Trop de travail études prepa, comment gérer ?



animoo
Cette question a été posée par AniMoo, le 01/01/2013 à à 23h54.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Ressources élèves.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 AniMoo a écrit [01/01/2013 - 23h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
AniMoo

Bonsoir à tous
Je suis actuellement en prepa veto, et je commence à en baver sérieux.. Colles contrôles exposes devoirs maison etc... Je savais qu'en commençant ce type,d'études, il fallait faire des sacrifices.. Mais la trop c trop! Je suis vraiment une taupe, je bosse les we du matin au soir, je cours après le temps, tout va trop vite, je n'ai pas le temps de bien assimiler ce que l'on apprend et tout s'accumule c vraiment la cata... Certains vont dire "bah la fac t'ouvre grand les bras" comme ne manquent pas de le rappeler chaque jour nos chers professeurs. En plus ma famille me met une pression de malade il est hors de question de quitter la prepa devant la première difficulté... Je dois m'accrocher, être obstinée courageuse etc.... MAIS STOP! C limite la dépression.. Je coule j ne sais si je vais me relever un jour.. Mon rêve est de devenir ostéopathe animalier... Veto ou pas je m'en fiche! Mais quitter la prepa pour intégrer une école dosteopathie animale n'est "pas assez" pour ma famille... La" prepa est plus prestigieuse"... Je ne sais plus quoi faire vraiment j'essaie des méthodes de travail différentes à chaque fois , je n'ai pas encore de rythme.. C le. Cauchemar. Courir après le temps, se coucher tard, bosser, ne plus faire de grandes balades avec mon chien sans culpabiliser "au mon dieu j'ai encore mille choses à faire." Conseillez moi vraiment... Vous êtes les seuls a qui je peux vous dire tout ça, je ne peux même pas me confier à mes proches!!!!
Je vous remercie sincèrement de votre lecture... Vos réponses sans doute m'aideront... Que faire? Je m'accroche je veux finir ma première année.. Mais la pression et le manque de sommeil et de motivation font que parfois, j'ai envie de tout lâcher... Y'a des hauts et des bas mais la je touche le fond.....
Bref, je vous souhaite une belle fin de soirée, et encore merci de votre lecture
Ps j'ai mis ma question dans la rubrique animaux car indirectement, ça les concerne ^^




 Bruna0 a écrit [02/01/2013 - 02h00 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Bruna0

Alors bonsoir à toi aussi :-/
J'ai tout lu et je dois avouer que ça me fais un peu peur car moi aussi j'ai envie d'être vétérinaire, enfin un métier dans lequel on travaille avec le contact des animaux etc... Je ne suis qu'en ème, et tout le monde me dit que c'est vraiment trop difficile, et là je lis la triste réalité. Mais, être vétérinaire ou autre, pour moi, ce n'est pas un métier, mais une passion avant tout. Si c'est vraiment ce que tu aimes, tu trouveras du temps, je ne sais pas. En tous cas ne baisses pas les bras, surtout maintenant, je pense que c'est le plus dur que tu es en train de passer, je pense qu'après tu va " t'y habituer et de ce fait ça sera plus facile. Je crois qu'il ne faut pas que tu fasses que réviser tout ça, prend un peu de temps pour toi, et puis, si tu rates ta première année, réessaye, en tout cas c'est ce que moi je ferai, mais donnes tout, puis si toit même dans ta tête tu sais que même si tu as échoué, que tu as fais tout pour y arriver je crois qu'il y aura un minimum de satisfaction envers toi-même. Mais surtout ne baisses pas les bras, j'en suis certaine que tu y arriveras. ;-)




 carter a écrit [02/01/2013 - 02h42 ]  
carter

La prépa est un test de soumission : t’es censée trimer durant deux ans mais après, t’as la belle vie car une fois que tu intègres l’école prestigieuse, la suite de la route est franchement pépère…

J’en discutais un jour avec un ami qui avait fait une prépa. Il me faisait remarquer à quel point le système de la fac est traite : tu trimes des années sans véritablement savoir si tu vas obtenir un master ou un emploi (faibles places en master, impasse du bac+4 ; incertitude des débouchées ;etc.) Au moins, la prépa est honnête : après deux ans de trime, tu sais vraiment où tu vas et au final, tu auras moins bossé l’angoisse au ventre qu’à la fac !


Bonne nouvelle : si tu es en prépa, c’est que tu as les capacités pour intégrer une grande école.

Mauvaise nouvelle : t’as un test de soumission de deux ans à passer où l’on te fera croire que t’es qu’une merde parce que tu n’as été foutue d’apprendre 400 pages en une nuit (c’est vrai, quoi ! N’importe quel type apprend un livre tous les soirs, the fingers in the noze !)

Connais-tu le concept « d’auto-efficacité »de Bandura ? Je te conseille de faire une recherche internet sur ce sujet… Bandura est un chercheur en psychologie sociale qui a étudié le sentiment d’efficacité personnelle d’un individu ; c'est-à-dire le sentiment que l’individu a quand il se croit capable de surmonter une épreuve parce que tout simplement, il croit en lui. Il a découvert un truc fascinant, vraiment fascinant : ce ne sont pas les étudiants qui ont les meilleures capacités mentales qui réussissent le mieux ; ce sont en fait les étudiants qui ont un fort sentiment de compétence perçu ! Bref, en faisant passer des tests de QI, il n’est pas rare de découvrir des étudiants intellectuellement brillants, d’une mémoire prodigieuse. Pourtant, ils foirent leurs études pour une raison très simple : comme ils ne croient pas en eux, ils ont du mal à persévérer dans l’effort et s’effondrent à la première difficulté importante rencontrée…A l’inverse, les tests montrent des étudiants initialement vraiment minables, de médiocres capacités cognitives, qui finalement réussissent excellemment bien ; tout simplement parce qu’ils n’ont pas cessé de croire en eux : tel étudiant dont les test objectifs montrent qu’il n’avait aucune facilité en mathématiques qui devient finalement un brillant mathématicien ; tout simplement parce qu’il a cru en son travail et en lui…Bref, même si on est naze, il suffit souvent de s’accrocher car en travaillant, on s’améliore naturellement de sorte que médiocre initialement, on finit maitre…

Bref, les travaux de Bandura montrent qu’entre le fait d’avoir une bonne confiance en soi et le fait de posséder des facilités et des talents objectifs, il vaut mieux parier sur le première ! Etre bon en mathématique objectivement te fera moins réussir ta prépa que d’être naze en maths mais de croire en toi ! Avoue que les recherches de Bandura sont contre-intuitives mais elles ont désormais des années de validités scientifiques !

Bref, tout ça pour dire que ton excuse de « faible capacité mentale » vis-à-vis de tes camarades est vraiment et scientifiquement « bidon » ! Désolé d’être dur, mais j’ai la Science avec moi pour oser l’affirmer ! (tu pourras lire par exemple « Déjouer les pièges de l’auto-manipulation » de Doridot ; 1er chapitre


Bref, t’as les capacités cognitives pour réussir ta prépa. Donc le problème ne vient pas de là. Bref, le problème peut être multidimensionnel. A toi d’explorer des pistes :


-la prépa est une performance. Il faut donc de bonnes conditions physiques pour la réussir. Ce qui veut que tu es obligé de faire du sport pour diverses raisons : gérer le stress, accroitre ta confiance en soi et ton sentiment de bien-être pour réussir. T’es obligé d’être physiquement au top si tu veux être mentalement au top ! Bref, tu te dois de faire 3H/ sport par semaine. Une anecdocte : quand j’ai commencé la muscu, il y’avais beaucoup d’étudiants en première année de médecine dans ma salle. Ils avaient compris qu’ils ne réussiront pas leur année s’ils n’étaient pas au top de leurs conditions physiques ! Kasparov se mettait bien au sport avant chaque tournoi d’échecs ! En plus, nous savons en science que le sport améliore la mémoire et la concentration !


-Si tu es dépressive, c’est sans doute parce que tes conditions de vie ne sont pas optimales pour réussir. Bref, tu en fais trop, tout simplement ! Généralement, quand on rentre en prépa, certains se mettre à se barricader, à éviter toute vie sociale pour se « consacrer qu’à leur prépa ». Cette voie est d’autant plus choisie qu’elle réconforte également les parents : « regardez comme ma fille travaille tout le temps ! ». Saut qu’en pratique, c’est dangereux car si tu continues ainsi, le burn-out te guette ! Tu dois durer deux ans ; cela veut dire que tu dois également te ménager !
Le problème est que tu es un être vivant qui obéit à une chronobiologie et à des besoins fondamentaux dont celui d’avoir une vie sociale et même un petit copain. Si tu t’enfermes chez toi que pour bosser sans te donner une plage horaire pour une vie sociale, hé bien, la dépression te guette. T’es un être humain et tu ne peux pas éliminer ces besoins primaires. D’un autre côté, tu dois « sur-travailler », test de soumission sociale oblige.

L’astuce : se consacrer toujours une place horaire pour décompresser, et même tous les jours ! Par contre, il faut se montrer stratège quant à l’occupation que tu en feras ! Pas question de le gaspiller en regarder la télé ! Tu dois exploiter ce temps à des choses qui te régénèrent réellement : amour, sexe, amitié, sport, relaxation, etc. Généralement, ce qui rend heureux les êtres humains tournent autour des relations humaines et des activités de loisirs constructifs. Choisis les en fonction de leur capacité régénérative. Contrairement à ce que te disent tes parents, je te conseille de t’offrir une heure par jour rien que pour toi . Ritualise même cette heure et fais vraiment un truc qui te « recharge les batteries » !


-Je crois pas que ce soit un problème de motivation puisque tu veux travailler en contact avec les animaux et que c’est justement en cela que ta prépa te prépare. Bref, je crois que tu doutes de tes compétences. Bref, tu as sans doute un faible sentiment d’auto-efficacité. Selon Bandura, il plusieurs façons de régler cela :

-par le sport. Pour des raisons biochimiques et autres, le sport améliore le sentiment d’auto-efficacité

-le monitoring : l’idée est que vous apprenez en voyant les autres en action (« l’apprentissage sociale ») . Quand tu t’aperçois que les autres sont aussi cons que toi et qu’ils réussissent quand même, cela modifie tes perceptions néfastes envers toi-même ! Rien de mieux que de passer des journées avec des brillants étudiants pour voir comment ils bossent pour se réassurer. Demande à un étudiants de deuxième année de prépa s’il ne voudrait pas de « coacher » et de voir comment lui-travaille. Quand tu verras qu’ils ne sont pas plus briullant que toi et qu’il rame autant que toi, tes blocages s’éffaceront !


-Tu as sans doute une plus grande intolérance au stress. Réfléchir est une activité mentale supérieure. Pour bien réfléchir, il faut ne pas être trop stressé car sinon, le cerveau revient en mode « reptilien » et tu agis alors soit en mode fuite (ce qui te tente actuellement), soit en mode inhibition (ex : fatigue psychique et besoin de s’évader dans le sommeil) ou en mode « agressivité » (envie d’engueuler papa et maman et sa petite sœur qui joue trop fort) . C’est de la psychologie évolutionniste : face à une menace trop envahissante, nos réactions deviennent stéréotypées et bloquent nos capacités de réflexion. C’est dire comme ne pas être stressé augmentera tes compétences intellectuelles en réduisant les « blocages » sur des réactions primitives de fuite, d’inhibition et d’agressivité.
Bref, mets toi à la relaxation, à la cohérence cardiaque, au sport…bref, apprends à gérer ton stress.




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 carter a écrit [02/01/2013 - 02h58 ]  
carter

Aie ! On appelle « soutien social » le fait de posséder des amis avec qui on peut se confier. Il s’avère que c’est un très bon indicateur de stress le fait de ne pas en avoir ! Apprends à exprimer à tes proches ce que tu as sur le cœur.

Et parmi des activités régénératrices : la ballade avec toi chien. Et cesse de te culpabiliser. Pour bien travailler, il faut également savoir bien se distraire et se reposer !




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 cochise_fr a écrit [02/01/2013 - 16h06 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les prépas, quelle qu'elles soient, ne sont pas des courses de fonds, mais des sprints sur deux (ou trois) ans. Elles sont justement là pour éliminer naturellement par abandon ceux et celles qui ne tiennent pas la distance. Sur 100% des connaissances présentées pour ne pas pouvoir les atteindre (y compris parfois inutiles ou superflues) c'est la quantité d'absorption de chacun qui fera la différence.

Alors, il faut de concentrer sur ces acquisitions, et malheureusement laisser de côté pas mal de choses, en particulier les loisirs, car, comme vous le constaterez, chaque heure perdue ne se rattrape plus. Chacun assume ses limites personnelles et son organisation. Et faites attention aux faux amis qui sont légions, surtout dans la même course que la vôtre.

Si vous arrivez à passer ce cap, la vie suivante vous paraîtra d'une déconcertante facilité.
Bon courage.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 AniMoo a écrit [02/01/2013 - 19h56 ]  
AniMoo

Bonsoir à tous

Merci pour toutes vos réponses encourageantes Bruna0 (jspr que tu arriveras à faire ce dont tu vous avez envie.. Quant à cochise_fr et carter vous m'avez remis les idées en place, ça ne fait pas de mal.. Effectivement, deux ans (ou trois ha ha) de sacrifices, de no Life...ne représentent rien dans la vie sachant qu'après notre avenir est tout tracé... M'enfin bon, c'est quand même dur et parfois on frôle comme vous le dites si bien carter le burn out... Donc je vais mettre en pratique vos conseils me mettre au sport (1h de yoga par semaine n'est visiblement pas assez ha ha) et étudier ce Bandura... Votre réponse carter est vraiment bien construite et complète, non vraiment j'aime :) je vais distiller toutes les infos données et en tirer la substantifique moelle ! (J'ai même imprimé votre réponse :-D) il faut que je réussisse à caser un peu de vie sociale.. Sinn c'est la mort assurée (et adieu Env )
Enfin cochise_fr faire attention aux pseudo amis est hélas une vérité cruelle... On apprend rapidement que malgré une bonne ambiance de classe, l'hypocrisie et les mensonges font partie du quotidien ..

Donc un marathon que je vais essayer de tenir au moins la première année, trouver une méthode de travail et décompresser... Je vais attendre deux ou trois mois pour expérimenter tout ça... Je reposterai ici pour vous dire si ma vie est plus belle !

Merci a vous trois vraiment :) ( vous êtes efficaces même à 2h du matin :o)
À bientôt :)




 cochise_fr a écrit [03/01/2013 - 03h23 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je vous souhaite bien du courage, mais je doute fort que vous veniez nous dire que la vie est devenue rose pendant cette période.....avant la fin. Si c'était le cas, c'est que vous seriez proche de la porte de sortie, quelle qu'en soit la (ou les) raison. Les périodes de décompression sont salutaires, mais uniquement parce qu'elles redonnent des possibilités d’accroître ses performances ensuite. N'oubliez jamais qu'au bout, ce sont des concours, pas des examens, et qu'il faut non seulement avoir un bon niveau, mais en plus être meilleur que les autres, quel que soit leur niveau.....parfois déjà fort élevé.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à AniMoo






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.