Euthanasie d'un girafon en parfaite santé au Danemark, qu'en pensez-vous ?



broussard
Cette question a été posée par Broussard, le 10/02/2014 à à 15h37.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Protection des animaux.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 baba2 a écrit [12/02/2014 - 00h26] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
baba2

Suffit juste de voir la tête que font les enfants en voyant le...



[ Lire la suite de la réponse écrite par baba2 ]



Réponses



 Broussard a écrit [10/02/2014 - 15h37 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Broussard

Il a été abattu et autopsié en public alors qu'il était en parfaite santé.
Encore un exemple des abus perpétrés par les zoo ?
Votre avis ?




 baba2 a écrit [10/02/2014 - 19h40 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
baba2

Tu m'apprend quelquechose ! 8-O

Pourquoi l'autopsier en publique, je comprend pas trop la




 papiguy a écrit [11/02/2014 - 09h48 ]  
papiguy

Histoire de relativiser:
combien de vaches, de moutons, de cochons, de poulets,... en parfaite santé sont abattus tous les jours ? Le girafon, lui, n'a pas été découpé et mis dans des barquettes.

combien d'humains morts "en public" en Syrie ? là nous avons la réponse car les media font le bilan régulièrement: 136000 .




 Broussard a écrit [11/02/2014 - 10h40 ]  
Broussard

Tout cela est bien vrai papyguy, mais on peut toujours relativiser. Seulement à quoi cela nous mène au final ?..




 papiguy a écrit [11/02/2014 - 11h53 ]  
papiguy

La fausse manoeuvre constitue involontairement une bonne réponse à ta question, Broussard :-D

On peut simplement remarquer le caractère parfois dérisoire des "buzzs" sur unternet où l'on trouve tout et n'importe quoi. L'information, vraie ou fausse, est tellement fournie que l'important est noyé.
En se faisant l'écho du dérisoire on ne peut que conforter l'idée qu'ont les politiques du niveau des préoccupations des citoyens, et on leur rend service en masquant partiellement au moins les vrais problèmes qu'ils ne veulent pas voir discuter.




 Broussard a écrit [11/02/2014 - 13h52 ]  
Broussard

Je vois ce que vous voulez dire, mais du coup j'ai parfois le sentiment qu'on relativise un peu trop et que par conséquent on banalise ce genre d'actes en disant qu'il y a toujours pire.
Il faut qu'on s'indigne à chaque fois qu'il y a lieu, ne hiérarchisons pas la souffrance.
Et puis pour une fois qu'on peut se servir des médias...




 papiguy a écrit [11/02/2014 - 14h14 ]  
papiguy

Pour les lecteurs qui ne comprendraient pas le terme de "fausse manoeuvre":
1 - Une réponse vide a été validée par moi à la suite d'une fausse manoeuvre
2 - A la relecture du fil de discussion, j'ai trouvé que ce message vide pouvait répondre à l'interpellation de Broussard, qui par la suite a confirmé mon sentiment, à savoir que relativiser ne doit pas être une façon de se défausser.
3 - La modération a ensuite supprimé intempestivement ma réponse vide.




 baba2 a écrit [11/02/2014 - 15h51 ]  
baba2

Broussard a raison il ne faut pas relativiser sous pretexte qu'il y a pire ou l'équivalence ailleurs.

Il faut s'indigner et faire en sorte que cela ne se reproduise pas.

Papiguy tu as le discourt des gens qui disent : "vous vous indignez contre la corrida, mais pas contre les maltraitances dans les abattoirs et vous mangez de la viande, vous vous indignez contre les enfants victimes de maltraitance mais vous vous fichez de ceux qui meurt de faim, ect...)

J'ai horreur de ce genre de discourt qui ne mène à rien. Si tout le monde pensait comme Papiguy, toujours à critiquer.

Mais Papiguy j'aimerais savoir ce qui t'indigne toi ? Car à t'entendre pas grand chose.





 papiguy a écrit [11/02/2014 - 17h27 ]  
papiguy

baba2,
Il faudrait savoir lire, parfois entre les mots. il est vrai que la suppression de mon post vide peut gêner la compréhension.

Mon propos n'était pas de jeter aux orties l'indignation, mais de s'interroger sur la façon dont les forums sont utilisés d'une part et d'autre part sur les centres d'intérêt des internautes.

Le Web est en train de se "peopleiser":
- un girafon fait le buzz: si les responsables de cette idiotie ont été cloués au pilori c'est tant mieux mais le fait reste mineur.
- une rumeur sur Obama est répandue par un farceur: c'est la réponse du berger à la bergère de la France aux USA au moment de la visite de Hollande dans ce pays, diront les tenants de la théorie du complot. Certains vont ressortir des images d'Obama en Afrique du Sud...
- une fofolle d'extrême droite lance la théorie du genre, reprise par des gogos qui ne réfléchissent pas ou ne se renseignent pas ou les deux, et qui croient tout ce qui se dit sur internet. Le fait est dérisoire mais s'inscrit dans une logique de perversion de la vie publique. Là c'est plus grave...

Dans le passé, et en particulier l'été, quand l'actualité était somnolente, les soucoupes volantes meublaient le ciel des soirées. Maintenant on prend un fait divers ou on l'invente et on le projette dans les nuages (cloud) de l'internet.

A chaque époque ses délires...mais il ne semble pas que cela s'arrange :-D




 Toli a écrit [11/02/2014 - 18h19 ]  
Toli

Il fait un temps pestif par ici... :-D ;-)




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 baba2 a écrit [11/02/2014 - 18h31 ]  
baba2

Je ne comprend pas cette histoire de post vide, mais si ton post était vide c'est normal qu'il est été supprimé. :-|




 papiguy a écrit [11/02/2014 - 19h45 ]  
papiguy

Un post vide c'est comme une abstention ou un vote blanc
Bof, maintenant cela n'a plus strictement aucune importance, dans la mesure ou le message suivant n'a pas été compris par tout le monde :-D


(PS Pour Toli)
Par contre, il met peut être en évidence une faiblesse de l'application, il devrait exister un contrôle demandant confirmation de la validation quand:
- le vérificateur d'orthographe ne trouve aucune anomalie
- le post est vide.




 baba2 a écrit [11/02/2014 - 22h33 ]  
baba2

Je viens de faire une petite recherche et je suis horriblement choquée, non seulement il a été abattu par arme à feu en pleine tête puis dépecé, mais comble de l'horreur ceci été fait devant des enfants !
Alors là on touche le fond !

Je parie que certains de ces mômes sont ressortis traumatisés à la vue de cette horreur !

Honte à ceux qui ont organisé ca devant des enfants et honte aux parents de les avoir laissé regarder ça.
Je suis écoeurée, ce genre de "spectacle" ne devrait-il pas être interdit aux personnes sensibles et aux enfants en particulier ? !!!




:-C




 baba2 a écrit [11/02/2014 - 22h42 ]  
baba2

Petite rectification il n'a pas été euthanasié, il a été abbatu faut pas confondre.




 papiguy a écrit [11/02/2014 - 23h30 ]  
papiguy

A l'origine, en grec ancien, euthanasie signifiait mort douce, quelle que soit l'intention qui la provoquait.
On peut dire que le girafon a eu une mort à l'ancienne,

Imaginez ce malheureux animal pris en chasse par un fauve, galopant éperdu dans la savane, le coeur battant à tout rompre, puis fauché dans sa course, chutant lourdement sur le sol. Enfin, encore tremblant, les yeux éperdus d'effroi et de résignation, dévoré encore vivant, les petits du fauve s'attaquant d'abord au ventre parce que la chair y est plus tendre pour leurs petites dents pointues.
A peine les fauves ont-ils finis leur repas de chair encore fumante, que les yennes viennent en chercher encore un peu, broyant même les os encore fragile. Pendant ce temps là les vautours tournoient au dessus de la scène tragique, attendant la fin du festin.

Ah que la nature est belle et que l'homme est sauvage.




 papiguy a écrit [11/02/2014 - 23h34 ]  
papiguy

Enlevez le s à fini et ajoutez le à fragile et ce sera plus conforme à la langue de voltaire. Mea Culpa , mais c'est la faute de baba2 qui m'a tellement ému que mon clavier en tremble encore....




 baba2 a écrit [11/02/2014 - 23h45 ]  
baba2

Apparement Papiguy trouve normal qu'on tue et dépece un animal devant des enfants.

Tout va bien donc.




 papiguy a écrit [12/02/2014 - 00h06 ]  
papiguy

Combien de parents laissent les enfants devant un poste de télévision diffusant un documentaire animalier avec des scènes beaucoup plus cruelles...

Mais qui donc a dit que je trouvais la scène du girafon normale ? Qui a dit qu'il était normal de laisser diffuser de telles scènes sur Internet et dans les media ? Pas moi en tout cas, et même si je l'avais dit, il faut bien quelqu'un pour apporter la contradiction dans ce monde de bisounours pleurnichards, non mais, il y a des coups de canne qui se perdent.




 baba2 a écrit [12/02/2014 - 00h21 ]  
baba2

Je sais bien que des enfants peuvent voir bien pire à la télé et sur le net, mais c'est quand même différent quand on le voit en vrai et d'aussi près.
Et qui te dis que ces enfants là ont vu ce genre de truc sur le net.

Maintenant moi aussi j'ai vu des trucs abjects sur le net, choses que je peux visionner sur un écran d'ordinnateur, mais impossible pour moi de voir en vrai.

Et puis c'est quoi ce discourt de dire qu'on est des bisounours pleurnichards. :-o




 baba2 a écrit [12/02/2014 - 00h26 ]  
baba2

Suffit juste de voir la tête que font les enfants en voyant le dépecage.

Bientôt on va leur montrer comment on baise, en vrai biensure avec de bons hardeurs , mais ca sera uniquement dans un but éducatif car après tout sur le net on voit bien pire.




 cochise_fr a écrit [12/02/2014 - 04h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Le problème n'est pas de savoir s'il est bien de tuer des animaux, mais de savoir si cela a une utilité. Quand il s'agit de nourrir la population on peut admettre cela, à mon avis. Mais là, il n'y a aucune justification à cet acte d'euthanasie puisqu'il ne s'agit que d'éviter la consanguinité locale. Il suffisait de le transférer dans un autre zoo ailleurs, voir dans un autre pays au lieu de faire de la boucherie devant des gosses effarés.

Non Papiguy, il n'a pas été mis en barquettes, c'est sur, mais il a été dépecé et donné aux lions, je ne vois pas bien la différence.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/02/2014 - 09h46 ]  
papiguy

"Quand il s'agit de nourrir la population on peut admettre cela",
"il a été dépecé et donné aux lions, je ne vois pas bien la différence."
Moi non plus, je ne vois pas la différence, mais certains verront sans doute la contradiction.

"Suffit juste de voir la tête que font les enfants en voyant le dépecage. ":
Si les parents sont capables d'expliquer ce qui s'est passé et d'y ajouter des notions de morale, la scène aura eu des effets positifs. Mais si les parents se comportent comme des irresponsables, refusant d'éduquer et s'en remettant à une forme de censure, pourquoi s'étonner qu'eux même soient traités comme des enfants, et victimes d'une forme de censure plus grave contre laquelle ils sont très prompts à s'insurger.
Là nous ne sommes plus dans un monde de bisounours mais dans celui de la démission et de l'hypocrisie.




 Chu Fu a écrit [12/02/2014 - 11h25 ]  
Chu Fu

Ne perdez pas votre temps à guerroyer avec papiguy, il fait régulièrement partie de ceux qui dévient du thème en répondant en parlant d'autre chose !
Tiens, puisqu'on peut parler d'autre chose, voici une petite piqûre de rappel sur le genre de manipulation à la papiguy, celle du je mélange tout et j'embrouille !

Les dix stratégies de manipulation de masses
Noam Chomsky
Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l'éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu'à maintenir le public dans l'ignorance et la médiocrité.

1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l'attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d'informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s'intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l'économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l'attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser, de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d'abord un problème, une
« situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu'on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l'appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C'est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n'assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s'ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l'accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d'accepter un sacrifice futur qu'un sacrifice immédiat. D'abord parce que l'effort n'est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s'habituer à l'idée du changement et l'accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S'adresser au public comme à des enfants en bas-âge
La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? «Si on s'adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d'une personne de 12 ans». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion
Faire appel à l'émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l'analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l'utilisation du registre émotionnel permet d'ouvrir la porte d'accès à l'inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements

7/ Maintenir le public dans l'ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l'éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l'ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d'être bête, vulgaire, et inculte

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l'individu qu'il est seul responsable de son malheur, à cause de l'insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l'individu s'auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l'un des effets est l'inhibition de l'action. Et sans action, pas de révolution !

10/ Connaître les individus mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l'être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l'individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.




 papiguy a écrit [12/02/2014 - 12h14 ]  
papiguy

Merci infiniment Chu Fu,

"1/ La stratégie de la distraction ": c'est très exactement le danger que j'évoque quand je parle de l'utilisation d'internet aussi bien par les internautes de façon innocente que par les hommes politiques à des fins de manipulation.


Pour le reste c'est, à priori et seulement pour ce qui pourrait me concerner, du hors sujet et relève "pile poil" de la technique de déviation que tu m'attribues un peu vite sans prendre le temps de me lire.

Me sentant nullement concerné, quelques remarques:

"2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions":
C'est effectivement une technique très prisée par certains partis politiques quelle que soient leurs orientations. Dans les entreprises on appelle cela la politique de la chaussure de sécurité.

"3/ La stratégie de la dégradation": On peut appeler cela du pragmatisme et n'a rien de la manipulation puisque ce n'est pas caché.

"4/ La stratégie du différé ": Présenter une mesure comme douloureuse est une chose, en différer son application dans le temps en est une autre. C'est seulement si on fait les deux en même temps qu'il y a une forme de manipulation. Mais ce n'est pas de la manipulation car rien n'est caché. Certains esprits mal tournés diront que c'est "mettre de la vaseline"...

"5/ S'adresser au public comme à des enfants en bas-âge ": Là encore où est la manipulation ? Les adultes ont horreur qu'on les prenne pour des gamins, et les traiter ainsi risque d'avoir l'effet inverse. Technique de Jocrisse.

"6/ Faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion ": c'est la technique préférée des partis politiques populistes. C'est aussi ce qui se passe quand des vidéos choquantes sont postées sur internet. Ce fil de discussion en est la démonstration.

"7/ Maintenir le public dans l'ignorance et la bêtise ": là encore c'est la technique des partis populistes qui fondent leurs discours sur des affirmations gratuites, et pratiquent la désinformation.

"8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité ": c'est ce qui se passe avec une forme d'humour agressive qui banalise les discours xénophobes, racistes et antisémites.

"9/ Remplacer la révolte par la culpabilité ": un exemple: les finances de la France se sont dégradées depuis 50 ans, du fait de l'action des gouvernements successifs qui ont tous pratiqué la même politique. Sous entendu: et vous contradicteurs opposés à la révolution, vous avez laissé faire, vous devez maintenant oser et voter pour le parti de la révolution nationale...

"10/ Connaître les individus mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes ": pipeau car ce ne sont pas les avancées de la science qui ont rendu les hommes, dirigeants ou dirigés, plus intelligents. Ces mêmes avancées profitent aussi au commun des mortels car les moyens d'information se sont améliorés considérablement.

Encore une fois merci Chu Fu pour cette digression qui participe à sortir le débat du monde des bisounours. ;-)




 baba2 a écrit [12/02/2014 - 15h36 ]  
baba2

Mon cher Papiguy je crois que tu n'a pas compris.

Ce n'est pas être bisounours que d'être choqué qu'on puisse tuer et dépecer un animal en publique et d'en faire un spectacle pour les petits et les grands. Je trouve ca stupide et abjecte.

Mais ce qui m'étonne et me dégoutte c'est que des gens comme toi (et oui tu n'es pas le seul ca va te rassurer) trouve presque normal ou plutôt disons trouve toujours des excuses à l'ignominie quel quel soit, enfin c'est l'impression que ca me donne.

Et puis je vais encore faire la bisounours, mais as-tu remarqué que la plupart des enfants ont une tendresse particulière pour les bébés animaux, chiots, oursons ect...
Les gamins ils ne viennent pas au zoo pour voir un girafon se faire sauter le caisson et évisséré, même si c'est pour nourrir des lions je ne vois toujours pas l'utilité de montrer ca en spectacle surtout à des enfants qui n'étaient pas venus pour voir cela.

Alors Papiguy ca serai bien que tu donne ton avis sur la question au lieu de faire des grandes théories comme à chaque fois.






 papiguy a écrit [12/02/2014 - 15h51 ]  
papiguy

Ma chère baba2, tu me demandes de donner mon avis, mais si tu prenais la peine de lire, tu pourrais constater que je l'ai donné:

" relativiser ne doit pas être une façon de se défausser. ",
"un girafon fait le buzz: si les responsables de cette idiotie ont été cloués au pilori c'est tant mieux",
"Mais qui donc a dit que je trouvais la scène du girafon normale ? Qui a dit qu'il était normal de laisser diffuser de telles scènes sur Internet et dans les media ?"

L'essentiel du reste de mes propos était relatif à l'utilisation d'internet, question connexe à celle des couillons de danois qui ont mis en scène des actes inutiles, indignes et inconséquents.
Ce n'est pas parce que j'ai abordé ce sujet qu'il ne faut voir que cela.




 cochise_fr a écrit [12/02/2014 - 17h27 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous inversez les problèmes Papiguy.
L'important n'est pas d'interdire la publication de ce qui s'est passé.....mais d'interdire ce qui s'est passé.(que ce soit pour le girafon ou pour n'importe quoi d'autre.).

Il est au contraire salutaire que toutes les saloperies qui se font dans l'ombre et dans la discrétion apparaissent au grand jour par des diffuseurs anonymes, quels qu'ils soient. La seule précaution à prendre est de vérifier qu'il ne s'agit pas de montages opportunistes, de constructions virtuelles, ou de rêves cinématographiques.....bref qu'il s'agisse bien de la réalité.

Encore une fois, la liberté d'expression doit être totale.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/02/2014 - 17h44 ]  
papiguy

"L'important n'est pas d'interdire la publication de ce qui s'est passé.....mais d'interdire ce qui s'est passé.".

Je n'inverse rien, Grand Chef Indien, il faut bien entendu faire en sorte que ce qui est inacceptable ne se produise pas, et l'interdiction n'est pas le seul moyen, mais lorsque l'inacceptable s'est produit, il faut se poser la question de la diffusion ou non des vidéos, avec ou non un commentaire.
Cette dernière question n'est à confondre avec celle de la liberté d'expression que si un commentaire éventuel prête à discussion.




 cochise_fr a écrit [12/02/2014 - 19h53 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Non, il n'y a pas de question à se poser.
Si cela est la vérité, elle peut être publiée, quelle qu'elle soit, aussi horrible soit elle. Avec ou sans commentaires, c'est à celui ou celle qui regarde de se poser les bonnes questions et si cela l'intéresse de chercher des réponses.

Quant à surveiller ce que regarde les enfants, cela fait partie du travail des parents.....et n'est pas de la responsabilité des auteurs ou diffuseurs. Si les parents ont d'autres occupations, c'est de leur choix et de leur responsabilité.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/02/2014 - 20h05 ]  
papiguy

Ma question était une porte ouverte aux opinions qui peuvent être divergentes suivant la personnalité et la culture de chacun, et non une opinion.

En tant qu'adulte n'aimant que d'autres fassent les choix à ma place, je rejoins totalement l'opinion du Grand Chef Indien. Par ailleurs les parents n'ont pas à démissionner et se défausser sur le sempiternel "ils" et son copain inséparable "yaka", pour ensuite protester ...




 baba2 a écrit [13/02/2014 - 01h15 ]  
baba2

Je confirme ce que je dis plus haut, ce girafon n'a pas été euthanasié, car se faire tirer une balle en pleine tête est loin d'être une mort douce, et la mort n'est pas toujours instantanée.




 Gabrielle a écrit [13/02/2014 - 14h16 ]  
Gabrielle

Si vous voulez savoir, Jyllands Park parle de réserver le même sort à un deuxième girafon pour la même raison il me semble.
Comme quoi le buzz sur internet ne sert pas toujours comme on le disait plus haut...
Ils s'en foutent de la colère des internautes.




 cochise_fr a écrit [13/02/2014 - 14h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce sont des gros malades ces danois. Peut être faudrait-il faire de même avec quelques uns d'entre eux.? ....mais pas sur que ce soit de la bonne bouffe pour les lions.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [13/02/2014 - 15h05 ]  
papiguy

Surtout que cette fois ci ce n'est plus un girafon mais une girafe male de 7 ans, alors forcément la viande sera moins tendre...




 cochise_fr a écrit [13/02/2014 - 15h12 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ouais, mais je parlais de celle des danois....pour les lions.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [13/02/2014 - 15h37 ]  
papiguy

Faudrait-il croire que les Danois ont mangé du lion ?




 juju158 a écrit [07/03/2015 - 14h03 ]  
juju158

Ouais j'ai vu l'émission cela c'est produits au zoo de la flèche je trouve que tu n'a pas complètement raison Papiguy: les poulets on les tue exprès pour la viande et les humains on s'entretue a la guerre mais tuer un girafon sans défense alors qu'il est en pleine forme et devant public c'est inadmissible.




Clémence Chauviré


Répondre à Broussard






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.