Résilience, est-ce possible ?



lambda11
Cette question a été posée par Lambda11, le 15/05/2010 à à 16h27.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Psychologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Lambda11 a écrit [15/05/2010 - 16h27 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Lambda11

en France, c'est Boris Cyrulnik qui a introduit le concept de résilience en psychologie, à partir de l'observation des survivants des camps de concentration, puis de divers groupes d'individus, dont les enfants des orphelinats roumains et des enfants des rues boliviens.

Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet. Et ce concept peut s'observer aussi à titre individuel. Depuis, une nouvelle mouvance fait jour à travers la victimologie qui me dérange un peu plus.

Appuyé de témoignages, quel est votre avis sur la question ?




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 betina a écrit [16/05/2010 - 00h34 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

On emprunte des termes de physiques pour essayer d'expliquer l'esprit de l'homme après un traumatisme.

La résilience est sûrement possible pour certains mais parfois il faut toute une vie pour se débarrasser d'un traumatisme.Nous sommes bien inégaux encore une fois face à un choc.

Les thérapies cognitives et comportementales sont utilisées pour affronter une situation qui nous dérange et qui nous empêche de vivre mais si elles peuvent calmer un peu l'angoisse,elles ne vont pas en profondeur car il faut savoir qu'un traumatisme peut déclencher d'autres perturbations.

Chacun a une personnalité qui lui est propre et ce qui se passe dans un cerveau n'est pas explicable.

On peut penser que certains ont fait résilience et un jour tout ce qui a été rangé dans un petit tiroir peut ressortir comme un geyser.

Un déni de grossesse est-il une résilience? ça lui ressemble.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Wisty a écrit [17/05/2010 - 13h01 ]  
Wisty

Bonjour,
Je pense que pour pourvu de résilience, devant les tribulations de la vie, cela demande un exercice psychologique constant, dès un départ scolaire ; la formation d'une personnalité d'un enfant peut s'accroître au fil du temps, puisqu'il est appelé à être un jour adulte,
dont il est indispensable de manifester une résilience devant n'importe quel obstacle.




Wisty


 Wisty a écrit [17/05/2010 - 13h02 ]  
Wisty

Correction : " je pense que pour être de nature de......




Wisty


 Lambda11 a écrit [17/05/2010 - 13h52 ]  
Lambda11

"Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort !" m'a rappelé une jeune femme qui avait subi des traumatismes psychologiques et physiques graves...

Elle nous permet d'intégrer les cicatrices de nos blessures de la vie dans la construction de notre personnalité, quitte à s'appuyer dessus, le cas échéant, pour les dépasser et s'en servir plus tard comme atout expérientiel pour soi et pour son entourage, voire pour la société.

L'important étant de ne pas occulter la blessure en mettant "le mouchoir par dessus". Pour cicatriser sainement, la blessure physique ou morale a besoin d'être diagnostiquée et reconnue dans un premier temps. Puis d'être pansée jusque dans les moindres replis de l'onde de choc subie par le traumatisme. Enfin d'obtenir réparation de la part de la personne physique ou morale qui en est à l'origine. C'est la partie "victimologique" .

Apparaît ensuite tout un parcours de distanciation et de désensibilisation naturelle de la douleur, dont le temps se charge lui-même, qui passent par des étapes de deuils successifs et de pardons éventuels.

Enfin un jour, la vie reprend son cours, même en présence des auteurs de ces traumatismes. Lesquels traumatismes deviennent alors des histoires lointaines dont on a été les acteurs et dont on est à présent spectateurs et qu'on peut évoquer sans souffrance ni haine.

Un peu comme un passé présent non douloureux !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


Répondre à Lambda11






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.