Avons-nous besoin des autres ? Avons-nous besoin des étrangers ?



bougainvilliee
Cette question a été posée par bougainvilliee, le 18/01/2011 à à 07h41.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Ressources humaines.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 betinaweb a écrit [18/01/2011 - 15h15] 
2 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
betinaweb

Oui nous avons besoin des autres et nous sommes tous...



[ Lire la suite de la réponse écrite par betinaweb ]



Réponses



 suzi a écrit [18/01/2011 - 10h06 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
suzi

Dans la vie en général, nous avons toujours besoin des autres, on ne peut pas vivre selon moi sans les autres personnes qui sont différentes de nous, ces dernières nous apportent bien souvent d'autres vues, sur ce que nous pouvons penser. La France est un pays multi-culturel, ou coexiste différentes cultures ethniques, religieuses, etc... Après la guerre de 1945, sont arrivés beaucoup de polonais, d'italiens, venus pour travailler, qui n'avaient pas très bonne presse, vis à vis des populations locales françaises, mais l'intégration a fini par se faire. Je pense pour ma part, que nous avons besoin des autres pour vivre, que ce soit son voisin immédiat ou de l'étranger que nous ne connaissons pas et qui pourra nous apporter des connaissances intellectuelles, moeurs, traditions, différentes sur l'humanité. Maintenant se pose, la question du travail des étrangers en France, qui pour être parfaitement intégrés, doivent pouvoir en disposer, en cette période ou sévit le chômage, le manque de logement, etc... Cela reste un grand problème et pour les Français et pour les étrangers.




 papiguy a écrit [18/01/2011 - 11h16 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Dans un premier temps nous avons déjà besoin de ce que produisent les étrangers (pétrole, cacao, agrumes, ...) que nous ne pouvons produire en quantité suffisante sur notre sol.
Nous avons également besoin des produits manufacturés qu'ils produisent mieux ou moins cher que nos industries.
Nous avons aussi besoin que des étrangers nous achètent les produits de notre agriculture et de nos industries.
Les visiteurs étrangers sont aussi nécessaires à notre économie du tourisme.

Notre économie a eu besoin d'un apport de main d'oeuvre étrangère pendant les périodes de reconstruction et de croissance de notre pays.




 Wisty a écrit [18/01/2011 - 11h18 ]  
Wisty

Bonjour bougain et suzi,

De quelle façon, peut-on avoir besoin des autres ?
Amicalement, professionnellement, socialement.....?
Je pense, que si nous sommes dans une société, il faut vivre avec, et primordialement s'entraider réciproquement. Ce n'est peut-être pas un besoin primordial, mais disons, qu'il est nécessaire pour ne pas vivre comme des ermites.




Wisty


 Wisty a écrit [18/01/2011 - 11h20 ]  
Wisty

Bonjour papiguy,

Tu complète vraiment le sens de la question, chouette....Je ne aurais pas su dire mieux.




Wisty


 cochise_fr a écrit [18/01/2011 - 11h27 ]  
cochise_fr

Bonjour,
L'humain est un animal grégaire, et la solitude ne lui convient pas du tout..... ce qui implique la présence d'autres congénères dans son environnement proche..... et peu importe lesquels, même si chacun a ses préférences.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [18/01/2011 - 12h16 ]  
symbol

Je pensais aux événements actuels... Les tunisiens ont eu besoin d'un apport de... Et cependant, j'entendais avant hier " la Tunisie aux tunisiens ".
Nous savons que nous sommes interdépendants. A-t-on besoin de diaboliser l'envie d'identité de chacun pour autant ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 betinaweb a écrit [18/01/2011 - 15h15 ]  
betinaweb

Oui nous avons besoin des autres et nous sommes tous l'étranger de quelqu'un.Ce serait vraiment dommage de se passer de tant de présence. :-D




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 symbol a écrit [18/01/2011 - 17h11 ]  
symbol

Ah, j'aime beaucoup cette dernière réponse !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 imagine54 a écrit [18/01/2011 - 19h23 ]  
imagine54

nous sommes tous terrien, la terre appartient à tout êtres humains s'y trouvant! .
Si un jour tu n'as plus à manger là ou tu vis alors crois moi tu te déplacera là ou tu peux subvenir à tes besoins alors le jour ou les peuples de toutes parts réfléchiront à cela les guerres et trafiquants d'armes tomberont dans l'oubli pour faire place au PARTAGE!.
Ce qui manque de nos jours!

Par contre la critique est bien présente lorsque certaines personnes ont, eux , tous les conforts du monde moderne!
Restez pas le cul collé derrière votre clavier, partez un peu dans les pays du soudan, Afrique, Éthiopie, Roumanie, Tchécoslovaquie,etc etc, prenez un année sabbatique et tenter de vivre un an la bas après la langue sera moins pendu et vous aurez sûrement une vraie réalité de la vie, pas celle d'un monde virtuel bien confortablement campé derrière son clavier!.
Je ne dis pas cela en mal mais parfois il y a des gens qui ne bougent pas de chez eux et qui ne savent même pas de quoi ils parlent.
Brassens le disait bien: Quant on est con on est con




 papiguy a écrit [18/01/2011 - 19h38 ]  
papiguy

Bien d'accord avec toi, imagine54, il faut avoir vu et senti l'odeur de la misère, mais aussi avoir rencontré des personnes de toutes conditions dans des pays à des degrés de développement variés pour pouvoir se rendre compte de notre interdépendance et de notre proximité.
Ceci à condition de nous débarrasser de nos idées reçues, préjugés et complexes aussi idiots les uns que les autres.

Curieusement, c'est avec les personnes ayant les différences culturelles et sociales les plus grandes, que les contacts ont été les plus faciles pour moi, peut-être parce que toute notion de comparaison ou de compétition devenait ridicule. Les différences peuvent rapprocher et c'est là que l'on constate les similitudes de notre condition d'êtres humains.




 symbol a écrit [19/01/2011 - 11h35 ]  
symbol

Ce qui est valable pour l'humanité ou pour un peuple l'est aussi pour un individu. La société est bien composée d'êtres humains.
Difficile de penser résoudre ses problèmes personnels sans changer soi-même. Notre propre changement a des conséquences beaucoup plus importantes que nous ne l'imaginons pour une raison bien simple, si nous changeons, nous changeons le monde extérieur. Lorsque nous changeons, le monde se transforme.
Alors acceptons notre condition d'êtres humains qui partageons cette terre en abandonnant les comportements et les jugements qui nous entravent. Ce n'est pas l'un ou l'autre qui amène systématiquement au conflit mais l'un et l'autre.

Chacun a le pouvoir de changer. Je ne suis pas persuadée qu'en se déplaçant pour trouver une solution à l'extérieur, on résout quoique ce soit, au contraire on risque bien de créer un autre conflit.
Alors très justement en me déplaçant, en me fondant dans leurs réalités, j'ai pu constater beaucoup de dignité, de sagesse, soit une vraie leçon de savoir vivre. C'est bien notre vision d'occidental avec nos acquis dans nos sociétés industrialisées de surabondance qui juge. Et je peux vous dire imagine54 que ces individus ne demandent qu'à construire chez eux, être en paix, ne pas fuir leurs racines et ne pas subir des pouvoirs en place qui les affament. L'accompagnement et le partage avec ce que nous pouvons apporter en connaissances, c'est sur leurs lieux de vie, en respectant leurs idées, leur environnement.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [19/01/2011 - 12h00 ]  
papiguy

symbol, j'apprécie ce que tu dis qui exprime mieux que je n'ai pu le faire le fonds de ma pensée.

Cependant une phrase mériterait d'être nuancée:
"Je ne suis pas persuadée qu'en se déplaçant pour trouver une solution à l'extérieur, on résout quoique ce soit, au contraire on risque bien de créer un autre conflit. "
On pourrait y trouver le souhait de voir les étrangers rester chez eux quel que puisse être le motif de leur immigration. Ce serait accepter que la dictature broie les individus, mais aussi empêcher que l'afflux d'individus poussés par la misère ou la dictature à quitter leur pays soit un témoignage vivant et proche de nous de cette misère ou dictature.
Isolés dans notre cocon de nantis, qui pourrait nous faire prendre conscience des situations inacceptables ?




Répondre à bougainvilliee






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.