Comment vivre lorsqu'on est rejeté par sa famille ?



bichon277
Cette question a été posée par bichon277, le 29/09/2008 à à 04h54.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Parents.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 flamme1406 a écrit [01/02/2014 - 19h46] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
flamme1406

Bonjour a vous tous ..j ai 35 ans perdu mon papa d'un suicide a...



[ Lire la suite de la réponse écrite par flamme1406 ]



Réponses



 bichon277 a écrit [29/09/2008 - 04h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bichon277

Et si je vous racontais mon histoire…
Oublions tout ce que j'ai vécu depuis ma naissance mais parlons juste du fait que je viens de comprendre ou plutôt de confirmer a l'aube de mes 45ans que je n'ai jamais été désirée ni par ma mère ni par mon père pas plus par mes sœurs .J'ai toujours été de trop dans cette famille.
Pourtant, ils m'ont égaré trop jeune (internat dans une école a 250km d'eux) et depuis 29ans je suis a 7000km de ma famille. Le peu de fois que j'essaie de m'en approcher, ils me chassent avec un coup de pied dans le d...J'ai été divorcée et me suis retrouvée seule dans ce lointain pays avec deux beaux enfants sans famille ni amis(es). Je sentais que les gens en avaient marre de me voir triste en dépit de ma gentillesse à les écouter et les soutenir quand eux en avaient besoin.
Aujourd’hui, bien que je sois remariée avec un aimable monsieur qui est très humain avec moi et mes enfants et que nous ne manquons pas de grand-chose, je ressens un énorme vide et une très grande frustration de ne pas être aimée et acceptée par ma famille.
S’il vous plaît, dites-moi si vous avez une idée comment passer à travers cette énorme crise et sortir de cet enfer qui m’habite jour et nuit car je n’en peux plus malgré tous les efforts que je fais?
Merci.




 cochise_fr a écrit [30/09/2008 - 04h57 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
On ne force pas quelqu'un à aimer contre son gré, que cette personne soit de la famille ou pas.

Il me semble qu'un mari et deux enfants, c'est déjà pas mal d'occupation en matière de famille. Concentres toi sur eux et ignores les imbéciles qui te font perdre ton temps et/ou qui te rejettent. Montres leur que tu n'as pas besoin d'eux, que tu te débrouilles très bien toute seule. Montres toi digne de pouvoir te passer d'eux au lieu de leur montrer tes faiblesses. Cette situation, pour regrettable qu'elle soit, ne doit pas te pourrir la vie et celle de tes proches.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 sabb a écrit [30/09/2008 - 09h47 ]  
sabb

bonjour, je suis d'accord avec cochise, j'ai vécu la même situation que toi j'ai crue que cela était de ma faute en faite, c'est eux les barges tu ne peux pas forcé l'amour. en revanche tu a la chance d'avoir des enfants un marie qui t'aime concentre toi sur cela. je ne sais pas si tes croyante, mais moi c'est l'amour de mon dieu qui ma aidé a m'en sortir, j'ai prie confiance en moi maintenant c'est eux qui me cour après, mais je m'en fou je n'ai aucune haine, mais j'arrive a me passer d'eux. voilà bon courage a toi regarde devant, est arrête de regarder derrière, est d'attendre des choses qui n'arriveront peut-être jamais surtout à 45 ans




sab


 kesketufou a écrit [30/09/2008 - 23h13 ]  
kesketufou

Bonjour Bichon277,
entierement d'accord avec Cochise et Sabb.C'est peut etre un vide ,mais au moins tu sais a quoi t'en tenir.
Tu sais,moi,j'ai perdu quelques menbres de ma famille.
En effet,ceux la meme m'ont détruit a petit feux,enfoncés alors que au contraire j'avais besoin d'eux, j'ai d'abord eu de la haine envers eux,et puis je me suis appercu que j'avais besoin de toute mon energie pour me sortir d'une situation trés difficile alors ,au fil du temps......j'ai du lutter contre mes problemes,et EUX.
Je ne suis pas rancunier, mais la,si tu savais.......il y a des limites a tout.
Maintenant,pour moi ils n'existent plus ,ce sont des étrangers.
Je leurs dis bonjour par force quand je les vois.(juste pour faire bien peut etre).
Fais toi une raison,ne bouffes pas ton energie a ca,si tu as ta conscience pour toi,ca fais ta force,
bon,je te laisses,courage a toi,tu as un mari qui t'aimes et des enfants qui t'aime,crois moi,c'est le plus important.





Il n'y a pas de grands ou petits,du moment que les pieds touchent par terre.


 bichon277 a écrit [07/10/2008 - 03h36 ]  
bichon277

Bonjour cochise,sabb et kesketufou
Je tiens a vous remercier tous pour les gentils conseils et encouragements que vous m'avez écrit.
Je dois vous dire que je suis tout a fait consciente de la chance que j'ai d'être entourée de mon mari et mes deux adorables enfants ,je remercie Dieu a chaque jour pour cela MAIS dans ma culture d'origine(arabe) la famille est normalement très liée,j'ai donc du mal de voir la mienne(père,mère frères et soeurs) non coordonnée.Je commence a me sentir au pied du mur en réalisant que je n'aurais jamais de mère ni de soeurs malgré tous mes efforts envers eux ou plutôt elles.
Quand je vois mes amies retourner au pays voir leurs familles respectives et passer de bons moments avec elles ,je me pose la question :où est donc passée la mienne?
Je suis en train de faire le deuil(psychologique) de cette sois disant famille et cela est très difficile,tellement difficile que les effets physiques s'en ressentent:asthme et problèmes gastriques au moment même ou je vous écris.
Bon ,je vous laisse .je vous remercie une autre fois et n'hésitez pas a m'écrire,cela me fait du bien de savoir que quelque part dans le monde ,il y a des gens qui me comprennent sans trop me juger.
A bientot
Bichon




 cochise_fr a écrit [07/10/2008 - 04h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On ne choisit pas sa famille, mais on est pas obligé de la supporter. Cela n'est pas réservé aux arabes, toute famille est initialement censée être soudée et s'entraider..... mais la "mode" étant à l'égoïsme, beaucoup (et de plus en plus) de familles vivent éclatées, alors que leur liaison renforcerait tous les individus qui la compose.

Faites votre vie avec votre famille actuelle, soyez fière de cela, et peut être que cela convaincra un jour votre famille d'origine de revenir sur ses décisions, de toute façon, cela ne peut se faire de force, alors patience.... et courage, ne désespérez jamais, mais ne délaissez pas non plus la proie pour l'ombre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bichon277 a écrit [15/10/2008 - 03h05 ]  
bichon277

Bonjour cochise
Je te remercie pour ces gentils conceils.Je trouve que tu places les mots a la bonne place.
C'est évident qu'on ne peut obliger quelqu'un a nous aimer mais je croyais que l'amour qu'une mère portait à son enfant était inné et sans condition.
Ce qui me fait le plus mal c'est de voir qu'elle aime beaucoup mes soeurs avec une tendresse digne d'une maman et qu'avec c'est quasiment de la haine gratuite.
Je ne sais comment je fais et où je puise cet amour pour mes enfants? C'est peut-être pour cela qu'on me dit MÈRE-POULE...je ne sais pas..
Les jours passent,l'hiver approche et moi je continue a espérer un appel de ma mère...
Un jour,cette même mère m'a dit qu'elle aurait préféré que ce soit moi qui meurt à la place de ma soeur décédée j'ai fait semblant ne pas comprendre mais aujourd'hui je vois ce qu'elle voulait dire...




 cochise_fr a écrit [15/10/2008 - 08h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sans être devin, ni savoir si c'est la vraie, et la seule, raison de son attitude envers vous, il est toujours bon de chercher à comprendre l'origine des choses. Votre mère n'aurait ainsi pas pu, ou pas su, faire le deuil de votre soeur, et vous en ferait grief sans que cela doit forcément justifié.

Il me semble qu'il serait bon d'essayer de lui faire prendre conscience de cela, e d'en parler avec elle et vos soeurs. Ce n'est pas en gardant des secrets enfouis sous des tonnes d'histoire que la sérénité reviendra. Il vous faudra peut-être chercher à connaitre plus précisément cette histoire pour comprendre et/ou faire comprendre les démarches à entreprendre pour régénérer la famille..... car entre ce qui est dit ou su et la réalité, il y a parfois une assez grande différence, que celle-ci ait été voulue et fabriquée ou pas.

Bon courage..... et partagez tout cela avec votre famille actuelle, ce sera moins lourd.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bichon277 a écrit [16/10/2008 - 19h52 ]  
bichon277

Bonjour cochise ou plutot bonsoir ,
Il ya 4 hreures de décallage entre nous.
Pou répondre à ce que tu me suggères,c-à-d de discuter avec ma mère ,mes soeurs et de mettre carte sur table,je l'ai dèja expèrimenté ,oui je dis bien expérimenté a`maintes reprises et de plusieurs facons:à commencer par parler poliment et gentiment, a`le hurler parceque je n'en pouvais plus de subir leur mauvais traitement à chaque fois que j'allais les voir et même en lui envoyant une cassette ou j'ai déballée tout ce que j'ai enfouis dans mon intérieur depuis ma tendre enfance,et ce bien sur en pesant mes mots pour ne pas la blesser...
Résultat,rien à faire elle me répond toujours que je me fais des idées .Elle me dit qu'il n'ya aucune mère sur cette terre qui déteste son enfant ou elle me crie d'aller voir un psy. et va jusqu'à me dire que je suis possédée et que je ne sais pas qu'est ce que je dis.
Autrement dit,mon ex mari qui lui aussi avait remarqué son comportement étrange à mon égard ainsi que mon mari actuel avec qui elle s'est disputée été dernier parcequ'il était de mon coté et meme mes enfants m'ont dit qu'ils la trouvait méchante avec moi lors de son passage chez nous au canada sans parler de mon nouveau beau-père ..Ce dernier a été littéralement choqué de voir comment elle m'humiliait et dénigrait chez moi devant mon mari et mes enfants alors que je prenais soin d'elle et je la gatais comme une princesse(sorties,cafés,restos,cadeaux..)
J'essaie de passer à travers ,de m'occuper plus de ma petite famille,mon travail ..mais ca me hante .
J'ai tous les matins .en me réveillant un point dans le coeur et un noeud à la gorge.. je me sens seule rejettée et pas aimée.Je ne te cache pas que j ai meme pensé qu'il était préférable pour moi de partir car je sens des fois que je n'ai pas le droit d'exister puisque ma propre mère ne me donne pas ce droit.je n'ai été qu'une erreur pour elle MAIS j'adore mes enfants et mon mari et j'aime la vie,j'aime les gens et je me dis de toute facon un jour je quitterais ce monde quand mon tour viendra ,maintenant je voudrais vivre mais je ne sais pas comment en étant rejettée par ma mère et mes soeurs.??
bichon





 cochise_fr a écrit [16/10/2008 - 23h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il y a en effet un minimum pour dialoguer, c'est d'être deux au moins à accepter de le faire. Si le dialogue est impossible ou improductif de résultat, le monologue et la destruction personnelle le sont tout autant.

Comme vous semblez avoir déjà fait ce à quoi je pensais, il faudra peut être couper les ponts relationnels physique pour les remplacer par des ponts virtuels.... au moins pour un temps d'une durée suffisante pour que les échauffourées cessent. Comment ?
- tout d'abord en vivant pleinement votre famille actuelle avec votre mari et vos enfants.... c'est de loin le principal pour croire à l'avenir et chasser vos idées noires par d'autres occupations.
- ensuite essayer de se bâtir un monde virtuel meilleur, pour ne pas dire idéal, en faisant comme si tout allait bien avec vos ancêtres sans que vous puissiez les voir pour autant.... quelle qu'en soit la raison. Après tout, si vous viviez chacun à l'autre bout du monde, les contacts seraient moindres, ne serait ce qu'en raison de l'éloignement..... alors faites comme si....
- et ce faisant, vivez comme si tout allait bien, vous leur écrivez, vous leur envoyez des petits cadeaux pour les fêtes et les anniversaires, .... bref, ce que vous feriez si vous ne pouviez vous déplacer pour aller les voir..... que cela soit vrai ou pas.

Au bout d'un certain temps, de deux choses l'une:
- ou bien votre famille vous répond et entretient le contact.... même si au début, ce pourrait être un peu agressif (c'est mieux que pas de contact du tout).
- ou bien les ponts sont coupés et personne ne répond à votre attitude positive.

L'avantage est que pendant tout ce temps, vous aurez gardé une vie positive, peut être virtuelle, mais qui ne vous aura pas pourri la vie comme cela se passe aujourd'hui. En quelque sorte, vous vous inventez une famille idéale que vous ne pouvez pas voir pour des problèmes pratiques indépendants de votre volonté. Même si une réponse est agressive, vous faites comme si cela n'était pas, et vous remerciez de vous avoir contacter..... il faut bien commencer par quelque chose de simple. La guerre engendre la guerre, et il faut mieux prendre patience par l'imaginaire avec un peu de plaisir virtuel que de se gâcher la vie et celle de votre famille des dégâts de la guerre réelle.

Il me semble qu'ainsi, on peut arriver à la paix dans un premier temps, puis plus tard à un retour d'amour. Combien de temps.....ça.... c'est du domaine de la divination..... pas mon truc.

Quelques idées en attendant mieux.

Quatre heures seulement de décalage horaire, cela me paris bien peu entre la France et le Canada.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bichon277 a écrit [17/10/2008 - 02h28 ]  
bichon277

Bonjour Cochise
Tout d'abord j'aimerais m'excuser de te tutoyer.On prend l'habitude car au Quebec tout le monde se tutoie.
Deuxièment,c'est vrai qu'il n ya pas que 4 heures entre le Canada et la France mais bien 6 heures de décallage ,j'ai confondu avec mon pays d'origine.
Je sais que je me répéte mais je vous remercie encore pour le temps que vous prenez a`me lire,analyser et répondre à mes questionnements intérieurs.Cela m'aide même si on ne se connait que virtuellement.
Les gens,comme vous avez déjà mentionné sont égoistes et ne donnent plus de leurs temps sans que ca leur rapportent .Mon mari me dit toujours que je vis dans le monde de Walt Disney. :-D
Je vous vois sourire .ce n'est pas que je suis bête,loin de là ,je vois les choses clairement et je sais bien détecter le bien du mal mais j'aimerais bien que le monde soit effectivement un monde heureux,rempli d'Etres humains en parfaite symbiose,je sais ,je rêve en couleur...
Pour répondre a`ce que vous me proposiez,d'envoyer des cartes et des cadeaux pour les fêtes...Non il n'en n'est pas question d'abord parceque j'ai trop dépensé pour cette famille pourrie et en faisant cela,j'aurais l'impression de leur le^cher les pattes(je les ai assez leché dans le passé)^
Je ne vous ai pas mentionné au fait que mon père etait de mon co^té et qu'il a trouvé très méchant le comportement de ma mère et mes soeurs vis-à-vis de moi et ma petite famille.il( mon père) m'a même avoué ,pour la première fois de sa vie que c'etait la raison pourquoi il a quitté maman ,elle le manipulait trop...




 cochise_fr a écrit [18/10/2008 - 00h06 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Personne n'a dit qu'il fallait se ruiner pour cela.
Donner des nouvelles et faire des bisous virtuels n'est pas bien ruineux, une carte postale, un courrier, un petit cadeau, c'est juste pour rappeler que l'on existe et que l'on pense à eux. Ce n'est pas leur lécher les bottes, puisque vous ne leur demandez rien de particulier. Ils répondent si sils veulent, et s'ils ne répondent pas, le monde ne va pas s'écrouler pour autant.
Vous pouvez par exemple envoyer à chaque membre de votre famille (pas seulement à votre mère) des photos de votre famille actuelle, de ce que vous faites, de vos escapades, ils ne pourront pas vous reprocher de ne pas donner de nouvelles.

Il n'y a aucun mal à se servir de son cerveau pour conceptualiser un monde virtuel, surtout quand cela ne fait que du bien, à soi d'une part, à d'autres peut être, et aucun mal à ceux qui restent.

Si votre père est avec vous et vous comprend, c'est très bien, cela vous fait un support de plus. Profitez en pour en parler avec lui et essayer de lever le voile des secrets de famille.... si il y en a.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Soso23 a écrit [04/01/2011 - 19h04 ]  
Soso23

Je te comprends trop j' ai aussi passe par la j ' ai 44 ANS deux enfants et un homme adorable même si on n est pas marie c est un très bon compagnon je viens de le connaître il adore mes enfants ET MA FAMILLE M 'A TOUJOURS REPOUSSÉE MAIS EN RÉFLÉCHISSANT IL VAUT MIEUX ÊTRE SEULE QUE MAL ACCOMPAGNÉE!!! Dis donc pourquoi te rendre malade pour eux il y a une tres belle citation ...Aime les personnes qui te traite bien et ignore les autres ...




 sabb a écrit [05/01/2011 - 12h45 ]  
sabb

bonjour, bichon, je voulais juste te dire que tu devrai pensé a ceux qui sont près de toi ton marie tes enfants, car il ressentent ta souffrance tom mal être même si ils ne te disent rien. Au lieu de courir après des gens une chose que tu n'aura jamais, moi comme je te le disais j'ai compris que je devais agir sur moi, par se que je ne pouvais pas les changés, depuis je me sen plus forte, il y a des gens comme ça qui ne changerons pas, dieu dit dans un verset je ne change pas la condition d'un peuple temps qu'ils n'ont pas tourné leur coeur vers moi alors si dieu en personne ne forcent pas les gens ne les changent pas en claquant du doigt, nous pauvre humain c'est pire, si tu n'arrive pas a tourné la page fait une thérapie sa t'aidera. Je crains que si tu continue comme cela tu va passé à côté de ceux qui t'aime vraiment, est crois moi le temps passe vite très vite, je parle avec expérience, voilà je prie dieu pour que tu ouvre tom coeur tes yeux vers ceux qui ont vraiment besoin de toi...






sab


 Anonyme a écrit [01/03/2012 - 21h59 ]  
Anonyme

bonsoir bichon, moi j'ai ete abuser par mon pere ma mere m'a laisser de cote toujours aucun amour pour moi de me torture comme toi j'ai un jour arreter de m'alimenter sa fait un an et demi que je suis nourri par une sonde, alors ne fait pas comme moi si ta famille ne veux plus te voir oubli les ne te detruit pas par la douleur et le chagrin. vie ta vie avec ton mari et tes enfants qui eux t'aime, courage a toi .




 Anonyme a écrit [17/06/2012 - 11h23 ]  
Anonyme

bonjour je suis tres contente de parler a quelqu'un qui me comprend et moi aussi je suis dans la meme situation que toi un petit conseil ignore les et essaye de poursuivre ta vie meme en sachant que ta famille te regrette ils le regretteront de t'avoir mis dans un internat.




 Anonyme a écrit [14/09/2012 - 11h56 ]  
Anonyme

bonjour,
je ne sais pas si la question est toujours d'actualité, mais je trouve ton histioire similaire à la mienne je ne suis pas rejetés par ma famille mais je les indiffère, par contre ma mère me déteste et ne me supporte pas quant à mon père il reste à part ne participe pas laisse les choses se faire j'ai 52ans et j'ai quitté ma famille à l'age de 12ans sur décision du tribunal et placé en foyer aujourd'hui c'est fou j'espère toujours que ma mère va changer mais non pas du tout, je suis la seule de mes freres et soeurs à subir ce traitement de la part de ma mère heureusement que je ne vis pas avec elle, je vis avec ma fille ados et nous sommes très heureuses toutes les deux, mais malgré moi j'espère toujours un changement dans ma famille, je suis toujours celle qu'on oublie, celle qu'on appelle pas ect ect et bien sûr, en plus des surprises de la part de ma mère dernière en date suite à un séjour chez elle, elle devait s'absenter elle a tout fait pour que je quitte sa maison pour ne pas me laisser les clés de son appartement, j'ai dû aller à l'hotel, bien sûr elle ne s'est pas préoccupée si je pouvais payer ou pas ou si nous étions bien installées dans cet hotel avec ma fille, quant elle a su que j'avais pris un hotel, elle a commencé à bredouiller que la porte avait un problème que j'aurais pas pu fermer ou ouvrir la porte enfin c'était pitoyable voila mon histoire et je t'avoue que je suis toujours à ce jour pleine de doutes et questions




 Anonyme a écrit [22/04/2013 - 13h15 ]  
Anonyme

Moi aussi je suis rejeté par ma famille, que faire pour qu'ils m'acceptent à nouveau tel que je suis et malgré mes erreurs? ;-(




 Anonyme a écrit [23/04/2013 - 23h40 ]  
Anonyme

Salut. je ne sait pas si il y a quelqu'un ou pas, si on va m'écouter ou pas mais voilà. J'ai 26 ans et je me sens abandonnée. Je suis rejeté par ma famille depuis toujours. Je suis dans un foyer et personne de ma famille ne m'appelle ou ne demande de mes nouvelles. Dernièrement j'ai été au urgence et ça na fait ni chaud ni froid à personne. Quand j'était petite, mon père m'enguelé pour un rien. Une fois c'était parce que je ne mangé pas assez vite. Maintenant qu'ils ont divorcé, c'est ma mère. et ne parlons pas de mes sœurs qui fond la même chose et mon frère qui ne me parle plus du tout. je suis la 3ème et on m'a dit il n'y a pas longtemps que je suis née pour pouvoir acheter la maison. pour faire simple, pour l'argent. Aujourd'hui, on ne l'a plu, elle a été vendu pour le partage des bien. Je suis désolé de vous déranger avec mes histoires, mais il fallait que j'en parle a quelqu'un ça restait en moi depuis trop longtemps. salut




 lola888 a écrit [02/05/2013 - 02h34 ]  
lola888

Bonsoir

J'ai besoin d'aide, je me sens au bout du gouffre, j'ai 30 ans , celbataire, et ma famille, depuis toute jeune n'as pas été tendre avec moi ( sa serait si long à vous expliquer), je suis partit a mes 18 ans mais depuis j'ai collectionner les echecs, j'ai toujours eu du mal à me faire des amis, on me rejette toujours, alors que je suis une jeune femme trés sociable; sinon on profite de moi et quand ya plus rien a gratter on me lache, je m'eloigne du sujet:
aujoyrd'hui je souffre terriblement, vraiment, car je me retrouve à une impasse trés dur,^perte de boulot, bientôt la perte de mon appart, et à ce moment, j'ai montré ma detresse a ma famille, mais ils ont été sourd, on ma prposé de venir les voirs, puis stop plus d'appels rien, j'ai raplé en disant que j'allais mal; je faisais des sortes de petits sos mais rien a faire on me repete " si tu va mal tu appel" et moi qui pense en finir parfois, je me dis tous le monde me rejette et ma famille continue à le faire et c'est plus supportable; c'est pas simple de tout vous expliquer comme sa,,,, en gros ma famille sait que je traverse un désert mais n'apel pas ou 1 fois par mois 1 sms pour me demander si ke tiens le coup,,, je me sens rejeté bafoué, je comprend plus rien, j'aime la vie, les gens, je voudrais tant être entouré d'amour mais je crois que c'est trop demandé, je me retrouve seul la et je me dit que je dois me battre, mais je croyais jusqu'a peu de temps que malgré tout le mal que m'avait fait endurer ma famille, ils seront la, quand je leur ferai des appels au secours,,, mais ils restent insensibles;;; que dois'je faire?Aidez moi s'il vous plait, j'ai peur de jamais trouver un homme qui m'aime, et j'ai peur de ne jamais avoir d'enfants, et de finir folle...




 cochise_fr a écrit [02/05/2013 - 04h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Une idée toute simple, Lola888.....et si vous alliez les voir plus souvent au lieu de les appeler ou d'attendre qu'ils vous appellent.?.....même à l'improviste.
Le fait de vous voir souvent leur fera peut être faire comprendre que la situation est plus grave qu'ils ne le pensaient.

Bon courage.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Anonyme a écrit [20/01/2014 - 05h40 ]  
Anonyme

Moi ma famille est en train de me rejeter à cause de mon look! Mais un conseil rester forte et ne jamais baisser les bras




 flamme1406 a écrit [01/02/2014 - 19h46 ]  
flamme1406

Bonjour a vous tous ..j ai 35 ans perdu mon papa d'un suicide a l'âge de 20 ans et depuis cette date je me bat seule.les hommes profitent de moi ma.mere ma rejeter et parfois me rejette encore avant me dece de mon père ma vie étais belle même sa deuxième femme prenai de mes nouvelles s'occuper pu se préoccuper de savoir si jallai bien .seulement depuis me dece de mon père ou il a mis fin a ses jours n acceptant pas le divorce une seconde fois avec ma belle mère ma vie est devenu une vie de combat moral spychique et individuel personne ne se proccupe de moi depuis 13 ans je vis seule j'ai eu des aventures mais seulement j'ai honte de ma famille qui se preoccupe pas de moi une mère qui ne ma jamais vraiment aime un beau père qui ma toujours mis plus bas que terre une soeur qui est très égoïste et hypocrite parfois de la famille avec des moyens mais qui se font passer par des rois et profitent de ma situation pour sois se servirent de moi ou me montrer leur vie comparer a la mienne se serai trop long a expliquer des Noël seules des nouvel an seule une vie gachee un avenir très complique jai pas d'enfant les gens se demandent pourquoi alors que je suis obliger de bosser comme je peux pour garder mon appart personne ne ou ne ma pris en main et c est dure aujourd hui je me dis que je mériter pas cette vie .bosser a 75 kilo de chez moi a l'usine a faire des 38 pour l'assumer avec un vieux véhicule personne se preoccupe de savoir si je suis bien rentrer si vous savais c est rien sa ..quand je vois que certain ont une vie plus solide et qu on attend apres vous pour faire 10kilometre pour chercher une baguette alors que je juste a cote de chez votre membre de votre famille la petite fille de 20 ans y vis mais n'est pas capable d'aller chercher une baguette ou un cousin qui se prend de haut par ce qu'il a hériter et vous vous êtes toujours débrouiller comme vous pouvez rejeter plus personne qui se preoccupe de vous votre état de santé financier comme si j'étais morte et vivante quand il me vois arriver .tous ceci me pénalise je le ressent jai honte de cette situation encore plus de ma mère qui n'est pas comme je le voudrai et qui ma mis dehors un an apres le dece de mon père moi et mon frère a l'âge de 21ans j'étais pas une délinquante je travailler embauche javai rien fais de mal s'être devenu anorexique et ma propre mère ma mis dehors avec mon frère par ce que mon beau père ne pouvai pas nous accepter une belle mère qui elle jai pas pu lui pardonner mais qui elle pensser a moi s'inquiéter et me faisai avancer .depuis cette date je me suis prise en main mais ma vie n'avance pas jai survi aujourd hui je suis fatiguée de tout je c est plus ou je vais et y a personne pour me guider ma force mon courtage je lai epuise




Cocq


 Anonyme a écrit [10/02/2014 - 21h48 ]  
Anonyme

bonjour,
Je suis plutôt jeune et j'ai une famille...disons cool mais je suis la seule que tout le monde rejeter et... ;-( avec ma soeur on se dispute moin que avant :-) mais...le resta de ma famille me déteste j'ai l'imprétion je ne sais pas si c'est que une imprétion ou si c'est la vériter enfin brèf :-| je ne pense pas être méchante je ne demande pas grand chose c'est plutôt ma soeur qui a toujours tout et qui demande tout. ;-) moi je ne ma laisse pas marcher dessus par ma famille, mais je veux tout de même regagner leurs conffiense ;-) alors pourriez-vous me donner quelques conseil pour regagner leurs conffiense? :-)




 karoline83 a écrit [06/01/2015 - 03h11 ]  
karoline83

Pas facile une vie de douleurs subies qd c'est par sa famille, ceux ou plutôt celle qui vs prend ds ses bras dès que vs venez à la vie: chacun a une mère, celle qui oeuvre et doit tout faire pr vs élever pr que NS devenions adulte au mieux avec plus d'heureux moments et de joies et au mieux bien sur soutenue par le père qd il l'est là mais pas tous les enfants vivent et doivent évoluer dans ce cadre bienfaisant et surtout bienveillant d'un adulte en devenir, j'écris ceci car ces enfants doivent vivre ou survivre lorsqu'ils sont rejeté ou mis à distance par leur mère, leurs frères et soeurs et que la mère convient de cela avec des frères et ou des soeurs l'acceptant et des fois pouvant apprécier pr leur propre compte affectif la décision de la mère et ou du père qd il l'est là(:), bien sur pr ces frères et ou ces soeurs: la part du ''gâteau'' est meilleur:elle est avantageusement plus grosse pr eux en ''matière'' affective qd ils et jeunes et plus tard matériellement financement parlant...c'est égoïste mais vécu, j'aimerai ''parler'' de ces rejets d'enfants avec ceux ou celles qui le vivent ou qui l'ont vécu, pr tous ceux ou celles qui connaissent' qui le vivent ou le survivent, on pourrait en parler, a bientot




 bichon277 a écrit [18/03/2015 - 08h14 ]  
bichon277

Bonjour à tous,
Je vous reviens en 2015 afin de vous donner de mes nouvelles et de m'informer des vôtres, si vous voulez bien.
Ma relation avec ma famille n'a pas vraiment changé. Mon mari et mes enfants vont bien.Ma fille rentre à l'université bientôt et mon fils en dernière année du secondaire.
Quant à ma mère et mes soeurs, elles continuent toujours de m'ignorer et continuent leurs vies dans mon pays d'origine , heureuses et complices en faisant semblant que je n'existe pas.
Je me sens épuisée moralement et physiquement de chercher leur amour et attention que je n'aurais, comme dirait Cochise, probablement jamais pourtant Dieu m'en est témoin, j'ai tout essayé...
De toute façon, ma mère et même mon père ont trouvé leur échappatoire. Â chaque fois que j'essaie de leur faire part de ma douleur et tristesse et d'avoir des réponses à mes questions que je me pose depuis des années, ils me répondent qu'ils sont fatigués, âgés et malades et qu'ils et qu'ils ne m'ont rien fait.
Mais en parallèle, continuent de ne jamais m'appeller , ne serait-ce que pour avoir des nouvelles de leurs
petits enfants ou de m'écrire.
La plupart de vous ou des gens à qui je parle en personne me conseillent de faire ma vie avec ma famille
(Mon mari et mes enfants) et de les oublier.J'ai tant essayé et j'essaie encore mais je me sens bloquée, enchaînée. J'oublie même parfois de respirer et j'ai développé des phobies comme celle de sortir, marcher ou même connaître de nouvelles personnes pourtant , on me dit très sociable et sympathique.
Le rejet de la mère est extrêmement douloureux pour l'enfant.C'est un obstacle à sa vie qui plui être avéré fatal, comment donc survivre au rejet de celle qui nous a donné la vie?




Répondre à bichon277






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.