La provocation, que représente t-elle pour vous et comment y répondre ?



maude
Cette question a été posée par Maude, le 14/12/2010 à à 15h08.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Personnes.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Maude a écrit [14/12/2010 - 15h08 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Maude

Que représente pour vous la provocation, et comment répondre à cette provocation, qui peut être dans tous les domaines de la vie. Que recherche la personne qui est provocatrice, selon vous ?




 imagine54 a écrit [14/12/2010 - 17h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
imagine54

Bonsoir belle hawaïenne...; voici ce que je pense de ta question mais tout cela bien sure n'est que mon raisonnement personnel.
Tout est provocation dans la vie! ; prenons par exemple certaines tenues de femmes qui laisse entrevoir certaines choses de leur corps afin de mieux se mettre en valeur face à certains hommes; une photo paréo teint mat peux être provocation etc etc, le langage aussi est une forme de provocation si tenter qu'on ai du dialogue ainsi qu'un certain style pour comprendre les mots qui font parfois de merveilleux sous entendus lorsque les deux personnes fusionnent ensemble...; Tu me cherches? ( sourire)




 Maude a écrit [14/12/2010 - 17h45 ]  
Maude

Lol ! si tu regardes évidemment la photo de mon pseudo, cela peut être provocateur ! mais ce n'est pas ma photo ! c'est une photo glanée, au hasard, je parlais plutôt de provocation verbale, plus que de provocation physique ! même effectivement la provocation fait partie de nombreux domaines ! Alors à toi maintenant de développer ce qu'est la provocation et que recherche la personne qui est provocatrice, imagine54, car quand je regarde ta photo elle reflète aussi une tendance à la provocation et tu n'en est peut pas un ! LOL




 imagine54 a écrit [14/12/2010 - 20h51 ]  
imagine54

Est une provocation par exemple de dire ceci en live: serais tu libre un soir pour en discuter plus amplement en dehors du contexte virtuel?.
Reste à savoir surtout qu'est ce que l'interlocuteur va sous entendre , penser ou s'imaginer par la suite afin de donner sa réponse?. Provocation ou pas? ;-)




 bougainvilliee a écrit [14/12/2010 - 21h36 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,

La provocation a pour but de laisser sous-entendre une vérité.

De faire réagir, l'autre, de la faire s'interroger.. de le désarçonner et de bousculer ses certitudes, de tenter de lui faire voir les choses autrement.

De ne pas le laisser tranquille dans sa "burqa".




Le doute est ma seule certitude


 Wisty a écrit [14/12/2010 - 23h37 ]  
Wisty

Bonsoir, Maude, imagine et bougain, Tout dépend dans quel sens la provocation s'extériorise à l'interlocuteur (trice), qu'elle soit malveillante ou bienveillante, l'on peut adopter une attitude indifférente en réponse. Et puis somme toute, la provocation sert à quoi ? A faire réagir, comme dit bougain. Bouf !




Wisty


 imagine54 a écrit [14/12/2010 - 23h53 ]  
imagine54

bonsoir Wisty, la provocation ne sert pas forcement a faire réagir mais si l'on observe l'histoire dans toute sa splendeur, cette PROVOCATION a fait bouger bien des peuples et fait réveiller bien des consciences afin d'obtenir certains droits.
Ce qui est sure, c'est que de nos jours y a du travail à réveiller tout c'la, reste plus que des mous au service de la société sans valeurs propre sauf celle de s'accaparer toujours le must comparé à son voisin.
cela se nomme l'individualisme, le style égoïsme, tendance FASHION, mode, nouveau portable à la mode , écran plat dans l'salon etc etc, bref le genre de personne qui fait croire aux autres que la provocation est inutile!.
respect.




 Wisty a écrit [15/12/2010 - 00h10 ]  
Wisty

imagine, Tu as raison dans ce sens, mais personnellement, je m'indifère de n'importe quelle provocation, je considère, que cela n'en vaut pas la peine de s'en soucier. Je préfère rester réaliste , ce qui implique ma nature telle qu'elle est. ;-)




Wisty


 Maude a écrit [15/12/2010 - 09h10 ]  
Maude

Merci a tous, d'avoir donné votre avis sur ce qu'est la provocation, vous avez tous et toutes une idée personnelle, pour ma part, je vois la provocation, comme une subtilité et réellement "un art", non viable. Il y a une multitude de choses qui peuvent engendrer la provocation verbale ou écrite, mais le mode de provoquer, d'une façon ou d'une autre, n'appartient en fait qu'au provocateur ou à la provocatrice, qui par ce mode d'expression, tente d'obtenir une réponse à un questionnement ou de faire réagir, sur un sujet quelconque. Pour certaines ou certains, c'est un moyen d'obtenir un moyen d'exister ou encore d'obtenir une réponse à un dialogue, qui est resté, sans réponse à ses aspirations profondes, c'est aussi une façon de se créer un auditoire, la provocation, peut être aussi quelquefois un ressenti de mal-être. Le provocateur utilise une forme d'arrogance dans la confrontation, en essayant de stigmatiser son auditoire et d'exercer un certain contrôle, sur ceux et celles qui le lisent ou l'écoutent. La provocation trouve souvent mal le sens de la limite, car c'est une opposition systématique à tout et à rien. Dans le cas d'une provocation, écrite ou verbale, selon moi, il ne faut pas je pense attiser, le jeu, car c'est un jeu, pour le provocateur ou la provocatrice, en essayant de garder avec une relation positive et détachée et en étant tolérant à ses dires. Je vous ai donné mon avis, qui n'est peut être pas le bon, mais c'est ce que je pense et ressents. La provocation ne serait pour moi qu'un mode de communication.




 bougainvilliee a écrit [18/12/2010 - 07h29 ]  
bougainvilliee

Bonjour Maude,
J'aime bien la façon dont tu as défini la provocation.

C'est vrai que c'est un mode de communication.

C'est aussi mettre l'autre en face de ses contradictions et de ses certitudes.
Lui permettre de voir les choses autrement, de comprendre l'autre.
Permettre de juger autrement , de prendre en compte d'autres paramètres et de considérer les valeurs et comportements des autres, au lieu de rester camper sur ses certitudes culturelles.
Se faire l'avocat du diable, en quelque sorte.
Défendre un point de vue qui n'est pas forcément le notre, mais dont on se doit de tenir Compte.

Par exemple, je ne suis pas du tout croyant.
Cependant, je défend souvent les points de vue de ceux qui ont la foi (et avec conviction), car ils ont le droit d'être entendu et pris en considération.
Ce qui peut ressembler, pour des athées, à une provocation.




Le doute est ma seule certitude


 Maude a écrit [18/12/2010 - 09h10 ]  
Maude

Bonjour bougainvillée, Pour te répondre bougainvillée, je dirais, que la contradiction dans un débat oppose 2 niveaux de logiques d'esprit, de pensées intellectuelles différentes de la communication et donc, si les « antagonistes », sont honnêtes intellectuellement, chacun en ce qui le concerne, sur une certitude et sur l'exactitude de leur dire, ok c'est bon, on peut discuter, en toute quiétude, et là ce n'est plus de la contradiction au sens propre du terme, pour moi, c'est une discussion sur des vues différentes. Je pense que ce n'est pas toujours le cas. Bien souvent, certaines personnes entrent dans une contradiction systématique, sur n'importe quel sujet abordé, sans pour autant étoffer, en argumentant, leurs dires, cette contradiction devient d'ailleurs souvent, de l'agacement, des attaques en bonne et du forme, de l'agressivité, de la bravade, de l'arrogance, etc... Si la provocation, peut être comme je le dis, un moyen de communication et comme tu le dis justement de faire voir les choses autrement, de faire réfléchir, ce qui est vrai au demeurant, il faut encore que la personne que tu vas provoquer, que tu vas interpeller, ait assez d'esprit et d'intelligence, pour le comprendre et prendre en compte les paramètres des valeurs que tu lui donnes et qu'elle puisse aussi les analyser, et réfléchir et défendre à son tour son point de vue. Tu sais bougainvillée, je pense, que nous sommes réellement, très différents les uns des autres, au niveau intellectuel, culturel, éducatif, et que beaucoup de personnes, ne peuvent ou ne savent pas remettre en cause une idée profonde qui est ancrée, dans leur tête, et ont beaucoup de mal par leur non connaissance, beaucoup de difficultés à défendre et s'exprimer, par l'écriture et la parole, sur un sujet donné, mais ils veulent tout de même communiquer, sans pouvoir se remettre en question. C'est pour cela que je dis dans mon autre post, que le mode de provoquer, d'une façon ou d'une autre, n'appartient en fait qu'au provocateur ou à la provocatrice, qui par ce mode d'expression, qui n'est pas viable, tente d'obtenir une réponse à un questionnement ou de faire réagir, leur interlocuteur. Certains s'obstineront toujours, argumenteront à n'en plus finir, pour avoir, je pense non pas uniquement raison, mais un surplus d'attention qu'ils n'ont pas, dans leur vie de tous les jours et cela, pour eux peut devenir un jeu. Par contre je comprends absolument, ce que toi tu veux dire, dans la provocation que tu peux quelquefois faire.




 bougainvilliee a écrit [19/12/2010 - 13h48 ]  
bougainvilliee

Bonjour Maude ( ce bonjour est plein de sentiment et de tendresse à ton égard).

D'abord je tiens à te remercier pour ton précédent message, qui me révèle ta grande compréhension des êtres humains et ta grande sagesse.

Sagese à laquelle je m'éfforce, mais qui reste déficiente.

Ce que tu me dis, je le comprends, mais il me faut faire un effort sur moi-même, pour concevoir que les êtres humains sont mentalement différentde ce que je suis.

Je leur prête les mêmes capacités de raisonnement et de réaction

Tu me fait prendre conscience qu'il n'en est rien.
Cela je le savais, mais je retombe toujours dans mes ornières, en dépit de moi.

Ainsi, je ne dois pas me focaliser sur ceux où eles qui ne peuvent aller au delà de ce qu'ils sont et pensent, et m'adresser qu'à ceux ou celles qui peuvent comprendre le dessous des cartes.

Nous allons donc dans le mur, dans un train fou, dans lequel les passagers (qui vont à la mort), tout en vellipendant, le conducteur du train, font tout pour arriver à destination.

De toute façon, nous n'arriverons pas à arrêter le train, quoi que nous fassions, puisque les autres passagers, veulent, contre toute logique, arriver à l'heure.

Jusqu'à présent j'avais toujours réagis sentimentalement. Il me faudra désormais être, comme toi, plus pragmatique.

Merci Maude, encore... Jer suis heureux que tu existes.




Le doute est ma seule certitude


 Maude a écrit [20/12/2010 - 09h00 ]  
Maude

Bonjour Bougainvilliée, Tu sais moi aussi, je ne suis pas une "sainte", j'ai besoin très souvent de me faire violence, pour ne pas céder à mes instincts de répondre à la provocation par une autre provocation, mais quand même, au fil du temps, ayant bien compris ce que cherche l'autre, c'est devenu une gymnastique de mon esprit, on a tendance à réagir, à la provocation, par idéalisme personnel ou sentimentalement et pas toujours comme il le faut, de cette façon notre raisonnement personnel est faussé . Mais bon, il faut avoir à l'esprit que nous sommes des êtres humains, non parfaits, dans ce qui est de notre pensée, de notre vécu, de nos actes, pas toujours en adéquation avec la réalité des choses et avec ce qu'elle devrait être. Comme tu le dis justement il faut rester pragmatique et cohérent, fonction de la provocation d'autrui. Avant toute chose, il faut essayer de bien comprendre la technique employée par le ou les provocateurs, et pourquoi il provoque, et là fonction de cela, répondre très adroitement. C'est pas facile....mais on y arrive ;-)




Répondre à Maude






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.