L'Europe est-elle une bombe à fric à tuer ?



france91
Cette question a été posée par france91, le 31/10/2011 à à 13h25.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie News politique européenne.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 france91 a écrit [31/10/2011 - 13h25] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
france91

avis au média qui stress tout le monde ou pas ? ... au sujet...



[ Lire la suite de la réponse écrite par france91 ]



Réponses



 france91 a écrit [31/10/2011 - 13h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
france91

avis au média qui stress tout le monde ou pas ? ... au sujet de l'europe ou ceux qui veulent gouverner l'europe sont des incompétents ils ne pensent qu'au fric capitaliste voir endetter les pays européens ...que reste -il du monde européen humain ???




liberté , égalité , fraternité , santé , amour , respect du monde humain , respect de la terre , respect du monde animal ; ce sont les clefs d'une vie comblée ...


 france91 a écrit [31/10/2011 - 13h44 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
france91

l'euro a été surestimé.... pour les riches pas de problème !!!mais pour les pauvres et les modestes l'euro se compte tous les jours à cause d'un marché trop couteux trop surtaxé et certaines personnes rament toujours et ce sont toujours les mêmes .... IL FAUDRAIT revisiter les impôts , les taxes , ect ....en fonction des salaires et des fortunes ....il parait que c'est la crise mais pourtant il y a beaucoup de demande d'immigration en France et on en accepte malgré le chômage, les suppression de poste, non remplacer , usine en faillite ....on laisse la natalité croître , même rapprochement de nombreuses familles d'immigrés ne travaillant pas en france en donnant allocation cmu ect et en échange ne donne rien voir la délinquance croit les communautés en marge d'une société anti sociale .... qui endettent l'état la sécurité sociale de notre pays. Et pour les travailleurs salariés on nous obligent à travailler plus longtemps pour une retraite indigne ....




liberté , égalité , fraternité , santé , amour , respect du monde humain , respect de la terre , respect du monde animal ; ce sont les clefs d'une vie comblée ...


 cochise_fr a écrit [31/10/2011 - 13h51 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les mécontents auront la liberté de voter autrement le jour venu, on verra bien.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [31/10/2011 - 17h28 ]  
papiguy

L'Union Européenne est en construction et l'habitude de nos hommes politiques a été depuis de nombreuses années de rendre celle-ci responsable de tous nos maux, histoire de masquer leurs erreurs ou leur incompétence.

Il a fallu environ 50 ans à des états parlant la même langue pour construire l'Allemagne, et presque 20 ans pour la réunifier après la chute du mur de Berlin. Alors on peut quand même admettre que quelques années seront encore nécessaires pour faire de l'Union Européenne un ensemble un peu plus homogène, puis avancé sur l'ensemble des plans constituant l'entité dont la forme n'est pas encore décidée.

Il ne viendrait à l'idée de personne de critiquer la couleur des papiers peints d'une maison alors que le gros oeuvre n'est pas encore achevé.




 entropie a écrit [31/10/2011 - 18h26 ]  
entropie

si l'union européenne s' etait contenté de rester dans des pays à 12 ou 15 nous ne serions pas dans cette muise,France91 facile à dire il faudrait mais il y a qu'a supprimer les financiers, oui mais c' est eux qui ont le pognon;quant au immigrés ils font le travail que bien des Français ne veulent pas faire, maintenant il est vrai qu 'on dépense des fortunes pour rien




 cochise_fr a écrit [31/10/2011 - 18h45 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Non, cette Europe là doit exploser, et le plus vite possible car plus elle dure plus cela coutera cher aux peuples qui la composent.

On ne fait pas un ensemble de force comme cela quand on a rien de commun.
- on a pas la même langue
- on a pas la même économie
- on a pas le même régime politique
- on a pas les mêmes régimes sociaux
- on a pas les mêmes salaires
- chacun des pays veut bien de l'Europe pour ses avantages et refuse l'Europe pour ses inconvénients.

Alors à part des accords ponctuels d'entreprises sur un sujet précis comme toutes les économies mondiales (comme Airbus par exemple et quelques autres), on a rien à faire ensemble.

D'ailleurs cela arrange bien les financiers et les industriels qui dirigent l'Europe actuelle qui peuvent se goinfrer sans que personne ne dise rien puisque personne n'est d'accord sur rien ou presque. Les financiers et les industriels sont au moins d'accord sur une chose: "il faut tondre le mouton tant qu'il donne de la laine, on le jettera ensuite pour aller ailleurs".

"L'argent n'a pas d'odeur" c'est bien connu.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [31/10/2011 - 19h53 ]  
papiguy

"On ne fait pas un ensemble de force comme cela quand on a rien de commun."
- on a pas la même langue: Combien de langues et de dialectes existaient dans ce qui devait devenir la France ?
- on a pas la même économie: c'était le cas entre le Pays d'Oïl et le Pays d'Oc et de grandes différences subsistent entre les régions françaises.
- on a pas le même régime politique: combien d'ensembles dans le Monde se sont construits formés d'éléments n'ayant pas les mêmes institutions ? Les pays eux-même ont changé et changent d'institutions sans forcément de drame.
- on a pas les mêmes régimes sociaux: ce n'est pas plus un handicap que les régimes politiques
- on a pas les mêmes salaires: les salaires ne varient-ils pas d'une entreprise à une autre et d'une région à l'autre.

Toute construction d'un ensemble comme l'Union Européenne ne se fait pas d'un claquement de doigts, et des périodes de transition sont organisées pour rapprocher ce qui doit l'être. On a commencé par les documents de référence de base que sont les normes (avec la création des directives) qui sont un des fondements de tous les échanges économiques. Ceci est un succès puisque l'Union Européenne est devenue le moteur de la normalisation internationale, imposant ses règles aux autres parties du Monde.

La richesse d'un ensemble n'est pas son uniformité mais sa diversité. Le reste est du blabla...




 cochise_fr a écrit [31/10/2011 - 23h47 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est ce qu'on appelle mettre la charrue avant les boeufs.... le système actuel.

Des pays qui souhaitent se regrouper ne doivent pas le faire de force et contre les peuples.

Il faut d'abord que chacun des plus faibles dans un domaine rejoigne les autres et se mette à niveau.
Une fois cela fait dans tous les domaines principaux de la vie économique ou presque, on peut alors envisager de fusionner les administrations devenues quasiment identiques même s'il reste des nuances.

Tant que deux (ou plus) pays n'ont pas au minimum:
- des salaires
- des protections sociales
- des fiscalités
- des règles commerciales
- une parité de change fixe

IDENTIQUES OU TRÈS VOISINS

ils n'ont rien à faire ensemble dans une entité fusionnée.
Et même après cela, il faut trouver une langue commune, ce qui ne se fera jamais en Europe.

On ne peut pas comparer l'Europe et les USA.

Et si vous voulez comme vous le faites regarder l'histoire, TOUS les regroupements que vous décrivez se sont faits dans le sang et par les guerres sur plusieurs générations. Je ne trouve pas que ce soit une solution viable, car, à jouer avec le feu comme on le fait actuellement, il se pourrait bien que l'on en vienne aux mains.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/11/2011 - 00h52 ]  
papiguy

Mais il faut se documenter et voir comment les choses se passent avant de porter des jugements hasardeux.

"Il faut d'abord que chacun des plus faibles dans un domaine rejoigne les autres et se mette à niveau. ": exact et c'est pour cela que des périodes d'association assorties d'aide de la part de l'Union ont été imposées aux pays ayant demandé l'adhésion. L'adhésion est chaque fois réalisée sous réserve que des conditions soient réunies. Après l'adhésion des dispositions particulières peuvent parfois être prises pour faciliter l'intégration de certains pays pour des domaines ciblés.

L'unification de l'Allemagne s'est d'abord faite sur le plan économique, comme cela se passe pour l'Union Européenne avec le Livre Blanc puis l'ouverture du Grand Marché. C'est pour que le Grand Marché fonctionne sans distorsion inacceptable que les directives "Produit" ont été créees comme déjà indiqué. Cela a boosté le commerce intra-communautaire et accéléré la mise à niveau des pays les moins avancés. On est passé ensuite à la Directive "Services" puis à celle concernant les transports et enfin l'énergie.
On peut quand même rappeler que le volet social a été retardé par le non français au Projet de Constitution.
Les fiscalités ont commencé à se rapprocher par la fixation de fourchette relatives à la TVA, et il semble maintenant que l'impôt sur les sociétés soit sur les rangs pour l'harmonisation.

"TOUS les regroupements que vous décrivez se sont faits dans le sang et par les guerres sur plusieurs générations.": ce sera le plus grand succès de l'histoire, car depuis 60 ans que l'Union Européenne a commencé, aucun conflit ne s'est produit en Europe. C'est la démonstration qu'avec de la méthode et un peu de patience on peut envisager un objectif ambitieux et le réaliser dans la paix.

Parallèlement la démocratie a commencé à s'installer au niveau européen, avec les élections au Parlement Européen, même si nos parlementaires brillent par leur absentéisme et les électeurs français par leur peu de civisme.

Que du chemin reste à faire est absolument indéniable: améliorer la gouvernance économique, harmoniser les politiques d'armement et de défense actuellement limitées à quelques projets et trop placées dans la dépendance de l'OTAN,....

Ce n'est pas parce qu'il pleut qu'on arrête la construction d'une maison et les conséquences d'un éclatement de l'Union seraient autrement plus grandes pour les citoyens des pays concernés que les inconvénients qu'on lui reproche un peu hativement.

La seule alternative proposée par les détracteurs de l'Union est l'éclatement, la fermeture des frontières, la dévaluation et l'inflation. Belle et enthousiasmante perspective qui retirerait à la France toute perspective de peser d'un quelconque poids dans le Monde, et nous rendraient dépendants de décisions prises à Washington, à Pékin ou à Brasilia. C'est totalement irresponsable.

La langue commune n'est pas plus indispensable que le Français l'a été aux Occitans, et l'apprentissage des langues étrangères a quand même bien progressé en France. Le commerce entre la France et l'Allemagne se fait très bien qu'il soit besoin d'imposer une langue commune. Les entreprises multinationales fonctionnent très bien, pourquoi l'UE serait-elle handicapée par des problèmes de langue?




 cochise_fr a écrit [01/11/2011 - 04h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"L'adhésion est chaque fois réalisée sous réserve que des conditions soient réunies."
Quelles conditions.?
- salaires identiques.??...NON
- protection sociale identique.?.? NON
- niveau de vie identique.?... NON
- fiscalité identique.?.?....NON
Alors elle est où la convergence AVANT d'entrer.?
Ah si.... il y a deux points de convergence:
- la libre circulation des bien et des personnes
- la libre circulation des capitaux
...ce qui ne concerne que les commerçants, les industriels et les financiers.

C'est vraiment se foutre de la gueule des gens que de prétendre que la Grèce ou la Roumanie, ou la Pologne ou la Bulgarie ont quelque chose de commun avec la France ou l'Allemagne. D'autres pays se sont développé grâce aux subsides de l'Europe appauvrissant les pays plus riches, comme les pays Baltes ou la Hongrie. C'est un nivellement par le bas qui se fait de force pour le plus grand bien des financiers et des industriels, mais pas du tout pour les peuples en dehors de ceux qui sont très pauvres.

Pour l'Europe actuelle, ce qui serait bien, c'est que les français et les allemands (et les autres) soient payés comme les roumains 150 euros par mois, d'ailleurs certains n'ont même pas hésité à le proposer aux salariés avant de délocaliser.... et c'est parfaitement légal puisqu'ils proposaient un reclassement (en Roumanie) au licenciés et au salaire précité.

En réalité, on a fait entrer de force les pays pauvres de l'Europe pour que des industriels et des commerçants puissent faire de gros profits sur le développement et le dumping social de ces pays. Par la même occasion ils délocalisaient de leur pays d'origine et laissaient les salariés nationaux à la charge de l'état, ce qui est un transfert de financement habile entre le travail et le capital consistant à faire payer les investissements étrangers par les peuples d'Europe les plus riches.

C'est quand même curieux qu'on ne voit pas d'entreprise française se délocaliser en Allemagne ou réciproquement, très peu en Espagne ou en Italie et réciproquement, très peu aussi au Portugal ou en Autriche, un peu plus en Angleterre ou en Irlande pour des raisons fiscales et toujours dans le sens France vers ces pays.

Il est grand temps de cesser de prendre les peuples d'Europe pour des abrutis incultes et sous-développés. Ils savent tous compter et voient tous leur pouvoir d'achat se réduire comme peau de chagrin. Leur révolte n'est pas loin, et plus tôt elle viendra, moins elle coutera.

Cette Europe est une insulte permanente au bien-être des peuples pour le profit des financiers.... et rien d'autre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [01/11/2011 - 12h49 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
L'Europe a toujours été une "Bombe à tuer"... mais les autres.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [01/11/2011 - 19h58 ]  
papiguy

Quand on n'a pas envie de comprendre on ne comprend pas cochise_fr

Les pays les plus riches ne se sont pas appauvris en aidant les pays qui l'étaient moins, au contraire car le commerce a pu se développer. Les différences de niveau de vie et de développement industriel ou agricole ne sont tout de même pas du même ordre que celles existant entre le "Nord" et le "Sud".

"On a fait entrer de force": faut-il être conditionné pour proférer des âneries pareilles !

"C'est quand même curieux qu'on ne voit pas d'entreprise française se délocaliser en Allemagne": c'est totalement faux. La plus grosse entreprise sidérurgique allemande est française, Je connais des entreprises allemandes ayant crée des filiales en France et vice versa, ne serait-ce que dans le domaine de la sous-traitance automobile, ou des services.

Les "abrutis incultes et sous-développés" sont ceux qui racontent n'importe quoi ou qui ajoutent foi à des affirmations gratuites et infondées, voire à des contre-vérités, sans faire l'effort de vérifier ce qu'on leur dit.




 cochise_fr a écrit [01/11/2011 - 20h47 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Merci d apporter de l'eau à mon moulin.

Quand une entreprise quitte la France pour la Roumanie, cela appauvrit la France, que cela vous plaise ou pas, et en plus c'est une escroquerie sociale qui met les salariés licenciés à la charge de la collectivité pour que les industriels puissent conserver leur nouveaux profits faits ailleurs et non fiscalisés en France. Les entreprises du CAC 40 payent proportionnellement moins d'impôts qu'un commerçant ordinaire ou une PME nationale, et bien sur en toute légalité puisque les lois sont faites pour elles. C'est encore un appauvrissement de la France.

Comme vous le dites, entre la France et l'Allemagne il ne s'agit pas de délocalisation, mais simplement de commerce disons ordinaire. Le jeu ne se fait pas sur un dumping social et sur des détournements de fonds publics.

Oui, on a fait entrer les "petits pays" de l'est afin d'avoir un point de chute hors douane pour des industries délocalisées à bas couts de main d%u2019%u0153uvre.... Grèce incluse. C'est la politique de la magouille et des détournements d'argent public qui gouverne l'Europe, que cela vous plaise ou pas et que Toto plastronne fièrement devant les médias ne change rien à l'histoire.

Je vais le répéter encore une fois: plus l'explosion tardera, plus la note sera salée et difficile à avaler.

Les financiers feront tout ce qui est possible pour mutualiser les dettes et maintenir leurs privilèges. Écoutez les ces prochains jours, ces prochaines semaines, ils sont déjà dans les médias aujourd'hui pour vous expliquer qu'il n'y a pas d'autre solution que la leur. Eh bien SI, il y a d'autres solutions à commencer par la destruction du système financier actuel accompagné des élites auto-proclamées qui en sont les marionnettes.

LES PEUPLES AVANT LA FINANCE.!!!! La finance au service des peuples.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [01/11/2011 - 20h58 ]  
papiguy

Il faut arrêter de déformer les propos pour faire prendre les vessies pour des lanternes. J'ai un peu de mal à voir en quoi j'ai pu apporter de l'au à un moulin à balivernes qui ne présente aucun argument sérieux. C'est désolant de poncifs et de vacuité.
Ceux qui savent lire auront compris et il est inutile de continuer une discussion biaisée par la mauvaise foi.




 bougainvilliee a écrit [02/11/2011 - 02h30 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Web-libre serait-il une bombe ?
On s'y traite de noms d'oiseaux, à qui mieux mieux...




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [02/11/2011 - 04h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est l'attitude classique quand on manque d'arguments probants et défendables. On attaque plus les idées, on attaque les gens. C'est petit, mesquin, et cela ne fait pas avancer le schmilblic.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/11/2011 - 10h05 ]  
papiguy

Pour faire avancer le schmilblic il faut se donner la peine de lire ce qui est écrit, ne pas répondre à côté et éviter d'avancer des contre-vérités. Le parti-pris est respectable s'il n'est pas soutenu par la mauvaise foi et la négation permanente de la réalité des faits.

Personne n'a dit que l'Union Européenne était parfaite. Les hommes politiques français (et certains étrangers), ont tellement utilisé le bouc émissaire de l'Europe que les mentalités en ont été façonnées, du moins pour les personnes mal informées ou celles qui se contentent des discours tout faits.

Quelqu'un faisant construire sa maison ne s'aviserait pas de critiquer l'architecte parce qu'il pleut à l'intérieur alors que la charpente est en cours de pose.
C'est pourtant ce qui s'est passé quand les Français ont voté non au Projet de Constitution critiquant le vide social de l'Union, alors même que le Projet comportait un volet social tels des Jocrisse qui crachent en l'air... comme des cons....
Les hommes politiques avaient bien préparé le terrain en affirmant à qui mieux mieux que le projet était trop compliqué, dissuadant ainsi les électeurs de le lire et se rendre ainsi compte qu'on leur mentait.

C'est imiter ou poursuivre ce procédé indigne de la démocratie qui est petit et mesquin.




 bougainvilliee a écrit [02/11/2011 - 11h09 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,
Je partagerais assez la dernière intervention de "papiguy", dans le sens ou nous payons aujourd'hui, le "non" prononcé au Projet de Constitution Européenne.
Autrement dit au "Oui" à tous les déboires dans lesquels se débat, désespérément, l'Europe d'aujourd'hui.

A force de dire "non" aux avancées, on finit par reculer.




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [02/11/2011 - 11h37 ]  
bougainvilliee

L'Europe... une Bombe à fric ? De moins en moins.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [02/11/2011 - 12h55 ]  
papiguy

"A force de dire "non" aux avancées, on finit par reculer."

Bien d'accord avec toi bougainvilliee, encore faut-il savoir dans quelle direction on veut nous faire avancer.
C'est sur ce point que les avis peuvent diverger en fonction des informations que l'on peut avoir. Les "Eurocrates" tant décriés ne sont pas tous des idiots pourris et profiteurs tels que certains veulent les dépeindre. Ils ont progressivement impliqué les peuples européens avec l'élection des députés au suffrage universel direct, puis on élargi les pouvoirs du Parlement Européen, lui donnant un pouvoir de proposition et rendant obligatoire la notion de co-décision pour certains domaines. Ceci veut dire que sur les sujets essentiels, le Conseil des Ministres ne peut prendre les décisions seul:

http://www.europarl.europa.eu/parliament/public/staticDisplay.do?id=46&pageRank=3&language=FR

Nous sommes ici loin de l'idée que le Parlement Européen ne sert à rien. Il s'est d'ailleurs opposé à plusieurs reprises aux Chefs d'Etat européens en les forçant à revenir sur des décisions jugées contraires aux Droits de l'Homme.

La gouvernance économique relevant aussi de la codécision, on voit ainsi toute l'importance qu'il y a à envoyer à Strasbourg et Bruxelles des parlementaires bien choisis. Si on admet que seule une entité comme l'UE peut parvenir à faire infléchir les méthodes et pratiques de la gouvernance au plan mondial, on comprend mieux que les opposants à l'UE au nom d'une meilleure gouvernance, se tirent une balle dans le pied.




 cochise_fr a écrit [02/11/2011 - 14h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Une nouvelle fois MERCI de vos arguments qui décrivent avec précision les inepties de la construction européenne contre les peuples et pour les financiers.

Votre allégorie de l'architecte et sa maison est pertinente.
L'Europe se construit comme une maison dont on a construit les murs, aménagé luxueusement l'intérieur, mais dont, par souci d'économie on a jamais installé le toit, alors que c'est en principe la mise hors d'eau qui se fait en premier bien avant l'aménagement intérieur ou la multiplication des locataires.

De même on peut continuer en disant que l'on veut à tout prix faire vivre dans cette maison des gens aux moeurs bien trop différents pour qu'ils acceptent de vivre ensemble en harmonie. Il y a ceux qui roulent en Ferrari, et ceux qui en sont encore aux véhicules à chevaux, il y a ceux qui ont la cuisine Poggenpohl à 50000 euros et ceux qui ont à peine de quoi se nourrir pour vivre dignement. Tous ces gens n'ont rien à faire sous le même toit...SAUF si l'on fait payer les plus riches pour les plus pauvres évidemment.... sous réserve qu'ils le veulent bien.

Hors, comme vous l'avez rappelé, plusieurs peuples ont déjà dit NON à toute cette gabegie et ce sont des politiques corrompus qui ont fait passer les lois en force dans ces pays, ce qu'ils cherchent encore à faire en Grèce d'ailleurs aujourd'hui se croyant tellement supérieurs aux autres.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/11/2011 - 15h36 ]  
papiguy

Mais oui, merci cochise de continuer avec ce modèle !

Peut-on reprocher à l'architecte qu'il pleuve dans la maison Europe alors que les locataires ont refusé la pose de la toiture (une Constitution qui "chapeautait" l'ensemble) et l'on remplacée à la hâte par une bâche trouée ?

Quand à la multiplication des locataires, le toit n'étant pas posé, qui empêchait d'élargir les murs afin d'abriter dans l'avenir des locataires qui risquaient de sombrer dans la délinquance des rues ? Il vaut mieux inviter des convives à sa table plutôt que les voir défoncer la porte !




 cochise_fr a écrit [02/11/2011 - 21h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La Constitution proposée n'organisait en rien la pose de la toiture. Par contre elle organisait fort bien l’aménagement et la gestion de l'intérieur au profit de certains, les autres devant dormir dehors ou dans les annexes et servir de personnel de maison pour les maitres propriétaires.

"Il vaut mieux inviter des convives à sa table plutôt que les voir défoncer la porte !"
Eh oui c'est la grande peur des gens qui ont des biens quand ceux à leur porte n'en ont pas. Mais on peut aussi leur permettre d'avoir leur maison et de vivre dignement chez eux, ce qui annule le risque et rend la coexistence pacifique.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/11/2011 - 22h10 ]  
papiguy

"La Constitution proposée n'organisait en rien la pose de la toiture.": parce qu'une constitution n'est pas à la fois le couronnement de l'édifice et le document qui règle sa gestion et son occupation ? En quelque sorte un règlement de copropriété !
Le reste du paragraphe est totalement incompréhensible ou faux. Encore une fois il ne faut pas se contenter de la lecture sectaire de certains pour se faire une opinion. Lire une cinquantaine de pages n'est pas si difficile.

"Eh oui c'est la grande peur des gens qui ont des biens quand ceux à leur porte n'en ont pas":
Pourquoi une question de peur ? C'est tout simplement un bon calcul quand les convives apportent leur contribution à la construction de la maison.




Répondre à france91






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.