L'Europe, une entité esclavagiste sous couvert de démocratie ?



lucius
Cette question a été posée par lucius, le 16/12/2009 à à 12h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie News politique européenne.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 lucius a écrit [16/12/2009 - 12h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lucius

Un article important à lire:

http://action-republicaine.over-blog.com/article-union-europeenne-le-pire-est-a-venir--41248132.html




Gare au gorille !


 papiguy a écrit [16/12/2009 - 20h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Voici qui donne d'autant plus d'importance aux représentants que nous envoyons au Parlement Européen.

Cet article contient pas mal d'âneries
Par exemple "Forte de la création d’un ersatz de ministère des affaires étrangères, la Commission a commencé à recruter 5000 diplomates qu’elle déploiera à travers le monde, à l’égal d’un Etat."
Celà fait longtemps que des "ambassades européennes" existent dans le monde et que parallèlement les représentations des Etats membres s'allègent (toujours au nom du principe de subsidiarité).

"La formation de policiers européens est à l’étude"
Comme si Europol n'existait pas !

"Le Conseil d’Etat vient de décider que les directives européennes étaient immédiatement exécutoires avant même leur inscription dans le droit national."
Là il s'agit plutôt de faire des économies car:
- les directives sont de toutes façons applicables après la date prévue pour la retranscription
- la non transcription des directives pouvait entraîner des procès coûteux pour l'Etat français, tenu pour responsable de la pénalisation d'industriels.
Et puis, à mobiliser les députés pour traiter de dossiers utiles à la politique politicienne, ces derniers ne peuvent plus faire le travail de retranscription.

Enfin, il faut savoir que la retranscription doit se faire mot pour mot et que seuls les décrets d'application sont à rédiger. Ceci souligne une fois de plus l'importance d'avoir des eurodéputés "utiles".

Il y aurait bien d'autres choses à dire, mais jusqu'à un certain point on touche à l'irrationnel dans l'esprit des gens.

Au lieu de vouloir démolir les institutions européennes, apprenons à les comprendre et à les utiliser. Dans ce domaine, les français, désinformés par des politiciens manipulateurs à des fins personnelles ou électoralistes, ont du chemin à faire.




 lucius a écrit [17/12/2009 - 12h05 ]  
lucius

Au moins quelqu'un qui a lu le texte mis en lien,

ça fait plaisir par les temps qui courrent,
car on voit de plus en plus de weblibrenautes s'attaquer à des sujets en cours sans avoir préalablement lu ce qui avait été dit auparavant.

Mais bon,
je sais à qui j'ai affaire avec toi papiguy,
et je sais que tu n'as pas le cerveau dans tes chaussettes.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur plusieurs points.

1/Les diplomates européens.
Jusqu'à maintenant,il y avait 135 diplomates pour l'UE,
aujourd'hui on va passer à 5000.

Si 135 ce n'était pas assez,
car il y a 226 pays et états dans le monde,
5000 c'est de trop.

2/Europol existe...surtout sur le papier.
Il n'y a pas vraiment de police commune,
avec méthodes,fichiers communs,ect...
Ils ne s'entrainent pas de concert,
donc "la formation de policiers européens" n'est pas une gajure.

3/Et si tu commences par ça papiguy,
moi je le garde pour la fin:"Voici qui donne d'autant plus d'importance aux représentants que nous envoyons au Parlement Européen. "

Le parlement européen n'a en fait que peu de droits.
Ce n'est pas le meme fonctionnement que notre parlement.

Ceux qui ont vraiment du pouvoir,
ce sont les commissaires européens,
et eux ne sont pas élus.

Le role du parlement européen est trés restreint,
et les eurodéputés ne font que voter des lois que leur imposent les commissaires.

"le Conseil des ministres et le Parlement européen ressemblent aux chambres haute et basse d’un système bicaméral.
Cependant, à quelques exceptions près, ni le Parlement ni le Conseil ne peuvent être à l'initiative de lois, ce pouvoir étant réservé à la Commission (article 17-2 du Traité de l'Union européenne), ce qui confère à celle-ci un grand pouvoir."

"Le Parlement européen ne peut en effet en aucun cas prendre seul l'initiative d'un acte législatif : il n'a pas de droit d'initiative législative.

"Les actes législatifs soumis à amendement ou approbation du Parlement sont soit des règlements, « directement applicables dans tout État membre »,

soit des directives, qui « lient tout État membre destinataire quant au résultat à atteindre,
tout en laissant aux instances nationales la compétence quant à la forme et aux moyens »,
soit des « décisions », obligatoires pour leurs destinataires (TFUE 288).

Le pouvoir législatif est systématiquement partagé entre le Conseil des ministres,
le Parlement,
ainsi qu'avec la Commission européenne.

Selon la procédure de codécision dite « procédure législative ordinaire », les actes législatifs sont adoptés conjointement par le Parlement et le Conseil sur proposition de la Commission (TFUE 289 et 251).
Depuis le Traité de Lisbonne cette procédure couvre presque l'intégralité des secteurs en intégrant notamment les politiques de coopération policière et judiciaire..."

Donc en résumé,

les gens élus aux parlement européens par nous n'ont presque aucun droits,aucune possibilité d'action,
aucun pouvoir,

et ce sur presque tous les domaines,
et surtout le domaine judiciaire.

L'europe qui s'est construite ces dernières années n'est pas autre chose qu'une entité esclavagiste fédéraliste cachée sous une démocratie,

cela grace à un fonctionnement administratif opaque pour le citoyen de base qui n'y comprend pas grand chose.


Cette entité nous tiens par ses réglements,ses subventions,

et nous retrouvons à sa tete les grandes familles aristocratiques et/ou bourgeoises du XIX siècle,

qui veulent refonder une sorte de saint empire germanique en plus vaste,
et qui veulent abolir les quelques privilèges du peuple obtenus sous le front populaire.

Le chomage,la crise,l'injustice,

sont maintenus par cette union européenne afin de pouvoir nous faire repasser à 40 h par semaine de travail puis encore plus,
de nous enlever 1 puis 2 semaines de congés payés,
de supprimer des jours fériers,
ect ect...
d'éliminer les syndicats et le droit de grève...

Nous allons retomber bientot dans un monde à la germinal de Zola.






Gare au gorille !


 papiguy a écrit [17/12/2009 - 12h40 ]  
papiguy

Tu dis tout et son contraire lucius.
La procédure de codécision donne au Parlement le même pouvoir que le Conseil, et le Traité de Lisbonne a étendu le champ d'application de cette procédure. C'est donc une amélioration. Les eurodéputés ont maintenant autant de pouvoir que les représentants des Etats membres au Conseil Européen, et ceci dans un nombre de domaines important. La Commission, et donc les commissaires ont un pouvoir plus limité, le nerf de la guerre étant contrôlé par le Parlement qui approuve le buget de l'UE.

"Le Traité de Lisbonne renforce les prérogatives législatives du Parlement européen. Plus de 40 nouveaux domaines tombent dans le champ de la procédure dite de « codécision », selon laquelle le Parlement est sur un pied d'égalité avec le Conseil, représentant les Etats membres. Cela concerne l'agriculture, la sécurité énergétique, l'immigration, la justice et les affaires intérieures, la santé et les fonds structurels.

Le Parlement jouit également de nouvelles prérogatives en matière de budget. Il n'est plus cantonné aux « dépenses non obligatoires » mais décide de l'ensemble du budget annuel du l'UE avec le Conseil.

Les députés devront également donner leur aval aux accords internationaux négociés par l'UE, comme par exemple les accords commerciaux."

http://www.europarl.europa.eu/parliament/public/staticDisplay.do?language=FR&refreshCache=yes&pageRank=1&id=66

Chaque Etat a la possibilité de faire jouer la clause de sauvegarde pour ne pas appliquer tout ou partie des textes émis par les Instances européennes, à condition bien sur de justifier le refus d'application.




 lucius a écrit [17/12/2009 - 12h43 ]  
lucius

Mais il y a
1 le conseil
2 la commission
3 le parlement

or seul le 3 est élu,
donc les 2 autres peuvent l'emporter à la majorité et ne sont pas élus du peuple..

Je vais lire ton lien,je n'en n'ais pas eu le temps encore.
Je reviens.




Gare au gorille !


 lucius a écrit [17/12/2009 - 12h55 ]  
lucius

Voilà ce qui est dit (et c'est éloquent)

"Le Parlement participe activement à la rédaction de la législation "

Voilà un bel euphémisme pour dire qu'en fait il n'a aucun poids...

Moi aussi papiguy je "participe activement à rédiger tout plein de choses",

mais sans pouvoir derrière.




Gare au gorille !


 betina a écrit [17/12/2009 - 13h08 ]  
betina

J'ai tout lu mais je n'ai pas encore retiré mes chaussettes,il fait trop froid!!!mdr




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 papiguy a écrit [17/12/2009 - 13h11 ]  
papiguy

lucius, les décisions ne se prennent pas à la majorité des trois entités !!! Le froid a ralenti tes neurones, et il faut leur mettre des chaussettes :-D




 lucius a écrit [17/12/2009 - 13h21 ]  
lucius

Il reste que l'europe nous controle alors que nous nous n'avons aucun controle sur l'europe...

D'alleur,preuve en est le traité contre lequel les Pays Bas,la France,l'Irlande ont dit NON,
et qu'on nous impose tout de meme.

Sous pretexte que c'est "plus de démocratie".

Depuis quant la démocratie c'est faire un référendum et ne pas en tenir compte?




Gare au gorille !


 PSYCHO1 a écrit [17/12/2009 - 13h27 ]  
PSYCHO1

Ah Europe, quand tu nous tiens ... Quelles disparités ! Ce fut le cas, entre autre, concernant la baisse de la TVA dans le secteur de la restauration. Décision française : On accorde une baisse mais en contrepartie il faut augmenter les salaires ou embaucher, investir ou réduire sensiblement le coût de certaines prestations .... le tout dans un climat de crise qui a vu le CA des restaurateurs chuter !
Ne parlons pas non plus des marins-pêcheurs, auraient-ils un problème ?
Et il y a d'autres professions touchées ? ah bon ? Non ...
Et puis une référence musicale, pour conclure : Michel Sardou ("selon que vous serez puissant ou misérable, etc ... etc ...)
Bouhhhhhh, je déprime ....




Ah, si tous les gars du monde ...


 lucius a écrit [17/12/2009 - 13h36 ]  
lucius

Surtout que pour la TVA dans la restauration
ce qu'on ne dit pas,
c'est que l'aide à l'embauche CHR(café-hotel-restaurant) a été supprimée.




Gare au gorille !


 papiguy a écrit [17/12/2009 - 13h39 ]  
papiguy

Les référendums, en particulier en France, ont été précédés de campagnes de désinformation de la part de pratiquement tous les partis.
Les électeurs ont été découragés de lire le projet de Constitution par des phrases (contre-vérités évidentes pour ceux qui ont lu les textes proposés) du genre "cest trop compliqué".

Piper les dés avant le vote n'est que le reflet de l'absence d'honnêteté des hommes politiques qui ont tenu ces propos.

Dans ces conditions le non n'a aucune valeur car les électeurs ont été pris pour des c... et manipulés.

Quand, texte en main, on explique le contenu du projet de Constitution et les différences entre la complication liée à l'empilement de traités depuis celui de Rome, et les simplifications apportées par le projet, la plupart des électeurs ayant voté non voient leurs convictions ébranlées.
Sauf bien sur à être borné ou de mauvaise foi.

Ceci étant dit, des progrès sont encore à faire, surtout du fait qu'avec le non, c'est en particulier la politique sociale de l'UE qui est passée à la trappe.
Listez les gens qui possèdent les médias, leurs amis politiques, trouvez à qui pouvait profiter le non,... et cherchez l'erreur.




 lucius a écrit [17/12/2009 - 13h47 ]  
lucius

Alors là je m'offusque ! :-D

papiguy,
tu te trompes,
de gauche comme de droite,

tous les politiques étaient pour l'europe,
et tous nous ont vanté ce traité,
en nous disant au contraire qu'il n'était pas nécessaire de le lire,qu'il était parfait,

bref qu'on pouvait dire OUI les yeux fermés.

Et c'est leur trop grande confiance en eux et en ce OUI qui les a perdu.

Contrairement à Maastricht,
les français se sont posés des questions,
on lu le traité,
et ils ont dit NON.

Et on n'a pas respecté leur choix.

De toutes façons,
dés le non des Pays Bas,
tout aurait du etre stoppé.

La démocratie n'est plus,
nous sommes retombés dans un système autocratique ,vassal en plus des USA.




Gare au gorille !


 petronille a écrit [17/12/2009 - 14h16 ]  
petronille

""lucius pourquoi n'est tu pas président de la république "" ou inscrit toi pour 2012 au moins tu feras entendre tes revendications " la toile n'est qu'un fantasme et ne donne rien ci ce n'est que de nous donnez ton avis parfois des plus puéril.. :-D




Le silence est le plus grand des mépris


 lucius a écrit [17/12/2009 - 14h21 ]  
lucius

je suis contre l'UE,
j'ai eu le droit de voter lors du référendum de maastricht,
et j'ai voté CONTRE,

l'UE d'aujourd'hui n'a rien à voir avec la CCA des débuts.

Elle va nous apporter bien des malheurs.
D'ailleurs,
ça a déjà commencé...




Gare au gorille !


 petronille a écrit [17/12/2009 - 14h28 ]  
petronille

alors lance toi dans la politique et fait entendre tes revendications




Le silence est le plus grand des mépris


 lucius a écrit [17/12/2009 - 14h48 ]  
lucius

Déjà je vais essayé d'etre conseillé municipal,
puis on verra...




Gare au gorille !


 papiguy a écrit [17/12/2009 - 15h22 ]  
papiguy

Au secours 8-O




 lucius a écrit [17/12/2009 - 15h25 ]  
lucius

:-D




Gare au gorille !


 PSYCHO1 a écrit [17/12/2009 - 15h37 ]  
PSYCHO1

Le secours ne viendra pas de moi Papiguy, avec mes regrets.
J'ai la même appréciation de l'UE que Lucius. En fait c'est un dictat auquel, de gré ou de force, il faut se soumettre. Ce que je déplore cependant, c'est que de tout temps (enfin le siècle présent) le français ronchonne, gesticule, promet de ne pas se laisser faire et ... finit par suivre le troupeau comme tous les moutons qui le composent.
Je ne suis pas une instigatrice d'émeutes ou de révolutions, mais il serait peut être temps d'agir au lieu de paraphraser.




Ah, si tous les gars du monde ...


 papiguy a écrit [17/12/2009 - 15h55 ]  
papiguy

PSYCHO1,

Je souscrit à ton point de vue, ajoutant que le français a l'habitude de dire non avant même qu'on lui ait expliqué ce dont il s'agissait.
Le premier à semer la m...., c'est le seul animal (le coq) à chanter sur le tas qu'il a déposé au sol.

La seule possibilité d'action que nous avons c'est le choix du bulletin de vote, après avoir fait un minimum d'effort pour s'informer plutôt que suivre ceux qui vous caressent dans le sens du poil en vous racontant des balivernes destinées à vous endormir pour mieux manipuler votre choix.




Répondre à lucius






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.