Que pensez-vous des frères Bogdanoff?



betinaweb
Cette question a été posée par betinaweb, le 20/11/2010 à à 14h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Sciences.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 betinaweb a écrit [20/11/2010 - 14h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betinaweb

Ont-ils fait de la vulgarisation scientifique ou sont-ils des usurpateurs? vos avis sur ces deux personnages hors du commun.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 coeur de patate a écrit [20/11/2010 - 14h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

ils font peur !! :-D
franchement ils sont un peu bidon !!
moi je suis persuadé qu'ils sont extraterrestres




ciao!


 papiguy a écrit [20/11/2010 - 15h46 ]  
papiguy

Pas qu'un peu bidon, et ce n'es pas moi qui le dit mais le CNRS qui qualifie leurs mémoires de thèses de scientifiquement nulles.
"Rarement aura-t-on vu un travail creux habillé avec une telle sophistication"

http://www.marianne2.fr/REVELATIONS-Le-rapport-du-CNRS-qui-flingue-les-Bogdanoff_a198523.html




 Wisty a écrit [21/11/2010 - 00h33 ]  
Wisty

Bonjour,

Bon, ce sont des jumeaux hors du commun, pour le reste.....Pour peu que je les vu...????? Je ne peux juger de leurs cultures.




Wisty


 carter a écrit [21/11/2010 - 04h33 ]  
carter

Il y’a les Bogdanoff en tant que personnes (plutôt sympatoches à l’esprit new-wave matiné de science) et il y’a l’affaire Bogdanoff en tant que telle…


Le milieu de la Recherche a eu droit à un vaudeville assez drolatique aux conséquences philosophiques passionnantes. Jadis, ces mêmes physiciens ironisaient sur les velléités de rigueur mathématique d’une certaines branche des sciences sociales à travers l’affaire Sokal, une autre affaire (rappel de l’affaire Sokal : un plaisantin fait publier dans une revue des sciences sociales prestigieuse un texte qui n’est qu’un gros tissu de conneries pour montrer la bêtise d’une certaine recherche postmoderne. Rires gras des physiciens et regards penauds des chercheurs postmodernes) qui a passionné l’université et ridiculisé les postmodernes. Mais désormais, les physiciens ont leur affaire aux conséquences qui s’avèrent finalement plus terribles que la précédente.

Rappel de ce feuilleton qui a ébranlé le milieu si feutré des cyclotrons et des blouses blanches :

Les frères Bogdanoff décident à la cinquantaine de retourner à l’université pour passer une thèse de Doctorat ; un de mathématiques pour Grichka et l’autre de physique théorique pour Igor. En 2002, leurs travaux va secouer le monde de la physique suite à la publication en plusieurs parties de leur thèse dans de très sérieuses revues :« Annals of physics » et « Classical and quantum gravity », ce qui n’est pas rien quand même ! L’un des membres du jury qui a validé leurs thèse n’est rien d’autre que le physicien mathématicien réputé du MIT Roman Jackiw. Autant dire que c’est du lourd, du très lourd (le pauvre homme s’est rétracté par la suite) …

Au début, tout se passe sur des roulettes. La publication est validée dans des revues prestigieuses. Puis une rumeur va apparaitre qui ira en en prenant de l’ampleur sur les sites Internet des physiciens : la publication des Bogdanoff n’est qu’un ENORME canular pour ridiculiser les jurys des revues prestigieuses ! On pense évidemment à un Sokal bis ! Voila ce qui se dit : c’est une blague : les Bogdanoff utilisent le jargon de la physique mais leurs textes n’ont rigoureusement aucun sens ! Ils ont monté une plaisanterie de génie pour ridiculiser les jurys des revues scientifiques ! Le premier acte est donc plutôt un sentiment positif envers les frères : ils vont bien sur dévoiler le pot aux roses et montrer qu’avec un peu d’astuces, on peut entuber n’importe qui !
Imaginez la situation : on a des physiciens théoriciens qui se croient bernés par d’autres physiciens théoriciens et qui n’attendent qu’une chose : que de le rideau se soulève et que les Bogdanoff explosent un « on vous a bien eu, les gars » !

Aussi, des mails sont envoyés aux Bogdanoff pour leur demander quand ils vont révéler l’arnaque. Sauf que voila : ils répondent, eux, avec l’absence totale d’humour qui caractérisent les gens qui croient accoucher de la « grande œuvre » en roulant des « r » que ce n’est pas une plaisanterie ! Non, non, c’est du sérieux, leurs publications, et ca va révolutionner la Science !

Et voila que la recherche en physique va se diviser en deux camps : les pro-Bogdanoff et les contre. On remarquera que ceux qui critiquent la thèse des bogdanoff sont également ceux qui critiquent les travaux sur l’espace-temps, la singularité initiale de l’univers, la théorie des cordes et autres modèles à plusieurs dimensions de l’univers. En somme, cette affaire cache également un conflit idéologique au sein même de la plus « hard » des sciences, ce qui la rend si difficile à départager : Ne s’attaque t-on pas aux Bogdanoff parce qu’ils explorent des voies que n’aiment pas un certain clan de la physique (en particulier française) ?

En un mot, l’affaire Bogdanoff est pire que l’Affaire Sokal : on voit à quel point la physique théorique est nu comme l’Empereur du conte : elle est incapable de définir une thèse valide scientifiquement parce qu’elle est tout simplement devenu de l’extrapolation pure !


Et ce sont finalement les philosophes des Sciences qui ricanent le plus. L’historien des sciences Yves Gingras résume assez bien à l’époque du scandale dans « Propos sur les sciences » les conséquences philosophiques à en tirer de l’affaire Bogdanoff : « Dans l’affaire Bogdanoff, ce sont des physiciens mathématiciens eux-mêmes, entre eux, au sein même de leur discipline, qui se demandent s’ils ont affaire à un canular. Si on pouvait excuser un littéraire de ne pas saisir les blagues mathématiques dans l’article de Sokal, on ne peut pas en dire autant de physiciens mathématiciens qui n’arrivent pas à trancher sur la valeur des articles des frères Bogdanoff. On dirait en somme que les experts semblent incapables eux-mêmes de voir clair dans ce qui se passe. On est donc en pleine tour de Babel de la physique théorique »


Finalement, les physiciens vont enfin se reprendre : les revues prestigieuses vont ouvertement regretter d’avoir laissé passer ces articles et la Communauté scientifique va trancher : les Bogdanoff, c’est de la merde. Il en fallu du temps, de l’encre coulée et des tronches déconfites de chercheurs qui se sont dit abusés par les Bogdanoff pour qu’enfin, le grand public comme un Carter sache enfin quoi penser des théories des Bogdanoff…


La revue « Marianne » a publié un article passionnant pour saisir comment les Bogdanoff ont pu ainsi tromper leur monde. Si je prends l’article « la défense des Bogdanoff : pas de quoi en faire une thèse » pour argent comptant, on découvre le système Bogdanoff pour berner les plus grands chercheurs : ils ont par exemple demandé des soutiens en traficotant tout simplement leurs articles et les réponses des chercheurs ! Tel grand scientifique s’est retrouvé « officiellement » dans leurs camps alors qu’il n’avait rien écrit de tel ; les Bogdanoff aimant apparemment le gout de la traduction libre en anglais ! En somme, les Bogdanoff ont agi comme ils ont toujours été : en hommes du showbiz capable de traficoter les choses pour obtenir ce qu’ils veulent…

Détail savourant : comme ils n’obtiennent aucun directeur de thèse, ils vont voir le directeur de recherche du CNRS, Jean-Pierre Luminet , en lui posant le deal suivant : s’il accepte, il le transforme en star médiatique du petit écran ! Devinez la réponse de l’honorable chercheur…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 carter a écrit [21/11/2010 - 20h40 ]  
carter

Une très bonne synthèse de l’affaire qui ne cherche pas non plus à s’enfoncer dans une « chasse au sorcières » de plus des Bogdanoff :
http://fabien.besnard.pagesperso-orange.fr/bogdanoff.htm

L’affaire Bogdanoff est donc symptomatique du délabrement de la recherche scientifique et de la règle du « publie ou périt » qui détériore la qualité des travaux universitaires. L’historien des sciences Gingras avait déjà pressenti en quoi l’affaire Bogdanoff était si grave…

D’une certaine façon, les scientifiques ont bon dos de tout rejeter sur la faute des medias. Il est vrai que ces derniers ont favorisé leurs « chouchous » ; quitte à avaler des couleuvres. Mais comment des thèses et des doctorats bidons ont pu être respectivement publiés et discernés ? Après tout, les médias ont mis le tapis rouge pour ces deux comiques que parce qu’ils avaient validé leurs diplômes universitaires ! Les scientifiques devraient donc plutôt s’interroger sur l’abâtardissement de la Recherche plutôt que de renvoyer la faute sur ceux qui n’ont pas le bagage intellectuel pour contredire des thèses pointues !

Et une question plus effrayante se pose : combien de Bogdanoff ont été publiés dans l’ombre en passant dans les mailles du filet ? Nous savons que la tricherie est plus présente qu’on le croit dans les thèses universitaires. Certain estiment à 80% le nombre de résultats pipeautés dans les études! La pression sur les chercheurs est tels que ces derniers pratiquent de plus en plus des méthodes douteuses pour faire carrière…Or le plus drôle est que les Bogdanoff sont plutôt de bonne foi : leur mégalomanie naïve leur a fait vraiment croire qu’ils étaient des Einstein en puissance !

Et d’ailleurs, pourquoi eux ? Auraient-ils été si attaqués et leurs travaux si décortiqués s’ils n’avaient pas défendu une thèse créationniste ; s’ils n’avaient pas été les enfants chouchoutés du PAF (et l’ami du clan Sarko) ? Les chercheurs n’aiment guère que l’on introduise du Dieu dans des équations austères. Normal : la science, par définition, est matérialiste. Pas étonnant alors alors qu’on les ait tant attaqués, eux qui prétendent voir le « visage de Dieu » !

Mais ils ont quand même eu leurs doctorats ! Ce qui laisse supposer du niveau de conneries qui doit circuler dans les publications !


Chaque Science a eu son boulet. La sociologie se tape Elisabeth Tessier ; la psychologie a maille à départir de ce comique de Freud. La philosophie doit se coltiner un BHL dont elle n’avait guère besoin, vu son état de décomposition avancé. La biologie a eu Lyssenko dont l’humour noir-il est vrai- n’est pas forcement accessible à tous..
La physique a désormais ses Bogdanoff.

Eux, les physiciens de la « reine des Science », de la « science la plus pure », eux qui s’éclaffaient et se tapaient les cotes sur les Sciences molles avec l’Affaire Sokal ont été pris en fragrant délit de n’importe quoi. L’éternelle histoire de l’arroseur arrosé…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 betinaweb a écrit [21/11/2010 - 21h27 ]  
betinaweb

http://www.dailymotion.com/video/x28p7g_documentaire-m6-1980-temps-x-lpdm_people

Alors toutes ces émissions de temps X que nos enfants ont adoré regardé n'étaient que supercheries ou y avait-il quand même un fond de vérité dans ce qu'ils racontaient?




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Wisty a écrit [21/11/2010 - 22h08 ]  
Wisty

Bonjour, - carter - A ton avis, qui donc, peut affirmer ou confirmer les thèses scientifiques bonnes ou mauvaises ? Si il y a supercherie, est-elle préméditée ? Je pense que l'on ne doit quand même pas jouer avec la science, c'est un thème trop sérieux je crois. Et puis mettre la médiatisation en erreur????? C'est effrayant, pour les jeunes qui sont à l'université.




Wisty


 Wisty a écrit [21/11/2010 - 22h11 ]  
Wisty

re- beti, La médiatisation fait partie d'une part du marché, qu'elle soit de véracité ou l'inverse, et puis ces frères "truc " leurs morphologies attirent .....les scientifiques.... ;-)




Wisty


 betinaweb a écrit [21/11/2010 - 22h22 ]  
betinaweb

On s'en fiche de leur morphologie,si ils ont voulu se transformer en faisant des opérations de chirurgies esthétiques c'est leur problème,on n'a pas à rentrer dans leur vie privée.

On en pense ce que l'on veut mais ça n'a rien à voir avec la science et je ne pense pas que leurs aspects physiques intéressent les scientifiques...




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [21/11/2010 - 22h35 ]  
papiguy

Un autre exemple à l'appui de ce qu'a écrit carter: la "thèse" de la voyante attitrée de François Mitterrand.

Et à l'inverse de ces excès, il me vient à l'esprit la réflexion d'un professeur d'Université après lecture d'un mémoire de DEA "c'est un travail digne d'une soutenance de thèse", réflexion qui ne manque pas de sel quand on sait que le postulant au DEA, pourtant major de sa promo, n'a pas reçu ensuite de bourse de thèse, au profit d'un élève moins bien classé mais ayant la "bonne origine régionale".




 Wisty a écrit [21/11/2010 - 22h40 ]  
Wisty

re - beti, En ne visant pas leurs vies privées, toutefois, l'on s'aperçoit, que c'est génétique.....je ne pense pas, qu'il y ait eu une chirurgie esthétique. Ou alors moi, je me fais placer une bosse au front.




Wisty


 carter a écrit [22/11/2010 - 03h39 ]  
carter

L’affaire Bogdanoff a révélé les failles du système universitaire. « Marianne » a beau jeu de dévoiler les petites astuces des frères pour faire taire la concurrence comme :
-transformer des critiques réservées de grands chercheurs en formules élogieuses de leurs travaux,
-jouer des arguments d’autorités plutôt que d’échanger des arguments raisonnables et étayés à leurs détracteurs,
-s’inventer de multiples avatars sur les sites de Recherche pour noyer l’opposition, etc.

Certes, ces méthodes ne sont pas fair-play mais il m’a bien semblé qu’ils se sont retrouvés seuls contre tous ; le « Bogdanoff backing » ayant été la règle. A voir le dégonflage en règle de leurs tuteurs, je pense que si la rigueur scientifique a manqué ; le courage a également fait défaut….Pas sur que d’autres individus subissant une telle tempête n’auraient pas également de temps en temps quitté les beaux oripeaux de la déontologie…

A la décharge de nos deux comiques, on peut rappeler qu’ils ont disparu 12 ans du petit écran pour obtenir leurs thèses, ce qui leur a bouffé toute leurs économies. Pour obtenir leur « grand rêve », à savoir être chercheur, ils se sont criblés de dettes ; eux dont la carrière sur le petit écran était toute tracée…Voila des preuves concrètes que nous avons affaire à des idéalistes qui, à 40 ans, ont repris les chemins de l’enseignement pour suivre un vieux rêve qui les taraudait (chapeau d’ailleurs de retourner en maths à 40 ans quand on sait la difficulté de la discipline) …Ce beau rêve aurait pu continuer s’ils :

-ils n’avaient pas sombré dans le mysticisme et la pataphysique en évoquant du Dieu à tout bout de champs. Quand on sait que la majorité des chercheurs sont foncièrement athées, ils allaient forcement subir le retour du réel sous la forme d’un gros bâton à leur encontre…

-s’ils n’avaient pas tenté de se prendre dans leurs ouvrages populaires pour des géants de la discipline à coté des Einstein, Feynman et autres Murray-Gell Mann alors que leurs thèses a été acceptée par miséricorde (et de guerre lasse)

-et s’ils n’avaient pas autant fait de tapage médiatique sur leur grand retour dans la petite lucarne !

Tout cela montre qu’ils sont bien naïfs de ne pas avoir pensé qu’on allait forcement les attendre au tournant. L’une des pires ambiances dans la recherche actuelle est celle qui transpire du milieu de la physique théorique. Les places post-docs sont rares et les instruments pour faire de la bonne recherche sont couteux (sans un cyclotron au prix du PIB du Burkina Faso, ma po’vre dame, tu fais rien ! ). L’ambiance est tellement pourrie que certains chercheurs préfèrent quitter le milieu et changer de voie…L’endroit où il y’a le plus grand stress parmi les chercheurs touche actuellement celui de la physique…Alors quand nos deux donquichottes débarquent dans le milieu avec autant de panache en monopolisant medias et people à leurs trousses, ca fait forcement tâche…

Tous ces éléments prouvent que nos deux comiques sont de bonne foi : naïfs, mystiques, magolo mais également un peu cons…

D’ailleurs, on leur accuse la vacuité de leurs thèses ; pas qu’elles soient des falsifications intellectuelles, nuance. Contrairement à la thèse de la voyante Elisabeth Teissier, leurs thèses ont au moins un semblant de crédibilité. La preuve : les experts se sont crêpé le chignon pour savoir ce qu’elles valent durant de belles années…

Les intellectuels extérieurs à cette discipline austère ont eu raison de voir à quel point la situation est grave : la reine des sciences n’est plus capable de faire le ménage chez elle : les thèses sont tellement absconses qu’on arrive même plus à distinguer le vrai du faux…


La Physique n’en ressort pas grandi :

a) Humainement :
-elle a peut être massacré un peu durement au pilori deux imbéciles idéalistes qui avaient au moins par leur amour de la Science produit des vocations,
-elle n’a pas su encadrer deux mégalos afin de faire baisser leurs prétentions de génie à la triste réalité (ce n’est à pas à 50 qu’on révolutionne la physique, science dont les génies produisent leurs grandes œuvres très jeunes…)

b) communautairement :
-l’affaire a montré la dégénérescence des productions universitaires. Les initiés savaient la situation grave. L’affaire Bogdanoff l’a révélé au grand public.

c) scientifiquement :
-la physique théorique est-elle devenue qu’un jeu d’extrapolations sans valeur réelle dans le Réel ?

In finé, les sociologues des sciences n’ont pas fini d’étudier cette affaire qui n’est qu’un avertissement et de la misère humaine (coup bas, dénonciations) et de la dégradation intellectuelle que subit le milieu de la Recherche internationale…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


Répondre à betinaweb






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.