Comment sortir de la dépression ?



bourriquet
Cette question a été posée par Bourriquet, le 22/08/2007 à à 16h36.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Psychiatrie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 carter a écrit [23/08/2007 - 02h46] 
3 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
carter

Salut Bourriquet! Au sens large, la dépression est un...



[ Lire la suite de la réponse écrite par carter ]



Réponses



 Ley a écrit [22/08/2007 - 17h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Ley

Je crois bien que la dépression est le mal du siècle. Il arrive que dans certaines sociétés, les personnes aient tout ce qu'elles puissent désirer, mais qu'elles ne soient pas heureuses pour autant. Quant on voit que les célébrités ne savent plus comment dépenser leur argent, qu'elles se détruisent au travers de l'alcool, de la drogue, d'opérations de chirurgie plastique ratées, on a tout compris. Quoi qu'il en soit, je pense que pour sortir de la dépression il est essentiel d'apprendre à passer du temps avec soi-même histoire de se ressourcer. Passer un petit séjour à la montagne, isolé de tout, peut s'avérer très efficace. Et puis lorsque la dépression est vraiment importante, mieux vaut consulter un psychologue qui pourra vous aider à résoudre vos problèmes.




Rien ne sert de courir, il faut partir à point...


 Vianvian a écrit [22/08/2007 - 23h06 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Vianvian

Cher Bourriquet,

Pour moi, il est nécessaire de s'en sortir par soi-même. On peut faire appel à des spécialistes, psychologues, médecins, on peut également compter sur l'aide des amis, de la famille, des collègues... Mais il faut savoir régler ses problèmes par soi-même. C'est important, sinon au moindre choc on peut rechuter dans la dépression.

D'aucun disent qu'il peut suffire d'un déclic parfaitement anodin : une passion découverte pour la peinture ou bien une émission de télévision... Seulement, je crois qu'il ne faut pas trop répandre cette solution de façon claire aux dépressifs, sinon ils vivront dans une attente vaine et des espoirs toujours moindres... À mon avis, il faut leur indiquer que c'est en s'intéressant à ce qui les entoure qu'ils s'en sortiront :
Le matin en faisant une sortie de plein air, en marchant, en faisant les courses, en lisant dans un parc... Ensuite faire la cuisine soi-même avec des plats imaginatifs. Pratiquer une activité qui permet de se dépenser l'après-midi, sport, chant, théâtre... Puis pourquoi pas naviguer sur Internet et s'intéresser à droite à gauche, trouver des sites de jeux intelligents, de culture, etc. Bref, s'aérer l'esprit, se changer les idées. Aller de plus en plus dans des soirées, voir de plus en plus d'amis (attention aux faux amis : au sortir de la dépression, on a tendance à adorer la première personne vous tend la main)...

Bonne chance à toi Bourriquet si cette question te concerne ou concerne quelqu'un que tu connais. Pour les autres, n'oubliez jamais que la dépression est une maladie, et commence à être reconnue comme telle. Cette maladie peut aussi être chronique, et ce n'est pas un problème à prendre à la légère, soit dit pour tant d'individus qui ont tendance à enfoncer encore plus des personnes dépressives.




Vian²


 breton a écrit [22/08/2007 - 23h29 ]  
breton

Je sais pas si c'est la même chose mais moi avant j'avais des coup de blues je ne suis pas la pour me plaindre mais pour dévoiler ce qui m'a aider a m'en sortir. Un soir j'ai eu un gros coup de blues, je me sentais mal, pleurant ; ne savant pas pourquoi, les questions sans réponses qui se tourne et se retourne dans ma tête et qui m'en font sortir ma misère par les larmes qui me harcelles. j'ai décider a ce jour de m'en sortir je suis donc aller voir un psy qui m'a aidé un peu mais j'ai surtout écrit (j'écrivais au moment et quand je le voulais ) et ensuite j'ai agi et la ça a été le déclic maintenant je n'en ai plus et je suis mieux dan mon corps et mon esprit.




 Vianvian a écrit [22/08/2007 - 23h44 ]  
Vianvian

Et quel a été le déclic pour toi, Breton, si ce n'est pas indiscret ?




Vian²


 carter a écrit [23/08/2007 - 02h46 ]  
carter

Salut Bourriquet!

Au sens large, la dépression est un trouble de l'humeur de plus en plus fréquent dans nos sociétés individualisantes. Au sens clinique la dépression, défini par le DSM-4, est un état dans lequel une humeur dépressive ou une perte d'intérêt persistantes est accompagnée d'autres signes mentaux ou physiques (sommeil perturbé, trouble de l'appétit, diminution de la concentration et des sentiments de désespoir).

Il faut savoir une chose importante: la dépression, si elle n'a pas été bien traitée dès le début, peut vite devenir une maladie chronique et récidivante. Une étude américaine a montré que le taux de rechute, pour un dépressif, variait entre 50 et 78% en respectivement 12 et 24 mois (pour le traitement médicamenteux seul). Le hic est que si la 1ere dépression que l'on subie est souvent "exogène" (c'est à dire qu'elle est due à une événement extérieur traumatisant comme la perte d'un être cher, d'un travail, etc.), les suivantes deviennent "endogènes"; c'est à dire qu'elle sont dues à des pensées dysfonctionnantes et limitantes qui sont devenues des "automatismes de pensées" depuis le 1ere épisode.

C'est dire l'importante du traitement du 1er épisode! C'est d'autant plus dramatique que les dépressifs ont tendance à s'isoler et à éviter justement tout forme d'aide...
Quelles sont donc les méthodes efficaces?

1)-Les traitement médicamenteux comme les antidépresseurs (prozac, etc.) elles modifient l'humeur en jouant sur la transmissions de différents transmetteurs. on les utilise en phase dépressive puis on les arrête dès que le patient se porte mieux. Le hic est qu’elles n’annulent pas les récidives. C'est d'ailleurs un tel problème que certains médecins proposent de continuer le traitement médicamenteux au delà de la crise...Bref, elles soignent les symptômes mais pas le processus psychique sous-jacent.

2) les thérapies cognitivo- comportementalistes (TCC): elles se basent sur l'idée que nos pensées impactent sur nos comportements et nos émotions. Des lors, si vous avez des pensées dites dysfonctionnantes (genre "je suis nul", "je n'obtient rien dans la vie", "personne ne m'aime", etc.), il est évident que vous serez fragilisé aux aléas de la vie. Bref, au moindre évènement négatif, la dépression aura un terrain favorable pour se développer. Pour les TCC, les pensées sont automatiques et pas forcement conscientes. L'objectif du psychologue sera alors de traiter vos pensées aliénantes responsables de la dépression en les mettant à jour et de proposer des stratégies pour les réduire et les contrer. Si l'une des vos pensées est "je n'obtient rien», on cherchera à connaitre quand cette pensée apparaît (la situation déclenchante), ce qu'elle produit alors en vous (les émotions) et de les relativiser (Avez-vous toujours rien obtenu dans la vie? De 1 à 10, quelle conviction donnez-vous à cela?). Ce sont les fameuses fiches de Beck, prémisses à des stratégies efficaces à la dépression. Les TCC ont un taux d'efficacité élevé et réduisent la récidive .Inconvénient: elles durent 6 mois...

3) l’idéal, selon de nombreux médecins, est de combiner traitement médicamenteux et TCC: quand le patient est en phase dépressive, on lui proscrit des médocs et lorsqu'il se porte mieux et peut travailler sur lui, on démarre une TCC..

4) Cependant, d'autres thérapies ont obtenu d'excellents résultats. La mindfulness est de celle-ci. Elle s'attaque aux ruminations fréquentes qu'ont les dépressifs. Ses résultats sont supérieurs pour les dépressions de plus de 2 récidives (c'est normal puisque, si les 1eres dépressions sont exogènes; les suivantes sont dues aux ruminations surapprises lors des 1eres dépressions... ). La mindfulness appelée "thérapie cognitive basée sur la pleine conscience pour la dépression" ou MBCT apprend la méditation aux patients, c'est à dire qu'elle apprend que les "pensées ne sont pas des faits/ les pensées ne sont que des pensées". Cette distanciation, obtenue sur nos pensées, élimine les ruminations et les pensées dysfonctionnantes. Toutefois, la mindfulness est efficace que si la dépression est d'origine "endogène", cad qu'elle résulte des ruminations. Comment le savoir? C'est simple: il suffit d'en être à sa 2eme dépression....Avantage: on l'apprend en 8 semaines de 8 séances et l'on traite plusieurs problématiques en même temps. Inconvénient: travail personnel intense.

4) les thérapies brèves orientées soit solution, soit client. Ce sont des thérapies rapides basées sur les théories géniales de l'école de Palo Alto. on part du principe que les problèmes humains sont systémiques (complexes) et donc que la solution est parfois plus simple que l'on croit (contrairement à l'idée prégnante que si vous souffrez de quelque chose depuis longtemps, il vous faudra autant de temps pour vous en débarrasser...). Ce sont des thérapies efficaces, stratégiques (le patient ne comprend pas forcement les méthodes de son thérapeute) et...courtes (une à quatre entretiens). Bref, l'idée est qu'un petit pas peut provoquer de grands bouleversements. Je ne peux en dire plus puisque dans ce genre de thérapie, le thérapeute joue souvent sur le mystère de ses "prescriptions".

5) L'hypnose. Il faut savoir que l'hypnose est, après les TCC, la thérapeutique la plus validée scientifiquement On use alors de l'hypnose dite "ericksonnienne" (l'hypnose médicale n'étant que l'hypnose ericksonnienne appliquée au monde médicale). Souvent associé à un coté "magique", l'hypnose est paradoxalement un état basique qui nous arrive presque toutes les jours... J'ignore, par contre, si ses résultats sur la dépression sont durables mais elle est la " base" des psychothérapies...

6) voila, j'ai fait un tour des horizons (non complet; il manque la thérapie du bonheur, etc.) mais concrètement, quoi faire aujourd'hui, à l'instant présent, ici et maintenant pour se sortir de la dépression?
On a prouvé l'efficacité de 3 choses simples sur la dépression:
-faire une activité physique 30 mn par jour a autant d'efficacité...qu'un antidépresseur!!! Donc: marche, cours, fais du sport régulièrement!!!
-faire des activités que l'on aime! La dépression étant caractérisée par une absence de plaisir; tout ce qui renforce le plaisir réduit la dépression! Qu’aimes-tu faire? Jouer à la playstation ? Lire ? Voir des amis??? Fais le !!!!
-faire des activités de contrôle: ce sont des activités qui ne demandent peu d'investissement et qui se terminent rapidement: la cuisine, faire le ménage, poster son courrier. Elles ne sont pas forcement plaisantes mais quand on les fait, on renforce le sentiment de contrôle que l'on a sur les choses...et ça, c'est indispensable pour un dépressif puisque le sentiment de perte de contrôle est prégnante chez eux...

un dernier truc : Ne t’identifies pas à tas dépression. Elle n’est pas partie intégrante de ta personnalité : tu n’est pas ta maladie. Voit la dépression comme quelque chose d’extérieur à toi que tu as attrapée…On sait que plus le patient s’identifies à son problème, et plus il faudra « casser » cette conviction pour le guérir..




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 carter a écrit [23/08/2007 - 02h59 ]  
carter

zut! je ne me suis pas relu! dsl pour les fautes...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 breton a écrit [23/08/2007 - 05h36 ]  
breton

Le déclic est ce soir de panique où je ne me suis pas contrôler et cela m'a fait peur, c'est à ce moment là où je me suis dit qu'il fallait faire quelque chose alors j'ai été voir le psy et j'ai commencer a tenir un livre a de-fouloir en quelques sorte. j'ai écrit une lettre a mes parents avec ce que je n'arrivais pas à leur dire et cette lettre même si je ne leur avais pas envoyer m'aurai fait autant de bien et maintenant je n'ai plus de coup de blues ou c'est très rare.




 cochise_fr a écrit [23/08/2007 - 09h30 ]  
cochise_fr

Bonjour,
et un grand Merci à Carter pour son exposé didactique
qui sera, j'en suis sur, d'un grand secours à beaucoup de malades de notre société.
Pour l'avoir lu attentivement, je me suis surpris, un peu comme Mr.Jourdain, à avoir eu des dépressions sans le savoir, et à m'en être sorti seul grâce à des méthodes que tu cites.... sans le savoir également.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 eretria a écrit [28/08/2007 - 21h06 ]  
eretria

Il est vrai que l'écriture est un échappatoire pour une personne qui a tendance à sombrer dans la dépression, car cela permet de coucher sur le papier toutes les vilaines pensées qui perturbent notre esprit, la sculpture et la peinture sont de bons remèdes également. Ceci dit je connais des dépressions "profondes" auxquelles ces activités ne suffiront pas, car bien souvent le ou la déprimé(e) ne prend plus goût à rien, et je dirais donc qu'à ce tarif un séjour en maison de repos et un traitement adéquat ne pourra qu'améliorer son état à condition que le traitement soit bien suivi bien sûr! Mais il n'y a pas de remède miracle hélas, et une personne qui baisse les bras lors d'un petit problème anodin retombera bien rapidement dans la mélancolie.




J'ai perdu m'quinzaine..!


 xéna2000 a écrit [08/10/2007 - 14h46 ]  
xéna2000

il faut vouloir en sortir...s'appuyer sur les proches, prendre un traitement,et faire une thérapie...
demenager peut etre salutaire...c'est d'ailleurs ce que je vais faire...cela fait 7 mois que je vais mieux mais je rechute...
j'y arrive plus... mais je sais comment il faut faire. mon souci c'est la fatigue physique qui a des repercussions sur le physique mais sinon je suis lucide...
sais plus comment faire si vous avez un conseil à me donner...




 hélène3557 a écrit [13/10/2007 - 12h32 ]  
hélène3557

Coucou, je suis moi aussi en pleine dépression, c'est effectivement une rechute car je n'admets pas bien de souffrir de ca..j'arrête pas de trouver ca ridicule d'aller mal a cause d'idées.. mais cependant je commence a l'admettre : je ne sais pas relativiser pour le moment. J'ai décidé de suivre bien ma tcc, et de bien prendre les médocs, de me confier un peu plus à de bons amis, je me force aussi a garder une pseudo vie sociale, mais j'avoue avoir tendance a camoufler ma dépression aux autres, j'ai trop peur de faire peur car habituellement je suis d une nature plutôt gaie... en tout cas, je ne cesse de garder espoir, même si il y a des jours ou je me demande comment je tiens debout, mais chaque jour est un pas vers la sortie et je suis curieuse de voir cette fin.. alors je me battrai car je pense valoir le coup.. bises a tous et merci pour votre réconfort.




 xéna2000 a écrit [13/10/2007 - 13h48 ]  
xéna2000

Coucou !!!
Je suis au fond du trou.. je commence juste à accepter le mot dépression et dans mon cas, c'est grave en plus...
Je suis suivi par un psy, j'ai plein de médoc... et je me confie à ma famille à certains amis (les vrais), et je sens leur soutien leur amour... mais je souffre d'être dans cette état... c'est un accouchement difficile... je me bats encore et encore... mais je voudrais tellement vivre tranquille... d'ailleurs je me suis mise au vert chez mes proches...
Je suis quelqu'un de très gaie, très enthousiaste, bout en train.. mais j'apprends à dire que je ne vais pas bien... et de le montrer... la famille, les vrais amis accepterons comme tu es en ce moment..
Et aussi il ne faut pas avoir peur de demander de l'aide...
Par rapport à mon cas, j'ai même pensé partir en maison de repos, en cure de sommeil...je verrai...
le pire c'est que je suis lucide et je me rends bien compte de la maladie... par rapport aux grosses fringales de bouffes ou des achats plus que compulsifs... c'est dur car c'est une véritable souffrance d'être dans cet état là et de s'en rendre compte...
Mais il faut être patiente et s'occuper de soi... se maquiller, se faire les ongles, des gommages.. s'occuper exclusivement de soi...
Je suis en depression depuis plus de 6 mois avec une nette aggravation en ce moment...
Garde en tête l'image qui passe et repasse dans mon esprit, c'est comme quand tu te laisses couler dans la mer ou la piscine, et bien pour remonter on s'appuie sur le sable pour nous donner de l'élan et remonter plus vite... là ça viendra...
La dépression est une maladie dont on guérit mais il faut prendre le temps de se guérir, de soigner les bleus à l'âme et avoir de la considération pour soi... bisous à tous




 hélène3557 a écrit [15/10/2007 - 19h38 ]  
hélène3557

salut xena,

Je partage cette periode avec toi, et c tout aussi difficile quand on est entourée car comme tu dis, si d habitude on est plutot d une nature gaie , on a du mal a assumer la tristesse vis a vis des autres..

alors courage.

Petite question quand meme, comment gère tu tes relations, arrive tu as leur parler et a échanger comme avant, dans mon cas c est dure j ai l impression d etre qqn d autre et je me demande bien quadn est ce que je vais me retrouver..mais je fais tout pour..medoc thérapie..sauf que moi pas la possibilité d etre au vert car je commence un nouveau boulot




 xéna2000 a écrit [15/10/2007 - 19h57 ]  
xéna2000

coucou hélène,
je parle à mes parents et à ma soeur... à certains vrais amis...
mais surtout à ma famille, j'essaie de leur expliquer ma souffrance, mes peurs, mes angoisses....
le fait de les dire c'est déjà un pas... de ce fait, j'ai appris à dialoguer, à expliquer... mais eux peuvent m'apporter leur soutien mais ils ne sont pas médecin surtout que parfois je fais des malaises...
je pense donc sérieusement aller en maison de repos...j'ai déjà réussi à comprendre que j'étais malade, que j'ai des problème mais le mot dépression est dur à dire...mais c une réalité...ce rendre à l'evidence c commencer à s'en sortir... pour retrouver l'envie de se battre....
j'ai eu et il m'arrive parfois d'avoir des idées noires....mais je trouve que ça serait dommage...
alors chaque jours est un jour de gagné...il faut se battre... Hélène on va se BATTRE




 xéna2000 a écrit [15/10/2007 - 20h09 ]  
xéna2000

tu n'es pas quelqu'un d'autre... tu n'es pas en forme en ce moment.... la gaité, l'enthousiasme sont toujours là pais un peu enfouis car tu ne vas pas bien... c'est normal d'avoir cette sensation car on n'est pas au mieux de sa forme...
mais tu es toujours toi...avec ou sans problèmes...car tu t'en seras sortie, ces problèmes t'auront rendue plus forte,feront partis de ton histoire...
et bientôt on sera
bisous :-D




 hélène3557 a écrit [16/10/2007 - 19h24 ]  
hélène3557

c clair,
continue de me tenir au courant en tout cas...




 xéna2000 a écrit [16/10/2007 - 23h39 ]  
xéna2000

J'espère que ça ira mieux.
Toi aussi tiens moi au courant, courage bisous :-D




 cochise_fr a écrit [18/11/2008 - 02h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si vous arrivez à en parler, c'est déjà un grand pas de fait dans le bon sens.

Il est primordial de prendre conscience de sont état, même quand il n'est pas brillant, car c'est de cet état là qu'il va falloir repartir de plus belle pour aller un peu mieux, puis de mieux en mieux.

Surtout ne vous découragez pas, le monde ne s'est pas fait en un jour, vous ne ferez pas mieux, mais l'important est de faire un petit pas chaque jour, tranquillement, et d'attendre demain pour faire le suivant, inutile de courir.

Bon courage à toutes les deux... et aux autres.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 qqn a écrit [01/02/2009 - 01h38 ]  
qqn

bonjour moi je suis aussi en plein dépression mais a dieu je me sent que je suis entrain de la dépasser force de lire le saint coran de notre religion merci a dieu sa va mieux ainsi il faut bien suivre le traitement ;-)




 infirmier-paris a écrit [16/03/2009 - 01h02 ]  
infirmier-paris

salut bourriquet. Pour sortir de la depression, il faut comprendre les causes cachées, inconscientes, qui provoque cet état. Il faut donc faire une psychothérapie ou une psychanalyse. On ne peut pas savoir combien de temps ça met pour en sortir, mais ce qui est sur, c'est qu'on peut s'en sortir!!!

si tu veux plus d'info, je te met en lien le site de mon prof en école d'infirmière qui est psychologue sur paris, ça pourra te donner des pistes:
http://www.psychanalyse-faugeras.com/psychanalyse.php




 rv13 a écrit [12/05/2009 - 08h06 ]  
rv13

je suis moi même en pleine dépression,depuis six mois tout est devenue difficile.J'ai quitté ma compagne ,mon boulot ,je suis retourner vivre chez ma mère,je ne fais plus rien,j'ai effacer mon répertoire;le plus difficile c'est pour le boulot des que j'en trouve un ,je ne peux y aller le matin du premier jour je fais des crises de larmes,je tremble,je vomie, enfin bref la totale.j'ai un traitement mais je ne veux pas aller chez un psy car j'en ai vu plusieurs et je n'ai pas trouver l'aide rechercher;mais je suis sur d'une chose c'est que la solution est au fond de soi est que c'est nous de trouver le problème profond et de le résoudre




 nada002 a écrit [30/06/2009 - 04h12 ]  
nada002

bonsoir tout le monde,
je suis également atteinte de cette maudite maladie, mon cas s'aggrave de jour en jour, je n arrive pas à lire je manque de concentration, à peine que je termine une phrase pour passer à la 2éme, j ai déjà oublié la première. j arrive pas à gérer tout ça, ça me rend malade, tout le monde essaye de me donner un coup de main, ma famille mes amis, et moi même j essaye de sortir de tout ça mais j arrive pas, ma maladie s est déclenché en juillet 2007, j ai été voir un psy il m a aidé à parler à sortir ce que j avais au fond de moi et m a prescrit du laroxyl gt + lusanxia cp , après m'avoir changé un traitement qui m a été prescrit par un autre médecin (prozac +lusanxia cp) la même semaine, j ai suivi le traitement mais je sentais que je m enfonçais, après les vacances j ai arrêté les médicaments "sans l avis du médecin", pour retrouver mon dynamisme et pouvoir réaliser mes objectifs, vu la nature de mon travail où il y a un stresse permanent, cause de ma dépression, j ai rechuté en juillet 2008, un dimanche j étais avec une amie à la maison entrain de parler de mes problèmes causés par mon patron, j ai senti des frisson au niveau de ma partie droite, et une hausse de température au niveau de ma tête, j ai eu très peur, je croyais que j allais perdre ma moitié, elle m a tout de suite mise sous une douche froide, et m a poussé le lendemain d' aller voir le psy il m a donné 15gouttes de laroxyl +15gouttes de lusanxia+ soreplexe 1c le matin et un le soir, c'était trops forte comme dose, j arrivais plus à quitter mon lit, j ai pris mon congés annuel et pd le congés j ai perdu un être très cher "mon oncle" c 'était un choc, la mi aout j ai repris le boulot, j ai essayé de reprendre petit à petit mon dynamisme et mon courage comme je l ai toujours été, que je me retrouve sujette d'une insulte de la part de mon patron avec qui j ai travaillé 8 ans comme une folle et je lui ai lancé sa bte, à cause d'une futilité qui ne vallait pas la peinne, le 8 sept 2008, j ai été voir mon psy qui m a ordonné d'arrêter le travail pd 1mois, qu il m a prolongé d'un autre mois . la surprise c est que qd j ai été déposé mon dossier de remboursement de frais médicaux, à la caisse de sécurité sociale, on m a refusé le dossier parce que je n étais pas déclarée depuis avril 2007, alors que je travaille dans cette sté depuis juin 2001. ceci n est qu un détail des causes de ma dépression, mais il y a bcp à raconter le principal élément dans l histoire est mon ex patron qui a bien profité de ma naïveté et mon sérieux, je ne regrette pas d'avoir été sérieuse dans mon travail, mais ce que je regrette c est l abus de confiance. aujourd'hui je me déteste, comme quoi on ne peut pas travailler dans le domaine des affaires si on n est pas rusé, on doit laisser l'éducation le respect de le civisme de côté et écraser tout ceux qui sont sur le passage, malheureusement c est pas moi, aujourd'hui je ne fais plus confiance à personne, j essaye de vous en parler parce que vous aussi vous êtes passé ou vous passez par cette expérience. si vous pouvez m aider à sortir de ce calvaire, aujourd'hui je ne pense qu à la retraite (que j ai même pas), j ai plus confiance pour travailler chez qlq1 d autre je veux monter ma propre bte alors que j ai peur de pas réussir , et je manque de courage ça fera bientôt 1 an que j ai pas travaillé, je ne comprends pas ce qui m arrive. il y a aussi le fait que j ai travaillé avec ce type et je l ai aidé à réaliser son projet alors que j aurais pu travailler pour moi même depuis que j ai démarré avec lui et que j avais que 32 ans, aujourd'hui j ai 40 ans , je ne me suis pas réalisé côté professionnel et j ai pas réalisé mon rêve d'avoir une famille et des enfants (l'ambition primordiale de tout un être). aussi qu à cet âge je ne risque pas de trouver du boulot même si j essaye de reprendre confiance en "les patron". ..............aidez moi si vous pouvez .svp




 cochise_fr a écrit [30/06/2009 - 09h47 ]  
cochise_fr

Bonjour Nada02,
C'est une excellente thérapie de pouvoir "monter sa boite" et une grande satisfaction personnelle une fois montée. Bien sur, il y aura toujours un peu de peur, mais celle ci est salutaire pour garder les pieds sur terre et éviter d'attraper la "grosse tête". De plus, comme avantage ou inconvénient selon la personnalité de chacun, tout votre temps sera pris et occupé sainement, ce qui vous aidera automatiquement à minimiser (au moins) vos problèmes actuels.

Prenez le temps de préparer sérieusement votre projet, .... et lancez vous.!!!!

Bon courage.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 nada002 a écrit [30/06/2009 - 14h38 ]  
nada002

bonjour Cochise fr, Merci pour votre rép, j en suis ravie, c est un petit geste mais quii a un grand impact sur une personne malade, qui , actuellement voit tout en noir. Mon grand problème actuel c est que tout le monde croit en moi "sauf moi", est ce que c est dû à la maladie!!! je n arrive plus à sortir de chez moi, la veille je me dis que le lendemain j irais faire du sport, voir des connaissances, sortir quoi!! mais le lendemain je me retrouve comme une handicapée, cloutée entre 4 mûrs et refusant de voir les gens, je sens mes dents serrées et ma tête j ai l impression qu elle va exploser, je pense à l arnaque toute la journée même qd je dore il suffit que j ouvre mes yeux et me voilà entrain de ruminer. Des fois je sens que je vais réussir mon projet et percer à fond surtout que tout le monde m estime et prêt à m aider, et des fois je sent que je ne vaux plus rien du tout et que ça ne vaut plus la peine de travailler. Mais le pb c'est que je ne suis pas née riche, heureusement que j ai une famille qui m adore , mais j aime pas dépondre des autres, aussi que j ai toujours été dynamique et encourageante. comment faire pour retrouver ma personne ????




 myspacepv a écrit [02/07/2009 - 16h26 ]  
myspacepv

Chef d'entreprise avec une activité très intense , j'ai fait un burn out plus communément appelé surmenage. J'ai commencé par faire des attaques de panique en conduisant mon véhicule. Cela m'a obligé à systématiquement être accompagné lors de mes déplacements aussi bien professionnels que privés. J%u2019ai tenu ainsi un an avant de sombrer dans une dépression terrible qui a conduit à l'arrêt total de mon activité professionnelle et ce pendant 30 mois. Cela a conduit également à la perte de la famille et à ne plus conduire du tout.
Après etre passé par les circuits psy classiques sans grand succès, un ami qui avait fait une dépression ans avant m%u2019a indiqué le docteur PAULE pour un traitement d'acupuncture au laser de la méthode TEM. 2 mois plus tard, je conduisais seul et 3 à 4 après je rouvrais l'entreprise. De plus, cela a permis de me débarrasser de mes insomnies dont je souffrais depuis plus de 15 ans.

Vous trouverez les renseignements sur cette méthode d%u2019acupuncture en allant sur le site www.tem-acupuncture.org







 nada002 a écrit [02/07/2009 - 21h52 ]  
nada002

bonjour myspacepv, Je ne vous dirais pas désolée pour cette expérience, sans doute douloureuse, mais plutôt bravo, d'avoir tenu le coup plus d'une année et de vous êtres bien en sorti. Moi ça fait presque une année que j ai arrêté de travailler après qu on comparait mes efforts à ceux de 7 hommes au même tps :) , j étais trop spide d un dynamisme incroyable, tout le tps souriante "impossible que je rate une affaire" :), trop commue dans mon pays comme meilleure commerciale dans la vente des chauffe eau solaire (produit d'avenir), aujourd'hui je ne bouge pas de chez moi j ai plus envie de voir les gens , tellement j ai perdu confiance. je sais que je ne dois pas m entériner là dedans surtout que chez nous il n y a pas de formule de chômage, c est comme aux USA, tu bosses tu gagnes tu bosses pas tu n as rien (tu crèves heureusement que je ne suis pas arrivée là parce que je suis bien entourée et assistée par ma famille qui m adore. mais c est surtout pour moi et pour mon bien être, à notre âge on a besoin de se réaliser et réaliser nos ambitions, j espère pouvoir y arriver. Merci pour l'adresse mail de tem, mais pour moi ça va être difficile, car j habitte au maroc, et le médecin traitant est en france et j imagine qu un séjour d'une semaine ne serait suffisant pour faire ce genre d'intervention . Par contre ça me fait un peu de bien de discuter avec des gens comme vous et moi qui sont passés par cette expérience ou qui en durent encore, tel mon cas. je vous souhaite une très trés bonne santé, et bcp de bonheur dans votre vie personnelle et professionnelle.




 myspacepv a écrit [23/07/2009 - 19h26 ]  
myspacepv

Bonjour Nada002...

Vous devriez essayé de trouver des acupuncteur dans votre secteur qui seraient près à apprendre cette technique. Il semblerait d'ailleurs que le logiciel utilisé durant les séances est téléchargeable gratuitement. Si besoin est, je peux jouer "l'intermédiaire" entre le médecin qui m'a traité et vous.
Aujourd'hui je revis, je lui en suis reconnaissant et si je peux aider d'autre personnes qui sont dans le cas où j'étais ce sera avec joie.





 nada002 a écrit [24/07/2009 - 00h34 ]  
nada002

oh c est gentil de votre part. Au fait, le lundi, un ami (et un frère m a appelé le matin pour que je m occupe à lui chercher une marchandise, càd je l achètette et je lui revends, juste pour qu il me pousse à travailler, à 10h j étais tjrs au lit , je bouquinais , il m a vraiment secoué, et je me suis mise debout j ai pris ma douche et je suis sortie travailler ., en 2 jours j ai vendu et réalisé un bénéfice qui me suffira tte la semaine et même la moitié du mois. , mais le plus important c est que je commence à bouger , ça me fait vraiment plaisir, même si j ai eu 2 procès d excès de vitesse :d:d en 2J. l argent reste qu un moyen, le plus important c est le moral, la santé et bien-être. au plaisir de vous lire




 chouquette0309 a écrit [06/08/2009 - 17h09 ]  
chouquette0309

bonjour a tous je suis tomber sur se forum part hasard et je suis également en pleine dépression c'est une longue histoire mais je suis enceinte de neuf moi aujourd'hui et le père du bébé et parti depuis 2mois et demi je c est que se que vous aller me dire c est pense a ton bébé car a chaque fois que j en parle on me répond sa et la discussion est fini je n et pas de famille sur qui compter et les ami j ai pu apercevoir que c est dans c est moment la que l on voit plus personne je fait tout pour m en sortir car j ai aussi un petit garçon de 6ans je fait semblent de sourire mai il et aussi malheureux d avoir perdu son papa et je culpabilise encor plu de voir mon fils malheureux quand au pere il a l air de bien refaire sa vie je trouve sa trop facile pour lui je peu m aider que par moi même car je ne pas prendre de médicament pendant la grossesse ni faire de sport je ne peu pas trop bouger avec c ete chaleur je sui tres faible donc c est très dure donc je c est pas si se site peu m aider mais je tente voila




lorenzo


 cochise_fr a écrit [06/08/2009 - 19h45 ]  
cochise_fr

Bonjour Chouquette0309,
Commence par mettre ton profil à jour.... pour que ce soit cohérent avec tes demandes.... Monsieur est enceinte.?

Sinon, concernant tes deux enfants, tu peux demander une aide financière, par voie judiciaire, de leur père pour leur éducation (si il a des revenus, évidemment) et aussi demander une aide pour le logement.
Comme ce doit être pour bientôt, je te souhaite de retrouver la joie de vivre avec cette nouvelle naissance.... et tiens nous au courant.... si tu le souhaites.

Bon courage.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 eretria a écrit [06/08/2009 - 20h04 ]  
eretria

Bjr chouquette 0309 Je ne sais pas quel âge tu as, mais tout ce que je peux te dire c'est que tout n'est pas perdu pour toi. Pense à vous trois et plus tard tu peux refaire ta vie qui sait elle sera peut être meilleur ! Et puis comme dit cochise il y a des aides maintenant pour les femmes isolées, donc profites en attends que ton 2eme enfant aille à l'école et prend soins de toi .. C'est ce que j'ai fait !! Bonne continuation




J'ai perdu m'quinzaine..!


 chouquette0309 a écrit [07/08/2009 - 17h17 ]  
chouquette0309

bonjour a vous deux et mercie pour vos reponce voyer je sui telmen mal que je m attender meme pas a se con me repondre je sui bien une femme je me sui tromper desoler j arrive pas a le changer
toute et fait niveau papier et aide mais c est vraiment psycologiquement que j ai du mal j ai seulement 24ans et je pense aussi j espere que un jour je referrai ma vie mai il a detruit une partie de moi il me relance a chaque fois au telephone il et mechant je lui montre pas que je sui toucher je lui dit de plus m apeller mais il le fait quand meme pour s avoir quand j accouche en plus j ai des eco sur sa vie tout le temp vu q u il habite a coter de chez moi j ai meme plu envi de sortir je veu pas le croiser j ai c ette impresion de l aimer encor et pourtent j ai aussi l impresion de le detester je n arrete pas dit pensser et je vou assure que je fait tout pour ne plu y penser mai c est plu fort que moi il me tarde d accoucher pour pouvoir prendre des anti depreseur en esperant que sa marche




lorenzo


 Le gitan a écrit [14/08/2009 - 09h02 ]  
Le gitan

Comment sortir de la déprime ?




 myspacepv a écrit [21/10/2009 - 14h41 ]  
myspacepv

Comme expliqué dans mon témoignage du 2 juillet 2009, j'ai fait un surmenage qui m'a conduit dans une dépression extreme.
Un ami qui avait fait une dépression 4 ans avant, m'a indiqué un traitement d'acupuncture par laser de la méthode TEM. Deux mois plus tard, je ressortais de mon état sans adjonction d'aucun médicament complémentaire. De plus, cela m'a permis de me débarrasser de mes insomnies dont je souffrais depuis plus de 15 ans.
Je reste à votre disposition pour en parler




 SIGRIED a écrit [08/11/2009 - 20h50 ]  
SIGRIED

je souhaite également témoigner en faveur du traitement d'acupuncture par laser de la méthode TEM / j'étais soignée depuis plus de dix ans par antidépresseurs jusqu'à ce jour de JUIN 2009 où j'ai eu vraiment envie d'en finir et j'ai fait une IMV. traitée par la méthode TEM j'ai après quelques mois repris goût à la vie et surtout pratiquement arrêté les antidépresseurs : je suis passé de 4 par jours à 1 tous les deux jours et suis en phase d'arrêter ! La déprime, les angoisses les pleurs les crises de panique : tout est oublié et pourtant la vie n'a que guère changé. mais grâce à l'acupuncture au laser , je peux vivre normalement!




 lulue41 a écrit [03/02/2010 - 23h56 ]  
lulue41

Coucou tout le monde !! Je voulais moi aussi témoigner je me dis que cela me fera du bien... cela fait un an que je ne suis pas bien j'ai eu des médicament pdt quelques mois et j'ai arrêté car ça aller mieux et depuis trois mois je rechute je ne sais pas trop quoi faire je me fais peur mes idées noires vont loin je me vois me suicider ou bien tuer mon petit ami... je me fais vraiment peur j'ai peur que ces pensées me pousse à vmt le faire :'( je vais voir un neurologue demain et bientôt revoir le psy mais je voulais savoir si quelqu'un à déjà eu des idées aussi noires que celle ci car c'est vmt ce qui m'inquiètes et j'ai l'impression de ne plus me contrôler et de devenir folle c'est horrible... Merci et courage à tous




 toto7512 a écrit [24/12/2011 - 02h21 ]  
toto7512

Bonjour Lulue,
je ressens exactement ce que tu décris. Des pensées noires et j'ai peur que celles ci me poussent à passer à l'acte. Je voudrais savoir comment tu as traité le problème de ton coté ?




 framboise72 a écrit [24/12/2011 - 11h33 ]  
framboise72

Toto vois tu un médecin ou un psychiatre?Il faut parler primo ne pas rester seul avec ces idées noires et sombres.SI tu te vois passer a l'acte appelle quelqu'un,parle vas voir un médecin vas aux urgences même quitte à ce qu'ils te donnent un tranquillisant et peut être il faut envisager une hospitalisation.Tu dois te faire aider.Courage et bonnes fêtes quand meme. ;-)




 Arthur84200 a écrit [16/01/2012 - 13h59 ]  
Arthur84200

Bonjours a tous,

Voila, je suis moi aussi en pleine période de remise en question intensif qui me perturbe et qui me déprime vraiment beaucoup.
Je ne sais pas exactement ce qu'il m'arrive mais je suis extrêmement lucide et c'est surtout ça qui me fait peur car je me vois couler. Je me dis aussi que c'est une chance d’être lucide dans un moment comme ça car outre le fait que c'est dur de voir et d'accepter son mal être, je pense que c'est très positif de pouvoir le voir et de vouloir faire en sorte que ça s’arrête ou du moins faire en sorte de pouvoir le contrôler. C'est un peu paradoxal mais j'ai peur d'avoir peur et du coup ben j'ai peur :-D.
J'en rigole comme ça mais c'est extrêmement dure a vivre. Je pense que tout le monde est d'accord avec moi.

Je vois aussi une psychologue car je refuse de subir un traitement médicale, je me voile peut être la face mais je pense que les problème psychologique peuvent se soigner avec de la volonté du soutient des rêves des projets.... Certes, dans certain moments de grosse déprime on a tous tendance a voir le verre quasiment vide, a se dire qu'on ne pourra pas s'en sortir etc...
je le vis assez souvent mais il y a des moments ou je (malgré la conscience de mon état merdique) suis positif, j'ai envie d'aller de l'avant de croire en moi et de me battre car c'est dans des moments comme ça ou on se rend compte qu'on aime la vie et qu'on a envie de la croquer a pleine dent!
Quand je me relis j'ai l'impression d’être hyper positif alors qu'en vérité excusez moi l'expression, " je me chie dessus ".
Ca fait peur de se dire qu'a tout moment, une pensée, un mot peut nous rendre complétement malheureux ou effrayé. c'est pour ça qu'il est important je pense de se rendre compte de sa façon de penser!

Par exemple moi quand je commence a flipper ou a être vraiment négatif limite irrationnelle, j’écris.
J'ai beaucoup écris sur mon mal être et mes peurs et je me rend compte que peut être la solution, c'est de réapprendre a penser.
Au lieu de se vider de ses mauvaises pensées pourquoi ne pas plutôt se forcer a en créer des positive?
Même si c'est dure de se concentrer sur des bonnes choses, l’écriture est un super moyen pour ne pas se laisser divaguer. L’écriture canalise la pensée.
Alors prendre une feuille et un stylo et écrire une histoire imaginée ou vécu d'une ou plusieurs pages et ça un peu tout les jours, peu nous aider je pense a rapprendre a penser positivement.
A cela s'ajoute bien sure un suivi psychologique, un travail, des amis, la famille etc.... Il est très important même si c'est effrayant pour une personne dépressif de se retrouver avec soi même.
De prendre du bon temps pour soi et de ne pas se satisfaire dans son problème.

Pour moi les bonnes choses qui peuvent nous donner de la motivation pour se battre:

- Se sentir bien chez soi (maison propre, changer sa déco....)
- Prendre soin de soi (prendre de bain, se faire beau/belle, bien s'habiller....)
- Canaliser ses pensées positive ou négative dans une activité (écriture, sport, art, tout a la fois ;-) )
- S'occuper l'esprit dans ces petites choses qui nous font un peu de bien (regarder le télé, un jolie film...)

Enfin il y a plusieurs choses a faire pour avoir la force d'avancer je pense. je ne dis pas qu'en faisant ces choses on guerris de la dépression mais n’empêche que ça aide beaucoup a aller de l'avant!

Sinon je pense aussi que les médicaments ne sont pas de bonne choses pour les gens dépressif même si apparemment ça aide beaucoup.
Je me dis que ce n'est que masquer ces problèmes. La thérapie et la volonté sont je pense les meilleurs médicaments qui puisse exister. La volonté c'est facile a dire je sais, meme moi j'ai du mal.
Mais au fond de moi je le sent!!!!!!! Il y a des l'espoir! Et c'est bien connu, L'ESPOIR FAIT VIVRE!




 Ouvalemonde? a écrit [24/08/2012 - 19h52 ]  
Ouvalemonde?

C'est rendu que moi ma music préférée elle me déprime c'est rendu grave , :(




CM


Répondre à Bourriquet






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.