La France est-elle, encore ''Une et indivisible'' ?



bougainvilliee
Cette question a été posée par bougainvilliee, le 17/10/2013 à à 08h57.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Réflexions.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 papiguy a écrit [17/10/2013 - 09h20 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Soyons précis,
L’article 1er de la Constitution proclame que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».

"Aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme du droit sur l’ensemble du territoire national"

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/veme-republique/heritages/quels-sont-principes-fondamentaux-republique-francaise.html

Rien ne permet d'affirmer que ce principe fondateur de la République soit transgressé actuellement, même si on peut constater quelques accrocs isolés. La République est plus indivisible, démocratique, laïque et sociale qu'à l'époque ou ce principe a été énoncé par la Convention.




 cochise_fr a écrit [17/10/2013 - 14h49 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Dans les textes....on peut dire que c'est vrai.
Dans la réalité, c'est tout le contraire.

En effet, les lois ne s'appliquent pas de la même façon sur l'ensemble du territoire.

La laïcité est en permanence remise en cause par des communautarismes agressifs qui obtiennent gain de cause au tribunal.

La démocratie n'est plus guère qu'un souvenir pour les anciens au regard du peu de cas qui est fait de l'avis du peuple de France en principe représenté par les gens des assemblées si peu représentatives du peuple en question.

Quant aux services publiques dont les services sociaux, depuis des dizaines d'années les gouvernements successifs, l'Europe et le patronat se sont attachés à les détruire, et ils y réussissent assez bien puisqu'ils diminuent un petit peu plus chaque jour.

Bon courage la France.....bientôt on votera....et il suffira de ne pas se tromper de bulletin.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [17/10/2013 - 15h54 ]  
papiguy

"En effet, les lois ne s'appliquent pas de la même façon sur l'ensemble du territoire. ":
Affirmation gratuite. Des exemples ?

"La laïcité est en permanence remise en cause par des communautarismes agressifs qui obtiennent gain de cause au tribunal. ":
Que certains essaient de faire valoir des revendications communautaristes est vrai, mais qu'ils obtiennent satisfaction au Tribunal est absolument faux.

"assemblées si peu représentatives du peuple": les assemblées sont représentatives des électeurs ayant voté, mais elles représentent le peuple. C'est la démocratie, car on ne peut pas avoir d'élus sur la base d'autre chose que des bulletins dans l'urne.

Quant à la diminution des services publics, il faut tout de même considérer qu'en période de disette, l'état ne peut tout faire. Le déficit public nous coûte déjà assez cher, et des économies sont nécessaires pour réduire cette charge. Ce qui n'est pas économisé sur certains services sera "piqué" dans nos poches par des impôts ou des taxes.

"et il suffira de ne pas se tromper de bulletin.":
Oui, en évitant de voter pour ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes, n'ont aucune expérience de gouvernement, et ne sont pas plus blancs que les autres.




 bougainvilliee a écrit [17/10/2013 - 18h37 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Un député ne représente pas sa circonscription ou ses électeurs, mais la nation.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [17/10/2013 - 18h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"les assemblées sont représentatives des électeurs ayant voté"
FAUX....pour que cela soit, il faudrait des élections à la proportionnelle intégrale. Dans tous les autres cas, il y a magouilles.

"Le déficit public nous coûte déjà assez cher, et des économies sont nécessaires pour réduire cette charge"
FAUX... les déficits publics accumulés DEPUIS 40 ANS relèvent d'une gestion mafieuse de l'état qui FAIT EXPRÈS DE CRÉER CHAQUE ANNÉE DES DÉFICITS et QUI FAIT EXPRÈS DE DÉTOURNER L'ARGENT PUBLIC VERS DES INTÉRÊTS PRIVÉS. Cela n'a rien d'une fatalité.
- le patrimoine des plus riches a doublé depuis la crise dite "économique".
- personne ne veut interdire les paradis fiscaux.
- mieux encore on crée des niches fiscales pour que ces gens payent moins.
- les entreprises du CAC40 payent en moyenne 8% d'impôts.....les autres jusqu'à 38%.
- et ce ne sont pas eux qui payent les 50 à 60 milliards d'intérêts chaque année.

Rien n'empêcherait de définir le déficit interdit d'une année sur l'autre....de poursuivre la fraude et les détournements, de contrôler les frontières, de maîtriser sa monnaie....mais rien de tout cela n'est au programme actuellement.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [17/10/2013 - 18h42 ]  
bougainvilliee

La France n'est pas indivisible, dans la mesure où certaines lois ne s'appliquent pas ou mal dans certains départements.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [17/10/2013 - 22h34 ]  
papiguy

il ne faut pas confondre les principes et les lois avec leur application. Il n'existe aucune loi s'appliquant différemment par définition dans des départements particuliers. Par contre l'application des lois peut donner lieu à des interprétations lors de l'application. Si un justiciable ou une personne morale s'estime pénalisée par une interprétation abusive de la loi, elle a toujours la possibilité de faire appel à la Justice ou au médiateur.




 cochise_fr a écrit [18/10/2013 - 03h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si, comme vous dites, les lois peuvent donner lieu à interprétation, c'est que ces lois sont mal faites....et je soupçonne fort que ce soit volontaire. C'est aussi une source d'inégalité des citoyens devant la justice puisque l'on peut interpréter différemment ici ou là....quand ce n'est pas à la tête du client.

Et je rappelle qu'il faut être très riche ou très pauvre pour avoir accès à la justice, car pour tous les autres c'est payant, cher, à durée indéterminée, et à résultat aléatoire en raison du paragraphe ci-dessus sur l'interprétation des lois.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [18/10/2013 - 07h54 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Faire appel à la justice, alors que de par les agissements des personnes mises à sa disposition, 70% des crimes et délits ne sont pas élucidés et que les lois peuvent être interprétées, et que notre police hexagonale, est régulièrement sanctionnée par l'UE, pour ses comportements.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [18/10/2013 - 10h38 ]  
papiguy

"Faire appel à la justice, ...comportements.":
que des lois soient mal appliquées et que des comportements soient répréhensibles sont des raisons suffisantes pour faire appel à la Justice. Ce n'est pas en dédaignant une institution essentielle qu'on peut faire avancer les choses.


"il faudrait des élections à la proportionnelle intégrale. Dans tous les autres cas, il y a magouilles. ":
c'est pourtant la quatrième République, avec la proportionnelle, qui a donné lieu à un festival de magouilles entraînant la paralysie des pouvoirs publics. Et c'est le Général De Gaulle, dont se réclame maintenant le FN, qui a rétabli le scrutin majoritaire qui a permis de faire avancer la France.




 cochise_fr a écrit [18/10/2013 - 13h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La IVème République était l'expression même de la médiocrité des élus plus intéressés de leur parti ou de leurs intérêts personnels que de l'état et des services publics.

A l'époque, les moyens de communication n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui.

Soit on pourrait envisager une prime au gagnant pour lui permettre de gouverner, tout en conservant une représentation de l'ensemble des forces en présence, soit il se peut très bien que la visibilité des attitudes d'obstruction automatique soient sanctionnées par les électeurs très attentifs, à mon avis, à ce genre d'attitude néfaste au pays (un peu comme ils le font payer à Mélanchon actuellement ou jadis au père Le Pen pour ses dérives.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 H10000 a écrit [18/10/2013 - 21h27 ]  
H10000

Seule l'Ame est "Une et indivisible".
Alors, la France et le reste!!!




HJOLY


 papiguy a écrit [18/10/2013 - 21h59 ]  
papiguy

"Seule l'Ame est "Une et indivisible". "
et pourtant ne dit-on pas "tu me fends le coeur" ou "j'ai le coeur fendu par toi" :-D

Histoire de se détendre un peu
http://www.youtube.com/watch?v=w8rXPeB8-DY




Répondre à bougainvilliee






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.