Pourquoi n'avons nous pas pleinement conscience de notre bonheur ?



phildu
Cette question a été posée par phildu, le 14/06/2008 à à 20h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Société.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 phildu a écrit [14/06/2008 - 20h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
phildu

Il fait froid ,on rouspète car on a froid ,il fait chaud c'est pareil,tu ouvres le robinet tu as de l'eau !de la bouffe à foison et on est jamais content!!Que faut il faire pour que les gens arrêtent de gémir ?




http://www.chezvous.forumparfait.com/index.php


 carter a écrit [14/06/2008 - 21h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

En fait, cette question a une réponse au niveau neurologique: le cerveau retient plus les moments de souffrance et de malheur que les moments de bonheur; N'avez-vous jamais remarqué que vos souvenirs les plus indélébiles sont des moments de...souffrance ( les souvenirs ou nous avons été humiliés sont extraordinairement vivaces) ? Que les premiers souvenirs que vous pouvez vous remémorer dans votre enfance sont des souvenirs de peur, de tristesse ou de souffrance?

C'est un fait: les sentiments négatifs martèle notre sensibilité de façon plus intense que les sentiments positifs. Au cours d'une expérience de neuropsychologie, des volontaires placés devant des images joyeuses et d'autres tristes réagissent malgré eux plus fortement à la deuxième catégorie, ce qui révèle la fréquence plus rapide des courants cérébraux.
Bref, les circuits de la souffrances sont plus performants.
Pourquoi?
En fait, ce sont les psychologues évolutionnistes qui donnent la réponse actuellement la plus admise: si nous sommes plus sensibles à la souffrance qu'au bonheur, c'est parce qu'elle est indispensable à notre survie: un moment de malheur doit être "enregistré" à jamais dans notre cerveau reptilien afin de ne plus la revivre... Imaginez qu'un serpent vous morde. L'imprégnation de ce souvenir vous rendra à jamais méfiant quand ces bestioles s'approcheront de vous... Bref, pour l'évolution, mieux vaut que les espèces soient plus sensibles au malheur qu'au bonheur.hélas!




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 jéjé a écrit [15/06/2008 - 19h30 ]  
jéjé

:-o Parce que le bonheur n'est pas la pour tout le monde




Répondre à phildu






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.