Qui a créé le capitalisme moderne ?



cassandra61
Cette question a été posée par cassandra61, le 25/04/2011 à à 13h34.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Politique.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [25/04/2011 - 13h55 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

moi !! non c'est Groucho Marx,:-D !
eh bien personne , ces choses la ça vient insidieusement, tranquillement , peu à peu comme un mal sournois une épidémie gluante !!
explique nous quelles différences il pourrait y avoir entre le capitalisme d'hier et celui d'aujourd'hui ??




ciao!


 Lambda11 a écrit [25/04/2011 - 14h05 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Lambda11

Ah bon, ça existe, ça, le capitalisme moderne ??? 8-O

Comme l'Ancien et le Nouveau Testament ??? Et ça consiste en quoi, cette nouvelle bestiole ???




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 cassandra61 a écrit [25/04/2011 - 14h15 ]  
cassandra61

un indice : rokfeler et le petrol!!




cassandra61


 carter a écrit [25/04/2011 - 15h22 ]  
carter

Le problème, c’est qu’il y’a plusieurs capitalismes comme le capitalisme industriel (commencé avec la révolution industrielle du 19eme siècle), le capitalisme fordiste (basé sur un compromis de redistribution sociale entre salariés et capitalistes) ou le capitalisme financier (commencé avec la fin des accords de Bretton Wood dans les années 70)

Il faut aussi distinguer capitalisme (doctrine qui estime que l’objectif de toute économie est l’optimisation du profit) du Capitalisme avec un grand C (soit la structure du Capital : soit qui a le pognon qui contrôle tout…)

Ceci dit, si on en revient à la définition stricte du capitalisme, à savoir un système dont l’objectif est le profit, l’invention du capitalisme date…de la Renaissance avec la ville de Florence. Du moins, c’est ce qu’en dit l’historien de la finance Neil Ferguson dans son livre « l’irrésistible ascension de l’argent ». Un autre historien comme Braudel le met un peu plus tard. Il n’y’a donc pas consensus entre historiens de renom. Mais n’ayant lu que Ferguson, je ne parlerai que de sa thèse…

Pourquoi Florence et la Renaissance ? C’est qu’au 13eme siècle, le mathématicien Fibonacci revient d’Algérie pour sa ville natale, Florence, avec dans ses bagages de grandes découvertes : les chiffres arabes d’un part qui permettent de mieux calculer que les chiffres romains toujours utilisés en vigueur en occident et d’autre part, sa Grande découverte : l’invention de la suite mathématique ; ce qui permet de calculer…les intérêts !!! Et son livre « le liber aceri » est une révolution et marque en somme le début de la logique capitaliste : il décrit en calculant minutieusement comment l’argent peut produire de l’argent.
Désormais, les « prêts sur intérêts » qui étaient une activité très aléatoire ont désormais des outils performants pour calculer leurs gains de façon précise car mathématique.
Le capitalisme nait donc avec le développement du « prêt avec intérêt » dans la ville de Florence, ce qui fera par la suite son succès et permettra de développer ses artistes comme Michel-Ange et léonard de Vinci (ami personnel de Fibonacci)

Toutefois, cette « ébauche du capitalisme » s’oppose à la Morale religieuse, comme celle de l’Eglise chrétienne. N’oublions pas que l’église chrétienne s’oppose au prêt avec intérêts.

Comment concilier l’utilité pratique du « prêt avec intérêts » qui va booster l’économie des villes-nations comme Florence avec la Morale religieuse. Il va avoir deux réponses qui auront un impact majeur sur l’histoire du capitalisme :

-la première réponse est de laisser cette tâche ingrate aux non-chrétiens. Rappelons que toutes les religions monothéistes s’opposent aux prêts avec intérêts (parce qu’elles savent qu’ils détruisent l’ordre social. Les crises économiques que nous traversons périodiquement rappellent cette vérité que les sages ont toujours sue. Quant à l’analyse scientifique de cette nature hautement antisociale du prêt avec intérêt, il faut simplement se souvenir que plus près de nous, Karl Marx l’a brillamment démontré en poussant jusqu’à l’absurde l’économie classique). Toutefois, les parias juifs ont accepté de jouer ce « rôle ingrat » de préteurs sur gage. Ils se sont basés sur la logique de morale à géométrie variable contenue dans le Deutéronome : c’est interdit de le faire aux gens de notre peuple, mais aux non-juifs, autant y aller, non ?
Bref, le prêt avec intérêt va devenir une activité juive. Comme il venait du ghetto juif à coté de Florence à la ville même avec des bancs, on les a appelés les « banquiers »…


-la seconde idée est de dire que l’on ne va pas laisser cette activité lucrative à ces parias qui vont forcement tôt au tard prendre le pouvoir par l’argent. Comment les chrétiens peuvent donc le pratiquer sans heurter la morale chrétienne ? L’idée viendra d’une famille, les Borgia, toute petite famille de brigands qui finira, comme tout le monde le sait, extraordinairement puissante. L’idée est simple : on ne pratique pas des prêts avec intérêts mais on développe le commerce et on prend une part de participation dans ce commence. A l’époque, le commerce majeur était la route de la soie : récupérer en Orient ses merveilles et les vendre en Europe, soit de l’import-export classique. Sauf que c’était tres dangereux à cause des brigands et des aléas de la Nature ; et les aventuriers devaient cumuler beaucoup d’argent par eux-mêmes pour entreprendre le voyage. Borgia a eut l’idée d’avancer les aventuriers pour qu’ils tentent leurs entreprises mais demande comme payement un pourcentage sur les gains qu’ils auront collecté. C’est un déguisement subtil du prêt avec intérêts mais c’est aussi une grande invention des temps modernes : Borgia venait d’inventer l’ENTREPRISE MODERNE ou il joue le rôle de l’actionnaire et les aventuriers celui de l’entrepreneur…


Comme quoi, la base de toute révolution est, comme le pressentait le philosophe Jacques Ellul, le développement de la technique. Si nous sommes dans cette merde actuelle, c’est grâce à un con de mathématicien. Qui l’eut-cru ?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Wisty a écrit [26/04/2011 - 00h13 ]  
Wisty

Bonsoir,

Je ne sais pas si le capitalisme est moderne ou pas, mais ce que je sais, c'est qu'il a évolué, avec les friands argentés. Tandis que d'autres sont décapitalisés.... :-o




Wisty


 carter a écrit [26/04/2011 - 02h10 ]  
carter

Wisty, y'a des champignons hallucinogènes dans les croquettes de ta gamelle ou quoi?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Wisty a écrit [26/04/2011 - 03h08 ]  
Wisty

Bonjour,

@ carter, tu n'es pas encore au dodo, mes champignons......c'est pour demain, et puis ma gamelle ...elle est en faïence de luxe..... :-D




Wisty


Répondre à cassandra61






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.