Ma propriétaire veut me mettre dehors à cause d'une porte cassée par la police, sachant que je vais la rembourser a-t-elle le droit ?



christiane-59
Cette question a été posée par christiane 59, le 08/06/2012 à à 12h15.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Notaire.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 christiane 59 a écrit [08/06/2012 - 12h15 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
christiane 59

ma propriétaire a-t-elle le droit de me mettre dehors




christiane


 Aethollyn a écrit [08/06/2012 - 15h15 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Aethollyn

Cette porte a été cassée par la police à bon ou mauvais escient ? Pourquoi la police a cassé cette porte ? Vous dites que la propriétaire veut vous mettre dehors, a part la porte cassée que vous dites que vous allez rembourser, quelles raisons d'autres invoque t'elle ? Pourquoi si cette porte a été cassée, car je suppose que c'est la porte d'entrée de votre logement, vous ne l'avez pas fait remplacer de suite ? En donnant un peu plus d'informations on y verra plus clair à votre question ! C'est drole vortre histoire, la police de casse pas les portes des gens sans raison.




 betinaweb a écrit [08/06/2012 - 17h33 ]  
betinaweb

Si la police a cassé la porte,c'est qu'il y avait une raison et c'est certainement cette raison qui a conduit votre propriétaire à vous congédier.
En a t-elle le droit? pas si sûr.

Allez vous renseigner à CTRC Nord Pas-de-Calais  47, Rue Barthélémy-Delespaul - 59000 LILLE .Tél.: 03 28 82 89 00.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 steph34 a écrit [08/06/2012 - 17h44 ]  
steph34

Question de droit, la première chose est de remplacer cette porte et ensuite de t'excuser auprès de tes voisins, du propriétaire et ainsi retrouver une bonne entente... La venue des policiers a dû faire peur aux copropriétaires, ils doivent se poser des questions sur ton compte... et c'est peut-être pour cela que ton propriétaire souhaite que tu partes, il n'a pas envie de recevoir des critiques le jour de la réunion entre copropriétaires.
Il te faut relire les conditions de ton contrat... et pourquoi pas aller voir un professionnel du droit qui a l'obligation de te recevoir gratuitement pour répondre à tes questions.




Au revoir


 bougainvilliee a écrit [09/06/2012 - 08h23 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Consulter les permanences d'avocat.




Le doute est ma seule certitude


 oyster a écrit [09/06/2012 - 11h19 ]  
oyster

En effet vous devez bien savoir la raison pour laquelle la police procéde avec l'autorisation du procureur de pénétrer chez vous en cassant la porte !....
Que le propriétaire souhaite votre départ est logique,cependant si le loyer est payé réguliérement cela est moins évident.
Maintenant la " cause " est elle réelle et suffisante pour casser le contrat ?
vous seul pouvez y répondre.




 coeur de patate a écrit [09/06/2012 - 13h45 ]  
coeur de patate

c'est à la Police de payer la porte ! si ce sont des barbares ! ils faut qu'ils payent ces goujats !




ciao!


 oyster a écrit [09/06/2012 - 16h49 ]  
oyster

En effet le remboursement se fait SI la "police " casse la porte du voisin ..




 Wisty a écrit [10/06/2012 - 00h57 ]  
Wisty

Bonsoir,

Pour que la police casse une porte, il faut en principe la forcer pour rentrer, impliquant ceci, il y avait sûrement des raisons.
Une chose : êtes vous assurée ? Si oui, avec une attestation de la police, l'assurance interviendra pour le remplacement de cette porte.

Outre cela, suivez le conseil de beti, il est de bonne augure. ;-)




Wisty


 missterre.80 a écrit [11/06/2012 - 10h10 ]  
missterre.80

C'est quelqu'un de ta famille qui a été appréhendé par les flics n'est-ce pas ?

Tu n'y es sans doute pour rien mais c'est toi qui en paie les conséquences... Laisses tomber les avis des gens qui se permettent de te juger ici sans rien savoir de toi, alors que tu demandes simplement de l'aide...

Essayes d'avoir une discussion avec ta voisine, rassures-là, mets-toi à sa place..., si tu louais à des gens tu serais inquiète après un tel évènement non ? C'est normal qu'elle aie peur et qu'elle veuille prendre des décisions radicales...

Je te conseille encore une fois de la rassurer et de lui expliquer que tu comprends son point de vue, que toi tu n'y es pour rien dans tout ça mais que néanmoins tu vas mettre tout en oeuvre pour que cela ne se reproduise pas et aussi pour faire remplacer au plus vite cette porte.

N'oublies pas de t'excuser auprès de ta propriétaire et de lui montrer que tu la comprends, saches que dans ce genre de situation on obtient rien par la force et les reproches, pas plus qu'en essayant de faire pitié ou en se plaignant... Si tu n'arrives pas à lui dire en face par peur des représailles, écris-lui ce sera plus simple...

Bon courage, j'espère de tout cœur que ta situation va s'arranger à l’amiable car la justice parfois fait pire que ce qu'il faut dans ce genre de soucis en rajoutant de l'huile sur le feu.

Bises, bonne semaine à toi !




Natacha


Répondre à christiane 59






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.