Feriez-vous don de vos jours de repos ?



brandye
Cette question a été posée par Brandye, le 20/01/2012 à à 10h39.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Protection du travail.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 cochise_fr a écrit [20/01/2012 - 13h30] 
2 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
cochise_fr

Bonjour, NON, non..et NON.!! Ce n'est pas aux particuliers à...



[ Lire la suite de la réponse écrite par cochise_fr ]



Réponses



 symbol a écrit [20/01/2012 - 10h49 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
symbol

Pas de problèmes, puisque je n'en prends guère et il faut prendre ce qui va avec, le non-repos !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 hyvan a écrit [20/01/2012 - 11h46 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
hyvan

Non et je ne les vend pas non plus.




 Mana a écrit [20/01/2012 - 12h21 ]  
Mana

Apparemment, quelqu'un aurait proposé de rendre les jours de RTT "échangeables". Des salariés pourraient ainsi faire preuve de solidarité s'ils le souhaitent et donner des jours de repos à leur collègue dont l'enfant serait gravement malade ou handicapé afin qu'il puisse le soigner.
Si un collègue à vous était dans ce cas, vous lui donneriez vos jours de repos ? Ca ne vous poserait pas de problème ? Et dans le cas où vous avez donné vos jours de repos et que c'est votre enfant qui tombe malade, est-ce que vous pourrez avoir de nouveaux RTT ?




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Wisty a écrit [20/01/2012 - 12h24 ]  
Wisty

Bonjour Mana,

Tu n'as que de bonnes idées, il faudrait que les politiques Belge,lisent ton exposé et la mettre en pratique chez nous. ;-)




Wisty


 Mana a écrit [20/01/2012 - 12h26 ]  
Mana

Merci du compliment, mais pour cette idée je n'y suis absolument pour rien Wisty :-D J'ai simplement lu ça dans la presse ce matin et j'ai trouvé que l'idée n'était pas mauvaise mais qu'il y a certainement des zones d'ombre là dessous.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Wisty a écrit [20/01/2012 - 12h30 ]  
Wisty

Peut-être Mana, je suis de ton avis,mais cette idée n'est pas négligeable quand même ; s'il y a des zones d'ombres.....Possible ? Mais sans voir la véracité de la pratique, on ne peut encore juger.

Mais cette bonne idée, c'est toi qui l'a publie, donc, je maintiens mon compliment. ;-)




Wisty


 hyvan a écrit [20/01/2012 - 13h07 ]  
hyvan

Une journée gratuite pour les handicapés,une pour les vieux ,une pour papa ,une pour maman,une pour tonton,une pour tata...on tend de plus en plus vers l'esclavagisme sous couvert de bons sentiments.




 cochise_fr a écrit [20/01/2012 - 13h30 ]  
cochise_fr

Bonjour,
NON, non..et NON.!! Ce n'est pas aux particuliers à assurer les services sociaux défaillants, et de plus gratuitement.

Ceux qui ont des enfants à soigner doivent avoir des droits de repos alternés ( la mère ou le père) pour s'en occuper, c'est la moindre des choses....mais ce n'est pas aux collègues à le financer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lala12 a écrit [20/01/2012 - 19h35 ]  
lala12

je ferai les boutique :-D




moi


 framboise72 a écrit [20/01/2012 - 19h42 ]  
framboise72

oui mana et cochise!les dons de jours de repos ca cache des zones d'ombre ou doit en cacher!l'hôpital qui se fout de la charité quoi!de l'hypocrisie alors que ceux qui bossent sont parfois obligés de faire des heures sup!faut quand même pas tout sacrifier a son boulot!Les gens ont une vie,un mari,des enfants souvent et doivent s'en occuper!alors le travail c'est la santé oui!mais ily a des limites!!!j'ai voté pour vous!!Lala j'ai peur que tu nais pas saisi la question.ferais tu don,donnerais tu tes week end et congés aquelqu'un d'autre que toi,et toi obligée daller au collège le samedi et dimanche compris ou au travail plus tard!ca te dérangerait pas!tu parles de faire du shopping mais le shoping c'est pendant le week end ou le mercredi après midi pas pendant les heures de classe ou de boulot.donc la on te demande si toi tu serais ok pour aller bosser et au lycée le samedi dimanche tout le temps a la place de tes copains???tu serais d'accord???




 betinaweb a écrit [20/01/2012 - 19h44 ]  
betinaweb

Chacun ses congés,si une personne a un enfant handicapé,elle doit avoir droit à des jours supplémentaires et pour les enfants malades,il est normal que les parents aient des jours de congé.
L'école,la crèche et certaines nourrices ne prennent pas les enfants malades.Doit-on tuer les enfants pour plaire aux patrons?




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [21/01/2012 - 00h59 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les patrons n'y sont pour rien Betinaweb (pour une fois). Ce ne sont pas eux qui font les lois. C'est aux politiques à organiser les services sociaux de telle manière qu'ils soient efficaces quels que soient les problèmes rencontrés. Il leur appartient de traiter tous les cas de figure possible au mieux du bien être des citoyens.

Ils se doivent aussi de mettre en corrélation le code du travail avec les lois sociales. rien que cela serait déjà un sacré progrès.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Lambda11 a écrit [21/01/2012 - 05h43 ]  
Lambda11

Faut arrêter le sentimentalisme démagogique !

On essaie encore de nous racketter des jours, là où les gouvernants n'ont pas mis en place les mesures de protection sociale nécessaires. C'est pourtant leur rôle !

Je suis d'accord avec Cochise et Hyvan...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [21/01/2012 - 09h32 ]  
symbol

Droits, lois... On entend que ça et le constat est toujours le même au bout, une cacophonie qui n'a plus rien à voir avec le bien-être du citoyen.
Cela me semble difficile de généraliser, tant il y a de différences entre les salariés de la fonction publique et le privé, entre les PME et les grosses entreprises.

Chaque entreprise devrait pouvoir avoir la possibilité de s'ouvrir à un échange entre salariés quant aux jours de repos pour x raisons. Il n'y a pas de dons, juste des échanges dans le respect de chacun, aussi bien pour l'employeur qui rétribue que pour les employés.
Ce genre de système fonctionne d'ailleurs parfaitement bien dans les toutes petites équipes solidaires. Dès que l'Etat s'en mêle et les syndicats, oeuvrant pour le marché étatique non concurrentiel, c'est le bazar assuré.

Respect d'une " corrélation entre code du travail et lois sociales " passe aussi par adaptabilité en fonction de l'entreprise. Comme dans l'enseignement, faire passer un programme pour soi-disant " égalité des chances ", c'est pouvoir l'adapter dans la façon de l'enseigner pour que tous puissent en ressortir un bénéfice, et non noyer dans une masse qui finit par créer de plus en plus de différences.

Cela demande d'être inventif, créatif et surtout responsable. Et les dons n'ont rien à faire avec cela !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [22/01/2012 - 01h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Attention, le syndicalisme est une très bonne chose, et selon moi, il devrait être obligatoire de se syndiquer pour les salariés puisqu'ils sont censés défendre les intérêts de ceux et celles qui travaillent. Et, bien sur, il en faut autant que de tendances que les salariés penseraient avoir besoin.

MAIS

les syndicats n'ont pas à être en grande partie financés par l'état.....car ils perdent alors toute crédibilité, ce qui explique sans doute le peu d'entrain des salariés français à se syndiquer quand cela atteint près de 70% pas si loin de chez nous.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [22/01/2012 - 08h38 ]  
symbol

Qu'est-ce que la réalité syndicale française à la veille du sommet social qui a eu lieu le 18 janvier ?

Sans publicité particulière et sans élection : nomination du président de la Caisse nationale d'assurance-vieillesse, G. Rivière, syndicaliste FO. Contre les statuts de la Sécurité sociale prévoyant à l'origine une élection des administrateurs. Bien que FO soit un syndicat particulièrement nuisible pour les retraites du privé, ce syndicaliste règne en maître sur nos retraites depuis début novembre !
Stupéfiant et le plus insensé, c'est aucune réaction.

Mi décembre, le rapport du député centriste Perruchot sur le financement des syndicats a été purement et simplement enterré par la mission parlementaire qui travaillait sur le sujet. Les syndicats, qui vivent majoritairement d'argent public, interdisent avec la complicité des députés UMP et socialo-communistes, aux contribuables de savoir ce que l'on fait de leur argent.

Dernière actualité syndicale : En marge du dossier du " sauvetage " de la société Sea France, la direction nationale de la CFDT désavoua sa branche calaisienne. Celle-ci est soupçonnée de clientélisme, favoritisme et même de violences à l'égard de ceux qui n'approuvaient pas ses méthodes.

Il serait injuste de tirer des conséquences à partir d'un cas particulier mais il reste que la réalité de la " démocratie sociale " dans notre pays est toujours dominée par l'opacité générale des modes de financement et des modes de représentation. Le syndicalisme français, même quand il se prétend réformisme, est très largement acquis aux théories et pratique de la lutte des classes. Trop souvent, les méthodes de " voyous " font partie du projet " d'amélioration des conditions de vie des prolétaires ".

Un gouvernement responsable, tant qu'il en sera ainsi, devrait refuser de discuter avec ces organisations syndicales ! Et je le répète encore et encore, comment une société peut-elle résoudre ses problèmes si, de toute évidence, elle est bâtie sur la malhonnêteté et l'absence de réflexion de la majorité de ses membres ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [22/01/2012 - 12h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf que ces organisations syndicales sont les seules légalement à participer à toutes les négociations salariales....ce qui est un vrai scandale.

D'autre part, dans la fonction publique surtout, mais sans doute ailleurs dans certaines grandes entreprises, il y a aussi le scandale des "délégation syndicales" qui sont des salariés à plein temps payés par l'état ou l'entreprise pour ne faire QUE du travail pour le syndicat ce qui, en principe devrait s'apparenter à des emplois fictifs ou encore à des détournements de fonds publics puisque les impôts ne sont pas faits pour payer des syndicalistes dans l'exercice de leurs fonctions. Ces pratiques sont semble t il légales puisqu'existant depuis de très nombreuses années.

Concernant Seafrance, il semble y avoir de forts soupçons de détournements d'actifs de la part du personnel (syndiqué ou non.?) au profit d'eux même et de commerçants locaux agissant comme receleurs. C'est peut être une des raisons de la résistance présentée lors du conflit, ainsi que la désolidarisation du syndicat CFDT central. Cela se chiffrerait e millions d'euros et sur de nombreuses années. Ce n'est pas çà qui va revaloriser le syndicalisme dans la population.

http://www.lefigaro.fr/societes/2011/12/03/04015-20111203ARTFIG00002-l-argent-cache-des-syndicats.php

http://www.droitdesavoir.net/content/vous-avez-le-droit-de-savoir

Bonne lecture.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [22/01/2012 - 13h16 ]  
symbol

Ah, le 26 janvier, une proposition de loi soumis au vote, du député Perruchot de nouveau, vu que son rapport fut enterré par ses collègues, celle-ci visant à permettre le contrôle des comités d'entreprises.
Objectif : " exiger la certification et la publication des comptes de tous les comités d'entreprises dont le budget excède 230 000 euros annuel. "




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [22/01/2012 - 14h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est pour noyer le poisson.....le chiffre d'affaire des CE est connu puisque ce sont les entreprises qui payent. Cela figure dans les comptes de l'entreprise concernée et il est difficile d'avoir des recettes occultes.
Il n'y a donc que les dépenses à contrôler.

Dans les syndicats de toutes sortes, il faut contrôler à la fois les recettes et les dépenses et il sera bien plus difficile de contrôler les recettes si celles ci ne sont pas déclarées...même en les confrontant aux dépenses pour une certaine cohérence. Il n'y a rien de plus facile que d'avoir une double comptabilité parfaitement cohérente et de camoufler tout ou partie de ce qui est liquide. C'est exactement le même principe que les valises de billets des gouvernements qui, bien sur, n'existent pas par définition.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Lambda11 a écrit [23/01/2012 - 00h31 ]  
Lambda11

Evidemment, Symbol, chacun réagit à l'aune de sa condition sociale ! On comprend quelle est la tienne...

On trouvera 1000 prétextes et autres pseudo scandales pour museler syndicats et CE. On trouvera toujours l'excuse de la crise pour démanteler les protections sociales que des générations de travailleurs ont péniblement obtenues pour eux et pour leurs familles. Oubliant un peu vite les macro-scandales de nos gouvernants.

http://www.marianne2.fr/L-homme-qui-a-coute-500-milliards-a-la-France_a214413.html

On s'attaque maintenant à la flexibilité du travail, etc. tout simplement pour couvrir cette gabegie et, comble de tout, nous la faire payer, surtout !

Il y a eu "Touche pas à mon pote" en son temps. On en viendra bientôt à "Touche pas à mon syndicat" !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 betinaweb a écrit [23/01/2012 - 00h41 ]  
betinaweb

Il faut qu'ils arrêtent de nous toucher de toutes partes,ça suffit. :-D




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Lambda11 a écrit [23/01/2012 - 00h56 ]  
Lambda11

Non mais ! :-C




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 betinaweb a écrit [23/01/2012 - 01h06 ]  
betinaweb

Ça suffit,la révolte gronde... ;-)




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [23/01/2012 - 05h28 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf, Lambda11, que l'un n'excuse pas l'autre.
Dans les CE et les syndicats, et pas mal d'autres structures du même genre, certains devenus chefs de quelque chose se sont arrogés des droits de magouilles en tous genres pour améliorer l'ordinaire vu le manque ou l'inexistence des contrôles.

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent.... ce n'est pas un scoop.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [23/01/2012 - 09h57 ]  
symbol

Pas compris grand chose, il semblerait Lambda11.

J'abondais dans ce que tu nommes " arrêtez le sentimentalisme démagogique ". Et je vais directement aux actualités du jour. Les acteurs de ce système sont tous impliqués et je n'en prends pas un pour taper sur l'autre, car cela ne sert à rien que de vouloir résoudre des problèmes hautement complexes et interconnectés avec une logique conventionnelle de " l'un ou l'autre ".

Ce que je trouve étonnant, c'est quand on en arrive aux effets, ne faut-il pas s'intéresser à la cause, la mise en place de ce système ? Plier le tuyau d'arrosage sans jamais fermer le robinet, c'est de la thérapie de surface.

Et comme dirait betinaweb, la révolte gronde !!!




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 symbol a écrit [23/01/2012 - 10h14 ]  
symbol

Donc Lambda11, comme tu parles du site Marianne, tu y as peut-être lu les articles de L. Dequay :
- 2/12/2011 : financement des syndicats.
- 7/12/2011 : exclusif, quand la direction de la RATP passait l'éponge sur les frasques du CE.

Personnellement, lorsque je m'informe, je lis plusieurs sites et les articles de tous bords. La conclusion, c'est que cela peut faire peur, mais c'est ma seule manière d'aller à plus d'objectivités avec une certaine neutralité.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


Répondre à Brandye






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.