Vaccin contre l'hépatite B, y a t'il un risque de développer une sclérose en plaques ?



lisa74r
Cette question a été posée par lisa74r, le 11/07/2011 à à 11h43.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Sclérose en plaques.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 dette a écrit [21/07/2011 - 16h12] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
dette

La connaissance c'est se que l'on sait se qui est acquit , le tout...



[ Lire la suite de la réponse écrite par dette ]



Réponses 1 à sur 55

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 lisa74r a écrit [11/07/2011 - 11h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lisa74r

J'ai entendu dire, que la vaccination contre l'hépatite B, pouvez donner à la suite à la vaccination une sclérose en plaques, en avez vous entendu parler ?




 papiguy a écrit [11/07/2011 - 11h53 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

La fréquence de l'apparition de lscérose en plaque n'est pas plus importante chez les sujets vaccinés que chez les sujets non vaccinés.
Par contre, le fait de ne pas se faire vacciner lorsqu'on est dans un milieu à risques, peut amener la survenance de l'hépatite, avec une probabilité non négligeable, et toutes ses conséquences possibles, y compris l'évolution vers un cancer.

Il faut arrêter de raconter des idioties sur la vaccination.




 christine59 a écrit [11/07/2011 - 13h24 ]  
christine59

Bonjour,

Je me suis fait vacciner contre l'hépatite b est à ce jour je n'ai pas développé de sclérose en plaques par contre mon amie en a développé une à la suite du vaccin et il s'est avéré que la vaccination a accéléré le processus d'évolution de la maladie ce qui veut dire que si vous êtes porteuse de cette maladie il y a des risques.




 Dunamis a écrit [11/07/2011 - 16h48 ]  
Dunamis

Le vrai problème des vaccins réside dans les adjuvants qui y sont utilisés (aluminium et serum bovin).
La France reste le pays de Pasteur et nous sommes des fanas de vaccins, bien plus que nos voisins européens qui n'ont pas plus de soucis de santé que nous.

Vive l'aseptisation à outrance. Vive les maladies nosocomiale qui finiront par sortir des milieux hospitaliers.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 papiguy a écrit [11/07/2011 - 17h12 ]  
papiguy

Encore un lieu commun que se complaisent à propager certaines personnes mal informées ou illuminées.
En raison de cette désinformation, la France est devenue le pays "phare" où des maladies considérées comme éradiquées sont en train de s'installer:

"En France selon les données de l'Institut de veille sanitaire, il y a eu 5 000 cas déclarés en 2010 (probablement davantage de cas non déclarés), parmi lesquels 1 500 ont abouti à une hospitalisation, 9 ont été compliqués d'encéphalite infectieuse et 273 ont été compliqués de pneumopathie. Deux décès sont survenus à la suite d'une complication de la rougeole au cours de l'année 2010, l'un par encéphalite, l'autre par pneumopathie. Les données montrent que les taux d'incidence en 2010 ont plus que triplé chez les moins de 1 an et ont augmenté de près de 5 fois chez les adultes de 20 ans et plus par rapport à 2009. La tendance semble encore s'aggraver au début de l'année 2011" (Wikipedia).

Tes propos sont irresponsables Dunamis !




 libertie a écrit [11/07/2011 - 19h08 ]  
libertie

Oui, j'ai été vaccinée contre l'hépatite b pendant mes études d'infirmières et j'ai développé suite à cela une sclérose en plaque; mais ce vaccin peut provoquer bien d'autres maladies. Vous trouverez la liste complète sur le site dédié aux victimes de la vaccination contre l'hépatite B . http://www.revahb.fr/

Une petite liste non exhaustive: polyarthrite rhumatoïde, myofasciites, à macrophage, sclérose latérale amyotrophique, diabète insulino dépendant de type1, spondylarthrite ankylosante et encore de nombreuses autres maladies musculaires, articulaires ou neurodégénératives.
Vous trouverez des infos également sur le site des myofasciites à macrophages. Et vous pourrez avoir des informations sur le site de Marc Girard http://www.rolandsimion.org/

Bonne soirée.







 papiguy a écrit [11/07/2011 - 19h50 ]  
papiguy

Les causes de la sclérose en plaque semblent associer des facteurs génétiques à des facteurs environnementaux. Il faut un facteur déclenchant agissant sur l'immunité, tel qu'une infection.

Si un vaccin agit sur la réponse immunitaire de l'organisme, la maladie peut se déclencher autrement. Désolé, libertie mais si la maladie n'était pas intervenue après la vaccination, elle aurait pu se déclencher à une autre occasion, la prédisposition génétique étant là.

Ainsi que déjà écrit, la fréquence de l'apparition de la sclérose en plaque n'est pas plus importante chez les sujets vaccinés que chez les sujets non vaccinés.

Quand on sera capable de détecter la prédisposition, on pourra effectivement déconseiller certaines activités à risque d'hépatite et éventuellement la vaccination à certaines personnes.

Dans l'immédiat, il faut choisir entre un risque infime de déclencher une sclérose en plaque et un risque beaucoup plus élevé d'hépatite b.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sclérose_en_plaques
http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/fmc/vaccination-virus-hepatite-b-sclerose-en-plaques

Pour ton information, un de mes amis est atteint depuis plus de 15 ans par une sclérose en plaque qui se développe par poussées espacées par des rémissions, un peu comme le cancer. Il est soigné par chimiothérapie depuis plusieurs années, et l'évolution de la maladie a été considérablement ralentie. Il mène une activité professionnelle normale.

Courage libertie




 symbol a écrit [11/07/2011 - 21h11 ]  
symbol

Comme disait Einstein "il est plus difficile de désintégrer une croyance qu'un atome", phrase reprise sur le site officiel de Sylvie Simon (journaliste/écrivain).
Vous pourrez découvrir une autre approche sur www.sylviesimonrevelations.com : scandales sanitaires, liberté des vaccinations.

Dunamis, tu connais déjà peut-être puisque tu parles du mythe Pasteur. libertie, cela rallonge votre liste. papiguy, je te laisse à tes convictions et tes prédispositions. Par contre si tu pouvais éviter de parler d'illumination, ce serait respectueux pour ceux qui se sont posés certaines questions, celles qui ne font pas recette auprès des journaux scientifiques ou réunions scientifiques car cela ne rapporte rien aux laboratoires pharmaceutiques.

Et oui, cela va à l'encontre du "médicalement correct" et cependant j'ai même lu une synthèse d'une réflexion de la Commission d'Éthique d'un des Conseils départementaux de l'ordre des Médecins et je note "... rejeter à priori ce qui nous est étranger confine à la discrimination. Ce n'est pas acceptable. Une attitude éthique consiste, soit à accéder à un savoir suffisant des préceptes régissant l'autre médecine, soit à adopter une politique tolérante vis à vis des principes que nous ne connaissons pas. Dans les deux cas, il convient de ne pas déstabiliser le patient qui a ses propres repères et qui doit en tirer profit... l'entêtement, l'acharnement ne servent pas l'intérêt du malade ; nous ne sommes pas propriétaires de nos patients... Nos références, à défaut d'être techniques, doivent être humaines, c'est à dire morales. Nul n'a le monopole de l'honnêteté.... A l'un des procès de Mésségué, un avocat déclara 'On reproche aux guérisseurs de ne pas être médecins, moi je reproche aux médecins de ne pas êtres guérisseurs !'. C'est une réflexion que nous avons à méditer..."

A vous de juger entre un site santé-médecine vendeur et ce site qui n'a qu'un intérêt, notre santé.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 coeur de patate a écrit [11/07/2011 - 21h18 ]  
coeur de patate

il y a aussi un facteur dont personne ne parle ceux sont les médicaments !
ils y en a beaucoup qui sont sur la sellette et mis en cause pour la sclérose en plaque,
mais personne n'en fait une grande publicité !! se sont des sujets tabous , bien sur !! http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1755




ciao!


 papiguy a écrit [11/07/2011 - 21h20 ]  
papiguy

symbol, le terme "illuminé " concernait les charlatans en tout genre, comme ceux qui prétendent guérir le cancer avec des médecines douces....
Par ailleurs, internet peut donner de bonnes informations mais aussi véhiculer de la désinformation.
Le sujet est suffisamment grave pour qu'on observe une prudence élémentaire en évitant des affirmations gratuites au nom d'un anticapitalisme primaire (les laboratoires tous pourris ne pensant qu'au profit). La théorie du complot a fait long feu.




 coeur de patate a écrit [11/07/2011 - 22h32 ]  
coeur de patate

c'est beau un papiguy encore naïf ou d'être incrédule et innocent à 67 ans !!

les lobbies ont acheté ton silence à toi aussi ?? !!
s'il te plaît renseigne toi un minimum avant de défendre les lobbies pharmaceutiques ! :-D

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1755




ciao!


 papiguy a écrit [11/07/2011 - 23h10 ]  
papiguy

coeur de patate, toujours aussi rapide à porter des jugements !
Je ne défend personne, en disant qu'il faut être prudent avant d'affirmer certaines choses, et ce n'est pas le témoignage d'un seul médecin qui s'est spécialisé dans la lutte contre les laboratoires qui suffit lorsqu'il en est des dizaines, en charge de la surveillance des épidémies qui s'alarment de la recrudescence de celles-ci en raison de la baisse de la vaccination.. Mais ces derniers ne sont pas invités à la télévision car ce n'est pas "vendeur".
Alors n'écoute pas que le son de ta seule cloche.




 baba2 a écrit [11/07/2011 - 23h14 ]  
baba2

Et bien moi j'ai lu et entendu dire par des personnes haut placé (médecins et personnes travaillant dans l'humanitaire) que certains vaccins avaient été créer pour rendre les gens malades, et ainsi les tuer pour qu'il y est moins d'humain, à cause de l'explosion démographique.

On peut voir les dangers de certains vaccins dans des videos sur internet, avec des médecins qui en parle.

Ca fait peur.

J'ai toujours dis que les scientifiques sont des personnes dangereuses dont il faut se méfier.
Si vous saviez ce qu'ils font dans les laboratoires...




 coeur de patate a écrit [11/07/2011 - 23h20 ]  
coeur de patate

ce ne serait pas plutôt toi la cloche ?? ! avec tes jugements à la cloche de bois !! :-D
arrête ton char ben hur ! et regarde ""c'est à dire"" sur les médocs, ça en dit long pour une fois !!

il faut arrêter de défendre tous ces pourris qui font du fric sur le dos de la santé des gens !

c'est aussi simple que ça !!
et qui ruine la sécu au passage !!!!!!




ciao!


 papiguy a écrit [11/07/2011 - 23h44 ]  
papiguy

Reste donc dans le sujet qui doit se résumer à la seule question suivante:
les risques liés à la vaccination sont-ils supérieurs à ceux de ne pas se faire vacciner, dans le cas particulier de l'hépatite B.

8 études internationales ont démontré qu'on ne pouvait faire aucune relation entre le vaccin contre l'hépatite B et les causes de la sclérose en plaque.

Il est bien évident par ailleurs qu'aucune prise de médicament allopathique n'est anodine et que la seule règle qui puisse s'appliquer se résume à la question: le bénéfice espéré est-il supérieur aux désagréments éventuels ?
Si on n'accepte pas cette règle du jeu, il ne reste plus qu'à retourner dans sa caverne et attendre que le ciel nous tombe sur la tête. J'ai bien peur que certains ne soient jamais sortis de la leur...




 symbol a écrit [12/07/2011 - 09h30 ]  
symbol

Comme tu dis papiguy, le sujet est suffisamment grave pour tenter de comprendre pourquoi il y a défaillance du travail scientifique dans le domaine de la médecine et parmi tous les cas de jugements sans appel de ceux qui pensent différemment, la médecine représente peut être l'un des exemples le plus triste.

L'approche scientifique traditionnelle appartient à la pensée rationnelle et analytique. Réintégrer toute pathologie acquise, sans exception, dans un cadre psychosomatique unique est le travail d'années de recherche repris par des médecins d'horizons divers aux États-Unis, en France au grand mépris du corps médical occidental, trop occupé à défendre la seule médecine classique dite aussi allopathique.
Le D. Bujevac et coll. ( "The effect of everyday stress on relapses in Multiple Sclerosis" dans journal of Neurology 1997) s'est hasardé sur ce chemin de traverse avec une étude sur les malades atteints de scléroses en plaque. Malheureusement cette étude n'a pas été publiée de façon détaillée dans les journaux scientifiques. Elle a seulement fait l'objet d'un poster affiché lors d'un congrès de neurologie avant de tomber dans l'oubli.

L'indispensable foi dans ce que l'on fait ne doit pas conduire au sectarisme car il faut rappeler que la déontologie impose de faire appel à des confrères lorsque les moyens semblent insuffisants ou inadaptés. Comment, dans ses conditions dépister les marchands d'illusion, les thaumaturges, les charlatans qui méritent réprobation ? Peut-être en se connaissant mieux, en reconnaissant le soignant plutôt que la pratique. L'épithète de médecine alternative suggère une exclusivité tout à fait contraire à l'éthique comme au bon sens. La tolérance de l'autre a l'avantage de l'envisager sous l'angle de complémentarité qui, loin de consacrer une rupture entre praticiens, loin d'imposer au malade une dissimulation de ses démarches alternes, permet de préserver un contact utile et profitable à tous.

La science nous montre bien que les connaissances acquises avec la rationalité peuvent vitre être dépassées. Les experts d'aujourd'hui se moquent de ceux de l'an 1500 et de même, les experts de l'an 2500 se moqueront de ceux d'aujourd'hui. Gardons-nous de juger hâtivement ceux qui sont en désaccord avec le savoir officiel.

Règle du jeu ? Caverne ? Que tu prêches pour tes convictions se basant sur un type d'analyses, pourquoi pas, c'est ta réalité. D'autres ont osé remettre en question les idées conventionnelles et heureusement que de tous temps quelques hommes en ont été capables.
C'est étonnant de voir qu'à ce jour les exemples les plus dévastateurs de cette pensée logique conventionnelle se rencontrent dans la médecine. Si certains n'ont pas encore saisi que les sciences occidentales les plus avancées ont entre-temps découvert des systèmes de logique paradoxale qui correspondent à des connaissances asiatiques millénaires, c'est qu'ils vivent encore au siècle passé.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [12/07/2011 - 13h29 ]  
papiguy

Effectivement, symbol, il faut garder l'esprit ouvert, car c'est le fondement indispensable à tout progrès.

Cependant le progrès se bâtit pierre après pierre et lors de la construction des cathédrales, il ne serait venu à l'idée de personne de détruire leurs fondations sous prétexte qu'elles étaient romanes alors que la flèche se construisait à l'époque gothique.
Les scientifiques qui se moqueraient des connaissances dépassées de leurs prédécesseurs ne feraient pas montre de plus d'ouverture et d'intelligence que ceux qui n'accepteraient pas de voir leurs savoirs remis en cause.

Dans le cas de la médecine nous ne pouvons attendre la validation de théories pas encore mises au point pour commencer à se soigner, et il faut malheureusement accepter les imperfections voire les erreurs. Il ne faut pas, au nom de connaissances non encore acquises, confondre pragmatisme et obscurantisme.

Il y a aussi une forme d'obscurantisme dans le reniement d'un présent imparfait ou approximatif par l'invocation d'un futur meilleur.

baba2
"Si vous saviez ce qu'ils font dans les laboratoires..." car toutes les personnes qui y travaillent ne sont que des pervers sauvages pourris ou stupides ? C'est pourtant grâce au travail des ces abrutis que l'espérance de vie a augmenté et que les maladies sont mieux connues et soignées.
Il en va des laboratoires comme des autres activités, ils sont gérés par des hommes et comme tels comportent leurs qualités et malheureusement aussi leurs dérives. Ce sectarisme binaire est navrant.




 baba2 a écrit [12/07/2011 - 13h39 ]  
baba2

Je ne leur est rien demandé à ces salauds pervers, et maboul de scientifiques. :-o




 symbol a écrit [14/07/2011 - 14h58 ]  
symbol

"L'obligation de subir nous donne le droit de savoir." Jean Rostand

Mises en examen dans l'affaire du vaccin anti-hépatite B :

31.01.2008 - Des responsables de deux laboratoires fabricants du vaccin anti-hépatite B, SmithKline Beecham (aujourd'hui GlaxoSmithKline) et de la société Pasteur Mérieux MSD-Aventis Pasteur (aujourd'hui Sanofi Pasteur MSD), ont été mis en examen jeudi pour "tromperie aggravée", et le laboratoire Pasteur MSD, en tant que personne morale, pour "homicide involontaire" pour la mort d'une patiente, décédée à la suite d'une sclérose en plaques en 1998.

Lire l'article de l'AFP et un article, très fouillé et bien documenté, de Sylvie Simon sur votresante.com.

Pour mémoire, vous pouvez aussi relire le texte de la plainte déposée en juillet 1998 par 17 associations, dont la LIGUE NATIONALE POUR LA LIBERTÉ DES VACCINATIONS, et 10 personnes privées devant le doyen des juges d'instruction de Paris.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Shashooou a écrit [20/07/2011 - 15h24 ]  
Shashooou

La sclérose en plaque est due au stress.
Aucun risque, pense, si on est zen.
:-)




Sharon :)


 baba2 a écrit [20/07/2011 - 19h35 ]  
baba2

Es-tu sure de ce que tu dis Shashooou, tu as lu ca quelque part ?




 symbol a écrit [20/07/2011 - 20h35 ]  
symbol

Puisque tu en parles Shashooou, j'ajouterai aux risques d'en déplaire aux adeptes des boniments, publicités et lavages de cerveaux auxquels nous sommes soumis depuis de nombreuses années et que les « consommateurs de santé » considèrent comme leur Bible.

Dans la vie, il n'y a pas de hasard, simplement des pensées qui circulent et qui sont toutes puissantes : le verbe intérieur ne cesse de se faire chair. Pas d'effet sans cause, pas d'acte sans conséquence, pas de réalisation sans désir, pas de jet sans projet, fut-il essentiellement inconscient. Toute pensée doit être exprimée d'une façon ou d'une autre. L'absence d'ex-pression verbale d'une souffrance peut conduire à son impression dans le corps. La vie spirituelle, comme la vie psychique ou la vie biologique se résume a ces échanges permanents, émission-réception, donner-recevoir mais ces échanges doivent être équilibrés, sans excès.
Le symptôme vient souvent révéler une souffrance profonde qu'un certain mode de vie n'a pas permis d'évacuer avant la maladie.
Les études de Bulljevac montrent que les poussées de sclérose en plaques surviennent environ 7 à 12 mois après un stress psychoaffectif chez 75 pour cent des malades.
Dans certains cas, réveiller un "loup familial" endormi se doit d'être symboliquement anesthésié. L'anesthésie d'un territoire cutané, c'est une façon de neutraliser un conflit de séparation, un contact désagréable, qui pose problème. L'atteinte se situe au niveau du système nerveux central lorsque le projet de contact n'est pas précisément défini dans ses modalités, c'est le cas d'une sclérose touchant la gaine de myéline des fibres nerveuses de la moelle épinière et du cerveau.
En revanche, lorsque le projet est parfaitement défini et précis dans ses modalités, ce trouble de la sensibilité intéressera le territoire d'un tronc nerveux du système nerveux dit périphérique.

La compensation symbolique est intéressante quand on connaît le prix du traitement de la sclérose par l'interféron ( dont l'action est aléatoire ). Dans la conception médicale actuelle, il faut que le malade accepte de donner une réponse au traitement, qu'il soit, selon les experts, un répondeur.
Lorsque le traitement au long cours est incapable de prévenir efficacement l'aggravation, c'est simplement parce que l'inconscient du malade tient à sa stratégie de compensation symbolique.
Guérir, c'est passer à l'action : pour guérir en profondeur, le malade doit réellement vouloir changer.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Dunamis a écrit [21/07/2011 - 10h48 ]  
Dunamis

Moi, irrésponsable ?
Ben voyons, je parle de ce que je connais. Je suis pour le vaccin contre la polio, par exemple, mais le reste excuse-moi, c'est un suicide collectif.

Tiens, même sans parler des vaccins, tes bienveillants médecins et leur serment d'hypocrite, ils ont prescrit du médiator.
Et je connais plus d'un membre de ma famille qui, depuis 20 ans, suis un traitement pour une potentielle angine de poitrine alors qu'il n'y a aucun antécédent dans la famille.
Le rôle d'un allopathe n'est pas de guérir, c'ets de soigner les symptômes.

Et moi, je ne fais plus de vaccin. Pourtant, la dernière fois que je me suis retrouvée à l'hôpital, ils étaient tout de même actifs.

Je t'en foutrais de l'irresponsabilité ! :-C
Tu fais partie de cette génération formatée pour servir de cobaye à la pharmacopée.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 baba2 a écrit [21/07/2011 - 10h52 ]  
baba2

Je pense la même chose que dunamis.




 Wisty a écrit [21/07/2011 - 11h08 ]  
Wisty

Bonjour,

Je pense que la sclérose en plaque est reprise au niveau neurologique, donc une décadence nerveuse.
Quelqu'en soit l'élément utilisé pour affaiblir le système nerveux.

Vu ls avis différents,onpeut difficilement se prononcer sur les causes, que si ce n'est de l'option du système nerveux. ;-)




Wisty


 papiguy a écrit [21/07/2011 - 11h33 ]  
papiguy

Ce débat est totalement stupide et stérile. Bientôt on va voter pour connaître les causes des maladies, chaque ignorant ou pseudo informé ayant donné son avis ? Avant d'affirmer des positions tranchées, n'oubliez pas que des personnes crédules peuvent lire nos élucubrations et faire ensuite des erreurs conduisant à des conséquences graves.

S'informer par tous les moyens est nécessaire, mais s'il faut avoir les yeux ouverts et parfois ne pas se limiter à un seul avis médical, il importe de trier avec beaucoup de prudence les avis qu'on peut recueillir sur internet, car le pire comme le meilleur peuvent s'y trouver.




 baba2 a écrit [21/07/2011 - 11h37 ]  
baba2

Papiguy vas sur google video et tape : la face cachée des vaccins.




 papiguy a écrit [21/07/2011 - 11h41 ]  
papiguy

baba2, ce que tu suggères n'enlève rien à ma réflexion ! Au contraire, et ceci sans aucune idée préconçue.




 dette a écrit [21/07/2011 - 12h54 ]  
dette

Bonjour à tous ,

Je pense que si dans le passer les vaccins étaient préconisé pour nous protéger , à l'heure actuelle certains vaccins ne sont destinés qu'à enrichir leur créateur et peut-être éclaircir la population mondiale .




 papiguy a écrit [21/07/2011 - 13h05 ]  
papiguy

Pas besoin de vaccin pour éclaircir la population mondiale, dette, car malheureusement il n'existe pas de vaccin contre la bêtise :-D

Pas de soucis pour les laboratoires, s'ils ne gagnent pas de l'argent avec les vaccins, ils en gagneront avec les remèdes vendus car les épidémies reprendront, du fait de la non vaccination.




 coeur de patate a écrit [21/07/2011 - 13h16 ]  
coeur de patate

tu es tout à fait dans la réalité Dette ! visiblement ce papyguignol vends des vaccins :-D ?
ça déja été utilisé par des compagnies pétrolières américaines pour décimer des tribus d'amazonie il parachutaient de faux vaccins et médocs ce n'est pas nouveaux malheureusement !! pourquoi des civilisations entières auraient survécues pendant des millénaires sans vaccins !! et en se soignant uniquement avec des plantes ?




ciao!


 dette a écrit [21/07/2011 - 13h35 ]  
dette

Je suppose que papyguy n'a certainement pas oublié de faire son vaccin H1N1 ...




 coeur de patate a écrit [21/07/2011 - 13h38 ]  
coeur de patate

:-D ça c'est sur ! en tout les cas il n'est pas vacciné contre la science infuse !!!




ciao!


 papiguy a écrit [21/07/2011 - 13h43 ]  
papiguy

A 101 ans, la vache folle a déjà frappé et là vaccin ou pas, il n'y a plus rien à faire.

Et voila que la patate molle attribue les vertus des faux vaccins aux vrais. Si on te place un bâton de dynamite dans une bûche de bois et que ta maison explose, tu diras que les bûches de bois sont dangereuses ? C'est un raisonnement de crétin, tu nous a habitués à un peu mieux, patatoïde :-D




 dette a écrit [21/07/2011 - 13h51 ]  
dette

Pas si folle que ça la vache , puisque pas de vaccins , 101 ans et toujours là ... :-D




 coeur de patate a écrit [21/07/2011 - 13h53 ]  
coeur de patate

oui on connais ta chanson Papyguignol, nous sommes tous des crétins sauf toi !!!
tu dois avoir du mal à marcher avec des chevilles aussi enflées monsieur je sais tout !!! :-D
mais tu es bien seul dans tes certitudes wilkipédièsques !
je préfère de loin faire parti du club des crétins avec Dette et les autres c'est plus drôle !! :-D




ciao!


 papiguy a écrit [21/07/2011 - 14h03 ]  
papiguy

coeur de patate, tu n'as pas répondu à ma question à propos des faux vaccins ! Ton cerveau en purée serait-il incapable de la comprendre, ou bien as-tu été vacciné contre l'intelligence (ce vaccin est courant sur internet) ?

La recherche d'information sur internet ne se limite pas à la lecture, encore faut-il prendre le temps de la réflexion et ne pas gober bêtement tout ce que l'on lit.

Pour ce qui est de ta dernière phrase, il était inutile de le souligner, la plupart de tes réactions s'en chargeant.

Tu fais comme dit par Mr de Beaumarchais "Je me hâte de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer" ? :-D




 symbol a écrit [21/07/2011 - 14h28 ]  
symbol

Internet est souvent le premier lieu d'alerte sur la toxicité d'un médicament parce que le corps médical rapporte trop peu souvent les effets secondaires, par manque de temps et de formation et parce que les agences des médicaments sont loin d'être aussi indépendantes qu'elles le devraient à l'égard des fabricants.

Souvent rabroués ou mal diagnostiqués, les patients ou les parents d'enfants victimes trouvent alors dans Internet le seul véritable espace de liberté pour faire part aux autres de leurs malheurs. Ce faisant, elles ont aussi une véritable occasion de se rendre compte, le plus souvent, qu'elles sont loin d'être les seules dans ce cas, là où les fabricants prétendent souvent aux patients ou aux médecins que "c'est la première fois qu'ils entendent parler de cet effet secondaire-là."

Dans son Carnet d’un biologiste, Jean Rostand constatait : « Je croyais qu’un savant était un homme qui cherche la vérité, alors que c’est souvent un homme qui vise une place ». Aussi, pouvons-nous continuer à laisser faire n’importe quoi au nom d’une science qui a perdu toute conscience car notre époque est celle de la compétition et de la surconsommation dans laquelle le profit règne à tous les niveaux ?

En outre, nombre de scientifiques se targuent d’un « savoir », qu’ils sont loin de posséder. D’ailleurs, ne confondons pas « savoir » et « connaissance ». Les grandes écoles et les Académies nous enseignent le savoir, mais pas le simple bon sens et encore moins la connaissance qui est un don rare et inné.

Dans l’actuel dirigisme économique, il est évident que les intérêts des citoyens sont souvent opposés aux intérêts des lobbies.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [21/07/2011 - 14h36 ]  
papiguy

Dommage, symbol, que ton propos plein de réflexions intéressantes ait été gâché par une approximation (*), j'aurais bien volontiers voté pour ta réponse.

(*) "la connaissance qui est un don rare et inné": si tu as raison de dire qu'il ne faut pas confondre connaissance et savoir, il ne faut pas non plus confondre connaissance et science infuse.




 symbol a écrit [21/07/2011 - 15h55 ]  
symbol

Nous sommes bien d'accord papiguy ! D'ailleurs ayant une vague notion de tes domaines de prédilections et de l'expérimentation que tu en as, je n'hésiterai pas à te questionner à ce propos comme j'ai déjà pu noter à l'occasion ce que tu m'apprenais.
Par contre, en matière de santé, je préfère survoler tes réponses. Rien que lorsque tu me parles de connaissance qui se confondrait à science infuse, je vois que nous ne pouvons être sur la même longueur d'onde.
Tu sembles limiter la connaissance à l'intellect, l'analyse ( qualités souvent considérées comme masculines) qui reste une réalité défendue ardemment par les purs matérialistes alors qu'il n'existe rien d'autre que la matière en constante transformation (c'est d'ailleurs ton domaine, non ?). Chaque être humain a également accès à ce que l'on appelle la seconde réalité. C'est le champ de l'inexplicable, de la synthèse et non de l'analyse. On peut l'appeler celle de la pensée du coeur et c'est là que le coeur, les sentiments et l'intuition parlent.

Cela vaut pour tout un chacun et cela n'a rien à voir avec science infuse comme tu peux l'entendre. Cette sagesse illimitée tient à disposition toute information (chose impossible pour l'intellect) et permet de prendre les meilleures décisions.
Les caractéristiques inhérentes à cette seconde réalité sont souvent considérées comme féminines. Pour ne pas alimenter de malentendus, ces deux réalités existent en chaque être humain mais apparemment, l'un parvient plus facilement que l'autre à entrer en contact avec cette seconde réalité.

Toutes tes réponses sont empreintes d'une connaissance purement intellectuelle. Tu as d'ailleurs vite fait de traiter les gens d'imbéciles. Normal ! Cela ne rentre pas dans la planification. Mais comme l'intellect ne peut jamais savoir avec une certitude absolue ce dont l'avenir sera fait, cela débouche inévitablement sur le doute et la peur. On rentre en plein dans le système de santé qui doit protéger.
Pas de science infuse : il est difficile d'étudier une cohorte de gens tous différents face aux événements, on ne peut mesurer l'impact vécu sur chaque personne ainsi que son histoire émotionnelle. Mais là, tu préfères boucher tes oreilles, j'imagine ! Et cependant dans les civilisations très anciennes, le lien éventuel entre psychisme et maladie n'a rien d'un scoop.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 dette a écrit [21/07/2011 - 16h12 ]  
dette

La connaissance c'est se que l'on sait se qui est acquit , le tout s'appelle le savoir .

La science infuse est tout savoir sans avoir étudier pour cela ... c'est un don que seul dieu possède .




 papiguy a écrit [21/07/2011 - 16h13 ]  
papiguy

Erreur, symbol, je n'assimile pas les gens à leurs réponses, et ne les met pas dans des boites comme tu le fais, et dernièrement à mon propos. Tes divagations psychologiques forment un curieux mélange avec une forme de bon sens non dénuée d'intérêt. Mais ce mélange ne suffit pas à justifier des affirmations à la limite de l'ésotérisme comme on en trouve beaucoup sur internet, et par exemple sur ce site.

Sans nier les liens existant entre la santé et le psychisme, comment expliquer la longévité largement plus élevée dans les pays dits développés par rapport à celle constatée dans les autres ?
Que tu le veuilles ou non, les faits sont têtus, et ce n'est pas en faisant les gros yeux, dans une réalité seconde virtuelle, à une bactérie qu'on peut s'en défendre.




 papiguy a écrit [21/07/2011 - 16h18 ]  
papiguy

dette,
à lire certains propos, on pourrait penser qu'il en est qui se prennent pour Dieu :-D




 dette a écrit [21/07/2011 - 16h29 ]  
dette

Google marche bien pourtant !! et vous semblez y être abonné ...

Il vous aurait simplement suffi de regarder leurs définitions pour y constater qu'il n'y a aucune différence entre connaissance et savoir .

Quand vous parlez de dieu , vous parlez certainement de vous , qui pensez avoir la science infuse à essayer de clouer le bec à tout le monde .
:-D




 papiguy a écrit [21/07/2011 - 16h43 ]  
papiguy

dette, contradiction et jugement hatif ne te font pas peur !
Comment Dieu, qui possède la science infuse, pourrait-il être abonné à google ? :-D

Le savoir n'est-il pas la matière de la connaissance, cette dernière ayant un sens plus large et s'apparentant à l'esprit ?

On s'éloigne du vaccin et faute de pouvoir argumenter sur des faits matériels on fait de la philosophie ? La recette est éculée...




 Carcarax a écrit [21/07/2011 - 17h10 ]  
Carcarax

Hé viendez tous y'a un papi et une mamie qui se fightent.

:-/ Scuse me c'est plus fort que moi




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 papiguy a écrit [21/07/2011 - 17h20 ]  
papiguy

Un peu de respect pour les ancêtres, tout de même Carcarax !
Et puis c'est un peu court jeune homme, aujourd'hui, ils sont plusieurs à s'occuper du problème de la dette. Voila ce que c'est que se prendre pour Dieu, nous vivons au dessus de nos moyens et la dette nous tombe sur le dos.




 symbol a écrit [21/07/2011 - 17h54 ]  
symbol

Vaccin de l'hépatite B : une bombe à retardement !
La revue Neurology diffuse en avance l'étude pédiatrique menée par l'équipe du Pr Marc Tardieu (service de neuropédiatrie, hôpital Bicêtre au Kremlin-Bicêtre). L'étude établit un lien entre la vaccination pédiatrique contre l'hépatite B par Engerix B (GlaxoSmithKline) et un risque d'événement démyélinisant, en particulier de sclérose en plaques (SEP).

Neurology a décidé de diffuser immédiatement l'article "Hepatitis B vaccine and the risk of CNS inflammatory demyelination" car ce sujet est une question de santé publique en France, précise l'organe de l'American Academy of Neurology (AAN). La version finalisée de cette étude sera publiée dans une édition en ligne de la revue mercredi 8 octobre. Une partie des résultats a été repris par le journal Le Monde. Cette énième étude vient étayer, une nouvelle fois, la thèse du risque significatif inhérent à la vaccination contre l'hépatite à tout âge en dépit de recommandations minimisant trop souvent le rapport bénéfice/risque pour la santé publique.

Cependant, après la mise en examen pour 24' onClick="correctionSuggest('reponse','24',this);">"tromperie aggravée" des responsables de deux laboratoires ayant mis au point et commercialisé le vaccin contre l'hépatite B, en Allemagne, comme en Grande-Bretagne, les autorités sanitaires ont refusé de continuer à la conseiller, aussi les vaccinations ont été très réduites et les effets secondaires également.

Seuls trois pays ont maintenu la vaccination à "grande échelle" : la France, les États-Unis et l’Italie où le ministre italien de la Santé a touché 600 millions de lires quelques mois avant qu’il ne rende la vaccination obligatoire dans son pays. Il a été inculpé et condamné à plusieurs années de prison ferme, mais le vaccin a engendré des dégâts semblables aux nôtres.

Aux États-Unis, depuis 1990, la loi fédérale oblige tous les médecins à déclarer les complications vaccinales au Vaers (Vaccine Adverse Event Reporting System), dépendant de la FDA et du gouvernement américain. Or, entre le 1er juillet 1990 et le 31 octobre 1998, le Vaers a dénombré 24 775 effets secondaires du vaccin contre l’hépatite B, dont 9 673 cas très graves et 439 décès, parmi lesquels 180 ont été classés "Mort subite et inexpliquée du nourrisson".

Etc...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 symbol a écrit [21/07/2011 - 18h16 ]  
symbol

Etc... car l'article édité le 11 novembre 2010 dans AGORA VOX (le média citoyen) est fort long sur cette vaccination.
Ah, oui, c'est vrai que je mets les gens en boîte, que je divague et que ce que je peux lire est à la hauteur de l'ésotérisme. Si cela te rassures, pourquoi pas !
Au fait papiguy, ignores-tu que dans certains pays, malnutrition et manque d'hygiène sont une des principales causes de la mortalité et que vaccinations là-dessus l'accélérait ?

Carcarax, nous sommes toujours, ou les vieux, ou les jeunes de quelqu'un
:-D




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [21/07/2011 - 18h35 ]  
papiguy

symbol,
Enfin autre chose que des incantations et un mélange de psychologie de bazar avec des à priori.
C'est par cela qu'il aurait fallu commencer pour rester crédible.
Attendons donc les résultats de l'étude qui vient de contredire 8 études internationales ayant écarté le risque chez les sujets jeunes.
Il restera à définir si la vaccination est la cause, ou seulement un facteur déclenchant, et en conséquence la conduite à tenir quant à la politique de vaccination.

Pour ce qui est de la vaccination de populations soumises à la malnutrition, c'est la politique de vaccination qui est en cause et pas forcément les vaccins. Il ne viendrait à l'idée de personne de se faire administrer un produit qui sollicite les défenses d'un organisme déjà très affaibli. Ceux qui sont responsables de cette politique sans discernement sont irresponsables voire criminels.




Réponses 1 à sur 55
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à lisa74r






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.