''La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique'', qu'en pensez-vous ?



mana
Cette question a été posée par Mana, le 16/12/2008 à à 11h27.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Réflexions.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Mana a écrit [16/12/2008 - 11h27 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

J'aimerais avoir votre point de vue sur cette citation de B. Pascal qui m'a été donnée lors d'une récente épreuve à un concours.
J'ai déjà exposé mes argument sur papier mais selon moi, le sujet mérite d'être débattu. Qu'en pensez-vous ?




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 poetic a écrit [16/12/2008 - 11h50 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
poetic

Il n'y a plus grand chose à dire, c'est tout à fait vrai, je suis entièrement d'accord avec B Pascal, reste à trouver des exemples dans la vie pratique, la justice ne doit se contenter de juger une personne si elle est coupable ou innocente, il faut aussi qu'elle agissent et ce, avec la force, sinon elle n'est rien, une personne jugé coupable mais qui reste impuni ne signifie rien ...
De même, quand on n'agit que par la force, sans bien distinguer ce qui est bien du mal (ce qui veut dire, sans justice), c'est de la tyrannie.




 poopy a écrit [16/12/2008 - 12h06 ]  
poopy

Je pense comme Mr Blaise Pascal, le juste qui est faible n'est rien, il faut être en même temps, juste et fort pour que la justice soit utile. Et le fort qui est injuste n'est qu'un abruti méchant, si l'on n'utilise que sa force, ce sera la guerre sans merci dans ce monde.
Force et justice vont toujours ensemble, on ne peut pas les dissocier.




 brooke a écrit [16/12/2008 - 12h22 ]  
brooke

Il faudrait des heures pour traiter ce sujet, moi aussi je l'ai déjà eu quand j'étais en terminale, mais çà fait des années ... maintenant je ne me souviens plus des idées et des arguments que j'ai mis dans le devoir.
Contrairement à toi mana, je pense qu'il n'y a rien à débattre, c'est évident, on ne peut pas séparer force et justice, moi ce que j'ai fais dans mon devoir, c'était tout simplement d'illuster l'affirmation.




 papiguy a écrit [16/12/2008 - 13h24 ]  
papiguy

On rejoint ici les grands principes qui devraient prévaloir quant à l'organisation et au fonctionnement des Etats.

Il faut d'abord, lorsqu'on veut parler d'un sujet, bien s'entendre sur les définitions, et pour commencer le débat:

1 - Si Blaise Pascal entendait par justice "faire ce qui est juste" les deux notions sont inséparables.
Dans ce cas il convient de préciser la notion de "ce qui est juste". La notion du "juste" change avec les époques et en fonction des cultures, des religions. Il y a 500 ans il était considéré comme juste le fait de torturer les gens au nom de la religion catholique. Les Etats appliquant la Charia considèrent comme juste le fait que le témoignage d'un homme vaut celui de deux femmes, Dans les Etats confédérés, il était juste de pratiquer l'esclavage, et plus près de nous, il était juste de na pas accorder le droit de vote aux femmes.

2 - Si par contre on utilise le mot Justice pour désigner l'institution "qui dit le droit", il faut au contraire mettre des cloisons étanches entre la Justice et le pouvoir exécutif qui dispose de la force, et bien définir les règles selon lesquelles la Justice peut requérir l'usage de la contrainte.

3 - La "force" peut avoir des formes différentes:
- l'institution policière ou les Forces Armées qui sont des forces "visibles"
- les groupes de pression (par exemple d'ordre capitalistique)
Dans ce cas la notion de ce qui est juste prend une autre dimension, et c'est un débat d'ordre politique qui peut s'engager sur l'organisation de la Société, le droit d'ingérence,...

Il y a au contraire beaucoup à débattre, car les évolutions sont permanentes et il faut souvent se remettre en cause et remettre en cause les Institutions pour éviter les dérives de la Justice et les abus de la Force.

Au suivant...




 cochise_fr a écrit [17/12/2008 - 03h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Quelle justice.... et pour qui ??
Quelle force... et contre qui ??

La justice doit d'abord être reconnue par ceux sur lesquels elle s'exerce. Si ce n'est pas le cas, elle perd sa légitimité....même si cela ne l'empêche pas d'agir.
La justice doit être gratuite car toute justice payante est d'office corrompue par l'argent qu'elle reçoit.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Anonyme a écrit [09/11/2012 - 14h56 ]  
Anonyme

Bonjour,
Tant que certaines puissances feront leur marché en Afrique sans les Africains, la Justice ne passera jamais.
Et Qu'en plus certaines personnes dites journalistes ne seront pas en mesure de dire le contraire de la vérité dictée par leurs politiques, jamais la justice passera. Il n'y a de justice que de force.

Cependant, il y a l'exception de la Grande Bretagne et ses anciennes colonies d'Afrique :
Le Ghana. Un exemple de la gérance de sa richesse.




Répondre à Mana






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !












Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.