Quelles professions nécesitent le statut de fonctionaires ?



coeur-de-patate
Cette question a été posée par coeur de patate, le 23/11/2010 à à 00h08.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Page recrutement entreprises.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Chantal D a écrit [23/11/2010 - 15h54] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Chantal D

Le terme statut de fonctionnaire désigne une personne qui...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Chantal D ]



Réponses



 coeur de patate a écrit [23/11/2010 - 00h08 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

qu'elles professions nécesitent le statut de fonctionaires selon vous ou peut ont arrêter cette norme comme par exemple , la police qui si elle était privé ne serait sans doute pas la même ? votre avis est important ??




ciao!


 cochise_fr a écrit [23/11/2010 - 01h10 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Toutes les fonctions d'état, qu'elles soient ou pas de grande importance doivent être protégées pour éviter les conflits d'intérêt et les différences de classes sociales. L'état, par l'intermédiaire de ses représentants que sont les fonctionnaires doit être au service du peuple, et non aux services de lobbies privés plus ou moins déclarés.

Cela comporte bien sur les fonctions administratives de la gestion de l'état dans sa diversité, mais aussi toutes les fonctions sociales de l'état, toutes les fonctions de sécurité, toutes les fonctions liées à des ressources énergétiques vitales, et plus généralement tout ce que l'état a à gérer.

Transmettre tout ou partie des fonctions publiques de l'état à des organismes privés dont le seul souci est le profit est une aberration.

Par contre, un grand nombre des fonctions de base des travaux publics pourraient avantageusement et financièrement être tenus par des citoyens ordinaires au gré des besoins de l'état là où ils sont nécessaires, ce qui libère autant de fonctionnaires à d'autres tâches plus utiles aux besoins publics, et-ou mieux qualifiées et mieux rémunérées.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Leumas80 a écrit [23/11/2010 - 14h21 ]  
Leumas80

Tiens, un sujet que je peux parler, en connaissance de cause.
Je vais me concentrer sur la privatisation de la police, mais je vais surtout faire un condensé, car il y aurait de nombreux points à éclaircir. Pour comparer, il suffit de regarder aux Etats Unis, qui fonctionnent de cette façon, avec une police privée (les shérifs et autres polices municipales, payés par les villes) et la police publique (F.B.I.).
Les points positifs de cette privatisation : délestement du ministère de l'intérieur d'un poids financier considérable, matériel de pointe pour les fonctionnaires, moins de tir-au-flanc (et oui, j'ose le dire), crainte du licenciment, donc, efficacité (logiquement)... j'en passe et j'en oublie certainement.
Les points négatifs de cette privatisation : certaines villes seront moins bien dotées que d'autres, en effet, le budget police dépendra directement de la municipalité, droit de grève des policiers (et oui, la police n'a pas le droit de faire grève), donc, imaginez une ville sans police, ça donne... l'armée dans les rues, décentralisation de la criminalité (les délinquants se déplaceront dans les endroits moins fournis en bleusaille pour commettre leurs délits).

Personnellement, je serais pour une police à l'américaine (Police Municipale et F.B.I.), mais avec un remaniement profond lié à la politique française.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 cochise_fr a écrit [23/11/2010 - 14h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Une police de classe ne peut qu'attiser les braises de violences et autres délits ou crimes.
Les services publics, comme leur nom l'indique doivent être publics et identiques partout en France, là et en quantité suffisante où cela est nécessaire.

Que la charge financière soit moins lourde est un mensonge..... elle est juste déplacée, et ce n'est pas parce qu'on aura à payer de multiples petites taxes que la charge globale en sera moins lourde..... au contraire. Cette hypocrisie qui consiste à diviser les charges en de nombreuses petites charges qui prises individuellement sont insignifiantes ou presque est une escroquerie financière basée sur le principe du "diviser pour régner" car selon les personnes, ce n'est qu'une petite taxe qui sera contestée au lieu de la politique globale, et les autres taxes pour lesquelles la personne n'est pas concernée pourront passer sans problème. C'est la voyoucratie à l'état pur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Chantal D a écrit [23/11/2010 - 15h54 ]  
Chantal D

Le terme statut de fonctionnaire désigne une personne qui travaille pour les services publics. Les fonctionnaires en France sont rémunérés vers un point d’indice salarial, et pour connaître le montant mensuel de son salaire un fonctionnaire doit multiplier la valeur du point d’indice par le nombre de points de son échelon. Ces fonctionnaires sont les personnes qui occupent les emplois civils et permanents de l’Etat ; les établissements publics hospitaliers, les collectivités territoriales. Le fonctionnaire proprement dit travaille pour secteur public, cependant les personne travaillant pour la SNCF, la RATP, France Télévision, font parti du secteur privé. Certains agents publics ne relèvent pas du statut général de la fonction publique, ce sont les militaires, les magistrats, les praticiens hospitaliers. Les fonctionnaires ont des emplois dans les administrations d’Etat, des administrations territoriales, dans les établissements publics, certains doivent assure la lutte contre les malheurs publics sapeurs-pompiers, le maintien de l’ordre les gendarmes, la police, puis il y a l’éducation et la santé, les collectivités territoriales etc.




 Leumas80 a écrit [23/11/2010 - 17h51 ]  
Leumas80

Bien sûr cochise, j'ai précisé que la charge financière était délestée "pour le ministère", mais j'ai précisé ensuite dans les défauts que cette charge serait ensuite reprise par les communes.
Ensuite, il existe une grosse incohérence typiquement française, l'existence de deux polices, une rurale, une citadine.
En effet, la gendarmerie et la police doivent travailler dans des secteurs très différents et quelques fois mal départagés.
On glorifie souvent le travail du gendarme par rapport à la police, mais il faut penser que la charge de travail est moindre dans leurs secteurs (avec quelques exceptions chez eux ou dans la police, bien sûr) et qu'ils peuvent être mobilisé en un rien de temps sur la moindre petite affaire, ceci, bien sûr, au détriment des autres.
De même, les gendarmes sont militaires et maléables à loisir, contrairement aux policiers, ce qui plait d'autant plus aux autorités.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 coeur de patate a écrit [23/11/2010 - 18h21 ]  
coeur de patate

oui c'est bien tout ça leumas , je ne veux pas parler ici du coté tir au flanc ,
mais plutôt d'une garantie pour une intégrité et une neutralité de traitement !!

mais une police privé ça fait peur comme la corruption et je n'ose pas imaginer une armée privée!! toute déontologie pourrais être bafouer !!

je pense qu'il y a certain métier qui ne peuvent pas être autrement que publique,
surtout comme les métiers de la justice , si non chacun pourrais se payer sa propre justice !!

quand à la médecine ce serait bien de retourner peut être à une médecine publique !
la médecine se privatise de plus en plus au grand détriment de la sécurité sociale !!
de toutes les façons la médecine à deux vitesse ça existe depuis toujours !!




ciao!


 cochise_fr a écrit [23/11/2010 - 18h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Eh oui, Leumas80,
"les gendarmes sont militaires et malléables à loisir, contrairement aux policiers, ce qui plait d'autant plus aux autorités."
Toute la nuance d'efficacité est là, entre des militaires et des fonctionnaires qui le sont pas. Que ce soit en police, en gendarmerie ou en justice, les états d'âme n'ont pas lieu d'être. Leur seule souci doit être le service de la population.... et sur ce plan, on est très loin du compte.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Leumas80 a écrit [23/11/2010 - 20h07 ]  
Leumas80

Sache cochise que le fait de ne pas être maléable, peut être en faveur de la population justement.
Par exemple (très concret), la présence de l'avocat lors de la garde à vue (procédure qui va arriver l'année prochaine), va alourdir fortement des procédures déjà très difficiles.
Certes, on va évoquer tout de suite le fait que ça va éviter des erreurs judiciaires (laissez moi pleurer), mais ça va surtout être au détriment des victimes, qui veulent simplement que justice soit faite.
Bref, le sujet n'est pas là, mais dans cet exemple, les policiers détestent cette procédure de présence d'avocat, ce qui met tout de même une épine (légère), dans le pieds des bureaucrates qui ne pensent pas aux conséquences d'une telle loi.
On voit toujours le fait d'être réfractaires que ça va être au détriment du citoyen, ce qui n'est pas toujours vrai.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 Wisty a écrit [23/11/2010 - 21h16 ]  
Wisty

Bonjour éviter les conflits d'intérêts " cochise, tu me fais rire.....C'est seulement les fonctionnaires qui sont sujettent à s'intéresser aux conflits d'intérêts, surtout dans leurs magouilles internes. Ce système n'est pas vécu rien quand France. Regarde chez nous, quel bouillon ?????




Wisty


 Violette a écrit [24/11/2010 - 11h53 ]  
Violette

France Telecom a été "privatisé" mais les employés ont gardé le statut de fonctionnaire qui fut un choix pour nombreux d'entre eux. D'autres ont choisi la privatisation et ont vu leur indice prendre quelques points.




*


 cochise_fr a écrit [24/11/2010 - 14h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Oui, Oui, il est tellement bien le statut de France télécom que les gens préfèrent se suicider..... çà c'est du progrès social. C'est toujours cela de gagner sur les finances des retraites.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à coeur de patate






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.