7 milliards d'humains sur terre faut-il encore procréer ?



yacin
Cette question a été posée par Yacin, le 22/12/2012 à à 12h03.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Société.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Yacin a écrit [22/12/2012 - 12h03 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Yacin

Dans la plupart des pays du monde de moins en moins de nourriture, d'espace,de logement et pauvreté est-il raisonnable d'aggraver les problèmes en augmentant la population sur terre.




 Dunamis a écrit [23/12/2012 - 17h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Dunamis

C'est un peu plus complexe.

Si l'humain ne procréé plus, on assistera à un vieillissement de la population et, par voie de conséquence, du nombre de travailleurs.
Et puis, pendant combiend e temps comptes-tu pratiquer cela ? Pour que la population diminue, il faudrait que cela dure au moins une génération avec , à terme, la certitude que les femmes ne seront plus en âge d'avoir des enfants et la disparition de l'humain (en admettant que ce soit dommageable)

De plus, les populations les plus défavorisées sont celles qui ont le moins accès à la contraception. Il ne faut pas oublier que si réguler le nombre de naissance peut être positif, c'est aussi et surtout le mode de vie des pays riches qui est à modifier.

En somme, tandis que les pays du tier-monde devraient avoir accès à plus de soins (dont la contraception), les pays riches devraient apprendre à moins, ou en tout cas mieux, consommer.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 cochise_fr a écrit [23/12/2012 - 23h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La pauvreté et les problèmes de logement comme de famine ne sont pas ne sont pas dus à la surpopulation. Ils sont dus à l'entretien d'un système capitaliste de privation des revenus et d'endettement des populations.....nuance de taille.!!!!

La production de denrées alimentaires permettrait de nourrir plus du double d'habitants si elle était mois sauvagement répartie.....y compris dans les pays dits "riches".

Rappel de l'article 25 des droits de l'homme:

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 carter a écrit [23/12/2012 - 23h35 ]  
carter


Rappelons quelques faits :
-Nous sommes 7 milliards sur Terre et 3 milliards sont dans « les tuyaux » et programmés pour 2050. Cette augmentation de la population humaine est due principalement à l’augmentation de l’espérance de vie ; car contrairement à une idée reçue, le nombre d’enfants par femme tend à se réduire du fait de l’alphabétisation de la planète. Malheureusement, pas assez pour infléchir la courbe démographique qui est depuis belle lurette devenue une exponentielle. Hé oui, le nombre d’humains sur Terre est la somme des naissances additionnés de ceux qui sont là moins les mortalités. Ceux qui sont là vivent plus longtemps et les mortalités chutent du fait de l’amélioration de la qualité et hygiène de vie (diminution des mortalités infantiles, etc.). Conséquence : la courbe démographique n’infléchit que faiblement.

-Selon les recherches des écologues, la Terre est faite pour supporter un milliards d’humains. C’est dire que sur 7 personnes que vous voyez autour de vous, 6 sont de trop…L’anthropocène a boosté le nombre d’humains sur Terre grâce aux ressources carbonées que l’humanité a su exploiter. Hélas, ces ressources arrivent à épuisement et si nous savons produire aujourd’hui de la nourriture pour encore 2.5 fois la population mondiale ; de nombreux experts admettent en catimini que cela risque de ne plus être le cas dans 30 ans. Par exemple, avec la révolution verte, nous utilisons du pétrole et du phosphate pour accroitre la production agricole. Or le pétrole comme les phosphates ont atteint leur pic de production…Actuellement, des tensions naissent entre la Chine et l’Australie pour l’allocation de certaines terres phosphatées…Bref, sans parler du stress hydrique qui nous pend au nez, certaines données sont alarmantes quant à la possibilité de l’humanité de nourrir 7 milliards, voire 10 milliards d’humains dans quelques décennies. Certains prédisent même des âges sombres pour pas très longtemps et ne croient guère que nous atteindrons les 10 milliards. De terribles famines seront apparus d’ici là (lire le terrifiant et scientifiquement hyper argumenté livre « la faim du monde » aux éditions Max Milo)

-La Terre est surpeuplée d’humains mais la logique économique pousse à en accroitre le nombre ; puisque le PIB est également lié à la taille de la population. Plus on est nombreux, plus on consomme, toute chose égale par ailleurs, et plus le pays prend de la « puissance économique », ce qui améliore également les finances de l’Etat. Bref : notre logique économique pousse à l’augmentation de la population. Gérer la transition écologique vers une humanité ne dépassant pas les ressources er capacité de régénération de la terre sous-tend de changer de modèle économique…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 cochise_fr a écrit [24/12/2012 - 03h16 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ouais,!! La fin de la faim dans le monde, c'est environ 30 milliards de dollars par an.....à comparer aux centaines de milliards de dollars octroyés aux banques, industriels et commerçants divers.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [24/12/2012 - 09h49 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Comment faire dans un monde où la vaccination est obligatoire (parce que les microbes ne font pas de différence entre électeurs et élus, entre riches et pauvres, entre Neuilly et la Courneuve), où les progrès de la médecine allongent la vie, où l'espérance de vie a été multipliée par trois, où la mortalité infantile est réduite chaque jour, où les laboratoires en font leur gagne-pain et créent des emplois (donc des électeurs) alors, qu'au même moment, les monastères sont vides et critiqués.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à Yacin






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.