Adoption chez les couples homosexuels, 51% sont pour et vous ?



nayege54s
Cette question a été posée par nayege54s, le 05/03/2012 à à 10h27.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Problèmes et débats.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 



Réponses



 nayege54s a écrit [05/03/2012 - 10h27 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
nayege54s

D'après une récente enquête, les Français seraient à 51% quant à l'adoption d'un enfant chez un couple homosexuel, quel est votre point de vue à ce sujet ?




 missterre.80 a écrit [05/03/2012 - 15h46 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
missterre.80

Je suis pour, totalement pour..., un enfant a surtout besoin d'amour pour s'épanouir et je ne vois pas en quoi la sexualité des parents peut nuire à cela.

Il vaut mieux être l'enfant aimé d'un couple homo, que le pauvre bébé non désiré d'un couple hétéro défaillant ou de se retrouver jusqu'à sa majorité en orphelinat...

Néanmoins je souhaite bon courage aux gamins qui seront adoptés par des couples homosexuels (féminins ou masculins) ou seront le fruit de l'un d'eux, car les mentalités en France (pays des libertés) ne sont pas encore assez évoluées pour bien accueillir ses enfants.

Car ce sont avant tout les enfants qui souffriront du regard des autres et il leur faudra encaisser les railleries de certains enfants de parents hétérosexuels non préparés à cela.




Natacha


 Lambda11 a écrit [05/03/2012 - 17h31 ]  
Lambda11

"... Car ce sont avant tout les enfants qui souffriront du regard des autres et il leur faudra encaisser les railleries de certains enfants de parents hétérosexuels non préparés à cela."

Pour reprendre les propos de missterre, et juste pour cette raison, qui prime à mes yeux, et uniquement pour éviter à l'enfant la cruauté des enfants dans la cour de l'école, je suis également contre.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 missterre.80 a écrit [05/03/2012 - 19h20 ]  
missterre.80

Non Lambda11 je ne suis pas contre, je suis POUR ;-)




Natacha


 cochise_fr a écrit [05/03/2012 - 20h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Uniquement aux couples hétérosexuels et stables...et pas aux célibataires non plus.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 carter a écrit [05/03/2012 - 21h28 ]  
carter

Scientifiquement parlant, les enfants élevés par des familles homoparentales n’ont pas plus de problèmes psychologiques que les autres : l’homoparentalité ne perturbe donc pas leur identité sexuelle, ni leur orientation sexuelle et ne crée pas plus de pathologies mentales que dans les familles « normales », etc. (source : « l’homosexualité » .Edition Cavalier bleu)

Un élément les distingue toutefois selon une certaine étude : les enfants de parents homosexuels sont plus tolérants…

Ceci dit, ces recherches, bien que très nombreuses, ont de très nombreux biais de méthodologies :

-faible nombres de familles étudiées (vous en connaissez beaucoup, vous, des familles homoparentales ?)

-biais d’un engagement militant (ces familles sont recrutées dans la communauté militante qui agit donc politiquement. Donc donne le meilleur d’eux-mêmes, forcement… Quid des familles plus nombreuses qui se taisent ou de ces homos qui élèvent seul leur enfant dans la honte de leur famille ?)

Ceci dit, nous parlons d’adoption. C’est à dire donner un enfant à un couple désireux d’en avoir. Ce couple est aimant, pédé ou pas.
Certes.
Mais pourquoi mettre l’enfant dans un couple homo alors qu’il y’a à coté un couple hétéro, également tout aussi aimant ?

En somme, nous parlons bien d’un modèle de Société à promouvoir. Or, n’en déplaise aux homos, il me semble que le bon sens voudrait que le modèle à privilégier (sans ostraciser l’autre) soit bien le modèle hétéro. Faut être deux de sexes différents pour donner la vie. Faut donc un père et une mère qui travaille conjointement pour élever le futur prolétaire consommateur de ce monde capitaliste.

Comme en économie, nous créons des « incitations » pour agir selon un point de vue souhaité sans ostraciser un autre comportement afin de respecter le sacro-saint principe de Liberté, nous pouvons en conclure que réserver l’adoption aux hétéros est également une incitation à un modèle de société d’hétérosexualité sans toutefois agresser l’autre modèle : c’est une incitation mais pas une norme.

Bref, la Société étant un projet commun ; faites vos jeux.

Quoique qu’avec la surpopulation humaine, le modèle pédé devient intéressant si nous voulons encore exister dans un monde où les ressources environnementales s’étiolent inexorablement…

Toutefois, je persiste à croire que seul un modèle doit être privilégié de façon non agressive (soit le concept d’incitation en économie) . Ne serait-ce que pour une raison fort simple : n’en déplaise aux homosexuels, je ne sais pas, moi, ce que c’est que l’homosexualité !

Dans la Nature, on voit de la bisexualité et de l’hétérosexualité ; mais des animaux homosexuels selon la définition stricte (attirance exclusive pour un individu du même sexe. Le terme important est « exclusif » sinon c’est de la bisexualité) , ça n’existe pas, comme le faisait remarquer l’éthologue Frans de Walls (d’ailleurs, de tels animaux seraient une impasse pour l’Evolution) . Les grecs de l’Antiquité n’étaient pas homos : ils étaient bisexuels, l’homosexualité étant réservé qu’à ceux qui entraient aux gymnases (Si Socrate ne dédaignait pas Alcibiade, il avait également une femme qu’il aimait) …

Le terme « homosexualité » est d’ailleurs une invention récente qui a à peine que quelques siècles.

Bref, n’en déplaise aux tarlouzes, l’homosexualité est une mode récente d’une société qui ne rêve que d’exclusivité dans les rapports sexuels, qui demande à chacun d’entre nous de « choisir » définitivement à l’adolescence notre orientation ; alors qu’il semblerait qu’il existe un continuum entre les différentes sexualités…

Bref, si l’homosexualité est une invention moderne ; je ne vois pas pourquoi et en de quel droit je devrais la privilégier à la tradition en ce qui concerne la perpétuation de l’espèce…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 josual a écrit [05/03/2012 - 23h42 ]  
josual

j'approuve le raisonnement de Carter. C'est un sujet sur lequel j'hésite à me prononcer je pense qu'un enfant a besoin d'une identification à une personne de son sexe. Notre société s'établit sur la famille père- mère-enfant. Dans d'autres sociétés les enfants sont élevés par les adultes de la tribu donc plusieurs femmes plusieurs hommes. Le danger dans le couple d'homosexuels femmes comme hommes, c'est que l'enfant du sexe opposé n'aura pas d'homologue pour son identification.
En contre partie il est vrai que des enfants sont élevés dans des familles hétéro qui ne sont pas dignes d'eux. C'est bien toute la question que je me pose et qui fait que je ne formule pas d'avis ferme et définitif je sens que j'évolue en même temps que les évènements... Cependant à moins de changer radicalement de société j'aurais quand même une préférence pour la famille hétéro.




 Lambda11 a écrit [06/03/2012 - 00h55 ]  
Lambda11

Hé oui, Missterre, les mêmes causes n'entraînent pas forcément les mêmes effets !... C'est pour cela que je n'ai repris dans ton post que la phrase qui m'intéressait, même si la conclusion était différente ;-)

Le bien-être de l'enfant me paraît essentiel dans ce qui devrait guider nos choix. Chacun mène sa sexualité comme bon lui semble, et comme dit un commentateur sportif, "cela ne nous regarde pas !"...

Mais l'adoption place l'enfant dans une situation qu'il n'a pas choisi, lui, et force est de constater que, pour quelques décennies encore, c'est le placer au centre d'un débat sociétal pénible et qui pourrait devenir traumatisant pour certains enfants. Il nous appartient de ne pas l'exposer aux quolibets cruels des autres enfants en milieu scolaire, tant que les curseurs n'auront pas évolué dans les mentalités.

Voilà pourquoi, pour l'instant, je suis contre.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 cochise_fr a écrit [06/03/2012 - 02h03 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Chacun mène sa sexualité comme bon lui semble"

C'est en partie FAUX, car au début de la vie, ce sont les parents qui se chargent de l'éducation, chacun ayant son travail à apporter à l'enfant, et ceci bien avant que l'enfant ne gère sa sexualité tout seul en fonction de tout ce qui lui aura été appris (ou pas appris) avant.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Dunamis a écrit [09/03/2012 - 14h34 ]  
Dunamis

Je suis pour.

Si un enfant homo peut naitre, grandir et s'épanouir dans une famille hétéro, l'inverse est valable aussi.

Cochise, seulement les couples hétéros et stables ? Que fais-tu des familles où l'un des conjoints part ou décède ? Ou l'un des deux fait une dépression ? Des femmes qui tombent enceintes sans que ce soit prévu (hors imprudence) et veulent garder l'enfant ?




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 cochise_fr a écrit [09/03/2012 - 20h45 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Un bébé homo, cela n'existe pas.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Anonyme a écrit [10/03/2012 - 20h41 ]  
Anonyme

oui d'ailleurs on se demande pourquoi finalement on ne ressemble pas aux escargots ce serait si simple Une fois comme ci une fois comme ça; Peut-être que les hommes comprendraient mieux les femmes et vice-versa....
Est-ce une question de sexualité ou une question d'amour???????




 Dunamis a écrit [16/03/2012 - 14h28 ]  
Dunamis

Non, un bébé homo, cela n'existe pas. Je m'explique : un enfant né et grandi dans une famille hétéro, sain,e et aimante. Arrivé à la puberté, l'enfant en question réalise qu'il est davantage attiré par ses camarades du même sexe. Cele ne le rend pas anormal ni différent puisque ses parents l'aiment et pourvoient à ses besoins.

Donc, l'orientation sexuelle des parents ne détermine en rien ni la sexualité ni le bonheur futur de l'enfant.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 cochise_fr a écrit [18/03/2012 - 03h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est tout le contraire. Un bébé ne naissant pas homo, il le devient par l'éducation reçue ...ou manquante..de ses parents dans son tout jeune âge.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Dunamis a écrit [26/03/2012 - 15h57 ]  
Dunamis

L'homosexualté ne se programme pas. Ce n'a rien à voir avec l'éducation. On ne devient pas homo, on l'est et on s'en rend compte à la puberté. Sinon, les tentatives pour "soigner" les homos auraient abouties.

Ce que tu dis me fait peur. Quel type d'éducation pourrait, selon toi, orienter sexuellement un petit enfant ?




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


Répondre à nayege54s






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.