Prostitution bars espagnols les filles sont-elles libres ou forcées ?



jano
Cette question a été posée par Jano, le 17/12/2010 à à 15h39.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Prostitution.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Jano a écrit [17/12/2010 - 15h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jano

pour m'éclater un peu la semaine dernière je me suis rendu en espagne dans un bar de prostitution, et apparemment les filles sont libres.
pensez-vous que c'est bien le cas




 eretria a écrit [17/12/2010 - 15h56 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
eretria

Je ne suis pas la pour te juger libre à toi d'aller dans des bars à prostitution en Espagne. Mais il est évident que les prostituées en Espagne ne sont pas libres comme la plupart des prostituées du monde.




J'ai perdu m'quinzaine..!


 betinaweb a écrit [17/12/2010 - 16h06 ]  
betinaweb

Est-on vraiment libre de faire ce métier? et pourquoi des femmes le font-elles?
le tenancier du bar est pour moi un mac qui récupère de l'argent sur le travail de ces femmes.
C'est malsain comme commerce,les filles doivent entrainer les hommes à boire puis un peu plus,et le patron leur prend une commission je suppose,beurk... :-o




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Mamie Lucie a écrit [17/12/2010 - 16h21 ]  
Mamie Lucie

Comme tu le dis, et comme l'objecte, avec raison, betina, la question à se poser c'est, comment peut-on parler de liberté ! quand on est une fille et que l'on est obligée de se prostituer, pour diverses raisons ! car dans presque tous les cas, elles sont embrigadées, dans ce que l'on appelle "le plus vieux métier du monde" ! et dans ce métier, la liberté, ces pauvres filles n'en ont aucune, ni physique ni psychique ! pas plus en Espagne que dans les autres pays. La prostitution, pour moi c'est un esclavage, l'avilissement d'un être par rapport à un autre. Alors comme tu dis, pour m'éclater un peu.... réfléchis sur cet esclavage forcé.




 Jano a écrit [17/12/2010 - 16h26 ]  
Jano

Vous me faites bien rire, comme le dit mon grand-père s'est le plus vieux métier du monde




 Mamie Lucie a écrit [17/12/2010 - 16h30 ]  
Mamie Lucie

Ben je te fais peut être bien rire, pour dire la même phrase que ton grand père, mais je suis aussi une grand mére, mais au delà, réfléchis un peu, jano, a ce que je viens de te dire, prends conscience, de ce que peut être la liberté pour une personne, ce qu'est aussi l'esclavagisme, tu verras, tu riras moins, je suis sure. ;-)




 betinaweb a écrit [17/12/2010 - 17h09 ]  
betinaweb

Laisse Mamie Lucie,c'est un homme.Pour lui c'est un commerce comme un autre. :-o




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 eretria a écrit [17/12/2010 - 17h11 ]  
eretria

Quelle mentalité M. Jano :-C




J'ai perdu m'quinzaine..!


 messi a écrit [17/12/2010 - 17h23 ]  
messi

Je suis un homme et je me pose la question de savoir si le "sieur" jano, ne se pose pas des questions après coup, il ne doit peut être pas avoir bonne conscience - prostitution=argent, donc pas de liberté :-o




 Leumas80 a écrit [17/12/2010 - 17h23 ]  
Leumas80

Les filles qui se prostituent ici n'ont plus que cela pour gagner de l'argent, ou bien, il s'agit d'un complément.
N'oubliez pas qu'en France, la prostitution n'est pas interdite, c'est le racolage qui l'est, nuance.
Le problème des maisons closes, c'est que, comme dans tout métier, le patron exigera un rendement.
Lorsqu'on parle d'objet, ce n'est pas grâve, mais lorsqu'on parle de son propre corps, je doute que les femme éprouve un certain plaisir à coucher avec 5 ou 10 mecs par jour par exemple, sans compter que certains doivent avoir des jeux complètement pervers.
Partir de ces lieux? Ces filles n'ont plus que ça et ne savent peut être pas quoi faire d'autre.
Pour tenir à de telles cadences, il faut savoir que les prostituées n'hésitent pas à se droguer (pense à faire un test VIH mon ami Jano).
Dire qu'elles sont libre... je dirais oui...
Mais leur prison est alors mentale, elles ne peuvent rien faire d'autre... ou alors leur patron leur fait croire.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 coeur de patate a écrit [17/12/2010 - 22h30 ]  
coeur de patate

les bars d'entraineuses en Catalogne ? proche de la fontière je supose ? enfin les fameux ""puty clubs"" je ne suis pas spécialiste je n'ai jamais passé leurs portes ,
mais j'ai vu moulte reportages la dessus en Espagne et en France C'est une réalité bien sordide forcé pas forcé ce n'est pas vraiment dans ces termes qu'il faut voir les choses c'est bien pire elle sont souvent d'origine de l'est et sont pris en otage pour des histoires de papiers !!
pas toujours mais bon !!
pour ce genre de pratique ces femmes n'y vont pas par plaisir il ne faut pas délirer Jano !! tu vis sur quelle planète Jano ?? qu'elle question étrange ?




ciao!


 Andoudouille a écrit [17/12/2010 - 23h03 ]  
Andoudouille

Betina : Que ce soit un homme ou non, ça reste pour la plupart des gens un commerce comme un autre, effectivement, et il faut s'y faire.

Quand à la liberté, rares sont ceux qui le sont vraiment. Alors autant être enfermé en se faisant plaisir ? Si bien sur plaisir il y a. Tout est une question de point de vue, tout est relatif.
Je pense que ces femmes pourraient avoir le choix, cependant, comme bon nombre d'Hommes, elles choisissent la facilité au reste.

Oui, c'est comme cela que j'interprète la chose. Que cela vous plaise ou non.
Amitié.

Ps : De cette façon, nous pouvons critiquer bien des choses ... Et bien des gens.




L'avenir vous montre son derrière.


 Panis Rahl a écrit [18/12/2010 - 02h45 ]  
Panis Rahl

Personellement jsuis plus tranquile de les savoir au bordel qu'au bois de boulogne..




Beaucoup de bruit pour rien.


 Dunamis a écrit [20/12/2010 - 13h19 ]  
Dunamis

Andoudouille.
La plupart de ces filles sont "recrutées" soit dans des milieux défavorisés, soit dans le monde de la drogue.
Ce sont les rabatteurs qui s'en chargent.

Par tout les moyens.
Tu viens de la Traite de blanche ? Ecarte les cuisses.
Tu es jeune, tu viens de la pédophilie ? Ecarte les cuisses.
Tu veux ta dose ? écarte les cuisses.
Tu es seule, personne ne viendra t'aider. Ecarte les cuisses.
Tu as besoin d'argent en urgence et tu n'a pas de diplôme ? Ecarte les cuisses.
Tu es étrangère et tu fuis la misère ? Ecarte les cuisses.

Une fois que tu as un chaperon, tu es pieds et poings liés. Tu es surveillée et comme la plupart n'ont rien, elles ne peuvent que loger sur place.

Tu parles de plaisir. Il n'y en a pas : elles doivent avoir un maximum de clients et font appel à des lubrifiants pour tenir. Quel plaisir veux-tu trouver d'être culbutée par un nombre incalculable d'inconnus ? Et certains demandent des "traitements spéciaux".




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


Répondre à Jano






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.