Que sont pour vous les valeurs universelles ?



eliezer
Cette question a été posée par eliezer, le 14/10/2010 à à 06h59.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Société.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 papiguy a écrit [14/10/2010 - 13h32] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
papiguy

Bravo symbol pour cet appel à la soumission et à...



[ Lire la suite de la réponse écrite par papiguy ]



Réponses 1 à sur 51

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 symbol a écrit [14/10/2010 - 10h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
symbol

Tout ce qui nous ramène à la conscience cosmique.
Soit au delà de la conscience sociale caractérisée par la peur, les doutes, le manque de confiance, les critiques, les combats, la haine, l'inquiétude vis à vis de la maladie, des accidents, de la vieillesse, de la mort...

le cosmos représente la totalité de toutes choses - tout est UN - et la conscience de l'unité de toute vie. Univers démarre bien avec UNI... l'univers n'est pas divisé, l'amour est unité, il en découle l'harmonie.

Un credo pour ses valeurs :
Accepter le monde tel qu'il est.
Savoir qu'il n'y a pas de hasard et ne pas rendre les autres responsables de nos problèmes.
Considérer le potentiel humain comme illimité.
Etre responsable de sa propre vie et en choisissant sa voie, ne pas juger les autres.
Savoir que la simple pensée intellectuelle ne résout pas nos problèmes, que la solution se trouve dans nos coeurs.
Savoir que le monde et les gens ne peuvent/doivent pas être changés, seulement nous-mêmes.






"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [14/10/2010 - 13h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonjour ellezer,
Est-ce pour un devoir de philo ?

Auquel cas je donnerai d'autres critères, que notre pensée, que nos penseurs, politiques et philosophes, avec prétention, pensent (aujourd'hui) être universelle.

Sinon la valeur la plus universelle est la prétention... on peut y ajouter ethnocentrisme.

Les échappés de l'Ecole Normale (qui n'existe plus) vous diront la "laïcité" (concept qui pourtant n'a guère dépassé les frontières de l'hexagone.
C'est ce qu'on appelle une Valeur Universelle Franco-Française.

Une VUFF... C'est tout dire.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [14/10/2010 - 13h32 ]  
papiguy

Bravo symbol pour cet appel à la soumission et à l'acceptation de toutes les turpitudes humaines qui comme tu le dis ont un potentiel illimité !
Si on te fait des misères c'est de ta faute, mais pas celle de ceux qui en sont responsables ? Donc, si on vient te cambrioler tu iras porter plainte contre toi même ?

Si univers commence par uni, il se termine par "vers" et les vers sont bien dans le fruit !

Quitte donc ton cosmos, ses sectes et ses gourous et reviens sur terre, tu y seras la bienvenue ;-)




 bougainvilliee a écrit [14/10/2010 - 14h16 ]  
bougainvilliee

Symbol,

Tu nous dit :
"Savoir que le monde et les gens ne peuvent/doivent pas être changés, seulement nous-mêmes".

Et pourtant j'ajouterais : "si tu changes... le monde ne sera jamais plus le même !"




Le doute est ma seule certitude


 betinaweb a écrit [14/10/2010 - 16h12 ]  
betinaweb

Valeurs Universelles,elles doivent s'appliquer à tous,qu'il habite au fin fond de la brousse Africaine ou dans un igloo au pôle Nord etc....qu'il soit Chrétien,Juif,Musulman,etc....,que ce soit un homme ou une femme,qu'il soit riche ou pauvre,qu'il vote d'un côté ou de l'autre,etc...
Pour moi les valeurs universelles sont toutes simples et seraient applicables par tous:

-le civisme
-la tolérance
-le courage
-l'amitié
-le pardon et là je sais que cochise ne sera pas d'accord avec moi.
-le respect de l'autre. etc....
il y a plein de valeurs que l'on pourrait rajouter,et qui pourraient être universelles.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 symbol a écrit [14/10/2010 - 17h55 ]  
symbol

Je parle d'univers et vous ramenez cela à valeurs sociétales.
Je lis prétention, civisme, tolérance... toujours des valeurs sociétales.

Ne me parlez pas d'universel puisque vous reliez cela aux règles édictées par l'être humain pour vivre en société. Il s'est expulsé du paradis en mangeant la pomme dans lequel le ver naissait ?

J'ai bien l'impression que le sectarisme soit dans certaines réponses. C'est bien aussi d'ouvrir ses 2 yeux à la fois pour voir plus loin que le bout de son nez.
Si cosmos fait peur et penser à secte et gourou, cela devient grave et que les violations des lois naturelles ne peuvent que se confirmer et amener de plus en plus de turpitudes humaines.

T'inquiètes papiguy, j'ai les 2 pieds bien sur terre. Désolée d'avoir bousculée tes ancrages. Je savais bien comment cela allait être interprété. T'as raison, les vers grouillent dans les fruits. C'est naturel, quand on laisse pourrir le fruit, ça nourrit les fruits, même que cela a une utilité. La nature est bien faite. Nos têtes moins et pas prêtes à se donner du pouvoir, il semblerait.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 symbol a écrit [14/10/2010 - 17h58 ]  
symbol

Pardon bougainvilliee, j'oubliais, si on ne balaie pas devant sa porte, on ne risque pas de changer. Le monde est ce qu'il est, les êtres humains par contre...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [14/10/2010 - 18h17 ]  
papiguy

si j'ai bien compris, symbol, il faut dépasser le cadre de nos sociétés pour partager des valeurs avec l'univers. Mais avec qui donc partager des valeurs ? avec la société des escargots ou le peuple des abeilles ?
Pour pouvoir partager il faut pouvoir communiquer et je serais curieux de connaître en quel langage et par quels moyens tu communiques avec les hypothétiques peuplades d'êtres pensants situés ailleurs que sur notre vieille Terre.
Mais je suis d'accord avec toi sur la nécessaire extension de nos valeurs traditionnelles à la prise en compte de notre environnement immédiat et plus lointain.

Ne t'inquiète pas pour mes ancrages, ma barque navigue encore :-D




 bougainvilliee a écrit [14/10/2010 - 18h24 ]  
bougainvilliee

Bonsoir symbol,

Lorsque je parlais "prétention", je ne considérais pas que c'était là, une valeur universelle (quoi que l a prétention soittrès répandue chez l'être humain. Mais l'humain n'étant pas universel...).

Je me gaussais, au contraire, des "prétentions" des humains, à croire ou penser, qu'ils posséderaient des Valeurs "Universelles".




Le doute est ma seule certitude


 Carcarax a écrit [14/10/2010 - 18h30 ]  
Carcarax

MOI :-D




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 symbol a écrit [14/10/2010 - 18h37 ]  
symbol

C'est ce que j'avais cru comprendre en entendant parler de valeurs universelles.
Bin non, la parole est plutôt humaine, non ? Et nous vivons sur terre, non ?
Je crois que nous nous sommes tellement éloignés de ce que la nature nous donne, et elle ne juge pas, ne se venge pas, ne divise pas, ne vole pas... le soleil se lève même sur tout le monde... que l'on ferait mieux d'être un peu plus vigilent sur le pouvoir que nous avons de tout détruire ou de tout harmoniser au lieu de donner le pouvoir ' aux gourous ' de la politique, et j'en passe et des meilleurs...

Merci papiguy pour cette réponse.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 symbol a écrit [14/10/2010 - 18h40 ]  
symbol

Tiens, le soleil s'est levé chez Carcarax !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Carcarax a écrit [14/10/2010 - 18h41 ]  
Carcarax

Tiens y'a encore des grecs...




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 betinaweb a écrit [14/10/2010 - 20h15 ]  
betinaweb

Les valeurs sociétales sont des valeurs universelles à mon sens.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 bougainvilliee a écrit [14/10/2010 - 21h11 ]  
bougainvilliee

Une valeur Universelle doit être une valeur qui vaille pour l'ensemble de l'Univers !

Qui peut prétendre connaître une telle valeur ?

Sinon, sans doute, Dieu (qui a pour nom Allah et appelation apparentée : Jehova).




Le doute est ma seule certitude


 betinaweb a écrit [14/10/2010 - 22h23 ]  
betinaweb

Dieu c'est Yahwé,Elohim,AdonaÏ,Jehovah,Allah etc....chaque religion a ses vocables.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Wisty a écrit [15/10/2010 - 00h15 ]  
Wisty

Bonjour à tous, toutes,

Personnellement, je considère les valeurs universelles, dans ce sens :
le matérialisme, l'affection, la décence de vie par les comportement, soit vivre en société.
ne pas rester dans l'illusion.




Wisty


 Lambda11 a écrit [15/10/2010 - 02h23 ]  
Lambda11

Liberté, Egalité, Fraternité... Les Droits de l'homme à l'échelle universelle, ça me parle bien, ça...
Sinon, tout ça me paraît relever simplement de l'Amour universel...
Vision un peut romantique, peut-être ! ? :-/




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [15/10/2010 - 08h14 ]  
symbol

Bonjour Lamda11,
Je crois que nous avons la même romance en tête.Ta phrase est bien choisie, j'avais oublié à quel point, elle pouvait être importante.

De cette phrase que chacun a sans doute entendu " Aime ton prochain comme toi-même " qui comporte dans toute l'histoire humaine une réelle implication, à l'histoire de la physique " l'amour est le processus le plus simple et le plus efficace pour augmenter la connaissance humaine " de J. E. Charon, on peut imaginer que le monde/l'univers est organisé de façon géniale, l'amour étant à l'origine de tout.
Il semblerait qu'en envoyant de l'amour à une autre personne, on envoie de l'amour à nous-même et au monde entier... Cela favoriserait le processus de paix, des conflits militaires dans le monde.

On peut toujours rêver...
Partout où l'idée de séparation devient trop présente, les problèmes surviennent.
Pensez à la séparation entre l'homme et la nature, le fait de comprendre que nous en faisons partie, nous permet de la traiter autrement et notre conception du monde a changé.
La séparation entre l'homme et la femme, plus l'idée de séparation devient évidente, plus les problèmes surgissent.
La séparation entre les religions : combien de guerre ont été menées pour cette raison ?
La séparation en nous-même fait percevoir le monde de manière séparée et lorsque la souffrance de cette séparation devient trop grande, insupportable, le pas vers la drogue peut être vite fait... Et vu sous cet angle, que doit on penser de toutes ces personnes particulièrement sensibles à la recherche de l'unité ? Cela mène loin quant à savoir qui est le miroir de la société.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [15/10/2010 - 09h45 ]  
bougainvilliee

Bonjour symbol,

L'amour, ce concept, ce sentiement, n'est universel que parmis les hommes et les femmes.
L'amour des hommes, l'amour des femmes.

C'est ce qui nous permet d'être, avec la solitude et la séparation.
Etre séparé, c'est enfin être soi... mais sans l'autre.

On croit être soi avec l'autre... en l'autre.

Mais, on n'est jamais que seul, avec notre amour, avec notre et en notre jouissance, celle de l'autre, nous appartient...
Ainsi nous prenons et nous donnons qu'à nous-mêmes...

En fait, nous prenons plus que nous ne donnons.

Est-ce universel, au moins chez l'être humain... je ne sais.
C'est si complexe si envoûtant, si personnel, que même si nous atteignons au sublime de nos sensations, que je ne suis pas sûr que cela soit universel... mais plutôt intrinséquement, profondément personnel.




Le doute est ma seule certitude


 betinaweb a écrit [15/10/2010 - 21h04 ]  
betinaweb

L'Amour est bien la valeur universelle que tout le monde peut reconnaitre.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [15/10/2010 - 21h53 ]  
papiguy

Bof, tout cela ne vaut pas un clou :-D




 Lambda11 a écrit [15/10/2010 - 22h43 ]  
Lambda11

Ah, l'humour, comme valeur universelle, c'est intéressant aussi LOL




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [16/10/2010 - 10h49 ]  
symbol

On en profite papiguy pour se gausser ?
On ne parle pas de cosmos ' universel ' et sa définition est l'Univers considéré dans son ensemble. Dans la pensée grecque, c'est le monde, l'Univers conçu comme un tout ordonné et hiérarchisé.

J'imagine que tu le sais, nos 36 chandelles en font partie, les ptis clous, semence et girofle aussi.

... Rien de l'univers est semblable si quelque part, on ne sait où, un mouton que nous ne connaissons pas a, oui ou non, mangé une rose... Regardez le ciel. Demandez-vous le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur ? Et vous verrez comme tout change... Et aucune grande personne ne comprendra jamais que ça a tellement d'importance ! (une chandelle de Saint-Exupéry)




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [16/10/2010 - 11h37 ]  
papiguy

symbol, pardonne ma salade (grecque), mais la soupe que tu nous sers de temps à autres m'a conduit dans l'arrière cuisine.
La notion de "l'Univers conçu comme un tout ordonné et hiérarchisé" date un peu et se trouve en totale contradiction avec la réalité, l'univers, comme tout ensemble laissé à lui même, tendant au plus grand désordre possible (création d'entropie).

La contradiction entre la pensée grecque et les mots de Saint Exupéry ne t'aura sans pas doute échappé. La citation des mots ne suffit pas à leur compréhension, et c'est là une des difficultés du langage que nous partageons sans exception.




 bougainvilliee a écrit [16/10/2010 - 14h00 ]  
bougainvilliee

Mon Dieu !

papiguy a raison et symbol est loin d'avoir tort.

Jusqu'à présent j'étais un peu inquiet de la tournure que prenait le débat, qui semblait se diluer dans l'eau de boudin... que j'espère universel.

A bien y réflêchir, il ne peut l'être sur terre, puisque les musulmans la récussent (l'eau de boudin)... alors, en ce qui concerne l'univers insondable, c'est bien loin d'être acquis.

Quant à l'Univers grec, ce n'est pas une référence, sinon largement dépassée...

L'univers étant infini (non-fini) et donc absolument insondable, chacun peut l'appréhender comme il veut et lui attribuer les vertus qu'il veut... cela sera toujours faux et bien loin d'une réalité qui ne peut (humainement), que nous échapper.

Arrivé à ce point, je m'aperçois qu'il nous faut définir l'indéfinissable (l'univers), avant de lui attribuer la moindre valeur (fausse, parce que humaine, et que cela ressort de la prétention et du supposé).

l'Univers, comme Dieu, ne pouvent être appréhendé (comprise) par l'intelligence humaine (cela dépassant largement les faibles capacités intellectuelles de l'homme).
Tout au plus peut-elle (l'intelligence humaine) supposer leur existence, mais bien sûr, avec toutes les erreurs humaines que cela entend.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [16/10/2010 - 14h11 ]  
papiguy

Là, c'est vraiment parti en eau de boudin !




 betinaweb a écrit [16/10/2010 - 14h44 ]  
betinaweb

Nous ne sommes plus dans les valeurs universelles dans les derniers posts à mon avis,des valeurs qui s'appliquent à tous sans restriction,en dehors de toute morale,en dehors de tous préceptes religieux et qui peuvent être acceptées par tous ne sont pas compliquées à trouver quand même.
Pour moi celle-ci sont des valeurs importantes pour tous,pour vivre harmonieusement:
je me répète:

le civisme
-la tolérance
-le courage
-l'amitié
-le pardon
-le respect de l'autre.
-l'amour
à moins que je n'ai pas compris le sujet.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [16/10/2010 - 15h03 ]  
papiguy

Ouf, j'ai bien cru que le ciel allait me tomber sur la tête, par Toutatis !

Vous pouvez détacher vos ceintures, merci d'avoir voyagé avec notre compagnie !

En effet, betina, pour être universelles les valeurs doivent être simples à comprendre, traduisibles dans toutes les langues, à l'état brut et non interprétées voire déformées par les religions, sectes ou tous autres groupes de pression.

A ma connaissance les "déclarations universelles des ...." s'appliquent à notre bonne vieille Terre, et si nous devons prendre en compte des valeurs "environnementales" étendues au delà de celle-ci, les petits hommes verts ne sont pas encore concernés.




 symbol a écrit [17/10/2010 - 08h14 ]  
symbol

Voyez vous eliezer comme il est difficile à l'échelle des valeurs selon les critères personnels ou sociaux de partager les valeurs servant de référence et de principe moral. Le jugement de valeur ne fait qu'exprimer l'appréciation et l'opinion selon la vérité de chacun.

A l'universel, on peut comprendre ( définitions lisibles par tous du Larousse) :
- Ce qui concerne l'Univers, le cosmos.
- Ce qui s'étend sur toute la surface de la Terre : mondial, planétaire.
- Ce qui embrasse la totalité des êtres et des choses.

Et aussi :
- Ce qui convient à tous les objets d'une classe sans exception possible et le sujet est considéré dans toute son extension.
- Ce qui s'applique à tous les cas
- Celui qui a des connaissances en tout.

Je suis partie d'un concept d'un auteur ayant travaillé en tant qu'économiste dans le secteur informatique s'intéressant aux lois universelles de la vie auxquelles chaque homme sans exception est soumis. Réaction : je passe pour une illuminée à l'acceptation et soumission de toutes les turpitudes humaines. Alors qu'au contraire, notre potentiel humain devrait pouvoir atteindre son but s'il acceptait son pouvoir mais nous sommes loin de ce type de conduite, face/en réaction aux intérêts de chacun.

Pour en arriver à une définition du cosmos, celle tout simplement du petit Larousse 2010 qui évidemment devrait être redéfinie dans sa proposition puisque nous arrivons à l'entropie, selon papiguy, faisant plus référence à la mesure de l'incertitude de la nature d'un message dans la théorie de la communication ou encore à une grandeur d'évaluation de dégradation de l'énergie d'un système, que d'un laisser aller à lui-même. Et oui, la citation des mots ne suffit pas à la compréhension, nous sommes bien d'accord.

Donc, betinaweb, je ne pense pas que tu te trompes comme papiguy, qui enfin a répondu hier après-midi à la question en se référant au terrestre. Le ciel lui tomberait sinon sur la tête...






"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [17/10/2010 - 08h59 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Je m'interroges de savoir, si dans sa très belle phrase, symbol, lors de sa dernière intervention.
Je cite :
" je passe pour une illuminée à l'acceptation et soumission de toutes les turpitudes humaines."

S'adresse directement à elle (et en quelque sorte s'y décrit) ?

Auquel cas, je lui tire mon chapeau, pour son honnêteté intellectuelle, montrant par là qu'elle n'a pas peur d'offrir aux autres ses réalités profondes...
C'est là quelque chose de rare, chez une dame, que de s'illusionner si peu sur ses ressorts intimes.

Si c'est bien le cas, elle monte très haut dans mon estime (estime que je n'accorde, en général, qu'avec parcimonie et seulement à mes élégantes et distinguées fréquentations).




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [17/10/2010 - 09h50 ]  
symbol

Bonjour bougainvilliee,
Je pourrai me décrire en tant qu'illuminée face à un analyste se référant à des normes scientifiques établies et acceptées par.... ou face à des personnes qui ne peuvent comprendre cette démarche car ancrée dans ce qui leurs a été inculqué, et je me retrouve de nouveau dans : on m'a dit, il a fait des études pour, je crois, je fais confiance, j'accepte (combien de fois l'ai-je entendu : on ne remet pas en question... quand même, le professeur, le grand ponte de... ne peut dire que des vérités !).
Mon discours ne tiendrait pas la route une minute, normal, je ne suis pas une scientifique et je n'aurai plus qu'à la fermer, assommée par leurs connaissances scientifiques.
Je tente juste d'élargir ma vision. Comme chacun de nous peut le faire avec son bon sens.
Je ne sais si c'est une réalité profonde, je suis curieuse et j'accepte, pas toujours de bon gré, de me planter, et il n'y a bien que comme cela que j'avance.
Et je ne peux donc être estimée que dans la mesure de mes limites et des limites de mon prochain.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [17/10/2010 - 11h34 ]  
papiguy

symbol, ai-je employé le terme d'illuminée ?
J'ai seulement considéré que le discours que tu tenais pouvait être celui de quelqu'un ayant été influencé par une secte.
En fait, au lieu d'exprimer ce que tu pensais, tu es allée chercher une démarche chez un auteur qui d'après ce que tu en as retraduit a des idées un peu fumeuses.

Si on veut avoir des chances de ne pas trop se tromper, il vaut mieux, à mon sens, partir de sa propre vision des choses et élargir celle-ci des connaissances que l'on peut glaner ici et là, en exerçant son esprit critique, plutôt que partir de la théorie d'un autre qui donne l'illusion d'une démonstration scientifique parce qu'elle utilise des mots intéressants. Rien n'interdit ensuite de modifier sa vision, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis

Tu es enfin "revenue sur terre", et c'est avec un grand plaisir qu'on te retrouve. Mais ne dis pas trop du mal de toi, d'abord parce qu'il n'y a aucune raison, et ensuite parce que les autres s'en chargent.




 symbol a écrit [17/10/2010 - 16h38 ]  
symbol

Oui mais l'intérêt papiguy, quoique cette démarche ouvre des possibilités à faire pâlir d'envie n'importe quel humain et cela ne me déplaît pas, n'est-ce pas de communiquer certaines informations de certains chercheurs puisque ma vision reste étriquée si je me limite à mes connaissances.

Je prends souvent beaucoup de recul et me tromper ne me fait plus peur. Ma vie va avec bonnes et mauvaises leçons, lorsque je comprends le mécanisme en y intégrant ouverture et esprit critique, j'assume ce que j'écris. Ce qui est important, c'est de pouvoir en sourire en gardant sa propre valeur en mémoire, les autres ont déjà bien assez à faire avec les leurs, ce qu'ils disent de moi, qu'importe, je ne suis que leur miroir.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [19/10/2010 - 09h14 ]  
bougainvilliee

Dieu ne serait-il, vraiment, que la seule valeur vraiment universelle ?




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [19/10/2010 - 09h45 ]  
symbol

bougainvilliee, je ne crois pas en Dieu, plutôt en la divinité de chacun, donc avec notre part d'universel.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [19/10/2010 - 09h57 ]  
bougainvilliee

C'est une question, que je posais, "symbol", et non l'affirmation d'une foi.




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [19/10/2010 - 10h30 ]  
symbol

Sorry dear bougainvilliee, awfully sorry !
J'y répondais d'ailleurs pour en revenir à l'universel, non ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [19/10/2010 - 11h09 ]  
papiguy

Nous sommes universels car nous appartenons à l'Univers comme une infime et dérisoire poussière de la même façon que, vivant sur Terre, nous sommes terriens. Mais si un cheveux peut prétendre contenir une part de notre corps commune à toutes les autres, c'est à dire notre ADN, qui peut prétendre qu'un seul individu a quelque chose de commun avec tous les organismes présents sur Terre et ailleurs ?
Les seules choses que nous partageons à des degrés divers sont l'espace et le temps et ces deux dernières notions étant relatives, ne partageons nous pas des illusions ?
Les valeurs universelles ne sont-elles pas les paravents de nos ignorances. Notre prétention à des valeurs universelles n'est elle pas la manifestation de notre immense et indécent orgueil, et le masque de nos faiblesses ?

Assez déliré, je dois aller raconter ma vie chez le coiffeur (oui mesdames, on va CHEZ le coiffeur et on mène la vache AU taureau) :-D




 bougainvilliee a écrit [21/10/2010 - 05h07 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Il me semble qu'il n'est pas question ici, de notre propre universalité, mais de l'universalité de nos "valeurs".

C'est à dire de notre pensée et des préceptes qui en sont les produits.

Autrement dit de nos prétentions.

C'est là une prétention particulièrement athée.

Après avoir éliminés la loi de Dieu (en l'éliminant), les athées cherchent à les remplacer par d'autres préceptes ou valeurs, et a les désirés universels.




Le doute est ma seule certitude


 Wisty a écrit [21/10/2010 - 07h19 ]  
Wisty

Bonjour, bougain, Je vois que je ne suis pas seule, levée si tôt, bien que je ne dors pas avec mon ordi. C'est le sommeil, qui m'a donné la valeur de me réveiller. Sur ce, bonne journée, j'en reviendrai plus tard.




Wisty


 symbol a écrit [21/10/2010 - 07h44 ]  
symbol

Bonjour à vous,
Notre ignorance farcie de prétentions, pétrie par ses faiblesses, serait plutôt notre paravent à accéder à des valeurs universelles.
L'être humain, infime poussière, n'est pas le point culminant de la création. Il en fait parti.

En parlant d'abeilles, savez vous que 80 pour cent de la pollinisation des espèces végétales se fait par elles. Elles sont en train de disparaître et l'humain en est responsable. Savez vous combien de milliards il faut pour compenser cette pollinisation ? 150 milliards. Nos illusions ne sont plus terrestres mais profondément ancrées dans nos pensées.

Ah ça, nous n'avons rien de commun, nous détruisons ce que nous avons eu en commun et pourtant nous fonctionnons en symbiose.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [21/10/2010 - 15h29 ]  
Lambda11

Pour revenir à la question, la solidarité me paraît aussi une valeur universelle. :-)




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 papiguy a écrit [21/10/2010 - 15h47 ]  
papiguy

Une valeur universelle est une valeur partagée.
Lambda11, c'est ton opinion et j'espère que tu la partages au moins avec toi même :-D

Mais il semble que ce mot se traduit pour certains par
"ce qui est à toi est à moi, et ce qui est à moi est à moi".

Vous rendez vous compte, avec la chasse forcenée aux capitaux que nous plaçons dans des pays pauvres, comme la Suisse, d'ailleurs pour leur plus grand bien, menée par notre gouvernement, nous n'avons plus les moyens d'entretenir nos Yachts (*)... etc .... il faut que les français soient solidaires avec nous et consentent des sacrifices.


(*) pour promener notre président. Nous le faisons gratuitement, contribuant de façon éminemment citoyenne aux efforts d'économies faits par l'Etat.




 symbol a écrit [21/10/2010 - 15h49 ]  
symbol

La symbiose, oui, la solidarité inventée par certains au profit de certains et ce quand cela les arrange ? :-D




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [21/10/2010 - 15h56 ]  
Lambda11

Vouivoui, Papi, "c'est mon opinion et je la partage avec moi-même" !
C'est déjà un bon début ! :-D




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 cochise_fr a écrit [31/10/2010 - 06h38 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Comme le dit fort bien la publicité pour du pâté.... "nous n'avons pas les mêmes valeurs".

Je dirai... la dignité, la justice et la responsabilité.

Quant aux valeurs de la République, elles s'énoncent bien mais sont à la fois inapplicable et bafouées en permanence.
- toute liberté a ses limites
- l'égalité en tout n'existe pas.... et heureusement, on deviendrait des clones.
- de même la fraternité n'est pas universelle du simple fait que des gens sont différents ce qui les conduit à certains moments à s'opposer entre eux, ce qui n'est pas si mauvais quand cela s'arrête avant la violence.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [31/10/2010 - 09h12 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Pour continuer sur les valeurs "affichées" de la République (inscrites dans le "marbre". Or on sait bien que ce que l'on inscrit dans le marbre est mort).

- La "Liberté" n'existe pas....prisonniers que nous sommes d'une multitudes de choses, y compris nos sentiments et nos attachements (notre emploi, nos impôts, nos frontières, notre croissance, notre taille, la couleur de nos poils et cheveux, notre taille (y compris celles de nos chaussures), nos gènes, etc.

- L'égalité (injuste), elle, ferait mieux d'être remplacée par "l'équité".

-Il nous reste la "Fraternité"... ce qui est la plus belle des choses :

Toi, au delà de mon écran, et qui me lis, tu es mon frère et ma soeur, qui que tu sois, quoi que tu fasses, car rien de ce qui est humain ne m'est étranger.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [31/10/2010 - 19h18 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ah, non, je ne suis pas hermaphrodite.... bon, ton frère à la rigueur.

En conséquence de quoi tu me dois aide et assistance..... alors apporte et partage... tout de suite... avec tous tes frères et soeurs dans le besoin.

Dis, pourquoi tu t'enfuis.?.?.?.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [01/11/2010 - 06h00 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Non, je me m'enfuis pas... je suis toujours là.

Qu'est-ce que l'homme sans les autres ?...




Le doute est ma seule certitude


Réponses 1 à sur 51
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à eliezer






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.