Que seriez-vous prêts à faire écologiquement parlant pour la planète ?



carcarax
Cette question a été posée par Carcarax, le 15/11/2007 à à 18h13.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Réflexions.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 carter a écrit [16/11/2007 - 01h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

Le problème avec le réchauffement et le dérèglement climatiques, le trou dans la couche d’Ozone, la perte de la biodiversité, et tous les dangers de nature écologique est que l’on tape facilement sur le consommateur ou le citoyen ; oubliant les principaux accusés responsables de cette situation, trop heureux de décharger leurs mauvaises consciences sur les masses populaires. Je parle bien sur des industriels, des producteurs, des politiques qui n’ont cessé de favoriser, par lobbying plutôt que par voie démocratique, les pires politiques éco -suicidaires…

Celui qui prend la peine d’écouter, la peur au ventre quant à la survie de notre espèce, nos experts autoproclamés à la télévision a droit à leurs catéchismes et aux nouvelles formes de contrition des temps modernes :

--« c’est de votre faute ! Vous, les consommateurs ; vous êtes des inconscients ! Vous consommez a outrance (comme si c’est de notre faute si le pauvre industriel inonde les marchés de leurs produits, quitte à impacter sur les possibilités de récupération de la planète !) vous roulez en 4*4 (Qui a proposé à Madame ces aberrations à quatre roues ?) ; vous gaspillez l’eau (Qui pollue les nappes phréatiques de pesticides ?) et l’énergie (Qui développe la propagande contre les énergies renouvelables ?) »


L’exercice de style est facile et rabâché comme un conditionnement pavlovien…
Jadis, on devait racheter la faute originelle, maintenant on se doit de se repentir d’avoir détruit la planète et de participer à sa réparation.

Outre l’aspect symbolique que cela comporte, on n’oublie quelques vérités :


-Primo, Les problèmes écologiques sont holistes ; c'est-à-dire qu’ils forment un tout. La planète est un écosystème qui se dérègle par dépassement de sa masse critique de récupération. C’e n’est pas quelques pollutions par ci, par là qui nous ont amené à cette situation déplorable. Mais la mise en place volontaire d’une politique et d’une économie libérale de surenchère consumériste depuis les années 50. Ce qui a été mis par la politique doit se défaire par elle ! Il ne suffit pas de quelques initiatives privées (très honorables en soi !) pour améliorer les choses mais d’une politique mondiale, comme l’a été le développement du trafic autoroutier dans les pays industrialisés. Où l’on voit comme en Californie l’installation des maisons les plus écologiques qui soient ne guère changer au fait que les USA reste le pays le plus pollueur de la planète ! Seul des politiques globales peuvent y remédier à la dégradation de notre écosphère ! Les initiales personnelles ne valent pas grand-chose. Plutôt que d’éduquer les masses, on devrait éduquer nos politiques !


- Secundo, n’en déplaise aux industriels, aux entreprises multinationales, ils ont plus de responsabilités que le pauvre consommateur dans cet état de fait. L’offre créant la demande contrairement à ce que pensent les puristes en économie, c’est à coup de publicité, de propagandes, de manipulations psychologiques, de lobbying, de techniques de marketing, de profilage des individus, de stratégies commerciales que l’on a transformé le citoyen en consommateur. Apres tout, si vous lisiez quelques livres d’Histoire (Marx, Chomsky), vous seriez que réduire l’homme à un simple consommateur fut un travail de longue haleine et bénéficiant des meilleurs outils de manipulation de masses. C’est à coup de baïonnettes que l’on a transformés les citoyens volontiers décroissants (c’est-à-dire adeptes en de la philosophie suivante : le travail aliène l’homme et pour s’en libérer, je ne consomme que le stricte nécessaire) en bourreau du travail et que l’on lui a fait accepter une technologie qu’il méprisait à la base ! La révolte des Canuts, un oublié dans l’Histoire, n’a pas été pour rien l’une des inspiratrices , pour les penseurs de l’époque, de la critique radicale de la société de consommation naissante…

-enfin, ce n’est pas à ma génération (les trentenaires naissants ou génération 69) que l’on doit le saccage de notre Maison. Sachant que l’impact écologique d’un individu est corrélé à son train de vie, ce n’est pas avec nos successiosn de galère, de chomdû, de CDD misérablement payés que nous, la jeune génération, avons mis en péril notre écosystème (pensez que mon plus gros salaire dans ma vie a été un CDD de 6 mois payé 1900 euros…)


Bref, plutôt que de réfléchir à une société plus humaine, plus démocratique ; on constate que nos évangélistes écologiques vont toujours dans le même sens : ne jamais critiquer le libéralisme qui met en danger l’espèce humaine et ses grands hérauts actuels : FMI, Banque Mondial, OMC. Par contre, culpabiliser les seuls coupables que la pensée dominante accepte : au mieux le pauvre, au pire le citoyen réduit à un consommateur…

Avec mon revenu de misère, j'y participe bien assez à la décroissance nécessaire pour l'amélioration de la planète...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 anguskesler a écrit [19/12/2007 - 15h28 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
anguskesler

Je ne pense pas que tout le monde ait besoin de l'état et de politique
pour être au courant de se qui se passe et avoir envie de se bouger. Je
trouve qu'il y a énormément de vraie dans ce que dit carter, mais je ne
croit pas qu'il faut entrer dans un extrême pour autant. Avant d'être
chef d'entreprise, ne penses-tu pas que ces gens se sont aussi fait avoir par la mentalité
de la société. Je pense que le vrai coupable si l'on en suit ta
logique, ça serait deux choses qui sont la cause de tous les maux de la
terre:
- L'argent
- La stupidité de l'homme
C'est bien ce mélange détonnant qui finit toujours par aboutir à des
massacres. On évolue uniquement en fonction des bénéfices et pas en
fonction de ce qui est mieux pour tous, c'est pour ça que je rejoins ce
que tu dis. Maintenant je trouve ça trop facile de critiquer des chefs d'entreprises,
des industriels, des politiques actuels, si pourris sont-ils alors que
chacun de nous pourrait être à leur place et faire autant, qui ne
voudrait pas en profiter? C'est pour ça qu'il faut changer la mentalité
du peuple car c'est du peuple que viendront les futurs représentants et
industriels. Il est clair que c'est facil de montrer du doigt le peuple
alors que lui non plus n'y est pour rien.
Pour répondre à la question et pour suivre l'optique de carter, il
faudrait remuer tout le monde pour faire pression sur l'origine de la
consommation et ceux qui en profitent grassement...




 Aussiegirl a écrit [28/02/2008 - 17h42 ]  
Aussiegirl

Eh bien, j'estime que je fais déjà un petit geste pour l'environnement et pour la planète tous les jours en prenant des douches au lieu de bains, en marchant ou en prenant les transports en commun au lieu de prendre ma voiture dès que j'en ai l'occasion, en triant mes déchets ménagers...




Rock on !


Répondre à Carcarax






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.