Depuis 1973, les gestionnaires de l'état sont-ils compétents ?



cochise_fr
Cette question a été posée par cochise_fr, le 18/09/2013 à à 07h23.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Organisations économiques.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 cochise_fr a écrit [18/09/2013 - 23h15] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
cochise_fr

Bonjour, Vous avez raison, la concurrence non libre et totalement...



[ Lire la suite de la réponse écrite par cochise_fr ]



Réponses



 cochise_fr a écrit [18/09/2013 - 07h23 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Depuis 1973 (dernier budget excédentaire), les dettes n'ont pas cesser d'augmenter.

TOUS les gouvernements de droite comme de gauche jusqu'au gouvernement actuel juraient et jurent encore que les choses vont s'améliorer dans les années à venir.....et c'est tout le contraire qui se produit.

- la dette nationale sera de près de 2000 milliards d'euros en 2014.....avait augmenté de 600 milliards sous le quinquennat précédent et a augmenter de 120 milliards en deux ans de gouvernement actuel......mais ne vous inquiétez pas, tout va bien a dit le président....on peut dormir tranquille et faire confiance..?!.?!

- la dette sociale va atteindre 160 milliards d'euros (dont 15 milliards pour 2013) et le trou s'agrandit de jour en jour......mais demain sera meilleur il parait.

Pourtant tous ces dirigeants élus par nos soins sont tous ou presque bardés de diplômes et parait-il de compétences en matière de gestion nationale.

Est-ce bien raisonnable de garder les mêmes.?.?.?.?.?....encore combien de temps;?.?.?

Et n'oubliez jamais deux choses importantes:
- toutes ces dettes ne sont pas perdues pour tout le monde (en période de crise les plus riches continuent de s'enrichir).
- toutes ces dettes seront pour les générations futures.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [18/09/2013 - 07h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Je n'ai pas tiré cela de mon chapeau:

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/la-cour-des-comptes-epingle-les-deficits-de-la-secu/

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/explosion-de-la-dette-francaise-en-2014/

pour ceux que cela intéresse.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [18/09/2013 - 08h33 ]  
papiguy

Alors tirons la conclusion qui s'impose: puisque les principaux partis de gouvernement sont incompétents, ne faudrait-il pas porter au pouvoir des personnes issues de partis n'ayant jamais gouverné et connues pour leur virginité* et leurs idées lumineuses, c'est à dire l'extrême gauche ou mieux l'extrême droite.

A la place d'emboîter le pas du FN sur la question de la sécurité, sensible mais secondaire au plan de la gestion générale de l'état, les partis politiques traditionnels feraient bien d'évaluer les conséquences de l'application du programme de ce parti. Ces conséquences seraient absolument catastrophiques et ne feraient que précipiter la France au rang de pays du tiers monde, au ban des nations civilisées.
Ces partis traditionnels portent en effet une part de responsabilité non négligeable dans la dégradation des comptes publics, mais, plus grave, ils ont fait le lit des extrémistes.


* ce ne sont tout de même pas les multiples condamnations des dirigeants et militants qui peuvent laisser planer des doutes à ce sujet...




 cochise_fr a écrit [18/09/2013 - 08h52 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On avait déjà entendu quasiment mots pour mots cette litanie stupide au moment de l'élection de François Mitterrand (on ne parlait pas du FN à l'époque).

Chacun sait maintenant que la France a survécu à cette terrible épreuve, même si elle n'en est pas sortie grandie, ni plus riche, qu'avant. Les français ont même demandé un deuxième service.....c'est dire la terreur ressentie.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [18/09/2013 - 09h16 ]  
papiguy

Puisque personne ne le fait, à à la place de lancer des incantations ridicules, commençons l'analyse du programme du FN, dans l'ordre dans lequel celui ci est présenté:

A - Premier point, effectivement majeur : les anciens combattants, placé en tête des priorités, Pourquoi ? Pour pouvoir affirmer «Les Gouvernements UMP et PS méprisent depuis trop longtemps l'Histoire de France et l'idéal national», sous entendant que seul le FN place haut l'idéal national, Cette rubrique est, on se demande bien pourquoi, placée sous le titre «Autorité de l'Etat»,


B - Deuxième point, important, et personne en France ne le contestera sérieusement, La Défense Nationale, Ici on affirme
«Nous désarmons alors que le monde réarme de toutes parts, selon une augmentation moyenne de 6% par an des crédits militaires» : totalement faux, en fait la France est un des pays qui maintient un niveau élevé de dépenses militaires, contrairement à la majorité des pays dans le monde,

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/28/le-budget-francais-de-la-defense-est-il-en-baisse-depuis-trente-ans_3149927_3224.html

D'autre part, la mise en commun des moyens au sein de l'UE qui entraîne des réductions de coûts, et les adaptations de nos moyens du fait des évolutions technologiques font que la réduction du budget n'entraîne pas de diminution notable de nos capacités militaires,

Enfin, le FN ne veut pas d'opérations extérieures, ce qui signifie que l'Armée française doit se limiter à la défense du sanctuaire national, donc à la dissuasion nucléaire, réponse du faible au fort,
Dans la mesure ou cette dissuasion n'est pas affectée par la réduction des budgets, la logique du FN ne tient pas,




 papiguy a écrit [18/09/2013 - 11h48 ]  
papiguy

Continuons notre analyse:

C - Troisième point du programme, baptisé «Etat fort»

1 - le FN veut «rétablir la hiérarchie des normes» et déclare que la Constitution prévaut sur les Traités Internationaux:
Que vaudrait la parole de la France si un gouvernement venait à déclarer que tous les Traités sont soumis au bon vouloir d'un Parlement qui peut décider à tout moment que tel ou tel Traité n'est plus valable?

2 - Le FN veut renégocier tous les Traités liant la France à l'UE pour rétablir sa pleine souveraineté et veut créer un « Ministère de la Souveraineté »:
C'est partir d'un constat faux lié à une méconnaissance des Traités, La France n'a rien abandonné de sa souveraineté puisque qu'elle a la possibilité de faire jouer ce qu'on appelle la clause de sauvegarde si elle estime que ses droits fondamentaux sont menacés par une règle (directive ou reglement) mis en vigueur à la majorité relative, Le FN oublie également que sur les sujets importants la règle de l'unanimité existe, et qu'en conséquence rien ne peut se faire qui serait jugé par le gouvernement français comme étant contraire à nos intérêts vitaux,

3 - L'argument de la concurrence libre et non faussée, qui serait responsable du prétendu effondrement de notre économie, vaut également pour les autres pays de l'UE avec lesquels la France fait l'essentiel de son commerce, et donc ne tient pas,
Cette disposition protège aussi nos entreprises qui exportent vers les autres pays membres, et ne préjuge pas de la défense des intérêts de l'Union vis à vis du reste du monde, car elle ne s'applique qu'aux pays membres,
Enfin, les exportations françaises ont augmenté depuis la constitution de l'UE,


L'UE est ainsi désignée comme le responsable de tous nos maux, prétexte et argument facile qu'ont employé de façon totalement irresponsable tous les gouvernements depuis des décennies, Le FN va toutefois au bout de cette logique, encore une fois basée sur une méconnaissance profonde des institutions et des Traités, et sa position aboutit à une sortie de fait de la France de l'UE, avec toutes ses conséquences.

Donc FAUX et usage de FAUX, et danger majeur pour notre pays.




 papiguy a écrit [18/09/2013 - 11h57 ]  
papiguy

Avant de faire l'analyse du point suivant, je ne peux résister à l'envie de citer une phrase du programme:
"- L’Ecole Nationale d’Administration (ENA) veillera en particulier à recruter des hauts fonctionnaires patriotes.".

Comment fera-t-on pour définir le degré acceptable de patriotisme ? Sur quels critères ?
On peut simplement y voir l'institutionnalisation du copinage, du clientélisme, et de tous les maux que le FN dénonce à longueur de meetings vengeurs.

Cela rappelle furieusement une période de l'histoire de France que l'on voudrait oublier....Beurk




 papiguy a écrit [18/09/2013 - 14h00 ]  
papiguy

La poursuite de l'analyse point par point est rebutante comme pouvait paraître rebutante la lecture du projet de constitution européenne, torpillé par les couillonnades de nos politiciens et les errements du FN.

Un exemple, qui fait suite à l'analyse précédente, qui concerne l'UE pour beaucoup, tiré de la rubrique Europe du programme FN:
"la Commission, organe non élu, procure aux technocrates des pouvoirs considérables ainsi que le monopole de l’initiative législative.":

C'est absolument faux, car 3 entités ont un pouvoir de proposition en matière législative: la Commission, le Conseil des Ministres (qui est constitué de représentants de gouvernements élus), et le Parlement, constitués de représentants du peuple élus au suffrage universel direct.
On appelle cela la codécision.
Encore une fois, le FN trompe le peuple.

Un autre exemple:
"La France est le deuxième contributeur net au budget de l’Union européenne, juste derrière l’Allemagne. Mais, contrairement à cette dernière, elle ne bénéficie pas du marché intérieur et de l’euro.": sur la base de quoi peut-on affirmer que la France ne bénéficie pas du marché intérieur et de l'euro ?
Sur le premier point, on a pu constater, dès la mise en place du marché intérieur, d'un accroissement des exportations de la France vers les pays membres.
Sur le deuxième, qu'en serait-il de notre pauvre franc éternel malade des places financières, régulièrement dévalué, si nous l'avions conservé ? L'euro a été , et le reste, un facteur de stabilité et de sécurité pour nos exportateurs et nos importations. Qu'en serait-il du prix du carburant à la pompe ou de notre facture de chauffage, s'il fallait encore payer notre pétrole avec une monnaie dévaluée ?

Toujours FAUX et usage de FAUX
Le FN trompe le peuple, plus lourdement encore que nos gouvernants qui essaient de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, par calcul électoraliste ou trop souvent par manque de courage.




 papiguy a écrit [18/09/2013 - 20h01 ]  
papiguy

Reprenons l'analyse

D - Passons maintenant à un sujet important, la politique étrangère,
En lisant les propositions du FN, on reste « sur le cul », et on se demande comment des gens qui prétendent être compétents pour gouverner ont pu concocter ce délire, quelques extraits pour montrer la cohérence et le réalisme :

« De l’Asie à l’Amérique Latine, en passant par le monde musulman, un nouveau monde émerge, fondé sur l’affirmation des identités et des souverainetés nationales. » :
FAUX, dans toutes les régions du monde les pays se regroupent dans des ensembles comme l'ASEAN, le MERCOSUR, l'ALENA, le groupe Australie/Nouvelle Zélande,,,,sans oublier le plus important en terme de PIB, l'Union Européenne,

Ce préambule erroné étant posé, on décline les principes directeurs :

« France puissance souveraine, France puissance d’équilibre, et France puissance mondiale »
« la France sera amenée à jouer un rôle d’exception. Elle pourra en effet contribuer à prévenir ces périls, en retrouvant sa vocation de puissance d’équilibre. »
« La politique est aussi l’art du possible »

En conséquence voici ce que propose le FN :

a - « L’avènement d’une Europe des Nations, une sortie du commandement intégré de l’OTAN et l’offre faite à la Russie d’une alliance stratégique poussée, fondée sur un partenariat militaire et énergétique approfondi »

C'est ce qui s'appelle une politique d'équilibre ? Selon le FN la France est à la botte des USA pays du hideux ultralibéralisme, il faut donc rétablir l'équilibre en s'alliant avec la Russie de Poutine, pays connu partout comme un modèle de démocratie, soutenant le dictateur Syrien, réprimant les nationalismes dans la Fédération de Russie comme en Tchétchénie, assassinant les opposants et les journalistes,,,

Bref c'est comme cela que le FN veut rétablir la grandeur de la France sur la scène mondiale et lui faire jouer un rôle d'exception,,,,

Pour corser la recette :
b - « Conjointement, la proposition faite à l’Allemagne de s’associer pour former une alliance trilatérale Paris-Berlin-Moscou. » :
Pourquoi l'Allemagne ? En souvenir du pacte germano-soviétique ? C'est ce qui s'appelle pratiquer l'art du possible ! Une bouffonnerie,


Une autre marque du réalisme du FN et de ses contradictions, est la politique africaine, Un extrait
« un soutien fort par l’Etat français des investissements privés français en Afrique »,

Cherchant la rubrique économique et gestion budgétaire, pour vérifier quelle est la politique à l'égard des entreprises privées, on ne trouve rien sinon cette fracassante proposition
 »La reprise en main des finances du pays passe par une politique responsable de la dépense publique : réduction de la mauvaise dépense, préservation de la bonne dépense utile et efficace. »

et dans la foulée même si on sort du sujet de la politique étrangère:
« Les études statistiques montrent que plus d’une entreprise sur deux qui déclare un état de cessation des paiements ne le fait pas pour des problèmes de rentabilité mais à cause de problèmes de trésorerie. » : Ouf, quelle découverte sensationnelle ! On veut savoir quels sont les économistes de renom qui ont tiré cette conclusion d'études statistiques, Là on se fout littéralement de la gueule du monde, C'est du remplissage scolaire,


On comprend mieux maintenant pourquoi le FN a fait de l'insécurité et de l'immigration ses chevaux de bataille, car sur les plans de la politique étrangère et de l'économie, on ne devrait pas même utiliser le terme de crédibilité pour la refuser à ce projet, car c'est du GRAND GUIGNOL.




 papiguy a écrit [18/09/2013 - 20h04 ]  
papiguy

Il serait temps que les développeurs du site se penchent sur le type de champ destiné à recevoir les questions, c'est nul faute d'en faire un champ de texte riche.




 cochise_fr a écrit [18/09/2013 - 20h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La première préoccupation des français, c'est l'emploi.
La seconde , c'est l'insécurité.
La troisième, c'est d'avoir une économie correctement gérée....ce qui n'est plus le cas depuis 40 ans.

On est effectivement très loin de tout ce que vous citez.....qui n'intéresse personne...ou presque.

Et puis vous oubliez un point important de l'Europe que vous défendez avec acharnement:

- la "concurrence libre et non faussée" en Europe est en réalité...

à la fois non libre et totalement faussée au sein même de l'Europe.....

puisqu'il n'y a aucune réglementation commune à l'ensemble des pays concernant les prix, les salaires, la protection sociale, le pouvoir d'achat, les règles financières (des paradis fiscaux font partie de l'Europe), etc, bref tout ce qui concerne la vie ordinaire des gens ordinaires. Et ne venez pas me dire que cela se mettra en place dans le temps, car ce sont des conditions qui auraient dues exister dès la création de l'Europe et qui par leur absence volontaire ont amené les dérives gigantesques que l'on constate et-ou que l'on subit.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [18/09/2013 - 21h00 ]  
papiguy

Totalement inexact et déprimant de naïveté.
Ce qui est important dans le cadre d'un vote n'est pas les préoccupations des français, c'est le programme de gouvernement des candidats, et ceci devrait intéresser les électeurs, sauf à vouloir les tromper, ce que fait allègrement le FN en jetant systématiquement l'écran de fumée sur la pauvreté, l'idiotie et l'incohérence de ses propositions.
Le programme présenté par le FN est à la fois un tissus de contradiction, un empilage d'incantations et de mensonges, un assemblage de portes ouvertes enfoncées, auxquels un saupoudrage d'évidences essaie de donner une apparence de sérieux.

Les seules économies visibles sont des économies d'intelligence. C'est du travail bâclé d'amateur peu averti, du remplissage d'écolier en manque d'idées.

C'est ceci qui est important et non le discours au jour le jour de l'avocate en recherche de respectabilité.




 papiguy a écrit [18/09/2013 - 21h23 ]  
papiguy

S'il faut tenir compte des souhaits des français, il faut garder l'euro, même si la nostalgie d'une époque idéalisée fait croire à certains que le franc se serait mieux comporté que l'euro dans la crise de 2010.

http://www.leparisien.fr/economie/sondage-une-majorite-de-francais-souhaitent-garder-l-euro-09-05-2011-1441249.php

Or le FN veut la sortie de l'euro.

Pas bon !

si on doit se préoccuper de l'opinion des français, pense-t-on qu'ils sont favorables à une union stratégique et militaire avec la Russie, ce que veut le FN ?

Ce serait bigrement surprenant.
Encore pas bon


Et pour ce qui concerne l'argument du Grand Chef Indien, comment peut-on affirmer que la concurrence libre et non faussée n'existe pas. Et ce n'est pas le Traité de Maastricht qui a instauré ce principe, c'est le Traité de Rome (Article 81), ce qui veut dire que ce n'est pas nouveau.
http://eur-lex.europa.eu/fr/treaties/dat/12002E/htm/C_2002325FR.003301.html

Pour ce qui concerne les réglementations sociale, les règles financières,.... il y a lieu de fouiller un tant soit peu dans la documentation et on trouve. Dire que cela n'existe pas est un mensonge.




 cochise_fr a écrit [18/09/2013 - 23h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous avez raison, la concurrence non libre et totalement faussée date de la création de l'Europe. Elle n'a fait que s'aggraver au fil du temps qui passe sans qu'aucune modification ne soit faite à ces principes de voyous voleurs que sont les dirigeants et leurs aides créateurs, industriels et gros commerçants. Elle s'est également aggravée au fil de l'agrandissement délirant des 6 pays à 27 même si tous ne participent pas à l'euro, ceux qui n'y participent pas ne s'en sortant pas si mal qu'on voudrait le faire croire....et même l'Islande qui envisageait d'y entrer s'est finalement décidée à ne pas le faire.

L’Europe est dirigée depuis sa création comme le serait un clan de familles mafieuses. Les peuples européens relèvent la tête petit à petit, au fur et à mesure qu'ils s'aperçoivent que le discours médiatique imposé et diffusé est une imposture.

Les peuples n'ont aucune vocation à être les esclaves du système financier et de ses bénéficiaires exclusifs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [18/09/2013 - 23h38 ]  
papiguy

Décidément la logique du FN et de son représentant local échappe à l'entendement.

Comment peut-on fausser la concurrence si ce n'est par des ententes ou par la création de monopoles ou de positions dominantes. Ces situations conduisent à la pratique de prix excessifs dont sont victimes les consommateurs mais aussi les états (quand Microsoft se crée une situation de monopole et vend des licences à des prix injustifiés aux administrations françaises, c'est normal. Si la Commission Européenne sanctionne Microsoft, c'est une attitude de voyou ? On croit rêver, c'est d'une stupidité sans nom.

Ce n'est pas en accumulant des qualificatifs tels que mafieux, voyou, ...qu'on peut arriver à avoir raison contre toute logique.
L'exemple de l'Islande est l'exception qui confirme la solidité de l'UE puisque d'autres pays sont en voie d'adhésion.

L'imposture c'est l'affirmation de contre-vérités, et en ce domaine il faut reconnaître les aptitudes particulières du FN, même s'il suffit de gratter un tout petit peu pour la mettre à jour.

En tout cas, on peut prendre acte qu'aucune réponse ne peut être donnée à l'analyse du programme du FN, la tentative enfantine de dévier sur les "besoins des français" étant la démonstration qu'on veut tromper les français.

On attend les réponses, par exemple sur la politique étrangère du FN: que pensez vous d'une union stratégique et militaire avec la Russie ? Est ce là la politique d'indépendance et d'équilibre voulue par le FN ?

Sortir de l'UE pour s'accoquiner avec la Russie, il faut être taré pour proposer cela !
Ce seul exemple, et on peut en trouver d'autres dans le programme, suffit à montrer l'incompétence risible des rédacteurs du programme.




 papiguy a écrit [19/09/2013 - 00h26 ]  
papiguy

Histoire de se changer les idées, voici comment Marine Le Pen voyait la perte du triple A de la France (extrait de l'annexe "Plan de désendettement"):
"Résigné à la perte quasi inéluctable de sa note « triple A », le gouvernement prépare les Français à cette nouvelle, même s'il assure à qui veut l'entendre, qu'il n'y aura pas de troisième plan de rigueur avant la présidentielle. Un tel événement propulserait immédiatement les taux d'intérêts nominaux au seuil fatal des 6 %..."
Ce devait être l'apocalypse, et en fait la France a, après la perte du triple A pu emprunter à des taux très faibles, certain même négatifs ! Ceci montre la désinformation pratiquée ou bien l'incompétence.


Un autre exemple
"Trois facteurs sont à l'origine de l'augmentation de la dette publique de la France :
- la forte baisse des recettes fiscales avec les cadeaux fiscaux successifs aux entreprises et aux contribuables les plus riches ;
- l'interdiction que les gouvernements se sont imposés de faire financer les déficits publics par la banque centrale ;
- les variations des taux d'intérêt. "

Le premier point est une charge stupide, car la baisse des recettes a surtout été due à la baisse des recettes de TVA.
Le deuxième point est encore faux puisque la France a pu emprunter à des taux très faibles.
On voit mal l'impact du troisième point puisque l'essentiel des emprunts est à taux fixe.

De la pertinence des analyses du FN
"Vous pouvez constater dans la colonne 4 charge de la dette, une envolée spectaculaire de 20 Milliards par rapport à 2011, suite à la perte du triple A dès 2012 et par un effet de volume sur le capital-dette.":
la perte du triple A n'a eu strictement aucune conséquence. Quand on fait des erreurs de cette importance, on a beau présenter des graphiques bien léchés, on est mal qualifié pour traiter les autres d'incompétents. C'est l'histoire d'une paille et d'une poutre....

Faut-il continuer ?

Pour résumer ce qui précède:

Politique étrangère: incohérente, irréaliste et dangereuse. Perte d'autonomie de la France dans le giron d'une dictature.

Gestion économique et financière: copie à revoir complètement. Formation des dirigeants à prévoir. On ne confie par les clés du coffre à des amateurs.

Politique Européenne: erreurs grossières et désinformation.

La suite à la prochaine crise de courage de votre serviteur, car il en faut pour lire ce fatras indigeste (mais c'est peut être voulu, pour décourager les électeurs de lire ces couillonnades pour débiles profonds) :-D




 cochise_fr a écrit [20/09/2013 - 07h28 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pas de chance, vous devriez savoir que je suis pour l'indépendance de la France, et sa capacité à décider de ce qu'elle veut faire, avec ou sans d'autres intervenants. L'important est le bien-être des français, et ce ne sont ni les Russes, ni les Américains, ni les Allemands, ni aucun autre qui leur apporteront ce bien-être.....au contraire. Quand on est pas foutu de faire la police chez soi, on ne fait pas le gendarme chez les autres....même s le ridicule politique ne tue personne.

C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut sortir de l'Europe et remettre des filtres aux frontières, y compris les frontières virtuelles informatisées.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [20/09/2013 - 09h53 ]  
papiguy

Le propos n'est pas de discuter des opinions individuelles, mais d'évaluer le programme du FN.
Nous avons au moins un point d'accord sur la contradiction qu'il y a dans le programme du FN entre l'indépendance nationale et une alliance stratégique et militaire avec la Russie.
Dont acte.

Par contre la conclusion qui en est tirée laisse quelque peu à désirer: partir de la volonté de ne pas faire la police chez les autres pour aboutir au retrait de l'UE relève de la contorsion. Par ailleurs, cette volonté de repli sur soi, si on considère le bien être des français, est une curieuse façon de défendre leurs intérêts (places sur les marchés à l'exportation, protection de nos ressources,...).




 cochise_fr a écrit [20/09/2013 - 21h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Justement, pas pour moi.
Je défends mes idées, et pas celles d'un parti, quel qu'il soit. Il se trouve juste que parfois les idées que je défends sont reprises par un ou plusieurs partis, mais dans un autre cadre de gouvernance. Il y a d'ailleurs des idées qui me plaisent et auxquelles j'adhère volontiers dans tous les partis, mais cela ne m'oblige pas à partager le reste du programme avec lequel je suis souvent en grand désaccord (comme l'Europe par exemple...ou la finance.)

Oui à la préférence nationale (actuellement illégale)
Oui à la suppression de la double nationalité.
Oui à la sortie de cette Europe là (plusieurs partis sont de cet avis) et à la reprise de la maîtrise de la monnaie.
Oui au revenu minimal décent pour tous (1500€ net pour une personne seule) (proposé par personne, même pas les communistes) avec compensation d'intérêt général tout au long de la vie pour les personnes en âge et en capacité de travailler.
Oui à l'imposition des biens et des revenus perçus à l'étranger par les entreprises et les citoyens français.
Oui à la création de camps de travail pour les délinquants (proposés par personne, actuellement illégal)
Oui à la création de logement d'état à prix abordable.
Oui à la rénovation imposée pour les logements vétustes des propriétaires incapables ou réticents à faire les travaux nécessaires.(c'est bien plus que les demandes des verts).
Oui à faire intervenir l'armée pour rétablir l'ordre là où c'est nécessaire et le temps nécessaire.
Oui à la rénovation des services publics.
Oui à l'investissement de l'état dans les créations d'entreprises
Oui à la suppression de toutes les aides sociales, fiscales et autres tant aux particuliers qu'aux entreprises quand il n'y pas de contrepartie.
Oui à l'imposition proportionnelle des revenus limité à 50% (mais sur l'ensemble des revenus et patrimoines y compris étrangers)
Oui au contrôle permanent des échanges financiers.
Oui à la séparation des banques d'affaires et suppression des banques privées de dépôt (devenues inutiles ) remplacée par une seule banque de dépôt d'état.
Oui à la suppression des aides aux banques privées.
Oui à la taxation des transactions financières à hauts débits.
Oui à la préférence de production locale par la taxation à taux variables des importations correspondantes en fonction des besoins du pays.
Oui au nucléaire et à son développement sécurisé....ce qui n'empêche pas l'investissement dans les énergies renouvelables, mais sans subventions à fonds perdus ou escroqueries financières comme c'est le cas aujourd'hui.
Oui à la prise en charge des frais de transport des salariés des entreprises par les transports en commun quand ils existent, et aux frais légaux 6CV pour les autres.
Oui à une gestion de l'état saine par obligation d'être à l'équilibre avec compensation des différences l'année suivante. (suppression des déficits chroniques depuis 40 ans).
Oui au non cumul de la rémunération des mandats:
- on paye le plus cher et rien du tout les autres.
- ceux qui ont des revenus privés supérieurs au revenu public (voir au dessus) ne toucheront rien. La politique doit être une vocation, pas un métier. Ceux qui sont en dessous du revenu public ne toucheront que la différence.

etc..etc




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [20/09/2013 - 22h35 ]  
papiguy

Ce n'est pas cochise_fr qui va se présenter aux élections, mais des candidats du FN.
Répétons une fois de plus que c'est le contenu du programme de ce parti et son analyse qui importent, et non le mélange, cher au FN, de dénonciations, d'incantation, de bonnes intentions proches de "demain on va raser gratis" du Grand Chef Indien.




 cochise_fr a écrit [21/09/2013 - 00h45 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Pas du tout Papiguy.....ce qui importe, c'est le bien être des citoyens français (et des moins favorisés en particulier)..... et peu importe qui émettra de bonnes idées pour cela, et peu importe s'il faut mélanger les idées de plusieurs pour y arriver.
Il serait d'ailleurs illusoire de croire qu'un seul parti aurait toutes les ficelles pour cela. Chacun fait les offres qu'il veut, ou qu'il peut, et les citoyens choisissent selon leur liberté. Il y a forcément des compromis pour le vote final.

C'est le principe du vote à deux tours:
- au premier tour, on choisit
- au deuxième tour on élimine....ce qui n'est en rien un soutien au gagnant.

Après il faut des politiques dignes à l'éthique irréprochable....et c'est sans doute là que le bât blesse.

C'est pour cela que la proportionnelle intégrale est un excellent système bien plus démocratique que le système actuel, mafieux par définition.
Effectivement, il faudra à chaque fois convaincre une majorité, pas forcément la même tout le temps, à l'opposition des assemblées actuelles de godillots le petit doigts sur la couture du pantalon.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [21/09/2013 - 01h19 ]  
papiguy

Il n'en reste pas moins qu'un Président de la République, ou un maire se font élire sur la base d'un programme et non d'un assemblage d'idées venant de tout le monde.

"C'est le principe du vote à deux tours:
- au premier tour, on choisit
- au deuxième tour on élimine..."
Et on choisit sur quelle base ? La bonne mine, la couleur des yeux ou la belle coupe des vêtements ? Non, en principe sur la base d'un programme de gouvernement.

Le problème avec le FN, c'est qu'il parle surtout de la sécurité, de la nationalité,... Bref il racole à partir de la peur. Et il ne parle jamais par exemple de ses options en politique étrangère, pourtant bigrement importantes et qui ont un impact sur la vie de la population. Si ce n'est pas de la manipulation....

Pour ce qui est de la proportionnelle, on a vu dans le passé ce que cela donnait: instabilité, magouillages, alliances éphémères, impuissance,... C'est une bêtise, pire un suicide.




 cochise_fr a écrit [21/09/2013 - 03h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Justement le programme permet de choisir et je pense qu'il est rare d'être en parfaite harmonie avec l'ensemble du programme d'un parti sauf à en être apparatchik. Il y a toujours une partie qu'on apprécie et une autre qu'on apprécie moins (ou pas du tout) et c'est la proportion de chaque qui fait la différence (en principe).

N'oublions jamais que jusqu'à présent, la plupart des programmes sont oubliés dès l'élection passée, quelle que soit l'élection, quel que soit le parti....d'où peut être la propension actuelle à apporter la confiance à ceux qui n'ont pas encore goûté au pot de miel.

Encore un rapport de plus de la cour des Comptes pour octobre sur les dérives des finances territoriales.

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/la-gestion-des-collectivites-locales-epinglee-872753/




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [21/09/2013 - 10h09 ]  
papiguy

"Justement le programme permet de choisir":
merci de confirmer ce que j'ai écrit, il est donc utile de décortiquer le programme du FN et non de discuter des opinions personnelles de tel ou tel.

"N'oublions jamais que jusqu'à présent, la plupart des programmes sont oubliés dès l'élection passée":
C'est faux en grande partie, on en veux pour preuve que l'essentiel des critiques faites aux gouvernants sont du genre "vous ne tenez pas vos promesses". A l'inverse, la loi sur le mariage pour tous était inscrite dans le programme du PS, et compte tenu du tapage que cela allait causer, le gouvernement aurait pu l'oublier.

Inutile de polluer la discussion avec un rapport de la Cour des Comptes (curieux car dans une autre discussion ces rapports ne méritaient pas l'attention...) pour faire diversion.




 Intuitive80 a écrit [24/09/2013 - 15h34 ]  
Intuitive80

Au risque de te paraître simpliste, j'affirme que ce n'est pas les politiques qui nous gouvernent, ce sont les grandes fortunes et que faire contre ça ? Nous les fauchés, les sans grades, les ignares, les incultes, les moutons, les esclaves modernes.., faudra-t-il que nous ayons le courage de nous rebeller et d'agir au lieu de râler impuissants face au pouvoir de l'argent et de ses disciples corrompus.

Quand toutes les ressources en énergie et en nourriture de notre planète seront épuisées, les riches qui ont tout détruit prendront conscience que l'argent ne se mange pas.

J'espère être abductée prochainement, j'veux pas voir comment tout cela va finir... ;-)




 cochise_fr a écrit [24/09/2013 - 19h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Intuitive80, il y a une solution simple pour commencer, après en avoir pris conscience (ce qui est déjà un début) c'est de ne pas toujours voter pour les mêmes. Les gens intègres ne sont pas forcément entendus, n'ont pas forcément accès aux médias, et ne sont donc pas forcément élus....mais ils existent. De plus en plus de gens s'en rendent compte. Ensuite il faut agir et convaincre.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à cochise_fr






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.