Ne trouvez vous pas curieuse la manière de faire de la comptabilité gouvernementale ?



cochise_fr
Cette question a été posée par cochise_fr, le 08/11/2011 à à 02h39.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Politique.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 cochise_fr a écrit [08/11/2011 - 02h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Le but d'une comptabilité quelle qu'elle soit, est d'établir des comptes sincères et réels de ce qu'elle représente..... Bien.!.... sinon, cela ne sert à rien et on peut mettre n'importe quoi.

"Afin de consolider notre trajectoire de finances publiques, dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale, le Gouvernement a pris une série de décisions permettant d’atteindre les objectifs de réduction des déficits. Ces décisions permettent de conforter les objectifs de 4,5% du déficit public en 2012, 3 % en 2013, et d’équilibre en 2016, en dépit de la révision à la baisse à 1% de la prévision de croissance pour 2012."

Depuis ....35 ans environ quand même.... on fait des budgets nationaux français en déficit chronique.....Pourquoi pas.?

Mais TOUS les budgets sans exception ne prennent en compte QUE les intérêts de la dette nationale, SANS JAMAIS INCLURE LE REMBOURSEMENT DU PRINCIPAL dans les comptes nationaux..... qui sont donc tous FAUX.!!

C'est exactement comme si vous achetiez une voiture et que vous ne remboursiez que les intérêts du prêt fait pour l'acheter. Ce serait chouette ...hein.?

C'est aussi comme si une entreprise empruntait 1 million d’euros pour son travail ou ses investissements et ne rembourse elle aussi que les intérêts du prêt consenti.

Essayez de faire cela pour voir.... et vous verrez que vous vous retrouverez au tribunal en moins de temps qu'il faut pour le dire.

Hors "réduire les déficits"....c'est encore faire des déficits supplémentaires et augmenter la dette nationale.

C'EST DONC DEPUIS 35 ANS UNE GROSSE ESCROQUERIE.!!!!.....non.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/11/2011 - 12h16 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Un article interessant à lire:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France#Service_et_charge_de_la_dette

On notera les faits suivants:
- l'endettement de la France n'est pas nouveau: il a commencé avec Saint Louis. Les moyens utilisés pour éponger une dette devenue trop criante relevant le plus souvent du hold-up.
- des artifices ont souvent été utilisés pour faire diminuer la dette dans les comptes publics. C'est la Commission Européenne qui a freiné ces pratiques.

cochise_fr a raison de mettre en évidence la différence qu'il y a entre le service de la dette (remboursement du capital emprunté et paiement des intérêts) et la charge de la dette (paiement des intérêts seulement), car là peut résider toute l'ambiguïté des discours politiciens.




 annick68190 a écrit [08/11/2011 - 16h20 ]  
annick68190

Alors, c'est une véritable arnaque, je pensais que avec encore ces mesures d'austérité (toujours pour les mêmes d'ailleurs) nous réduisions une partie de capital de cette dette, en même temps que les intérêts. Alors, si nous ne remboursons toujours que les intérêts, la spirale de cette dette ne s'arrêtera jamais. c'est vraiment incroyable, cette chose là, de mentir aux gens comme il le font, on nous dit qu'il va falloir se serrer la ceinture, mais à ce tarif là, on peut payer jusqu'à la fin de nos jours. Il est temps que les gens du peuple de tous les pays d'Europe et du monde, se liguent contre ces gouvernants, qui mentent comme ils respirent, et ne savent qu'exploiter que les petites gens. C'est véritablement honteux, de la part des gouvernants d'avoir fait tant de dettes, on se demande ou l'argent est passé, pour les faire payer ensuite au gens qui travaillent pour gagner une misère.




 cochise_fr a écrit [09/11/2011 - 01h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Alors, si nous ne remboursons toujours que les intérêts, la spirale de cette dette ne s'arrêtera jamais. c'est vraiment incroyable, cette chose là, de mentir aux gens comme il le font, on nous dit qu'il va falloir se serrer la ceinture, mais à ce tarif là, on peut payer jusqu'à la fin de nos jours"

Eh oui, c'est exactement cela.
C'est le mensonge permanent.!!
Pour réduire la dette.... réellement... il faut non seulement payer les intérêts annuels bien sur, mais inclure AUSSI dans le budget une partie (au moins) du capital à rembourser afin de le faire baisser un peu chaque année...ET SIMULTANÉMENT... ne pas créer de nouvelles dettes ( le fameux déficit dont onen remplacement

Ensuite il reste à savoir où l'on prend l'argent pour payer tout cela.
Il n'y a que trois sources possibles:
- les impôts quel que soit leur nom de baptême et leur assiette d'imposition
- la vente de tout ou partie du patrimoine national
- faire fonctionner la planche à billet pour payer en monnaie de singe.... mais quand on en connait les limites, c'est efficace. C'est ce que font les USA, le Japon, et la plupart des pays indépendants ayant une monnaie propre dont ils maitrisent la production.

En réalité, il y a une 4ème source de financement: la croissance (qui consiste à avoir plus de recettes que de dépenses) ....ET ...qui consiste à utiliser ces excédents pour le remboursement du capital (car cela n'a rien d'une obligation, on peut, comme l'ont fait les politiques dans les années fastes a croissance plus importante, utiliser les fonds à d'autres usages.... pas toujours très justifiés d'ailleurs)

Les trois premières conduisent à un appauvrissement conséquent de l'entité (particulier, entreprise, pays) concernée mais peut (ce n'est pas garanti) permettre de rembourser le capital dû tant que l'on a pas attendu trop longtemps pour que le capital du dépasse le patrimoine disponible. Et quand la totalité du patrimoine ne suffit pas à couvrir le montant de la dette, c'est la faillite (cas de la Grèce, ou de tout particulier qui dépense plus qu'il ne gagne sur du long terme)

Il est donc important de relancer l'économie de l'entité concernée pour créer de la richesse supplémentaire ...ET SURTOUT.... d'attribuer cette richesse supplémentaire par priorité, en totalité si possible, en partie faute de mieux, au remboursement du capital.

Hors actuellement, le peu de richesse créée est captée par des thésaurisateurs privés au lieu de rembourser le capital dû qui devrait être la priorité nationale ce qui explique que les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. Il s'agit bien là de détournements de fonds publics à grande échelle....légalisés puisque les politiques (qui deviennent complices des spoliateurs) laissent faire quand ils ne l'encouragent pas comme c'est le cas actuellement.!!!

Les peuples peuvent saisir les patrimoines des plus riches (en commençant pas le haut), car de toute façon il s'agit là du détournement des fruits de leur travail sur des années..... et jusqu’à preuve du contraire, cela continue actuellement.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à cochise_fr






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.