L'Euro et les Grecques?



imagine54
Cette question a été posée par imagine54, le 03/11/2011 à à 05h45.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Monnaie unique Euro.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 imagine54 a écrit [03/11/2011 - 05h45 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
imagine54

Les Présidents trembles , le monde tremble de peur pour ce référendum en Grèce.
Mais pourquoi tant de peur ?.
n'est ce pas la légitimité de chaque peuples ici bas de pouvoir choisir sa propre destinée?.
Pourquoi interviennent-ils en dénigrant les Grecques?.
Auraient-ils peur que cela fasse effet boule de neige?.
Pourquoi dans ce cas la ne pas faire un REFERENDUM entièrement Européen?.
Ou en est la démocratie ici bas si l'on interdit aux peuples de choisir eux mêmes?.
Entreraient-on dans une Ère de dictature ou ne le sommes nous pas....déjà?.
Tant de questions pour si peu d'action hélas.




 bougainvilliee a écrit [03/11/2011 - 08h37 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonjour,
Je me sers de l'Euro.
Quant aux grecques...




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [03/11/2011 - 08h42 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Lorsque nos dirigeants font ce qui veulent, sans nous demander notre avis, c'est que nous sommes en dictature... Mais attention, une dictature qui singe la démocratie.

C'est comme la "Canada-Dray" cela en a la couleur, le goût, mais cela n'en est pas.

Après cela, allez essayer de donner des leçons à la Chine.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [03/11/2011 - 09h29 ]  
cochise_fr

Bonjour,
En réalité, il n'y a que les élites qui ont peur. Les peuples ne font que subir les décisions erratiques de leurs dirigeants et leur couts induits.

En France cela fait 38 ans que cela dure, on ne peut quand même plus dire que les dirigeants ne sont pas informés.... et pourtant ils persistent et signent depuis tout ce temps, tous partis confondus.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/11/2011 - 12h50 ]  
papiguy

Peur de quoi ? L'économie grecque représente à peine 2 % de l'économie de l'Union Européenne. A part les armateurs, dont on ne peut pas dire qu'ils sont les acteurs les plus zélés de la sécurité maritime et qui ont depuis longtemps "délocalisé" leurs navires vers des pavillons hors Union Européenne, il ne reste que le commerce des olives et le tourisme. Ce n'est pas la "perte" de la Grèce qui risquerait de mettre en péril l'économie des autres pays de la zone euro.




 bougainvilliee a écrit [03/11/2011 - 13h01 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Pour compléter vos approches, il y a lieu de savoir que l'économie grecque, dans son ensemble, équivaut à l'économie d'un département comme l'Essonne.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [03/11/2011 - 18h58 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf que l'on se moque de la taille de la Grèce qui n'est que dans l'état annonciateur de celui de bien des états d'Europe, et tous les dirigeants européens le savent. La Grèce a juste été malade avant les autres.

Les dirigeants grecs n'ont pas le courage des décisions qui s'imposent, et les dirigeants européens n'ont pas non plus le courage des décisions qui s'imposent pour assainir le commerce et les finances mondiales. Les peuples vont se révolter au fur et à mesure que cela deviendra insoutenable. Pour les grecs, ce seuil est déjà atteint.

Le G20 ne décidera pas de l'anéantissement des paradis fiscaux.
Le G20 ne décidera pas de la réforme des banques et de la suppression de l'économie virtuelle.
Le G20 ne décidera pas de la fiscalisation généralisée des grandes fortunes non déclarées et bien cachées.
Le G20 ne décidera pas d'un minimum vital pour tous les citoyens.

Ils ne le feront pas parce qu'ils font tous partie ce ceux qui auraient à en souffrir.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/11/2011 - 19h19 ]  
papiguy

Personne ne se moque de la taille de la Grèce¿ il s'agissait simplement d'une information utile à connaître quand on lit
"Les Présidents trembles , le monde tremble de peur pour ce référendum en Grèce.
Mais pourquoi tant de peur ?. "

"La Grèce a juste été malade avant les autres. ": il ne s'agit pas d'une maladie qu'on attrape comme la grippe ! Les magouilles, l'évasion fiscale et un système fiscal injuste existaient en Grèce avant son entrée dans la Zone Euro, et les comptes étaient truqués par les dirigeants grecs depuis des décades. La crise a seulement servi de révélateur.
Un pays étant virtuellement en état de cessation de paiement, ceci a cristallisé l'attention des agences de notation sur les déficits publics et les dettes souveraines.

Quand à ce que décidera ou non le G20, ce ne sera pas certainement la mise en oeuvre de mesures brutales. Les réformes demanderont du temps.
En tous cas, le G20 ne décidera pas de raser gratis.




 cochise_fr a écrit [03/11/2011 - 19h48 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La base de toute comptabilité est qu'elle soit sincère. Celle de la Grèce ne l'était pas.... mais tout le monde le savait même si personne n'en connaissait l'ampleur.

Êtes vous si confiant en la fiabilité des comptes de tous les pays européens: France, Italie, Espagne, Portugal, Irlande, et peut être d'autres que je ne connais pas..?.?
Il suffit de lire les rapports (soporifiques j'en conviens) de la Cour des Comptes pour se faire une idée des dérives en cours.... juste une idée puisqu'on en connait pas l'ampleur réelle.

On ne connait pas non plus l'ampleur de l'endettement des banques et autres organismes financiers puisque cela ne fonctionne que sur déclaration quasiment sans aucun contrôle sauf quand c'est trop tard et que le mal est déjà fait (subprimes, affaire Kerviel..etc).

J'ai lu par exemple hier, un rapport qui mentionne que l'endettement américain qui est de 14300 milliards de dollars ne prendrait pas en compte les engagements réels des établissements financiers américains de toutes sortes, et que ce montant d'endettement pourrait être de ....100000 milliards de dollars.

Il est vrai qu'à partir du moment ou l'économie est souterraine, il n'y a plus de limites aux possibles.

De même personne ne connais les sommes réelles détournées détenues dans les paradis fiscaux....où toutes les banques françaises ont des comptes, où toutes les grandes entreprises françaises ont des comptes..... on se demande bien pourquoi.

http://www.alternatives-economiques.fr/paradis-fiscaux---le-cac40-et-les-paradis-fiscaux_fr_art_633_42326.html

et cette étude est de 2007-2008. Je doute que cela se soit amélioré. Et remarquez que nous sommes tous plus ou moins clients de ces entreprises de voyous.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/11/2011 - 20h01 ]  
papiguy

Que les comptes publics soient "arrangés" au gré des circonstances ne fait pas de doute. Ceci montre la nécessité d'instituer au sein de la Zone Euro une entité de contrôle indépendante chargée d'auditer les comptes des états membres de façon régulière, en assortissant la procédure de sanctions lourdes, comme cela se fait en cas de non application de Directives.

Parallèlement l'harmonisation de la fiscalité des entreprises, évoquée entre la France et l'Allemagne, devrait rapidement être généralisée, en ménageant des étapes progressives pour ne pas déstabiliser davantage les comptes.




 cochise_fr a écrit [03/11/2011 - 20h35 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Quand on a des voyous comme dirigeants, il faut enfermer les voyous, et non leur demander gentiment de bien vouloir faire une comptabilité qui tient la route, ce que tout comptable de base sait faire en principe. Vérifier une comptabilité d'entreprise ramifiée peut prendre des années et ne mener nulle part quand elle est bien conçue (et elles le sont en général) surtout quand les ramifications sont à l'étranger ce qui est bien sur toujours le cas.

Oui, il faudra des sanctions, mais des sanctions immédiates et sans appel si on les veut efficaces.

Par exemple:
- l'imposition de tous les revenus et de tous les patrimoines doit être fait en France (pour les entreprises françaises et les citoyens français bien sur) et même si une autre imposition existe à l'étranger pour eux. Toute découverte de biens ou d'avoirs dissimulés entraine automatiquement la nationalisation sans frais de l'entreprise, ce qui spolie tous les actionnaires, mais maintient l'activité et les emplois. Pour les particuliers, c'est la saisie automatique de tout le patrimoine sur le sol français et la déchéance nationale, voir l'interdiction de territoire. Et s'il y a des morts... tant pis.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à imagine54






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.