Baisse du chomage, y croyez-vous réellement ?



nayege54s
Cette question a été posée par nayege54s, le 30/11/2013 à à 08h17.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Recherche d'emploi.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 nayege54s a écrit [30/11/2013 - 08h17 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
nayege54s

Après avoir annoncé la baisse du chômage, pensez-vous que ce soit vrai ou alors que les chiffres ont été trafiqués ? Il n'y a pas de croissance, donc comment le chômage pourrait t'il baisser ? alors que chaque semaine des entreprises ferment ou réduisent leur personnel ! Quel est votre avis ?




 papiguy a écrit [30/11/2013 - 17h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Cette baisse reflète essentiellement la montée en nombre des emplois aidés, et ceci concerne surtout les jeunes, ce qui n'est pas un mal car c'est dans cette tranche de la population qu'on trouve le plus de chômeurs.
Comme d'habitude, les media parlent des entreprises qui ferment ou licencient, ils ne parlent que très rarement de celles qui se créent et de celles qui embauchent (mais oui, il y en a).

En fait on devrait plutôt parler d'une relative stabilisation, ce qui n'est pas complètement négligeable.




 cochise_fr a écrit [30/11/2013 - 20h10 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Soyons sérieux, les chiffres sont trafiqués.... et cela ne date pas d'hier.

- d'abord il y a les gens qui ne sont même plus inscrits au chômage alors qu'ils y auraient droit, mais vu qu'ils ne touchent plus rien ils ne voient pas l'utilité de cette démarche. Combien sont-ils, nul ne le sait à mon avis.....mais pas 0 non plus.

Dans le même genre, 50% des gens ayant droit au RSA ne le demandent même pas. Peut-être ne savent ils même pas.

http://www.liberation.fr/economie/2012/11/13/le-non-recours-aux-droits-un-scandale-social_859808

- il y a ensuite ceux que l'on radie à juste titre ou à tord pour un délai passé ou un papier qui manque. Hop, dehors, et surtout en dehors des statistiques. Ils sont finalement comptabilisés comme s'ils avaient retrouvé du travail à plein temps c'est à dire sortis du système.

- il y a ceux qui ont eu la très grande chance de travailler quelques heures dans le mois. Ils sont toujours inscrits, mais plus dans la même catégorie....dès la première heure de travail déclaré.

- il y a ceux qui sont licenciés et qui se retrouvent dans des filières de reclassement, avec des stages bidon, des entretiens bidons, dans d'autres organismes que Pôle emploi et ne sont donc officiellement pas chômeurs même si ce sont les mêmes organismes de paiement des indemnités.

- Il y a ceux qui trouvent un stage de formation, utile ou pas, formateur ou pas, mais qui de ce fait disparaissent des demandeurs d'emploi du moment.

- comme mentionné il y a les contrats aidés financés à 75% par les contribuables et qui, du coup, ne sont plus payés par Pôle emploi et sortent donc des statistiques du chômage. Mais au bout du compte, ils reviendront à Pôle emploi dans quelques temps. Est-ce mieux de les payer de la main droite au lieu de la main gauche (ou le contraire).? Mystère.

Alors forcément, tout cela fait beaucoup de monde....et les chiffres sont faux....mais qui y croit encore aux chiffres officiels.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Kazimir a écrit [30/11/2013 - 20h40 ]  
Kazimir

Bonjour, en réalité je crois qu'il y a plus du double de chômeurs par rapport au nombres qui est annoncé , et que la baisse est dû a des radiations arbitraires, il y a manipulation des chiffres pour nous endormir. :(




/home/joan/Documents/Un art de vivre .jpg


 papiguy a écrit [01/12/2013 - 13h03 ]  
papiguy

Et pourquoi pas le triple ou le quadruple ?
Cela fait très longtemps que des artifices permettent de faire baisser les chiffres du chômage et ceci n'est pas une découverte. Ceci n'empêche pas d'avoir une idée de l'évolution, car on ne peut "manipuler" les chiffres que par petites touches, ayant des incidences plus faibles que la réalité .

A l'inverse il y a aussi des personnes qui ont retrouvé un emploi et qui ne le signalent pas, d'autres qui pointent toujours au chômage alors qu'ils travaillent au noir. Il y a aussi les erreurs de comptage comme on en a vu récemment.

L'évolution sur un mois n'est qu'un indicateur très limité. Il faudra attendre quelques mois encore pour vérifier qu'il y a stabilisation et espérons le amélioration des chiffres, le catastrophisme permanent du Grand Chef Indien étant mis à part. .




 cochise_fr a écrit [01/12/2013 - 16h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ne confondons pas le catastrophisme et le réalisme.
Il y a des solutions pour ne plus avoir de chômage (un faible taux supportable), mais il faudra du courage politique pour les mettre en œuvre, et c'est justement ce qui manque aux gouvernants de ce pays depuis pas mal de temps.

Il ne faut pas oublier que les chômeurs sont par définition payés à ne rien faire, ce qui est idiot puisque ce sont des gens en pleine capacité de travailler. C'est donc l'organisation qui doit changer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/12/2013 - 18h27 ]  
papiguy

"C'est donc l'organisation qui doit changer.":
FAUX: il faut arrêter de bourrer le crane des autres avec des inepties et leur faire croire qu'il ne dépend que de nous d'améliorer la situation. C'est de la manipulation racoleuse.

Et de quelle organisation parle-t-on ?

Le chômage dépend de plusieurs facteurs, et comme pour beaucoup de paramètres, l'organisation qui lie les différents acteurs concernés n'est qu'un des facteurs à prendre en compte. Changer l'organisation sans agir sur les autres paramêtres, si toutefois on le peut, ne mènera strictement à rien.

Donc affirmer "Il y a des solutions pour ne plus avoir de chômage (un faible taux supportable), mais il faudra du courage politique pour les mettre en œuvre" est une idiotie.

Et quand on ajoute "et c'est justement ce qui manque aux gouvernants de ce pays depuis pas mal de temps", cette idiotie devient une manipulation grossière.
En effet, quel gouvernement pourrait se satisfaire d'un chômage en hausse ou restant trop élevé, car cela coùte cher aux finances publiques. De plus c'est un indicateur sensible à l'origine de la chute de popularité des dirigeants. Quand on sait que ces derniers ont la volonté de rester au pouvoir, on peut aisément imaginer leur désir de voir le chômage baisser. Ce n'est donc pas une simpliste question de volonté.
Il est bien évident que ceux qui veulent être calife à la place du calife vont tenir le langage du Grand Chef Indien.

La France ne peut être un îlot de prospérité et de plein emploi de par la simple volonté politique des dirigeants. Nous commerçons avec le reste du monde car nous ne pouvons pas faire autrement et ce n'est pas la France qui va décider qu'on va découvrir du pétrole dans son sous-sol et obliger les étrangers à se précipiter pour acheter nos produits. On aura beau tester toutes les organisations possibles, aucune ne changera les données du problème dont la maîtrise nous échappe.




 cochise_fr a écrit [01/12/2013 - 18h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais oui, mais oui, il y en a qui s'enfoncent comme cela depuis 40 ans....et on voit bien où en est la France actuellement, comme tout va bien, comme les finances publiques sont florissantes, comme les gens sont heureux de vivre.....grâce à votre politique de ne rien faire et de laisser aller. Vogue la galère, et circulez, il n'y a rien à voir.

Bah si, justement, on peut changer les choses et les façons de faire.

Juste une idée par exemple:
Au lieu de laisser les chômeurs chez eux, pourquoi ne pas leur demander d'effectuer des tâches de services publics au lieu de ne rien faire. Ce serait déjà des dépenses publiques en moins pour l'état puisqu'ils sont déjà payés.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/12/2013 - 19h03 ]  
papiguy

"Juste une idée par exemple:
Au lieu de laisser les chômeurs chez eux, pourquoi ne pas leur demander d'effectuer des tâches de services publics au lieu de ne rien faire. Ce serait déjà des dépenses publiques en moins pour l'état puisqu'ils sont déjà payés.":

Très très bonne idée. Au lieu de réduire le chômage on va inciter les collectivités locales à utiliser des chômeurs pour faire des travaux jusqu'alors confiés à des employés municipaux ou régionaux, ou à des entreprises privées locales. Résultat, on pérennise l'emploi de chômeurs et on augmente le nombre de chômeurs. Et une façon comme une autre de réinventer les "plombiers polonais".

Encore de fausses bonnes idées comme celle-ci ?




 cochise_fr a écrit [01/12/2013 - 19h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf que des milliers de services publics ne sont pas fournis ou sont mal configurés, ce qui ne prendrait le travail de personne. Les gens étant déjà payés, peu importe l'action à faire pourvu qu'elle soit utile à la société. Si toutes les fonctions de service public étaient pourvue et opérationnelles, cela se saurait. Il suffit d'en avoir besoin pour constater les carences....partout.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/12/2013 - 20h09 ]  
papiguy

S'agissant de diminuer le chômage cette idée reste une fausse bonne idée car elle ne permet pas d'augmenter la demande d'emploi, et comme déjà dit, ce serait la porte ouverte à une forme déguisée d'emploi à bas coût. Ce serait sans doute, et dans une mesure limitée un moyen de donner aux chômeurs l'impression de ne pas être assistés, mais en aucun cas d'agir sur les chiffres de l'emploi.

Alors puisqu'il y a des solutions, encore d'autres idées géniales ?




 cochise_fr a écrit [02/12/2013 - 01h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais il ne s'agit pas du tout d'une création d'emploi puisque les gens sont déjà payés. Il s'agit de diminuer de beaucoup les dépenses publiques en utilisant la richesse de leurs savoirs pour le bien-être de tous sous forme de services publics divers et variés.
C'est une situation temporaire en attendant justement de vrais emplois en entreprise, et cela peut d'ailleurs servir de tremplin au lieu de glander par obligation. Quand le nombre de chômeurs diminuera par des emplois pérennes on pourra prendre des fonctionnaires supplémentaires pour continuer le boulot, mais en attendant, cela ne coûte rien de plus à la communauté des contribuables et cela apporte un peu (au moins) d'amélioration aux services en pleine décrépitude quand ce n'est pas en volontaire destruction.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/12/2013 - 08h32 ]  
papiguy

Merci pour avoir confirmé que cette idée n'avait rien à voir avec la réduction du chômage, pour laquelle on attend toujours les solutions annoncées.
Quand on se fait fort d'améliorer la situation de l'emploi, il ne faut pas répondre amélioration des services publics et embauches de fonctionnaires synonymes d'augmentation de....la pression fiscale.




 cochise_fr a écrit [02/12/2013 - 10h14 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Un chômeur est quelqu'un qui ne travaille pas.
Si la personne travaille, elle n'est plus chômeuse, elle ne fait que changer d'emploi en attendant d'en trouver un en entreprise. L'important n'est pas l'organisme qui paye, état ou entreprise, mais d'avoir un revenu décent pour vivre normalement et payer ses factures.

Car le corrélatif à cela, c'est l'instauration d'un revenu minimal garanti indexé à tous les citoyens majeurs et jusqu'à leur décès.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/12/2013 - 13h38 ]  
papiguy

Et comme d'habitude le Grand Chef Indien, qui ne sait pas comment répondre à la question, enfonce d'abord quelques porte ouvertes ( "Un chômeur est quelqu'un qui ne travaille pas" puis "Si la personne travaille, elle n'est plus chômeuse" ),

puis dévie du sujet, emporté par la fumée de son calumet, pour nous entraîner dans ses délires (le "corrélatif") :-D




 betinaweb a écrit [03/12/2013 - 23h28 ]  
betinaweb

Je vote pour la première réponse de papiguy qui est la réponse qu'il fallait donner.

Quant à cochise toujours dans sa politique du tous pourris n'apporte rien sauf l'envie de ne plus venir sur weblibre pollué par ses propos du FN.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à nayege54s






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.