Pourquoi apportons nous tant d'importance au regard de l'autre sur notre petite personne ?



catouillette
Cette question a été posée par catouillette, le 15/02/2010 à à 07h58.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Personnes.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 ayman85 a écrit [15/02/2010 - 08h59] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
ayman85



Réponses



 ayman85 a écrit [15/02/2010 - 08h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
ayman85

parcellons l'aime bien




nhire


 cochise_fr a écrit [15/02/2010 - 09h24 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Peut-être pour vous, mais cela n'en fait pas une généralité.
C'est bien loin d'être aussi important que vous pourriez le penser.... à mon avis.....

"Tout flatteur ne vit qu'au dépens de celui ou celle qui l'écoute"




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 catouillette a écrit [15/02/2010 - 10h49 ]  
catouillette

toujours bravo cochise !! mais ce n'est pas pour moi que je parle !! mon regard à moi est bien plus important que celui des autres !!




Trop parler nuit ! Le silence est le meilleur des mépris !


 betina a écrit [15/02/2010 - 18h33 ]  
betina

Souvent parce que les gens se sentent jugés,il faut être fort de caractère pour ne pas se laisser influencer par tous les diktats de la société.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 ftm_bi_végét a écrit [15/02/2010 - 20h04 ]  
ftm_bi_végét

Bonsoir catouillette,
merci pour la question que je trouve très intéressante, juste un petit remarque au passage.

Il y a plusieurs hypothèses possibles à ce sujet je pense.

Je vois ce souci voire cette obsession du regard de l'autre sur soi comme étant perçu comme une nécessité par la personne qui le ressent ou qui la ressent (le souci ou l'obsession) parce qu'il y a un enjeu de reconnaissance dans le regard et l'opinion de formulé-e par l'altérité justement. Ainsi, la personne qui manquera de confiance en elle ira chercher une approbation ou une désapprobation chez l'autre. Savoir ce que pensent les autres nous permettrait aussi donc de savoir qui nous sommes, ou, à l'inverse qui nous ne somme pas.

Qu'en dîtes-vous et pourquoi cette question?




 catouillette a écrit [16/02/2010 - 08h08 ]  
catouillette

Merci ftm bi de cette réponse ! Pourquoi cette question ? Parce que je pense qu'il est très difficile à notre époque d'être exactement ce que l'on veut être ! Pour être "bien" regardé, "bien" apprécié, je pense qu'il faut correspondre aux "critères de l'autre" ! C'est à dire, beau, gentil, intelligent etc... Donc nous sommes sans arrêt sur nos gares ! Suis je pas trop gros ? Suis je bien habillé ?
Suis je assez spirituel en société ? Si je pense comme ça peut être que l'on ne va pas m'apprécier ! Bon on passe souvent alors sur notre personnalité profonde pour en adopter une qui conviendrait mieux aux diktats de la société, ou plus simplement aux personnes que l'on fréquente !! Enfin cette opinion n'engage que moi !




Trop parler nuit ! Le silence est le meilleur des mépris !


 ftm_bi_végét a écrit [17/02/2010 - 15h40 ]  
ftm_bi_végét

@ catouillette :

Bonjour,
"Merci ftm bi de cette réponse !"
De rien et merci pour le commentaire...

"Pourquoi cette question ? Parce que je pense qu'il est très difficile à notre époque d'être exactement ce que l'on veut être !"
Je ne suis pas tout-à-fait d'accord avec cette opinion : je dirais qu'il a toujours été difficile d'être soi-même en d'autres termes que ce n'est chose facile pour personne. Même si l'on est majoritaire... Certes c'est tâche rendue aisée ou difficile chez certain-e-s et suivant l'environnement mais il y a une difficulté de base (celle de se découvrir et ensuite celle de s'affirmer).

"Pour être "bien" regardé, "bien" apprécié, je pense qu'il faut correspondre aux "critères de l'autre" !"
Je ne suis pas du tout d'accord : si une personne n'est pas elle-même il est évident que
1. Elle ne peut pas s'épanouir et ne le pourra jamais (= elle se coupe les ailes ou se tire une balle dans le pied...).
2. Elle risque de compromettre ses identités car avec les années elle risque fortement de perdre la conception, la conscience de son identité.
3. A ne pas être soi-même, on va forcément développer des sentiments d'amertume, de jalousie, voire de haine donc ça met en péril les relations sociales...
4. Voire plus de points mais je ne vois pas lesquels maintenant...
C'est bien d'être apprécié mais ce qui serait vérotablement 'bien', agréable, adéquat serait de se faire apprécier pour ce qu'on est. Vient la question la plus importante : mais qui sommes-nous? Inversement, qui nous ne sommes pas et ça, ça ne se découvre pas en une journée !

"C'est à dire, beau, gentil, intelligent etc... Donc nous sommes sans arrêt sur nos gares ! Suis je pas trop gros ? Suis je bien habillé ?"
Tout ça, désolé d'être aussi franc mais c'est du superficiel et de l'artificiel. Ce n'est que l'emballage de la personne. Ce n'est pas sa quintessence. On ne va pas en profondeur en ayant ce genre de considération-s... Voilà mon opinion (profonde justement).
Je pense (toujours dans l'opinion, puisque vous partagez la vôtre, je met la mienne sur 'papier' aussi...) que les considérations superficielles sont importantes pour soi-même (surtout) puis qu'elles doivent tout-de-même prendre en considération l'altérité (par ailleurs dans la plupart de ce que nous faisons). Par ailleurs être bien ou mal habillé-e est peu intéressant : ce qui importe c'est surtout de revêtir des vêtements appropriés, à la situation, aux personnes avec lesquelles nous sommes... Non?

"Suis je assez spirituel en société ? Si je pense comme ça peut être que l'on ne va pas m'apprécier !"
Comment dire... Ce mode de pensée construit des proies de l'altérité, de futurs obsessionnel-le-s de l'opinion de l'autre sur soi, au point d'en perdre ses identités profondes. En outre, la critique est facile mais l'art est difficile puis on ne peut pas plaire à tout le monde mais si justement nous sommes 'courageusement' soi-même :
a/ Il n'y a pas de surprise-s
b/ il n'y plus ce genre de préoccupations à ressentir
c/ Evidemment, c'est une question de sincérité, de transparence... Ca demande un certain travail sur soi... Oui.

"Bon on passe souvent alors sur notre personnalité profonde pour en adopter une qui conviendrait mieux aux diktats de la société, ou plus simplement aux personnes que l'on fréquente !!"
Traduction (provocation potentielle j'avoue) : autrement dit ça veut dire que nous n'avons aucune personnalité, que ce sont les autres qui déterminent notre identité, qu'il faut se conformer à leur opinion; c'est un talent de caméléon et d'acteur / actrice que vous demandez ici. Une caricature de soi-même parce-que fantasmée par la vision étriquée d'autrui-e. Prudence ! Par ailleurs, il n'y a pas deux opinions qui seront totalement identiques, donc travaillez votre talent d'interprétation de vous-même ! Faîtes attention à ne pas devenir schizophrène (bien que la schizo' est beaucoup plus complexe que ce que l'opinion publique du tout venant on va dire en donne à penser). Votre opinion met en plce une certaine nécessité voire un fatalisme quant à la relation sociale : les autres sont nécessaires afin de percer ce mystère de qui suis-je? Stupéfait que je suis (sincèrement). Que d'influences ici !! Si vous me permettez la remarque... Ou alors au fond de vous vous êtes peut-être trop philanthrope (vous avez un désir de plaire à autrui-e) qui va peut-être finalement, mener à la perte de vos repères, de vous, de votre personnalité, à votre 'nature', de vos identités...

Être en société impose une certaine distance, une indubitable réserve, une confidentialité. Il faudrait savoir faire la part des choses entre public et privé...

"Enfin cette opinion n'engage que moi !"
Bien évidemment.
Après ce que vous avez écrit, je ne peux qu'espérer.

CDT.




Répondre à catouillette






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.