

C'est en effet parfois la seule solution. mais à terme on se retrouvera devant les mêmes problèmes.
Le choix existe entre le "grand soir" à intervalles de une ou deux générations, et l'évolution maîtrisée. La solution est probablement entre les deux, le nettoyage de printemps étant complémentaire du coup d'aspirateur de routine.




 cochise_fr a écrit [17/01/2010 - 13h31 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce sont les arbres sains qui sont durs à trouver et le terrain propice à leur plantation difficile à trouver également.

"mais à terme on se retrouvera devant les mêmes problèmes."
Cela dépendra, comme toujours, si on accepte ou pas la première corruption.... quelle que soit sa forme de présentation.!! Dès qu'on en accepte une.... le doigt est dans l'engrenage et tout le corps y passe. C'est la technique de la mafia.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [17/01/2010 - 13h48 ]  
papiguy

"Cela dépendra, comme toujours, si on accepte ou pas la première corruption"

C'est souvent une question de prix, et c'est la nature humaine qu'il faudrait "révolutionner" pour éviter.

La corruption commence toujours de façon insidieuse et rampante et se fonde sur des aspects peu reluisants de l'homme corrupteur ou corrompu. Comment expliquer autrement l'institutionnalisation de la corruption par l'argent et/ou la menace pratiquée par la Police et les Services du Ministère des Finances.




 MEH a écrit [25/01/2010 - 16h08 ]  
MEH

Il y a tellement de problèmes qui sont important, je pense notamment à l'explosion démographique mondiale qui ne cessent de croître et qui posent énormément de problèmes dans des pays dit "pauvre". Il y a bien sur l'inégalité devant la répartition des richesses. Le fait qu'une partie des personnes vivants dans les pays du tiers monde n'ont pas un accès à l'eau potable est un problème assez grave et qui faudrait résoudre rapidement. Pour ce qui est de nos pays occidentaux il y énormément de choses a changer, notamment dans nos moeurs et dans les rapports avec les gens les plus défavorisés et qui sont dans le besoin. Dans notre société c'est un peu trop chacun pour soi, il faudrait beaucoup plus de solidarité.




Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent qu'on va leur jeter des sardines...


Répondre à Aromain






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.