Pensez vous que reconnaître ses défauts est une qualité ?



lost815
Cette question a été posée par lost815, le 16/01/2010 à à 11h47.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Société.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [16/01/2010 - 12h05 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

bonjour Lost815 !!
eh bien oui !! c'est plus sincère, plus honnête, plus clair !
encore faut il être parfaitement conscient des ses propres défauts
il n'est pas toujours évident d'avoir le recul nécessaire !!




ciao!


 Nono182 a écrit [16/01/2010 - 12h13 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Nono182

Salut lost,
cela fait longtemps que j'ai pas eu de tes nouvelles...mais pour répondre à ta question, je dirai la même chose que coeur de pomme de terre! Reconnaître ses défauts est une qualité... très appréciable à mes yeux... moi aussi je réagis de cette façon et j'en suis même fier!




 papiguy a écrit [16/01/2010 - 12h28 ]  
papiguy

Cela dépend de l'objectif recherché et de ce que l'on fiat ensuite.

Si on n'en a rien à f.... des autres, c'est une perte de temps et donc un défaut.

Si on veut pouvoir communiquer puis échanger avec les autres, il faut identifier ce qui perturbe la communication: l'apparence, le langage, la façon d'argumenter, l'absence d'écoute que l'on peut avoir des autres. Cela prend du temps et malheureusement n'est ni exact ni exhaustif, car on est toujours le plus mal placé pour se "jauger". On a toujours besoin du regard des autres, encore faut-il savoir regarder.
En ce sens, reconnaître (dans le sens identifier puis conclure pour soi même) ses défauts n'est pas une qualité mais un vrai travail.

Ensuite, dire aux autres ses défauts est un comportement et comme tout comportement peut être adapté ou non à une situation donnée:
- encouragement donné à l'interlocuteur à poursuivre son raisonnement sans vous écouter
- action interprétée comme une ruse....
Il n'est pas forcément nécessaire de ramener sa fraise (ses défauts) pour démontrer qu'on est prêt à améliorer l'échange avec autrui, alors qu'une condition pour bien communiquer est l'oubli de son ego. On peut le faire beaucoup mieux autrement.

Et de toutes façons

"Ne dites pas du mal de vous, les autres s'en chargent".




 papiguy a écrit [16/01/2010 - 12h31 ]  
papiguy

"fiat" ... obsédé par les bagnoles, et pas foutu de relire, mais c'est la faute du correcteur d'orthographe. Bien "fait"




 PSYCHO1 a écrit [16/01/2010 - 20h17 ]  
PSYCHO1

Reconnaître ses défauts ? encore faut-il être assez "ouvert" pour les percevoir comme tels.
Car si c'est un tiers qui vous dit que vous avez le défaut de quelque chose, n'aurez-vous tous pas plutôt tendance à lui "renvoyer la balle" en brandissant oralement l'un des siens ?
Et, selon la situation, un défaut peut être une qualité et lycée de Versailles (vice et versa, isn't it).
Où s'arrête la qualité et où commence le défaut ? That's the question !
Eh, je fais le z'oeuf (je philosophe !) aujourd'hui




Ah, si tous les gars du monde ...


 betina a écrit [17/01/2010 - 00h04 ]  
betina

Pas besoin de les reconnaître puisqu'il y aura toujours quelqu'un qui le fera pour nous,et encore ce qu'il aura cru percevoir car ce qui pourrait-être considéré comme un défaut chez l'un est peut-être une qualité chez l'autre.
Et puis quels défauts?physiques: trop gros ,trop maigre,grand nez,petits pieds,etc...
être dans les normes,pourquoi faire?gardons nos soit disant défauts!
être trop gourmand,trop jaloux,trop dépensier,trop économe,trop curieux,trop gentil,trop nerveux ...est-ce vraiment des défauts?pour moi ce sont des traits de caractères.Alors c'est quoi les défauts ? :-D




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 papiguy a écrit [17/01/2010 - 10h02 ]  
papiguy

Un défaut, effectivement betina, peut se considéré comme un trait (physique ou de caractère) qui gène l'autre.
Tout est donc relatif, mais il est bon quand même de fixer des bornes à certains comportements, au delà desquels un défaut gêne une majorité.

On n'est pas masochiste au point de se dénoncer aux yeux des autres, quand même. Cette auto flagellation, forme de coquetterie à petite dose, a quelque chose d'indécent quand pratiquée en permanence.




Répondre à lost815






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.