Pensez vous que la psychologie soit une arme virulente à l'atteinte de la dignité ?



wisty
Cette question a été posée par Wisty, le 17/08/2010 à à 09h37.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Psychologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 carter a écrit [17/08/2010 - 10h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

Quand on connait l’histoire de la psychologie, on sait que de nombreuses recherches ont été financées par l’armée américaine. En fait, la psychologie doit beaucoup au « mécénat » de l’armée. C’est particulièrement le cas des travaux en influence et en manipulation . On peut citer à titre d’exemple lescélèbres travaux d’Allport sur la fabrication des rumeurs, les expériences de McGuire et Papageorgis sur la persuasion. La liste est trop longue pour la détailler

D’ailleurs, le célèbre psychosociologue français Beauvois estime qu’une grande part de l’échec du communisme vient que leurs autorités scientifiques ne se sont jamais intéressés à la psychologie et ont sous-estimés cette discipline naissante pour manipuler les opinions. Les russes étaient très forts en physique mais ils ont délaissé la psychologie, contrairement aux américains qui y ont vu un outil essentiel dans l’art de la manipulation des foules. Il faut dire que le neveu de Freud Bernays avait alerté les autorités américaines sur les possibilités infinies de cette nouvelle science dans son livre culte « Propaganda ».
La science qui a fait la puissance américaine fut indéniablement la psychologie. Ils l’ont utilisé pour manipuler les masses, faire passer l’Amérique pour le pays des gentils, dans la guerre psychologique avec la Russie, dans les mass medias et le marketing pour la suprématie de leurs industries…Quand on sait que le célèbre behavioriste Skinner a été embauché dans la guerre du Vietnam pour manipuler la populace, on voit bien comment les plus hautes instances ont chouchoutés les plus grands chercheurs de cette discipline..

L’Amerique a aimé la psychologie et elle lui a bien rendu son affection. Comme disait Chomsky, dans une démocratie, vous devez forcement apprendre à manipuler et à façonner l’opinion publique afin que les citoyens prennent les décisions qui conviennent à vos intérêts. Dans une démocratie, la propagande est toujours plus intense et la psychologie, une arme de choix. Dans une dictature, pas besoin de manipuler les gens pour faire ce que vous voulez qu’il fasse : la coercition s’en charge efficacement. Mais dans une société où il y’a un idéal de liberté qui est, in finé, en contradiction avec les impératifs réelles du fonctionnement du pouvoir, il faut devenir fin manipulateur. D’où l’essor de la recherche en psychologie dans les démocraties avancées..

La dernière tendance pour manipuler le peuple en psychologie s’appelle « le nudge » : on manipule par de tout petits moyens quasi imperceptibles. Comment pousser les ouvriers à prendre un complément retraite aux USA ? C’est déjà organisé dans tout contrat de travail ; mais ils peuvent le résilier quand ils veulent. Sauf que l’esprit humain à tendance à laisser faire les choses qui lui paraissent naturelles…Personne ne résilie donc.






"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 bougainvilliee a écrit [17/08/2010 - 14h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Merci carter pour cette belle démonstration, qui me fait m'interroger sur ce le genre de manipulation que recherche le gouvernement actuel de la France... et au final quel en est le but ?...

Cela à commencé par le voile, puis la burqa, l'identité française, le retrait de cette nationalité (ce qui devait en être sans doute l'apogée, car la plupart des ministres et l'entourage du président, y ont ajouté une couche qui frôlait le ridcule et l'impossible), puis la chasse aux Roms, l'implication des municipalité et la mise en avant sécuritaire...

La reélection présidentielle ? j'en doute ( la campagne est encore trop éloignée)...

Sortir de l'Europe ?

Chercher des bouc-émissaires pour détourner l'attention des mauvais résultats nationaux, de la crise, d'être entraîné par une situation à la "grecque" ?

Je m'interroge et la réponse m'échappe sans doute.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [17/08/2010 - 15h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Rien que le fait de vous donner chaque jour à penser sur des sujets futiles supplémentaires, même si moralement importants, vous empêche de vous concentrer sur ce qui devraient être les grandes causes nationales (le vrai financement des retraites par exemple... et non celui qu'on nous présente, grandement falsifié).

Et non contents de vous occuper, cela obscurcit aussi le jugement global par la multiplicité des jugements parcellaires.
Et pendant ce temps, les lois pleuvent dans un silence assourdissant.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 PSYCHO1 a écrit [17/08/2010 - 18h33 ]  
PSYCHO1

Ben oui mais ... pour le complément de retraite (ou retraite volontaire) si on peut le faire c'est quand même mieux, s'pas !




Ah, si tous les gars du monde ...


 carter a écrit [17/08/2010 - 19h44 ]  
carter

" Chercher des bouc-émissaires pour détourner l'attention des mauvais résultats nationaux"


Les travaux sur la dynamique des groupes révèlent une chose que les politiciens ont toujours su intuitivement : la meilleure façon de souder un groupe est de créer une menace extérieure. Le psychosociologue Deconchy dans ses travaux sur l’orthodoxie montre d’ailleurs qu’aucune idéologie d’un groupe donné ne tiendrait sans construction de menaces extérieures venant d’un hors groupe déclaré comme menaçant pour l’intégrité du groupe. Imagine que tu crées un groupe. Si tu ne crées pas une menace extérieure, le groupe tend à se dissoudre…

Le fameux « diviser pour régner » a donc un autre avantage peu connu : il permet de souder le groupe autour de ses valeurs et d’un chef charismatique. C’est pourquoi Hitler avait besoin des juifs, le capitalisme a besoin des méchants communistes et Sarko de vilains délinquants pour justifier son règne et souder ses partisans autour de sa personne…Sans ennemis, comment pouvez-vous justifier votre statut de leader ?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 bougainvilliee a écrit [17/08/2010 - 20h31 ]  
bougainvilliee

Cher carter,
Je partage tout à fait ta démonstration...

Elle n'a rien de nouveau pour moi, mais cela me conforte...

Les USA ont toujours eut besoin de diaboliser des menaces extérieures (alors qu'ils n'ont pas connu de guerre sur leur sol depuis, je crois, la guerre de sécession).

Mais il ont besoin de cette menace de cohésionb, peut-être parce que c'est un pays formé d'une multitude de communautés, très différentes les unes des autres, que l'on doit souder par le truchement de ces menaces (peu importe qu'elles soient imaginaires et sans fondements crédibles.

Les français se sont bien sentis menacés dans leurs moeurs, leur identité, par le voile ou la burqa et au delà par l'Islam... alors qu'il s'agissait que d'un tout petit épiphénomène.

Alors le ridicule ne tuant pas et comme l'opinion publique joue le jeu, pourquoi négliger cet effet.

Un temps, il lui a fallu, aux USA, l'Union Soviétique, pour solidifier cette cohésion.

Puis après l'écroulement de ce système, les USA ont sorti de leur manche "Ben-Laden et les pays musulmans, qu'il déclarèrent "terroristes", pour justifier les guerres qu'ils allaient faire dans des pays éloignés de leurs frontières et aux puissances incertaines...

Cela mêlait, d'une façon intéressante, trois objectifs :
1) la cohésion US, dont nous venons de parler.
2) une présence menaçante sur des pays producteurs de pétrole.
3) Apporter un soutien, morale et psychologique à leur porte-avion dans la région, Israël.

A ce point de mon interrogation, je me pose la question :
"A qui profite le crime ? En ce qui concerne les tours de New-york ?"

La possible réponse, me fait froid dans le dos... mais ne me surprendrais guère.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à Wisty






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.