Pourquoi ce qui est bio reste cher ?



jolonna
Cette question a été posée par jolonna, le 04/10/2011 à à 10h17.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Produits bio.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 jolonna a écrit [04/10/2011 - 10h17 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
jolonna

Alimentation, produits de beauté, etc... Pourquoi les produits biologiques restent chers, car maintenant beaucoup de personnes en achétent ?




 cochise_fr a écrit [04/10/2011 - 12h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Tout simplement parce qu'il y a des gogos pour accepter de payer.
La culture bio ne devrait pas être plus chère, au contraire, puisque c'est la culture naturelle. La propagande fait le reste. Ce sont les cultures trafiquées qui devraient se payer beaucoup plus cher au regard des saloperies que l'on nous fait ingurgiter.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Toli a écrit [04/10/2011 - 12h44 ]  
Toli

C'est malheureusement vrai.
Cela dit tout le monde n'a pas la chance de pouvoir cultiver soi même ses fruits, légumes et céréales, ni même de pouvoir se fournir auprès de producteurs locaux. Que faire dans ce cas ?




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 framboise72 a écrit [04/10/2011 - 12h45 ]  
framboise72

Les produits bio sont chers car ils font beaucoup de publicité.Il y a toute une propagande c'est exact faite autour de ces produits biologiques,légumes,fruits,cosmétiques etc..qui est assez onéreuse.De toute façon je n'achète pas bio car les produits bio poussent dans la même terre que les produits dit non bio et sont autant pollués à mon avis.Donc je ne cède pas à ce matraquage et à cet effet de mode.Qui à mon humble avis est bien plus un effet de mode qu'autre chose.Il ne faut pas croire tout ce qu'on nous dit.Ce sont davantage des arguments de vente qu'autre chose.




 framboise72 a écrit [04/10/2011 - 12h47 ]  
framboise72

De plus plus un produit est demandé,plus il revient cher.Le tout bio est un commerce très juteux... :-o




 Toli a écrit [04/10/2011 - 13h22 ]  
Toli

C'est tout à fait l'inverse en fait.
En théorie, plus un produit est demandé, plus le prix baisse car la production est sensée s'accroître, diminuant les coûts de production et favorisant la concurrence.
Moi je pense que le bio reste cher aussi parce qu'on paye le label en plus du prix du produit.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 aiguemarine a écrit [04/10/2011 - 14h13 ]  
aiguemarine

Les produits bio sont chers parce que les coûts de production , transformation et de logistiques sont plus élevés que pour les cultures traditionnelles avec les produits chimiques .

Il faut beaucoup plus de personnel pour l'entretien et les soins qu'il faut donner aux cultures car tout ce fait à la main et sans produits chimiques notamment le désherbage qui est très fastidieux .
Les cultures bio ne poussent pas avec des engrais chimiques qui les font pousser à la vitesse grand V donc c'est plus long et le rendement est moins important que dans les cultures avec les produits chimiques et cela a un coût .
Les additifs chimiques sont interdit donc il faut utiliser des additifs naturels qui coûtent plus chers .
Pour les animaux c'est pareil , leur croissance est plus lente , un exemple avec un poulet bio on lui laisse le temps de grandir contrairement aux poulets de élevés en batterie de plus il est nourrit aussi avec des produits bio , ça coûte plus chers aux éleveurs et cela se répercute sur la note du consommateur .
Les producteurs travaillent sur des petits volumes en comparaison avec les producteurs qui font de la culture intensive avec les produits chimiques et les stocks bio tournent donc moins vite ça aussi ça a un coût .
Il y a également le coût du contrôle que chaque éleveur , agriculteur transformateur et distributeur doit subir au moins une fois par an et payer pour le label AB .

Tous ces frais se répercutent sur le porte monnaie du consommateur et contrairement à ce qui dit Cochise il n'y a pas que des gogos qui achètent , il y a de plus en plus de personnes qui en ont assez de se détruire la santé en avalant des saloperies de fruits , légumes et viande bourrés de produits chimiques .

Comme le dit Toli tout le monde n'a pas la chance d'avoir des petits producteurs bio près de chez eux et un jardin avec son potager alors il est normal que l'on puisse trouver des bio dans des magasins .
Personnellement j'ai le privilège d'habiter à la campagne , il y a une ferme pas loin de chez moi ou j'achète mes volailles et les oeufs , il y des petits producteurs bio ou je vais acheter les légumes et fruits que je n'ai pas dans mon jardin et je peux vous assurer que le goût et la qualité des produits est tout autre de plus j'ai beaucoup moins de problèmes de santé .









 cochise_fr a écrit [04/10/2011 - 14h54 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais, Aiguemarine, on peut trouver des produits naturels naturellement cultivés comme vous le mentionnez qui n'ont pas le "label BIO", qui sont très bons, qui n'ont pas eu de produit chimiques et variés en supplément. L'escroquerie, c'est le prix du label, et la majoration de prix qu'il engendre.... en plus de la valeur ajoutée du producteur... qui, elle, est justifiée par les arguments que vous avez cités. Et curieusement, la majoration marketing est bien supérieure à la valorisation du produit du producteur.

Étant à la campagne, des producteurs locaux vendent en direct leurs produits. Ils n'ont pas le label "bio" mais tout le monde les connait, peut aller les voir à l'exploitation, et constater que leur pratique est saine faute d'être labellisée. Leurs prix sont un tout petit peu plus cher que ceux des grandes surfaces (mais pas beaucoup) et le gout est grandement différent. C'est juste une organisation différente qui pourrait être généralisée, et qui satisferait à la fois les producteurs et les consommateurs, sans les bénéfices injustifiés des intermédiaires et de la publicité.

L'important n'est pas le label quand on achète un bon produit, mais le produit lui-même.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 aiguemarine a écrit [04/10/2011 - 15h36 ]  
aiguemarine

Cochise

Je suis d'accord avec vous , en effet c'est le label qui est une escroquerie ( une de plus parmi tant d'autres ) mais hélas les producteurs n'ont pas d'autre choix que d 'en passer par là et de payer cette taxe pour vendre leurs produits dans les magasins .
Les gens qui habitent dans les villes et qui sont loin de la campagne ils n'ont hélas pas d'autres choix que d'acheter en magasins et c'est eux qui font les frais de cette lourde taxe ajoutée .

Nous qui habitons à la campagne nous avons les petits producteurs à côté et je suis bien d'accord avec vous , ils n'ont pas le label bio apposé sur leur marchandises mais nous savons que les produits sont 100 % bio parce qu'on les connaît les producteurs et que nous savons comment ils cultivent leurs fruits et légumes .

C'est bien dommage que tout le monde ne puissent pas en profiter car c'est vraiment intéressant et bénéfique pour tout le monde .Pour les petits producteurs cela leur permet d 'avoir un peu plus de sous pour leur maigre retraite et pour les consommateurs c'est la garantie de manger de très bons produits sains et guère plus chers au contraire souvent en achetant beaucoup ils font des prix très interressant et en prime il y a ce côté convivial très appréciable .

Les gens des villes allez de temps en temps faire vos emplettes à la campagne chez les petits producteurs il y a plein de produits que l'on peut congeler , cela vaut la peine de se déplacer pour mieux manger et manger bio !
On peut faire des économies sur autre chose pour manger bon , bien et bio !










 cochise_fr a écrit [04/10/2011 - 17h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Oh, si les gens étaient un peu moins individualistes, on pourrait même généraliser cela en ville. Les paysans aussi ont internet, et il est facile pour eux de préparer ou prévoir des commandes à livrer le samedi ou le dimanche en ville pour tout le monde. Quand on achète chez eux, même en étant proche, on y va pas tous les jours pour autant. Une fois par semaine me semble un bon rythme, tant pour la production que pour la consommation.

Chez nous, il y a des producteurs qui viennent de 100 ou 150km, et ils ne viennent qu'une fois par mois sans que cela ne pose de problème. On passe nos commandes par internet, éventuellement on les complète au fur et à mesure, et on va chercher les colis le jour où il passe. Rien n'empêche de faire pareil autour des grandes villes.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 baba2 a écrit [04/10/2011 - 23h37 ]  
baba2

La qualité d'un produit se paye toujours plus cher, c'est comme ca pour tout ce qu'on achète.




 cochise_fr a écrit [05/10/2011 - 00h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf, Baba2, qu'il ne faut pas confondre l'échelle des valeurs.
Ce que l'on qualifie de "BIO" c'est juste ce qui est normal, et c'est le reste qui est pollué. La surfacturation ne se justifie donc pas. Il est normal que les paysans gagnent leur vie, mais rien ne justifie d’assommer le client.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 aiguemarine a écrit [05/10/2011 - 00h18 ]  
aiguemarine

C'est pour cela qu'il faut aller à la source acheter les bons produits , on évite ainsi d'autres taxes qui sont celles des intermédiaires .




 cochise_fr a écrit [05/10/2011 - 00h23 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ouais, ce ne sont plus des taxes, mais des marges bénéficiaires..... nuance d'importance. L'état n'est pour rien là dedans.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 aiguemarine a écrit [05/10/2011 - 00h41 ]  
aiguemarine

Oui je sais Cochise que ce ne sont plus des taxes mais des marges bénéficiaires car il faut que tous les gens qui travaillent gagnent leur vie .Ce que je voulais dire c'est que au final ça fait monter le prix des produits d'où l'intérêt pour le consommateur d'acheter en début de chaîne alimentaire chez le producteur .




 Toli a écrit [05/10/2011 - 10h26 ]  
Toli

Dans ce cas nous sommes d'accord:
Il faut supprimer le label AB et instaurer un "label" payant pour les produits ne respectant pas les conditions actuelles pour être un produit bio.

Oui je sais je rêve...




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 cochise_fr a écrit [05/10/2011 - 10h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais si on prend le temps de lire les étiquettes en général, et les microscopiques lignes en particulier, on est informé des merdes qui sont incluses....y compris sous des noms ou des sigles kabbalistiques peu compréhensibles.

Si l'on doit délivrer des labels de qualité (ceux là comme les autres), ils doivent être à la fois GRATUITS ET PUBLICS. C'est à l'état de les délivrer et non à des organismes privés dont le seul objectif est le profit financier.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 aiguemarine a écrit [05/10/2011 - 12h41 ]  
aiguemarine

Et ce label bio devrait être corrigé car il est permis de l'apposer sur les produits contenant au moins 95 % d'ingrédients issus de l'agriculture biologique donc pour les 5% restant il peut être ajouté des produits non bio .
Il faut en effet prendre le temps de très bien lire les étiquettes quand on achète des produits dit bio car si il y a des produits naturels ajoutés dans les fameux 5% il peut aussi y avoir des produits qui n'ont rien de naturels .




Répondre à jolonna






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.