L'alcoolisme est-il un vice ou une maladie ?



boudichon
Cette question a été posée par Boudichon, le 15/11/2011 à à 10h41.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Santé.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 sylvie31 a écrit [15/11/2011 - 23h55] 
2 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
sylvie31

L'alcoolisme est une maladie, pas un vice ni un défaut d'éducation....



[ Lire la suite de la réponse écrite par sylvie31 ]



Réponses



 Boudichon a écrit [15/11/2011 - 10h41 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Boudichon

Pour vous, l'alcoolisme est t'il une véritable maladie ou seulement un vice ?




 baba2 a écrit [15/11/2011 - 13h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
baba2

Il parait que c'est une maladie, mais moi je pense plutôt que c'est un vice.




 coeur de patate a écrit [15/11/2011 - 13h57 ]  
coeur de patate

c'est un vice qui rend malade et voilà !! on ne va tout de même pas passer le réveillon la dessus !! :-D




ciao!


 cochise_fr a écrit [15/11/2011 - 14h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les deux mon général.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Toli a écrit [15/11/2011 - 15h18 ]  
Toli

Je suis d'accord avec coeur de patate. Ça commence comme un vice et ça fini comme une maladie.

Une personne alcoolique met souvent beaucoup de temps à s'en rendre compte, et encore plus longtemps à l'accepter. Vous croyez que vous contrôlez tout et que vous pouvez arrêter quand vous voulez, mais en essayant de le faire, la vérité vous rattrape.

Certains parviennent à s'en sortir, d'autres en meurent, et tous font souffrir leur entourage.
Que ce soit reconnu ou non comme une maladie, j'ai la conviction que c'est surtout l'amour et la volonté qui en sont le meilleur remède.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 Wisty a écrit [15/11/2011 - 15h58 ]  
Wisty

Bonjour,

je partage les avis, mais avant de devenir un vice, on se laisse entraîner par un ou l'autre copain, on y prend goût et ensuite le vice s'installe, l'alcoolisme a sonné, et si on n'arrête pas, le cheminement va vers l'éthylisme, pour y voir toutes sortes d'hallucinations dans les plafonds....
J'ai connu cela dans ma profession.....C'est triste à dire, mais il vaut mieux prendre la volonté dans sa poche et savoir dire non. ;-)




Wisty


 coeur de patate a écrit [15/11/2011 - 16h28 ]  
coeur de patate

le paradoxe Toli c'est que justement les chagrins d'amour , peuvent être à l'origine d'une addiction à l'alcool !! :-| mais rarement l'amour participe à guérir par ce que une personne alcoolique ce n'est pas très glamour !!




ciao!


 Wisty a écrit [15/11/2011 - 16h38 ]  
Wisty

Bonjour,

Il y a d'autres méthodes que l'alcool ,pour oublier les chagrins d'amour....

Trop facile dans la plonge de l'alcool pour " oublier ".....Si une majorité se mettait à boire pour oublier les circonstances négatives de la vie, il n'y aurait pas assez de débit de boissons .. ;-)

Du caractère,il en faut parfois.




Wisty


 coeur de patate a écrit [15/11/2011 - 16h43 ]  
coeur de patate

je t'en achète Wisty si tu en as à revendre !! le le vend combien ton caractère ?? :-D




ciao!


 Wisty a écrit [15/11/2011 - 16h45 ]  
Wisty

Bonjour coeur de patate,

Il ne s'acquiert, que lorsque l'on me cotoye.....Dans le cas contraire,je n'ai pas de wifi, sur moi... :-D
pour le transmettre....




Wisty


 nicomoto17 a écrit [15/11/2011 - 17h17 ]  
nicomoto17

pour moi qui ai 12ans l’alcoolisme est a la fois une maladie car sa peut te soigner mais attention l'alcool est un cercle vicieux et sans fin.
:-o




 Wisty a écrit [15/11/2011 - 17h37 ]  
Wisty

Bonjour nicimoto,

L'alcoolisme ne devient pas une maladie immédiate, elle se prépare avec le temps, et les convenances de ses relations......Deux solutions s'imposent, un " Oui " ou " Non " à une invitation de boire ;-)




Wisty


 cochise_fr a écrit [15/11/2011 - 17h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La base de l'alcoolisme est une éducation et une surveillance laxiste.
Une éducation car il appartient aux parents à apprendre aux enfants qu'en toute chose il existe des limites, et qu'il est bon de savoir dire "NON" ou "NON Merci" à plein de chose dont la consommation excessive d'alcool, et qu'une limitation n'est pas obligatoirement une interdiction stricte.
Une surveillance car il conviendrait aux services sociaux de se préoccuper de la santé en général et en particulier des adultes comme des enfants qui ont des soucis à comprendre ou à appliquer les fameuses limites avant que ces personnes en deviennent dépendantes.... que ce soit l'alcool, le tabac ou autre chose.

Et il est inutile de s'inventer des excuses pour faire passer sa dépendance. Aucune n'est recevable, pas même la généalogie.

Les problèmes sont connus de tous, les solutions existent et sont aussi connues de tous. Il reste à mettre en place des relations entre les deux et un désir politique fort pour l'appliquer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Wisty a écrit [15/11/2011 - 18h01 ]  
Wisty

Tout est à faire à titre préventif cochise, c'est ce que tu veux dire.....Par l'éducation, en premier temps des parents, puisque il y a des enfants qui imitent leurs parents, s'ils sont alcooliques... :-|




Wisty


 cochise_fr a écrit [15/11/2011 - 18h11 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce n'est pas une liberté de laisser les gens se saouler la gueule sans rien faire et sans rien dire tant qu'il n'y a pas d'accident. C'est une sombre hypocrisie.

Par exemple, on sait bien que de l'alcool et de la drogue circule dans les écoles et aux abords. Qu'attend t on pour faire des contrôles systématiques, y compris si cela cause des désagréments.?.? Les désagréments de cette nature seront bien moindre que les désagréments sanitaires et sociaux quelques années plus tard.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 framboise72 a écrit [15/11/2011 - 18h43 ]  
framboise72

C'est une maladie au risque de déplaire ceux qui ne pensent pas comme ça.C'est une maladie liée a des carences affective souvent,un mal être qui fait qu'on se met à boire tout seul,car le véritable alcoolique boit en cachette.Il ne peut pas s'en passer comme la dépendance à la cigarette ou aux drogues,c'est pareil.C'est une dépendance et une pathologie aussi car on s'en sort rarement.Ceux qui ont guéri de l'alcoolisme chronique sont rares et bien souvent il existe des cas de rechute.Ce n'est pas une simple lubie,un simple caprice qui fait qu'on boit mais un mal être très profond un peu comme on se met à se droguer pour échapper a son quotidien invivable,le mécanisme est le même pour l'alcool.Avant je pensais que c'était un caprice mais en réalité c'est plus compliqué que ca.L'alcoolisme peut aussi se transmettre de parent à l'enfant et de génération en génération si on en a pas parlé.Il peut s'agir d'un atavisme dans certains cas,d'une transmission.Même si c'est pas général.Mais rien ne sert de raisonner l'alcoolo dépendant de lui dire "secoue toi",'c'est pas l'alcool qui t''aidera"il ne peut pas l'entendre.Seul une aide médicale et thérapeutique peut en venir a bout parfois.De toute facon ces gens doivent être aidés par des médecins et ou professionnels pour sortir de cet enfer.




 framboise72 a écrit [15/11/2011 - 18h48 ]  
framboise72

C'est tout sauf un vice ou un caprice et la volonté ne suffit pas contrairement a bien des idées reçues;On ne peut pas raisonner l'alcoolo dépendant et même si il veut ne plus boire,la volonté seule ne suffira pas il faut qu'il parle,qu'il soit aidé,qu'il aille à des réunions pourquoi pas d'alcoolos.Je pense qu'il faut surtout savoir ce qui a entraîné a boire,le malaise profond qui a fait qu'on s'est réfugié dans la boisson comme pour la cigarette,la raison pour laquelle on fume peut aider,retrouver les raisons profondes et véritables.Mais ca peut prendre des années.




 cochise_fr a écrit [15/11/2011 - 19h01 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Le mal être ou le manque affectif ne sont pas des excuses.
Heureusement que tous ceux qui en subissent les conséquences ne se saoulent pas la gueule. C'est bien la faiblesse qui conduit à se laisser aller à cela, souvent entrainé par d'autres abrutis déjà atteints à qui l'éducation n'a pas appris à dire "non merci".

Depuis le temps, tout le monde sait bien que l'alcool comme le tabac ou les drogues ne résolvent aucun des problèmes petits ou grands que l'individu concerné peut avoir.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [15/11/2011 - 19h28 ]  
betinaweb

L'alcoolisme est une maladie malheureusement.Nous en avons discuté sur ce site à plusieurs reprises.
C'est une maladie difficile à soigner.
Il n'y a pas d'excuse pour boire bien sûr,mais chaque être humain étant tellement différent,réagira différemment à une situation donnée.
Certains boivent pour vaincre leur timidité,d'autres pour noyer des chagrins d'amour,des deuils difficiles à faire,pour au début tenir le coup,se donner un coup de fouet,etc...

Si chaque alcoolique racontait pourquoi et comment il a commencé à boire,on les pointerait certainement moins du doigt.
La force de caractère n'est pas donnée à tout le monde malheureusement.

C'est vrai qu'aujourd'hui,il faut tirer la sonnette d'alarme car les enfants boivent dés le collège et dans des proportions très inquiétantes.Tout le monde le sait et rien n'est fait.Les parents ne réagissent pas.
À 20 ans,quand on rentre en cure de désintoxication,c'est grave.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [15/11/2011 - 20h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
20 ans, vous êtes sympa..... c'est à 12 ou 14 ans qu'on les retrouve en comas éthyliques à l’hôpital avec des taux à faire frémir.

Quand aux adultes, ils n'ont aucune excuse pour ne pas avoir dit "NON" quand il fallait le faire la première fois.... d'autant que cela ne résout rien des problèmes en cours, quels qu'ils soient.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [15/11/2011 - 20h40 ]  
betinaweb

À 20 ans pour une cure de désintoxication,ce qui veut dire qu'ils ne boiront plus une goutte d'alcool de leur vie si ils veulent vivre normalement.Les comas ont eu lieu avant je suppose.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 sylvie31 a écrit [15/11/2011 - 23h55 ]  
sylvie31

L'alcoolisme est une maladie, pas un vice ni un défaut d'éducation.
Pour penser le contraire, il faut vraiment ne jamais avoir approché le problème de près
Et bonne nouvelle cette maladie se soigne désormais, ce qui d'ailleurs prouve bien que c'est une maladie neurobiologique pas un trouble du comportement.
Olivier Ameisen, médecin et alcoolique a découvert que le baclofène à forte dose supprimait l'envie de boire chez des rats dépendants.
Il a testé sur lui et est devenu indifférent à l'alcool : plus besoin de boire.
Il a écrit un livre "le dernier verre" à ce sujet
De nombreux malades alcooliques ont suivi son exemple et sont guéris, j'en fait partie




 framboise72 a écrit [16/11/2011 - 00h00 ]  
framboise72

bien dit betina. ;-)Chacun réagit différemment en fonction de ses parents,de sa force de caractère,des épreuves qu'il a vécues...deuils,chagrins etc..on na pas à juger car n'importe qui peut tomber dans l'addiction tôt ou tard.C'est un mal être très profond.Ça n'excuse pas mais ca explique!on est pas égaux hélas et même si ca nous dérange c n'est pas en tapant sur un alcoolo qu'on laide a sen sortir mais en l'acceptant en essayant de comprendre pourquoi il en est arrivé là!c'est souvent au terme de bien des souffrances je pense.Je n'excuse pas mais c'est l'explication,et tout le monde n'a pas ton caractère cochise c'es ainsi!tu vas pas refaire le monde.Il est plus tenace et dur que les idées qu'on sen fait.Tu es bien intransigeant cochise qjue connais tu de la vie d'un alcoolique de son passé des maltraitances qui a peut etre subi!il n'a pas su dire non.Il est pas criminel non plus.Il est faible ok il est soumis souvent ce sont des gens soumis et fragiles mais de la a juger,hum hum!!ca me choque un peu.Tu nes pas dans leur peau!tu est très radical si on t'avait proposé de l'alcool a douze ans tu aurais peut etre accepté car si tu avais été" influencé ou mal ou timide tu aurais voulu essayer pour aller mieux.TU ne peux pas juger ces gens la!ne jugez pas et vous ne serez pas jugés.




 sylvie31 a écrit [16/11/2011 - 00h06 ]  
sylvie31

Je vais me répéter
La dépendance n'est pas un mal être, c'est une maladie neurobiologique qui se soigne grâce au baclofène

Cela n'a rien à voir avec les accidents de la vie, ni la faiblesse
Et si vous souhaitez aider quelqu'un à se sortir de là, parlez lui du baclofène ..




 betinaweb a écrit [16/11/2011 - 00h35 ]  
betinaweb

Le baclofène pour soigner de l'alcoolisme? je ne savais pas
j'en prends depuis des années et pas pour ce problème.(Lioresal)

Voilà les indications:

- Contractures spastiques de la sclérose en plaques.
- Contractures spastiques des affections médullaires (d'étiologie infectieuse, dégénérative, traumatique, néoplasique).
- Contractures spastiques d'origine cérébrale.

Tu dis que tu te répètes mais c'est la première fois que je te vois sur le forum.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 sylvie31 a écrit [16/11/2011 - 08h34 ]  
sylvie31

Je me répète par rapport à mon post précédent.
Effectivement, je suis nouvelle. Ce qui m'a attirée est cette discussion sur l'alcoolisme.





 cochise_fr a écrit [16/11/2011 - 09h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si un produit quelconque peut aider les alcooliques soit à se sevrer, soit à devenir indifférents à l'alcool, tant mieux.
J'ai parcouru les émissions de l'association AUBES qui s'occupe et diffuse les découvertes du docteur Ameisen et cela semble efficace, au moins pour certains vu le peu de diffusion actuelle.
- en effet, soit c'est efficace, et je ne vois pas ce qui empêche la diffusion à grande échelle, d'autant que le médicament détourné est dans le domaine public (en réalité, les pression doivent être énormes car l'alcoolisme génère des fortunes pour le milieu médical d'assistance et de soins et ce traitement les priverait de leurs revenus récurrents.)
- soit c'est en trompe l'oeil et il convient de vérifier l'efficacité et les éventuels contre indications.

Les détournements de médicaments divers pour des usages auxquels ils ne sont pas prévus sont légions, avec des résultats ....disons aléatoires même si certains sont positifs.

Par contre:
"car n'importe qui peut tomber dans l'addiction tôt ou tard"
Ceci est totalement faux.!! Personne n'est contraint de boire par excès au départ. Bien sur, ensuite, une fois devenu addict, cela devient une maladie, mais c'est surtout une maladie qui aurait pu être évitée. Je sais bien que certains vont hurler, mais "c'est une maladie volontaire". On ne peut comparer cela à un virus que l'on attrape par hasard. Celui ou celle qui a appris à dire "Non merci" à ce genre de merde (consommée en excès, car à faible doses, c'est très bon) ne devient jamais addict et n'a donc jamais à se soigner.

Si quelqu'un a des infos sur la consommation "à hautes doses" de baclofène, ce serait sympa d'en faire part.....merci d'avance.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 steph34 a écrit [16/11/2011 - 09h58 ]  
steph34

L'alcoolisme est une grave maladie... d'autant plus que certains ont le "vin mal" et cela peut engendrer de graves conséquences.




Au revoir


 steph34 a écrit [16/11/2011 - 09h59 ]  
steph34

oups le "vin mauvais" dans d'autres régions. Toujours est-il que c'est de la violence gratuite à cause de l'alcool.




Au revoir


 cochise_fr a écrit [16/11/2011 - 10h31 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Merci de cette adresse.... le lien complet est:

http://www.baclofene.com/

J'ai signé la pétition par la même occasion.

http://www.mesopinions.com/Le-SCANDALE-du-Baclof%C3%A8ne---Obtenons-au-plus-vite-une-extension-de-l%E2%80%99AMM-petition-petitions-98d9a227733af1a8ceb3377e67c184f3.html#signer-petition
.. et je fais de la pub pour la mienne... moins populaire:

http://www.mesopinions.com/Pour-un-revenu-de-dignite-pour-tous-de-1500-euros-net-en-France-petition-petitions-8368845447b251dd87667e764a365cea.html

mais en lien avec une autre question du jour.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [16/11/2011 - 10h42 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Deux questions:
- peut on acheter ce médicament hors prescription médicale.?
- pour ceux ou celles qui en prennent... pour cet usage... combien de temps se passe entre la première prise surdosée et la liberté retrouvée de boire avec modération.?

Car il me semble que le plus grand bénéfice est que ce n'est pas un sevrage complet et que l'on peut continuer à apprécier un bon vin ou une bière ou un petit verre d'alcool ensuite.... en quantité raisonnable bien sur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 coeur de patate a écrit [16/11/2011 - 11h07 ]  
coeur de patate

vice ou maladie peut importe finalement quand le mal est la !!
je déplore simplement que comme pour le tabagisme, il n'y ait pas tant de taxes sur l'alcool qui seraient pour renflouer les caisses de la sécu !
mais le lobi des vins et sirupeux et des viticulteurs , est si puissant ici que c'est tout de suite une levée de boucliers !!
et comme je l'ai déjà évoquer dans des débats similaires ,
l'alcool reste relativement très bon marché par rapport aux dégât qu'elle peu occasionner !
pour moins 5 euros on trouve des cubis de 3 litres de vin à 13° c'est beaucoup moins qu'un paquet de cigarettes !! ;-( ça aussi c'est important !!
et avec deux paquets de cigarettes on à accès a une bouteille d'alcool à plus de 40°


intéressant ce fameux Baclofène ? merci et bienvenue à Sylvie31 !

mais peut être comme tout les médicaments ,
ce n'est pas miracle, il y a sûrement des effets secondaires ?
et c'est pour cela qui n'est pas systématiquement prescrit ?




ciao!


 framboise72 a écrit [16/11/2011 - 12h41 ]  
framboise72

Oui l'alcoolisme engendre de graves conséquences,violence,perte de contact avec la réalité dans un premier temps qui peut amener à une amnésie durant un certain temps voire des années même si on a bu en énormes quantités,marginalisation,perte d'emploi,etc...pas glorieux mais c'est une maladie et non un vice.Dans le sens ou l'alcoolo dépendant peut pas s'arrêter de boire. :(




 cochise_fr a écrit [16/11/2011 - 14h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"vice ou maladie peut importe finalement quand le mal est la !! "
Quand le mal est là.... surement, mais il serait tout de même plus judicieux de mettre en place des systèmes de prévention et d'éducation plutôt que des solutions médicamenteuses ensuite, d'autant que la prévention coute toujours moins cher que les soins ultérieurs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [16/11/2011 - 19h26 ]  
betinaweb

Ce médicament est sur prescription médicale,je l'ai en générique,il s'appelle Lioresal,mais je ne le prends pas contre l'alcool donc je ne sais pas comment ça se passe.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à Boudichon






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.