Combien d'entre nous, pensent, évoluent et agissent dans la vie par procuration ?



fairenanrenault
Cette question a été posée par FaireNanRenault, le 27/01/2013 à à 03h59.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Problèmes et débats.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 FaireNanRenault a écrit [27/01/2013 - 03h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
FaireNanRenault

La société actuelle est-elle si formatée qu'on pourrait le penser ? Pensée pour nous mener du berceau à la tombe en nous poussant, à une certaine forme de bienséance, de consensus généralisé ? Est-elle emplie de vérités vrais, de contre vérités, de mensonges avalisés... ? Combien d'entre nous, dispose encore d'un libre arbitre, d'une liberté de penser, de s'exprimer et d'agir ? Combien d'entre nous, fonde sa pensée et ses paroles, discussions, actions... sur des ouï-dires, des on dit que, on m'a raconter que, j'ai vu que, j'ai entendu que, j'ai lu que, selon un tel, d'après ce qu'on raconte... Est-il encore envisageable ou même possible, de forger ses propres pensées, interprétations, opinions, évolutions, émancipations, réalisations, interactions, actions, réactions... dans un monde qui tend à nous formater ?




 symbol a écrit [27/01/2013 - 09h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
symbol

Bien sûr FaireNanRenault que tout est possible même si nous n'avons pas appris à penser indépendamment, héritant des modèles de nos parents et de l'environnement.

Nos modèles de pensée fondamentaux n'ont pas changé depuis des milliers d'année tout en vivant dans un environnement de haute technologie, une situation absurde.
Notre capacité d'augmenter la production et notre pouvoir de changer le monde ont pris le pas sur notre évolution spirituelle. Nous nous sommes si fortement concentrés sur la production de biens de consommation qu'il ne nous est plus resté de temps pour le développement de l'humain.

En général, nous nous considérons comme des êtres à la pensée rationnelle et logique. Et cependant, nous n'avons aucune raison d'être si fiers de notre aptitude à penser car très souvent, nous pensons et agissons d'une manière complètement illogique.
Si nous pensions vraiment logiquement et indépendamment, nous aurions cherché d'autres manières de vivre ensemble et nous les aurions trouvées car depuis des milliers d'années, ces autres façons ont été proposées et nous ne sommes manifestement pas intéressés à comprendre et à utiliser ces autres manières de vivre.

Cela ne fait aucun doute, notre fixation sans cesse répétée sur une pensée linéaire entrave notre compréhension. Dans notre mode de pensée limité, nous sommes tellement attachés à la logique " l'un ou l'autre " d'Aristote que nous ne pouvons imaginer d'autres façon de penser.
Ces autres logiques se voient de nos jours confirmées ( ouf, il était temps que la pensée officielle confirme et accepte le changement ! ) par les plus récents travaux de physique théorique. Il n'existe pas seulement " l'un ou l'autre ", " le bien ou le mal ", mais l'un aussi bien que l'autre, le bien aussi bien que mal.

Donc, bonne nouvelle, nous nous intéressons enfin à la croissance intérieure de l'être humain, un marché à la plus forte croissance puisque d'une part l'être humain est totalement sous-développé et d'autre part qu'il n'existe aucune limite de croissance au potentiel humain. Puisque l'homme a le pouvoir de se limiter, logiquement il a aussi le pouvoir de s'affranchir de ses limitations.

Nombreux sont ceux qui s'y intéressent et qui petit à petit remettent en question l'opinion généralement acceptée car ils s'aperçoivent que notre approche logique conventionnelle s'avère incapable de résoudre des problèmes complexes et interconnectés, qu'au contraire elle les aggrave.

Il faudra le temps pour que chacun puisse mettre en chantier son propre changement tout en comprenant ce que veut dire le principe du libre arbitre que nous possédons tous.
Grâce au libre arbitre, l'être humain peut penser ce qu'il veut. Cela signifie que nous ne sommes pas les victimes ou les esclaves de nos pensées. Nous en sommes les maîtres. Cela n'est pas évident car cela nous donne une liberté totale qui nous donne également du pouvoir. Nous utilisons ce don constamment, à notre avantage ou à notre désavantage.

Tout est possible car nous disposons du libre arbitre. Mais ceci implique encore autre chose : la totale responsabilité. Chaque individu pouvant penser ce qu'il veut du monde, il ne peut se débarrasser de sa responsabilité. Nous portons la responsabilité de nos pensées ainsi que de leurs conséquences.

Dans la logique du libre arbitre, l'avenir n'est pas prévisible puisque nous pouvons changer nos pensées à tout instant. Les conséquences de l'imprévisibilité sont considérables. Il n'existe pas de plan irrévocable pour l'avenir de l'humanité ou celui de l'individu.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 RayGlisse a écrit [28/01/2013 - 11h58 ]  
RayGlisse

Effectivement, beaucoup de gens aujourd'hui ont une vie presque entièrement dictée par la société actuelle, et le pire, c'est que ceux-ci ne s'en rendent même pas compte.
D'un côté, j'ai envie de me dire que si ils sont heureux de cette manière pourquoi pas... mais c'est vrai que c'est quand même dommage car c'est une vision de vie très individualiste et portée sur le superficiel, ce qui n'est jamais positif en communauté.




 symbol a écrit [28/01/2013 - 12h48 ]  
symbol

Comme vous dites Rayglisse, pourquoi pas.

Mais s'ils se sentent heureux lorsque tout va bien, qu'ils veulent bien en prendre la responsabilité, faudrait peut-être aussi lorsque quelque chose de désagréable se produit, qu'ils en prennent la responsabilité et non qu'ils aillent chercher un responsable ailleurs.
On ne peut se décharger de notre responsabilité au gré de nos caprices. C'est très pratique de rejeter la responsabilité sur les parents, le patron, la récession, etc. On peut ainsi se plaindre puis accuser l'autre qui lui aussi a eu des difficultés et que ces conditions l'ont influencées. Et ainsi de suite. Continuer ainsi ne mène nulle part.

Nous sommes des champions pour inventer des excuses et trouver des coupables et tant que nous persistons dans cette attitude, nous nous maintenons dans un état d'impuissance et n'avons aucune chance de résoudre nos problèmes.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


Répondre à FaireNanRenault






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.