Faut-il être inquiet pour l'avenir de nos petits enfants ?



simon30z
Cette question a été posée par simon30z, le 16/10/2011 à à 10h11.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Réflexions.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 simon30z a écrit [16/10/2011 - 10h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
simon30z

Quand on voit ce qui se passe dans le monde actuellement, crises monétaires, chomage, misére, guerres, etc... Pensez-vous qu'il faille être inquiet pour l'avenir de nos petits enfants ?




 framboise72 a écrit [16/10/2011 - 12h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
framboise72

Simon,je pense que le monde est effectivement très chamboulé,et que le chômage est très important,l'agressivité aussi bien présente,ce qui me fait le plus peur,et les gens perdent un peu plus le sens des valeurs,du respect,de la tolérance,du travail bien fait,de l'entraide.Et je pense légitimement que les générations à venir auront du pain sur la planche,et devront vivre plus dur que nous vivons,dans un monde plus dur et se battre deux fois plus.Je suis aussi un peu inquiète pour les générations à venir,quand je vois le chomâge mais aussi le manque de repères,le manque de politesse,la pollution et le gaspillage.Il faut que tout cela cesse!Ce gaspillage effarant,ce manque de respect,la grossièreté galopante.Et qu'on rééduque les enfants,à la politesse pour commencer,au respect des autres et de la différence,au travail,à l'entraide...bref il y a du boulot!Mais nos enfants et petits enfants vont galérer encore plus que nous,ça je le pressens.Leur vie ne sera pas toute rose,et encore moins rose que la notre et que celle de nos parents.Mais bon,l'avenir le dira! :-o




 Wisty a écrit [16/10/2011 - 13h12 ]  
Wisty

Bonjour,

Je m'associe à ta réaction framboise....On prime aujourd'hui un capitalisme individuel,c'est véritablement
une malhonnêteté envers la société des travailleurs.

Simon, bien sûr, qu'il faut s'inquiéter de ses petits-enfants, quel avenir auront -ils ? Que de devoir
assumer la souffrance du manque de décence. On ne tient même pus compte des diplômes obtenus
par les jeunes, il en faut toujours plus,et on les exploitent. Alors ? Que faire ? Que de se révolter ? ;-)




Wisty


 coeur de patate a écrit [16/10/2011 - 15h44 ]  
coeur de patate

bien sur ! il aurait fallu être plus inquiet il y a déjà des années !
plus il y aura de gens sur terre moins ça va s'arranger !! c'est logique ,
il ne faut pas être naïf !! ce sont surtout les problèmes écologiques (que tu ne site pas !) ! qui seront un problème majeur !! le manque d'eau potable !




ciao!


 symbol a écrit [16/10/2011 - 17h15 ]  
symbol

S'inquiéter s'arrête au domaine de la pensée, agir, se responsabiliser et montrer quel chemin les jeunes peuvent prendre, me semble beaucoup plus logique que de leur prédire l'avenir en noir. L'avenir n'est prévisible que lorsque les gens concernés ne changent pas leurs pensées et les conséquences de l'imprévisibilité de l'avenir sont considérables.

Puisque cdep, tu parles d'écologie, j'y ajouterai cet extrait de P. Rabhi :
" ...Malgré notre incroyable technologie, nous avons inventé la société la moins performante de toute l'histoire de l'humanité, la plus dispendieuse en termes d'énergie, la plus destructrice en termes sociaux et la moins résiliente qui soit, car entièrement dépendante d'un combustible fossile en voie d'épuisement. Et nous persévérons : ce que nous entendons par « politique » s'apparente à de l'acharnement thérapeutique sur un système économique moribond. Tandis que la défiance envers les politiques se normalise, le malaise et la précarité gagnent du terrain. On blâme tour à tour la mauvaise gestion de l'État, les exactions des industries, mais peu remettent en question le principe fondateur de notre société : cette logique de marché qui confisque aux hommes ce que la nature leur a donné, la vie, l'eau, la terre, les semences. En poussant la logique actuelle, on pourrait imaginer un cartel mondial qui posséderait la planète et nous rendrait tous locataires. Réinventer la politique, c'est protéger nos sources de vie de cette logique marchande qui ne fait qu'appauvrir des populations entières et détruire des écosystèmes, dans des pays pourtant dotés de richesses naturelles. L'écologie est bien plus qu'un pansement sur les plaies de l'environnement. Elle nous conduit à repenser notre industrie, notre médecine, notre éducation, notre alimentation. Elle nous invite à sortir du pillage organisé pour restaurer l'économie dans sa fonction la plus noble, qui est de répartir les biens de première nécessité au profit du plus grand nombre. Nos choix de consommation sont de la politique en actes. Tout ce que nous pouvons faire pour nous autonomiser, c'est-à-dire pour pourvoir à nos besoins sans passer par les trusts, est un acte politique. Même notre pays, dit développé, ne peut plus assurer son autonomie alimentaire. Nous avons tué nos sols à coups de pesticides, nos eaux sont polluées, nos abeilles disparaissent, les OGM sont une imposture abjecte. Que le pétrole vienne à manquer et c'est la famine assurée. C'est pourquoi il est vital de soutenir l'agriculture, de favoriser la multiplication des Amap (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne). Cultiver son jardin est aujourd'hui un acte politique... "

Nous pouvons penser et voir ce que nous voulons, à nous de prendre les meilleures décisions. L'être humain n'a qu'une seule personne à changer : lui-même.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 betinaweb a écrit [16/10/2011 - 19h21 ]  
betinaweb

L'avenir n'est pas rose,il ne faut pas se mentir.Nous allons durement payer les conséquences de cette crise pendant des décennies.
Mais il faut bien continuer à vivre.Aux parents d'aider leurs enfants à faire des bons choix dans la mesure du possible.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 bougainvilliee a écrit [17/10/2011 - 09h44 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
A vous lire, je vois que nous avons d'abord mangé notre pain blanc (c'est humain) et que nous en avons laissé les miettes ou le pain noir, aux générations qui nous suivent.

Pour renverser la vapeur, je préconise que l'on revienne au temps passé, au temps où on allait au bagne pour le vol d'un pain, et où les contrats de fermage stipulait qu'on avait droit à 500 grammes de viande chaque six mois, et à une robe neuve tous les ans.




Le doute est ma seule certitude


 Wisty a écrit [17/10/2011 - 10h08 ]  
Wisty

Bonjour à tous et toutes,

Mais non, ...... continuons à nous leurrer,à rester aveugles sur une législation illégitime,et avec le temps,

notre itinéraire, arrivera à terme, à la féodalité..... :-D




Wisty


 bougainvilliee a écrit [17/10/2011 - 10h27 ]  
bougainvilliee

C'est cela tout se rejoint, le présent comme le passé, l'abondance et la pénurie, la richesse et la misère, le travail et le rien faire.

Chacun lutte pour améliorer la vie, sans savoir qu'il scie la branche sur laquelle il est assis.

On vitupère contre les produits chinois, et les grandes surfaces sont bondées, parce qu’elles vendent des produits moins chers, mais made in china.

Mais que font nos dirigeants ?
Ils s'efforcent de ne pas mécontenter la ménagère de 50 ans (60 ans en Belgique) et ne pas trop encombrer nos rues et routes par les manifestations des indignés, qui gêneraient la circulation automobile polluante, mais qui rapporte et est un bassin d’emplois.
La politique sociale c’est la quadrature du cercle : revenir au Moyen-âge ou mourir le ventre plein.
Heureusement qu’en France, nous avons le « Il n’y a qu’à… »




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [17/10/2011 - 11h23 ]  
symbol

... faut qu'on !" ... C'est la lutte en chantant ! C'est ce qu'on nous a appris, lutter, programmation pour le conflit, et non pas penser logiquement et indépendamment. Nous aurions peut-être cherché depuis longtemps d'autres façons de vivre ensemble et les aurions trouvées, même si ces " autres " façons ont été proposées depuis des milliers d'années.
Au dix-neuvième, la lutte pour la survie était prioritaire. Depuis, nous avons appris que le concept d'évolution par la lutte, la destruction et l'exploitation correspondait à la conscience des gens de l'époque. Nous avons aussi découvert que ce que la science d'alors décrivait comme exploitation est aujourd'hui compris comme une coopération symbiotique.
Il semblerait que certains managers et hommes politiques n'aient toujours pas compris cela et auraient sans doute besoin d'un entraînement à la pensée analogique.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [17/10/2011 - 11h39 ]  
bougainvilliee

Bonjour symbol et merci pour cette approche que j'apprécie...

Bien que le début de ton intervention "faucon" ou "Faux cons", me réjouisse...




Le doute est ma seule certitude


 Andoudouille a écrit [17/10/2011 - 21h19 ]  
Andoudouille

À mon avis, il faudrait " pleurer moins, et boire d'avantage " [Rabelais].











L'avenir vous montre son derrière.


 Wisty a écrit [17/10/2011 - 21h50 ]  
Wisty

Bonsoir Andou,

Tu vas boire pour pleurer plus.....C'est cela que tu veux dire.... :-D




Wisty


 symbol a écrit [18/10/2011 - 01h03 ]  
symbol

Phrase entendue, bougainvilliee et spontanément si tu m'en donnes le début, je répète en souriant d'ailleurs car, comme tu le dis, heureusement " y a qu'à... ".




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [18/10/2011 - 10h32 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Merci de m'avoir compris symbol.

Je suis en train de me demander si mes grands-parents étaient inquiets pour moi ?

Il est vrai qu'ils vivaient au bon vieux temps.

Lorsque l'on vit au "Bon" (il était pas vieux pour eux, puisque c'était leur présent) temps, on devrait être heureux et pas inquiet, l'espérance de vie même s'était améliorée avoisinant 45 ans.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à simon30z






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.