Pourquoi la Russie s'oppose presque toujours aux USA et à l'UE ?



broussard
Cette question a été posée par Broussard, le 26/06/2013 à à 16h39.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Pays représentés.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 carter a écrit [29/06/2013 - 14h57] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
carter

On juge les actes d’un homme politique dans son contexte historique....



[ Lire la suite de la réponse écrite par carter ]



Réponses



 Broussard a écrit [26/06/2013 - 16h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Broussard

Quel que soit le sujet, j'ai l'impression que la Russie s'arrange toujours pour partager l'avis opposé à celui de l'Europe ou des américains.
Pourquoi d'après vous ?




 cochise_fr a écrit [26/06/2013 - 17h04 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Tout le monde ne rêve pas de devenir américain.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [26/06/2013 - 17h46 ]  
papiguy

C'est beaucoup plus simple. La Russie a des intérêts économiques comme les USA et l'UE. De plus elle a aussi une longue histoire d'impérialisme comme les USA et les pays européens, et ne supporte pas de voir sa sphère d'influence se réduire. On le voit très bien au sujet de la Syrie.




 carter a écrit [26/06/2013 - 21h22 ]  
carter


Depuis la seconde guerre mondiale, les américains ont hérité d’une situation en or. Depuis, ils n’ont qu’une seule peur : que leur statut de superpuissance qu’ils ont acquis sur le suicide de l’Europe leur soit de nouveau contesté. Ce qui est tout à fait normal : s’ils représentaient 50% de la production industrielle et 90% des réserves d’or au sortir de la seconde guerre mondiale ; ce n’est désormais plus le cas puisqu’il n’y avait aucune raison pour que l’Europe ne récupère son rang et que les pays en voie de développement ne se développent également. Ce qui aurait dû signer la mort de la superpuissance américaine depuis perpète…

Or cela, il n’en était pas question ! Brezinski, le grand stratège américain a donc développé une stratégie pour que le 21ème siècle reste toujours dominé par les USA :

-Primo, contenir la Chine. Comme on tient les hommes par leurs couilles, on tient une économie par son ravitaillement énergétique. Donc on comprend mieux la guerre en Afghanistan pour empêcher la Chine de mettre en place un pipeline pour se ravitailler sur la mer caspienne. Bref, contenir la Chine est facile si on maitrise toujours la manne pétrolière (ce qui est le cas avec les pétrodollars. Sommet de l’allégeance de la Chine aux USA : le yuan est indexé sur le dollar) ;


-Secundo, l’unique vrai rival américain reste toujours la Russie. Bien qu’il y’ait eu l’effondrement du bloc soviétique, la Russie est toujours l’héritière d’un armement qui peut envoyer nos amis les ricains en orbite. De surcroit, contrairement à la Chine, ses ressources énergétiques sont telles qu’elle est totalement indépendante sur cette question-là …

Comment donc contraindre un pays qui peut vous envoyer dans l’hiver nucléaire et qui n’a pas de problème de ravitaillement énergétique ?

Solution : favoriser les révoltes nationales dans l’ex empire soviétique (Biélorussie, etc.) pour émietter la superpuissance russe grâce à des révolutions « oranges » pilotées par la CIA ; déconstruire la sphère d’influence russe via des pseudos guerres humanitaires (Libye, Syrie, Iran) et favoriser enfin Israël pour que ce dernier introduise des motifs de discorde…

-Quant à l’Europe, elle suce déjà de la bite ricaine et quant à l’Amérique du Sud ; elle est devenu un pré carré ricain…

Bref, on le voit quand on lit Brezinski : L’unique vrai danger de l’effondrement américain ne peut venir que du comportement de la Russie. La Chine est un problème ; mais il est moins urgent (d’autant plus qu’elle ne vit que des entreprises américaines implantées sur son sol. De surcroit, on pourra toujours jouer sur l’Inde pour la contenir vu la rivalité entre ces deux pays)


Les russes sont donc toujours une menace pour les USA. C’est pour cela que les stratèges américains tentent de l’insoler internationalement.

Bref, les américaines (et son chien, l’Europe) font tout pour emmerder les Russes car ce sont les seuls vrais rivaux des américains. D’où le besoin de détruire tous les pays qui se mettent sous le parapluie russe (Syrie, Iran, etc.)

Nous assistons donc toujours à la continuation de la guerre froide.

Elle se perpétuera tant que la Russie ne sera pas intégralement détruite : tant que son pétrole et ses richesses minières n’appartiennent à des entreprises ricaines ; tan que son arsenal militaire existe ; la Russie reste toujours l’ennemi numéro un.


La bêtise des Russes est de l’avoir compris trop tard. Stieglitz montrait déjà à quel point l’aide du FMI pour la transition capitaliste de l’union soviétique a été une forfanterie : il s’agissait bien de détruire la Russie plutôt que de l’aider dans sa transition. Sur ce point, Boris Eltsine n’a jamais été qu’un agent américain ou un idiot utile (les deux en fait) .

Mais la Russie a eu son « sauveur » qui ne pouvait venir que du KGB : Poutine. Il a redressé la barre d’un pays dont les notes secrètes américaines imposaient sa destruction totale. Il a dû éliminer tous les oligarques qui s’alliaient aux ricains. Bref, ce ne fut pas joli mais on ne redresse pas un pays dont d’autres projettent l’éclatement sans se salir les mains. Mais en donnant les clés de la Russie à des mafieux, le FMI s’était bien sali les mains avant (d’où le départ furieux d’un prix Nobel d’économie : Lisez « la mondialisation ne marche pas ». Tout est dit entre les lignes sur l’objectif secret du FMI en Russie)


Hélas ! Le calendrier américain ne s’est pas passé comme prévu : la Russie existe, toujours insolente. Cela devient d’autant plus préoccupant pour nos cousins d’outre -atlantique que la puissance économique est en train de passer aux mains des pays émergents…

L’Amérique perd le jeu mais contenue à lancer ses pions. Normal. Elle n’a plus le choix. C’est le jeu de la domination mondiale qui l’impose. Les ricains se montrent en ce moment agressifs vu que l’enjeu est de taille. Soit ils réussissent et domineront encore le monde ; soit ils subiront le pire effondrement qu’une puissance impériale aura eu à subir dans son Histoire…

Par contre, la bêtise européenne est affligeante et m’étonne : tandis que le lion ricain se meurt et que son pire rival est toujours vivant ; pourquoi les européens ne se libèrent pas de leurs maitres (comme le fait l’Amérique du Sud) ?

Bref, on voit bien à quel point les élites européennes sont traites ou profondément connes… Nous n’avons plu à lécher les boules des ricains. Nous pouvons jouer entre les Ricains, les Russes et les émergents un jeu d’équilibre dont le Monde a beaucoup plus besoin actuellement que d’aider à la perpétuation d’une superpuissance malade…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Al aleem a écrit [29/06/2013 - 11h47 ]  
Al aleem

Carter, merci beaucoup, je commence a en avoir assez de devoir expliquer que Poutine est un héros, meme au niveau mondial et que la propagande occidentale est juste a vomir. La France doit demander l'aide de la Russie (Aymeric Chauprade, un géopoliticien tres performant l'a fait récemment) et arreter de se soumettre a l'impérialisme américain qui en plus le spolie de tous ses biens via le Qatar, le marché transatlantique en 2014 et l'union européenne, cheval de troie des états unis. DeGaulle l'avait compris des 62




 papiguy a écrit [29/06/2013 - 12h36 ]  
papiguy

Que voila une bonne idée !
Pour échapper au choléra, on va s'inoculer la peste, ou comment
- traiter les journalistes façon KGB, en les éliminant,
- favoriser les oligarques russes qui se soumettent aux diktats du Kremlin
- recevoir des leçons de démocratie d'un potentat qui modifie la constitution pour rester au pouvoir
- tolérer sur notre sol la mafia russe qui s'installe bien plus lourdement que les émirs du Qatar.
- rejeter l'idée de l'Union Européenne, seul moyen d'échapper à la fois à la peste et au choléra, comme d'ailleurs le Général De Gaulle l'avait voulu. Le cheval de Troie des USA au sein de l'UE est le pays qui avait été désigné par ce dernier grand Chef d'Etat qui s'était opposé à son entrée dans l'UE, comme il se serait probablement opposé à l'élargissement de l'UE avant son renforcement au plan politique, pour éviter de la réduire à un grand marché.

L'idée à abattre, tant pour les USA, la Russie et la Chine est bien celle d'une UE, déjà première puissance économique mondiale, devenue grande puissance politique, et capable d'imposer une autre vision de l'économie et de la société. plus conforme à ses traditions plus humanistes,




 Al aleem a écrit [29/06/2013 - 13h00 ]  
Al aleem

Papiguy, c'est si facile de juger un pays diabolisé du haut de votre piédestal matraqué par les médias et l'etablishment
Poutine a justement démis les oligarques qui ne pensaient pas aux intérêts de la Russie mais aux leurs et a ceux d'autres pays, Poutine n'est pas Elstine
effectivement la France aurait bien besoin d'un rappel de démocratie, sachant que de toute façon la France n'est plus une démocratie depuis le traité de Maastricht et le traité de Lisbonne qui a donné le pouvoir aux députés européens, faisant ainsi perdre la souveraineté de la France, et la souveraineté est l'un des trois critères essentiels et constitutifs d'une démocratie
Sans parler du fait que la France étant revenu dans l'OTAN grace a notre cher Naboléon, nous avons bombardé la Lybie sur ordre de BHL et sans passer par un vote du parlement ce qui est anticonstitutionnel. L'Union européenne n'est pas et ne sera jamais une puissance économique, c'est un piege pour que les pays d'Europe s'affrontent les uns et les autres et se soumettent plus facilement a l'oligarchie bancaire des technocrates de Bruxelles (dont certains sont nommés a vie sachant que leur metier précédent était directeur de Goldman Sachs). Et avec ce marché transatlantique pour 2014, l'ue sera entièrement soumis aux états unis de fait (meme si elle l'est déjà par la compromission des politiques)
Et comme récemment j'ai aussi appris que la peine de mort est rétablie par l'union européenne dans le traité de Lisbonne, notamment en cas d'insurection, comprenez que la seule chance de la France est d'avoir un allié qui la liberera de l'étau dans lequel elle est prise




 papiguy a écrit [29/06/2013 - 13h51 ]  
papiguy

Ce n'est pas le pays qui est diabolisé, mais l'UE qu'on rend responsable de tous nos maux, faisant ainsi le jeu des autres grandes puissances. Il faut être naïf pour tomber dans un piège aussi grossier.
Pour ce qui est de la démocratie, merci de rappeler que le pouvoir dans l'UE est au Parlement Européen, élu au suffrage universel direct, non ?
Et que l'on sache, la démocratie au niveau local en France n'est pas pénalisée par la démocratie au niveau national. Chaque entité traite les questions à son niveau. On appelle cela le principe de subsidiarité, tel qu'il a été renforcé par le Traité de Lisbonne.


"L'Union européenne n'est pas et ne sera jamais une puissance économique":
on croit rêver ! La mise en oeuvre du Grand Marché avec la suppression des frontières intérieures a effectivement marqué la constitution de la première puissance économique mondiale, et de loin

http://economie.trader-finance.fr/l union europeenne en chiffres/


Pour ce qui est de la France et de l'OTAN, il ne faut pas raconter des âneries: la France n'a jamais quitté l'OTAN, mais seulement son commandement militaire intégré pendant quelques années, tout en restant membre de l'Alliance et du commandement politique:
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/d000513-l-otan-apres-la-guerre-froide/la-france-et-l-otan


Enfin, autre couillonnade, celle relative à la peine de mort:

"L'Union européenne maintient une opposition de principe ferme à l'égard de la peine de mort; aussi, son abolition s'inscrit-elle parmi les grandes priorités de la politique des droits de l'homme de l'UE. L'abolition constitue également, bien entendu, une condition préalable à l'entrée dans l'Union."

http://eeas.europa.eu/human_rights/adp/index_fr.htm

Et on prend comme modèle un Poutine qui se dit tenté de rétablir la peine de mort ? Où est la logique ?
http://www.peinedemort.org/document.php?choix=6813

Ce n'est pas avec un tissus au mieux d'erreurs, au pire de mensonges, qu'on fait progresser la démocratie.




 carter a écrit [29/06/2013 - 14h57 ]  
carter

On juge les actes d’un homme politique dans son contexte historique. On n’agit pas de la même façon quand son pays vit dans un environnement peu hostile que lorsqu’il est en danger de dissolution par une OPA agressive d’une superpuissance étrangère…

Poutine a agi dans un contexte assez proche de celui post-Révolution française où notre pays subissait alors une attaque anglo-saxonne violente visant à le détruire. Napoléon voyait la France s’enfoncer dans une guerre civile tandis que la superpuissance anglo-saxonne continuait à amoindrir son influence. Bref, dans une situation pareil, un démocrate soucieux de la règle de Droit ne va pas très loin (Relisez Machiavel si vous ne le comprenez pas cette remarque). Faut tailler dans le tas. Et d’ailleurs, les démocraties le savent puisqu’elles marquent dans leurs constitutions la possibilité d’existence d’une situation d’exception où la règle de Droit est momentanée abolie…

Bref, pour juger Poutine, vous devez le juger dans son contexte : pays en état de dissolution avancée (indépendance des régions pilotées par la CIA pour la Russie), économie nationale passant sous domination étrangère et mafieuse, guerre pernicieuse des USA à son encontre, etc.

Si vous êtes patriote, va falloir la jouer fine. Après tout, les mafieux eux-mêmes voulaient sa peau. Voilà la situation qu’hérite un Poutine. Il risque sa peau et s’il cède comme Eltsine au pognon ricain et du FMI ; il aurait eu la belle vie avec photo de l’homme de l’année dans Forbes…

Bref, faut des couilles et l’amour du pays pour s’opposer aux mafieux (rappelons que la mafia russe est considérée comme la plus violente) , aux USA ( au minima risque d’être diabolisé dans le monde, au maximum coup d’Etat contre vous et mort… )

Poutine n’est pas un Hollande qui ne risque que de regrossir face au stress de sa charge.
Lui, c’est son pays avec son économie et sa puissance qu’il risque…Et c’est accessoirement sa vie qu’il risque…

Bref, arrêtez de le juger comme s’il dirigeait un pays apaisé sans puissance étrangère qui souhaite votre destruction !

Nous, nous sommes dans un pays qui n’est pas en guerre avec les USA. Nous ne sommes plus dans l’Histoire et nos joutes ne font pas et ne défont pas les empires…Bref, pour masquer la débandade de notre pays dans l’Histoire, on fait de notre démocratie prétendument pépère où règne le plus mou des consensus le sommet des valeurs morales !
C’est pourtant le grand historien Eric Hobsbawm qui m’a appris une chose dans son livre « le court 20eme siècle » : la démocratie ne peut exister que dans un pays où règne un consensus fort. C’est donc un processus par définition très très long.
Il n’était pas évident que Poutine ait pu hérité d’un pays où l’application des règles démocratiques puisse se faire aussi vite que ce qu’il s’est finalement passé. Avant le communisme, la Russie était encore un pays féodal ! Les communistes ont réussi à faire en 30 ans l’accumulation du capital typique des sociétés industrielles (rappelons que la France ou l’Angleterre l’ont fait en plusieurs siècles)
Et vous voudriez qu’en 10 ans Poutine construise une démocratie la plus aboutie qui soit ????
Pour le peu de temps qu’il a été au pouvoir, force est de constater qu’il a su faire progresser son pays dans la bonne voie. C’est d’autant plus impressionnant que son pays subit des USA une guerre totale…

Il a fallu un siècle et demi à la France pour arriver à une démocratie potable (les 4 et 5 républiques). Il a fallu à peine 20 ans pour l’écorner dangereusement (depuis la fin du mur de Berlin et la recrudescence de l’attaque néolibérale).

Bref, La Russie de Poutine ne s’en sort pas trop mal si vous la jugez globalement. Apres tout, la France dans le détail pourrait ne pas être vu comme très démocratique si on la regarde sans lunettes roses pour la pardonner : rappelons que nous sommes épinglés tous les ans par la cour européenne des Droits de l’homme pour les violations des droits fondamentaux que nous faisons subir à nos prisonniers ; rappelons qu’ Amnesty international nous pond tous les ans une note sévère à notre encontre pour les comportements parfois brutaux de nos policiers lors de gardes à vue…
Curieusement, il ne vient pas au quidam français l’idée de prétendre que son pays s’enfonce dans une dictature…Qu’importe si de plus en plus, on vous condamne pour vos idées dans notre beau pays de cocagne…

Propagande quand tu nous tiens. Pourquoi nos erreurs sont minimisées et ceux des autres pays portés à l’épingle ? Les petits manquements de la Russie aux droits de l’homme sont forcément les prémisses d’un retour à la Dictature tandis que les égarements de la France sont forcément des erreurs forcement involontaires sans incidence sur l’évolution de notre démocratie…
Pourquoi faut-il que lorsque le peuple russe lance des manifestations ; c’est qu’il doute de leur propre démocratie tandis que lorsque c’est le peuple français qui s’insurge et fait de même ; c’est forcément l’expression d’une démocratie vivante ??




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 papiguy a écrit [29/06/2013 - 15h41 ]  
papiguy

Il ne s'agit pas de juger tel ou tel pays en fonction de critères que l'on choisira compte tenu de ce que l'on veut démontrer, mais de tenter d'expliquer les comportements de leurs dirigeants. Les périodes de transition telles que celle que la Russie est en train de traverser, au même titre que la période de relativisation de son hyperpuissance que les USA commencent à entrevoir, ne peuvent que servir à expliquer sinon à justifier des comportements.

De la même façon il ne faut pas baptiser "consensus mou" une période d'apaisement en Europe après des décennies de conflits. Instaurer la paix et la maintenir dans un continent entier demande au moins autant d'énergie et de lucidité que laisser les marchands d'armes nous imposer la guerre comme un remède à des crises économiques qu'ils ont contribué à créer.

La propagande n'épargne personne, c'est pour cela qu'il serait dangereux de chercher ailleurs des modèles à imiter, en vertu des sentiments que peut faire naître ce pseudo consensus mou, par exemple la perte d'identité au sein d'une UE en gestation, la nostalgie de la gloire passée d'un pays sinon en déclin du moins en perte relative de puissance.

L'UE ne se construit actuellement pas contre quiconque, et c'est là une chose nouvelle dans l'histoire qui a vu toutes les grandes puissances se construire dans le conflit avec d'autres, ce dernier favorisant l'apparition d'un sentiment national. C'est probablement la raison pour laquelle l'UE n'est pas attaquée de front par les grandes puissances comme les USA, la Russie et la Chine, ces dernières préférant choisir de l'attaquer par l'intérieur, par exemple en favorisant les dissensions entre pays membres.




 cow-boy a écrit [29/06/2013 - 18h30 ]  
cow-boy

Y en marre des ricains va t'en guerre pour une et une seule chose : garder leur suprématie sur le monde pour ramasser le max de fric au détriment des autres !
Si les ricains n'étaient pas la, nous serions tous en Russie, Michel ?
Franchement, je pense pas.
Les gendarmes du monde, mon c..
Sous pretexte de sauver les peuples, ils les spolient.

Pourquoi veulent ils la chute de Bachar El Assad et la prise du pouvoir par les islamistes : pour perpétuer la guerre civile, plonger le pays dans un chaos pire qu'aujourd'hui, afin d'arriver à leur fin.
Cad, faire la nique aux russes qui vendent leur gaz aux européens en construisant un pipeline de gaz qui ira du Qatar à la Turquie...




chris


 cochise_fr a écrit [29/06/2013 - 22h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La paix n'est pas une excuse à la corruption économique, aux détournements de fonds publics et à la spoliation des richesses des peuples aux seuls privilèges de certains.....n'importe où que ce soit dans le monde.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [30/06/2013 - 08h24 ]  
papiguy

Un exemple supplémentaire des rivalités existant entre l'UE et les USA.
Les représentations de l'UE espionnées depuis des années par la NSA. Le texte d'un document dévoilé par Snowden est parfaitement explicite:
"La représentation de l'UE à l'ONU était surveillée de la même manière, toujours selon ces documents, où les Européens sont explicitement désignés comme des "cibles à attaquer"

http://lci.tf1.fr/monde/europe/l-union-europeenne-surveillee-par-les-etats-unis-dans-le-cadre-8074164.html

Et ensuite les USA protesteront contre le piratage informatique mené par la Chine :-D




Répondre à Broussard






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.