Quelles sont les conditions pour acheter la maison de ma mère veuve ?



alexisbar
Cette question a été posée par alexisbar, le 05/02/2012 à à 22h24.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Notaire.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 alexisbar a écrit [05/02/2012 - 22h24 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
alexisbar

Mon père vient de décéder et ma mère ne souhaite plus rester dans la maison familiale trop grande pour elle seule et préfère chercher un appartement ailleurs. Elle m'a proposé de me la vendre. J'ai deux soeurs. Puis je l'acheter ? Quelles sont les conditions à remplir ?




 cochise_fr a écrit [06/02/2012 - 05h18 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Aucune, mais ce sont les frais à engager qui peuvent être très différents selon la formule retenue....et il y en a de nombreuses.

Juste une (parmi d'autres possibles):
Si vous l'achetez maintenant, il vous faudra payer au jour du décès de votre mère la part de la maison qui revient à vos soeurs..... ce qui peut faire très cher si l’immobilier augmente.

Une autre:
Vous (et vos soeurs) avez droit à tous les 6 ans à une donation sans frais de 159000 euros par enfant, donc chacune. Cela peut couter moins cher de racheter la par de vos soeurs après donation. Cela dépend aussi de la valeur du bien et de vos possibilités personnelles de remboursement.

et il y en a plein d'autres pour lesquelles il faudrait connaitre votre dossier.
Allez poser la question au notaire qui fait la succession de votre père, il pourra vous informer des possibilités et de leur cout (s'il est honnête avec vous).




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 alexisbar a écrit [06/02/2012 - 08h50 ]  
alexisbar

Merci de votre réponse! Mais imaginons que je l'achète maintenant au prix du marché. Ma part est inclus dans le prix mais je ne les réclame pas. Dites moi si je me trompe mais la somme versée a ma mère ne reviendra a ses enfants que le jour de son décès. A ce moment la, les parts seront repartis a ses enfants.




 papiguy a écrit [06/02/2012 - 10h09 ]  
papiguy

Plusieurs cas sont possibles

1 - la maison est un bien propre de la mère, les époux ayant été mariés sous le régime de la séparation de biens. Rien n'appartient donc actuellement aux enfants et théoriquement la vente à l'un des deux peut se faire au prix du marché, l'enfant acheteur payant la totalité du prix. Dans ce cas il est important de faire faire une évaluation du prix par une ou plusieurs agences pour éviter toute contestation après le décès de la mère.

2 - la maison était un bien appartenant aux deux époux, et donc en indivision entre mère et enfants. La mère possède actuellement la moitié du bien et chacun de deux enfants le quart.
Dans ce cas il peut aussi y avoir vente simultanée à l'un des enfants et achat par ce dernier de la part du deuxième enfant. Sauf erreur de ma part, il n'est pas obligatoire de revoir le prix de cession de la vente entre enfants. Cependant, il n'est pas stupide de prévoir dans l'acte de vente entre enfants une clause de revalorisation applicable au moment de la succession.

Demander conseil à un notaire est la meilleure formule.




 cochise_fr a écrit [06/02/2012 - 13h26 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Papiguy vous a donné deux autres possibilités....mais il y en a encore d'autres possibles.

Si vous achetez maintenant, il y aura une revalorisation du prix de la vente le jour du décès de votre mère pour la succession, et le partage se fera avec vos soeurs au prix du jour du décès pour la valeur de leur part.

Comme vous n'allez pas nous déballer tout votre dossier ici, allez voir un notaire pour établir quelle serait la solution la plus économique et la plus judicieuse pour satisfaire à la fois vos désirs et ceux de votre mère sans spolier vos soeurs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à alexisbar






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.