Un remaniement ministériel, changerait t'il quelque chose aux affaires des français, selon vous ?



boudichon
Cette question a été posée par Boudichon, le 12/11/2013 à à 08h32.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Ministères.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 symbol a écrit [17/11/2013 - 12h25] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
symbol

Et les français, quels comportements doivent-ils adopter pour...



[ Lire la suite de la réponse écrite par symbol ]



Réponses



 Boudichon a écrit [12/11/2013 - 08h32 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Boudichon

Dans un sondage, 67% des français souhaitent que François Hollande nomme un nouveau premier ministre et un nouveau gouvernement, mais à votre avis, cela changerait t'il quelque chose pour le peuple Français en ce qui concerne les impôts, le chômage, le pouvoir d'achat, etc...




 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 08h44 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Hélas, cela ne changerait rien du tout si ce n'est les têtes à la télé.
La politique ne se faisant plus en France, c'est un bouleversement de la politique nationale qui serait nécessaire, pas un changement de tête.

D'ailleurs, on a pu le constater aux élections présidentielles. On est passé d'un UMP à un PS sans que cela ne change en rien la politique européiste suivie depuis longtemps. Tant que les dirigeants français, quels qu'ils soient, travailleront avec les mains menottées dans le dos, on aura aucun changement.... et cela pourrait même s'aggraver. La colère populaire gronde de partout, jusqu'au sein même du parti du gouvernement, c'est dire l'état de désastre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/11/2013 - 09h40 ]  
papiguy

Attention, c'est l'apocalypse annoncée, vite, réfugions nous dans les bras de notre Marine chérie.
A l'abri de nos frontières rétablies nous arrêterons tous les nuisibles, immigrés, importations de produits non français, capitaux pourris, idées contraires à nos valeurs. Même la pollution et les Mieux que raser gratis, nos docteurs miracles vont nous badigeonner de la pommade qui empêche le poil de pousser. :-D




 Boudichon a écrit [12/11/2013 - 10h45 ]  
Boudichon

Bonjour papiguy, mais ma question ne porte pas sur le Front National, ni sur Marine Le Pen, je sais que c'est toujours le même discours entre vous et Cochise_fr, tout ce que je me demande, c'est que s'il y avait un remaniement ministériel, les socialistes seraient t'ils encore capables de trouver de nouvelles solutions au chômage, de pourvoir au déficit de la France, a ne pas sans cesse augmenter les impôts de la classe moyenne et encore bientôt la TVA, être solidaires ok, mais il ne faut pas exagérer ! Nous sommes maintenant sous le couperet de Bruxelles, comment la France, peut t'elle encore faire pencher la balance en sa faveur ? Il faut faire des économies, au sommet de l'état Français et ne pas toujours recourir aux mêmes, ne croyez-vous pas. Quelles sont encore les possibilités de remonter la pente, selon vous. ;-) Que faut t'il faire ?




 papiguy a écrit [12/11/2013 - 11h33 ]  
papiguy

En fait je répondais au Grand Chef Indien qui tient toujours le même discours, "tous pourris...".
Lorsqu'on parle d'économie, il ne faut pas oublier le facteur temps. Le gouvernement de N. Sarkozy a mis 5 ans pour augmenter notre dette de 800 milliards d'euros, et on ne peut demander à aucun gouvernement quelque soit sa couleur, de rétablir une situation en moins de deux ans.
Le gouvernement actuel souffre d'un manque de visibilité évident par défaut, non de courage politique, mais en raison de la pression médiatique.
Plutôt que se réfugier dans un semi silence et des phrases peu convaincantes, il serait sans doute plus utile de cesser de prendre la population pour des enfants en tenant un langage plus direct. La plupart des français sont capables d'entendre la vérité.
A force de critiquer l'UE, bous émissaire facile, les politiciens ont fini par convaincre certains que la sortie de l'Euro et de l'UE était le remêde à tous nos maux, ce qui est une stupidité.
Et à force de pratiquer la langue de bois ces mêmes politiciens ont fini par perdre tout crédit, laissant la voie libre aux boni-menteurs.

La mondialisation et ses effets pervers font qu'un changement de gouvernement ne changera strictement rien aux données des problèmes. Le miracle ne peut avbsolument pas venir de la France seule. On ne peut réformer le système bancaire, assurer une meilleure répartition des richesses produites, limiter la pression sur les salaires,.... en se bornant à la seule France. Et que pèse une Europe mal aimée par la population dans les discussions internationales ?

Avant de commencer à agir, il faut préparer ses outils, et donc redonner du "corps" et des objectifs à l'UE en ligne avec autre chose que les seuls intérêts de ceux qui profitent du libre échangisme et de la dérégulation. Autrement dit il faut remettre les Européens au coeur de l'Europe et un peu d'espoir au coeur des Européens que nous sommes.
Cela demandera du temps, mais il ne faut pas se leurrer, il n'y a ni remêde miracle ni homme (ou femme) providentiel(le).

Alors oui, qu'une inflexion de la politique française soit marquée en ce sens par une nouvelle équipe ne serait pas un mal. Que des initiatives soient prises par la France pour que l'UE avance, et dans le bon sens, surtout quand on est en train de négocier un accord de libre échange avec les USA (oui au libre échange mais pas sans une remise en ordre de la finance mondiale, l'arrêt de la fraude fiscale et de la spéculation, la limitation du déficit des USA,....).

Le champ des actions à mener est tellement vaste qu'il peut laisser la place à l'imagination au lieu de la régression.




 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 12h41 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Hélas, comme chacun le constatera chez Papiguy, beaucoup de critiques, de belles phrases, mais aucune proposition constructive pour relever la France des sables mouvants où elle s'enfonce progressivement.

C'est la politique suivie depuis 40 ans: quand on a un problème on crée une commission.....et le problème reste entier.

"Plutôt que se réfugier dans un semi silence et des phrases peu convaincantes, il serait sans doute plus utile de cesser de prendre la population pour des enfants en tenant un langage plus direct. La plupart des français sont capables d'entendre la vérité"

Voilà un paragraphe plein de bon sens, Papiguy. Ne vous inquiétez pas, ils ont entendu, ils ont compris, et ils sont en colère.

Ils se foutent bien des têtes qui dirigent pourvu que cela améliore leur sort, et ce n'est sûrement pas ce que propose l'UMP-PS-UDI-MODEM dont tous les dirigeants sont passés au pouvoir un jour ou l'autre avec les résultats que l'on constate, qui prônent la continuation dans l'errance, qui vont avoir des idées nouvelles pour la France.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 12h46 ]  
cochise_fr

ReBonjour,
"surtout quand on est en train de négocier un accord de libre échange avec les USA (oui au libre échange mais pas sans une remise en ordre de la finance mondiale, l'arrêt de la fraude fiscale et de la spéculation, la limitation du déficit des USA,....).

Et quand vous aurez le libre-échange sans la réforme des finances mondiales, sans l'arrêt de la fraude fiscale, sans l'arrêt de la spéculation (en réalité on aura son renforcement) et sans la limitation des déficits des USA (qui n'accepteront jamais que d'autres qu'eux s'occupent de leurs affaires internes..... et ils ont bien raison).....vous direz quoi.? : "oh bah on savait pas.!!".?.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/11/2013 - 12h58 ]  
papiguy

"aucune proposition constructive"
Et inventorions un peu celles du Grand Chef Indien:
- sortie de l'Euro
- sortie de l'UE
- sortie de l'OTAN
- instauration de taxes aux frontières, donc sortie de l'OMC
- sortie de la légalité puisqu'on prône l'autodéfense
- sortie des immigrés
- mise au pilori des banquiers, des industriels, des rentiers, des hommes politiques car tous pourris

Ce n'est pas constructif cela ?

Ah j'oubliais:
- construction de nouvelles prisons, sans doute pour réduire le chômage dans le batiment
- restauration de la peine de mort pour faire de la place dans les prisons
- instauration de tribunaux populaires pour remplir les prisons, les juges étant aussi et forcément tous pourris
- suppression des instituts chargés des statistiques car cela ne sert à rien
- remise en route de la planche à billets, toujours pour résorber le chômage...

on continue ?

L'argumentation est toujours aussi lamentable, surtout parce qu'on ne sait pas ou plutôt on ne veut pas lire, fort de certitudes cachant mal le désert d'idées autres que celles résultant du lavage de cerveau.




 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 13h12 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Malgré quelques erreurs grossières, c'est une excellente publicité....Merci.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 13h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Un peu de lecture pour tous.....qui n'émane pas du FN.(Papiguy va être furieux).

https://secure.publications-agora.fr/SSW21/ESSWPB29/index.htm

http://publications-agora.fr/la-france-en-faillite/

Après, on en reparle....si vous voulez.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/11/2013 - 13h42 ]  
papiguy

Le premier lien est intéressant et tout n'y est pas à rejeter. Comme souvent, quand on est dirigé par son intérêt et son ambition on mélange un peu de vrai avec du remplissage ou de la désinformation pour mieux faire passer cette dernière.

Pour information, l'article est signé Simone Wapler

"En décembre 2008, MoneyWeek France a racheté La Vie Financière, hebdomadaire économique français créé après la Seconde Guerre mondiale sous le nom de La Vie française.

Simone Wapler est la rédactrice en chef de MoneyWeek France.

En octobre 2011, MoneyWeek France dépose le bilan et est placée en liquidation judiciaire."
(Wikipedia)

Sacré gage de compétence pour cette journaliste qui prétend avoir des compétences en économie et en gestion de l'état ! Quand elle disserte sur la faillite, elle sait de quoi elle parle.
Rendons lui cependant justice, cette spécialiste des métaux ne pratique pas la langue de bois.




 papiguy a écrit [12/11/2013 - 14h04 ]  
papiguy

Une précision complémentaire:
Le deuxième lien renvoie au site d'Agora, société de presse américaine, maison mère de MoneyWeek.

Qui a intérêt à affaiblir l'UE, pour qu'il n'en reste qu'un vaste marché sans défense ?
Cherchez l'erreur. De là à dire qu'à l'instar de ce qu'ils ont fait en Afghanistan en armant les talibans contre les russes, les USA, jouant toujours aux apprentis sorciers, favorisent le discours de ceux qui veulent détruire l'UE, c'est à dire l'extrême droite. Mais ce n'est sans doute qu'une supputation de mouton aveugle du capitalisme.

On peut toujours en parler ....




 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 15h16 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Aaahhh.!! Youpiiii.! Un autre bouc émissaire. On va pouvoir souffler un peu.!!

Et puis, hélas, comme d'habitude, on s'en prend aux gens faute de s'en prendre à leurs idées, cette pratique étant maintenant connue de tous, n'a plus guère de défenseurs, mais encore quelques pratiquants.

On rappelle quand même qu'il y a des opposants à cette Europe là dans tous les partis, de l'extrême droite à l'extrême gauche, tous ces gens n'étant sans doute que des abrutis sous euphorisants divers et variés. En 2005, ces gens étaient même majoritaires et on sait ce que les grands démocrates qui nous dirigent en ont fait.

"Qui a intérêt à affaiblir l'UE, pour qu'il n'en reste qu'un vaste marché sans défense ?"
Amusante cette question....pour un défenseur de l'Europe actuelle qui veut laisser libre cours aux échanges avec les Amériques. On se demande qui affaiblit l'Europe en la matière.
Le vaste marché sans défense....c'est maintenant.!! C'est même en partie pour cela qu'il faut en sortir.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/11/2013 - 16h47 ]  
papiguy

Content je suis d'avoir suscité l'hilarité de l'emplumé.
Mais il n'y a pas de bouc émissaire dans mes propos, seulement un constat logique.
En effet, quand on évalue le contenu d'un discours il est toujours intéressant d'avoir des informations sur la personne qui l'a prononcé, et quand on cite une source il est indispensable de savoir qui se cache derrière, à moins bien évidemment qu'on ait fait le choix de la source en fonction de ce que l'on veut démontrer.
Mais ceci n'aura échappé à personne ...

nb: "Et puis, hélas, comme d'habitude, on s'en prend aux gens faute de s'en prendre à leurs idées, cette pratique étant maintenant connue de tous":
la plume du Grand Chef Indien est en train de déraper sur l'encre , nous avons plutôt l'habitude de voir cette pratique utilisée par cet avatar (la personne qui se cache derrière gardant toute la considération de mon avatar): tous pourris, tous corrompus,....il suffit de lire :-D




 Anonyme a écrit [12/11/2013 - 19h29 ]  
Anonyme

bonsoir, pour ma part, un remaniement ministériel ne changerait rien aux problèmes si la meme politique est poursuivie.




 cochise_fr a écrit [12/11/2013 - 21h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Oh mais pour l'ensemble des dirigeants de ce pays depuis 40 ans, c'est tout à fait vrai....et c'est même pour cela que le pays en est là où il en est. Le démantèlement systématique et organisé fonctionne à plein tube dans l'hilarité générale sauf pour les gens concernés bien sur, de plus en plus nombreux, chez qui la colère monte et gronde.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/11/2013 - 22h01 ]  
papiguy

On finit par être lassé de lire la même ritournelle mélange de haine, d'envie, de ressentiment...
Alors le Grand Chef indien à la plume grincheuse me pardonnera si je vais prendre un peu d'air frais ailleurs.
;-)




 bougainvilliee a écrit [13/11/2013 - 09h59 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Bien sûr que cela ne changerait rien.
Sur le banc de touche, il n'y a que des minables et des ambitieux.




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [17/11/2013 - 12h25 ]  
symbol

Et les français, quels comportements doivent-ils adopter pour que cela change ?

Si nous pensons que nous pouvons résoudre nos problèmes sans changer nous-même, nous faisons erreur.
La colère monte car il est plus facile de rendre les autres responsables. Le gouvernement espère que les citoyens changent, les citoyens espèrent que le gouvernement change. Karl Marx pensait que la société devait être transformée pour qu'enfin l'homme change. Etc.

Il en résulte quoi ? Un blocage et nous nous sommes rendus complètement impuissant en dépendant des autres.

Si nous comptons sur un gouvernement, nous pouvons attendre longtemps et n'allons qu'à une aggravation du conflit.
Non, le gouvernement ne peut tout résoudre, quelle que soit sa couleur politique. Oui, nous avons tous un rôle à jouer en abandonnant les comportements qui nous entravent.
Agissons chacun dans nos vies et voyons les résultats (les discussions théoriques, voir plus haut, ne menant nulle part).




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 papiguy a écrit [17/11/2013 - 14h39 ]  
papiguy

Sur le plan "théorique", l'intervention de symbol est frappée au coin du bon sens, car on ne peut se contenter de rendre les autres responsables en vantant sa soupe, ou bien attendre tout d'un gouvernement comme un bébé attend le biberon. Aussi je vote pour sa réponse.

Mais que peut-on changer en modifiant nos comportements ?

- nos décisions d'achat peuvent influer sur le commerce et l'industrie: si nous voulons éviter que notre industrie, notre agriculture et notre artisanat souffrent, achetons ce qui est fabriqué et produit en France. Il n'est pas difficile de lire les étiquettes (pas seulement le prix). Il vaut mieux acheter un peu plus cher que payer un peu plus d'imôts pour payer des chômeurs.

- notre façon de protester ne devrait pas coûter à la collectivité : il y a des façons plus intelligentes de protester que détruire des radars.

- A la place de dire que droite ou gauche c'est bonnet blanc et blanc bonnet, et qu'il est donc inutile de voter, ce qui laisse la place au vote de la rue ou des medias, allons voter. Ne laissons pas la place libre aux extrémistes et aux communautaristes.

- une autre façon de voter est permise par la Constitution, c'est le référendum d'initiative populaire. A la place de laisser dire aux politiques "on va changer la Loi", exigeons d'eux, par ce moyen, qu'ils tiennent compte de notre opinion. Faire et défaire la Loi n'est pas l'essentiel et on ne peut dire qu'il faut simplifier et dans le même temps ajouter des couches de textes aux textes existants.

On peut allonger la liste...




 bougainvilliee a écrit [17/11/2013 - 17h16 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Pour Changer, il faut voter autrement.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [17/11/2013 - 18h00 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Erreur Symbol, un gouvernement est là pour prendre des décisions....en principe bonnes pour le pays et ses citoyens (et pas pour le parti ou les amis). Il n'est pas là pour être populaire et faire la fête à tout bout de champ. L’inconvénient est les gouvernements successifs depuis pas mal de temps sont à la fois impopulaires et incapables de donner du bien-être à la population, corrompus qu'ils sont tous par l'argent et le pouvoir, plus intéressés par les détournements d'argent public et l'enrichissement de leur parti et de leurs amis que par celui des citoyens du pays.

Une excellente pratique énoncée par Papiguy:
"Faire et défaire la Loi n'est pas l'essentiel et on ne peut dire qu'il faut simplifier et dans le même temps ajouter des couches de textes aux textes existants. "
Effectivement aucun texte de loi ne devrait avoir plus de 50 ans, les anciens étant soit remis à jour, soit intégrés à d'autres plus récents soit supprimés. Et avec l'informatisation, ce n'est pas si compliqué.....encore faut il vouloir le faire, ce qui ne semble pas l'orientation actuelle des gouvernements, quels qu'ils soient.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [17/11/2013 - 18h56 ]  
symbol

Apparemment, nos partis politiques ne sont plus capables de répondre à nos crises actuelles.
Ils sont en compétition, ce qui n'est pas le meilleur moyen de prendre les bonnes décisions.

Ecologie, social, économie sont des aspects de la société interdépendants et le cloisonnement par parti n'a plus lieu d'être. A terme, les partis sont morts, tout comme les syndicats.

Coopération, collaboration et partage pour une gouvernance dans une démocratie vivante, voilà pourquoi il faudrait aller voter sans s'endormir dans des modèles existants qui semblent à bout de souffle et surtout très gourmands. Cela évitera la guéguerre habituelle, les divisions entre le bien et le mal, le bon et le méchant et les conflits qui en découlent.

Cela bouge sur les réseaux avec de plus en plus d'initiatives citoyennes. Je pense notamment aux initiatives d'Etienne Chouard, les gentils virus, etc.
Cela bouge dans les campagnes avec la volonté de circuits courts en biodiversité et j'espère qu'on n'en fera pas de nouveau un mille feuille administratif s'additionnant au reste. Je pense notamment aux initiatives de Pierre Rabhi, Marc Dufumier, etc.

Bien sûr que cela devrait passer par le référendum d'initiative populaire... En ce qui concerne les textes, bien sûr qu'il faut supprimer ce qui n'a plus lieu d'être et partir sur des bases actuelles.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [17/11/2013 - 19h26 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les réseaux sociaux ont cela de bien qu'ils peuvent réveiller les consciences, mais nul ne sait dans quel sens ils peuvent s'exprimer, ce qui laisse la liberté d'expression intacte, mais ce qui ne permet en aucun cas de prendre des décisions pour le pays, d'autant que les réseaux sociaux ne sont couverts que par des pseudos qui peuvent être n'importe qui, n'importe où, et par forcément qui on croit.

On ne fait pas de la politique réelle sous des masques, mais cela n'empêche pas de s'exprimer et d'échanger des idées.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [18/11/2013 - 07h28 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Ce ne sont pas les "seconds couteaux" qu'il faut changer, mais la tête.

Mais depuis longtemps on l'a perdue.




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [18/11/2013 - 11h09 ]  
symbol

Bonjour,

Il me semble que nous sommes à l'ère du numérique cochise fr et que c'est un outil de partage qui permet même de sortir de l’anonymat lorsque des initiatives citoyennes en sortent avec conférences, réunions, actions locales.

Non, cela ne permet pas de prendre des décisions pour le pays et le but n'est pas de centraliser un pouvoir réservé à une élite. On voit ce que cela donne. Oui, cela permet de s'ouvrir à d'autres modèles de pensée.
Qui ne connaît le dicton " On récolte ce que l'on sème ". On peut l'interpréter autrement que d'un point de vue matériel. D'ailleurs, on l'emploie souvent à ce jour... Les graines de pensées semées depuis des lustres semblent donner une récolte plus qu'insatisfaisante.
Peut-être bien que la somme de toutes ces pensées débouchera sur quelque chose de constructif.

Ne parliez-vous vous pas d'un bouleversement de la politique ? Ne faut-il pas préparer d'autres outils ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [18/11/2013 - 13h42 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Ah, les outils...

Surtout le maillet, mais il faut, alors, frapper fort.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [18/11/2013 - 15h37 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Le problème n'est pas d'être "à l'ère du numérique" mais de savoir ce que l'on peut en faire, et de savoir ce qui en est fait. L'anonymat permet de libérer la parole sans trop de risque, mais ne permet pas de prendre des décisions dans la mesure où personne ne sait au juste qui est au bout de la connexion.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [18/11/2013 - 15h56 ]  
papiguy

"L'anonymat permet de libérer la parole sans trop de risque, mais ne permet pas de prendre des décisions": sur internet on trouve des informations justes ou fausses, des opinions, des professions de foi, de la soupe...
que cela soit signé ou anonyme ne change rien à la façon de prendre des décisions:
- ou on le fait en recoupant les informations, en se documentant, et on peut, si on est en position de décider, faire le choix d'agir ou non.
- ou on gobe tout ce qui est écrit et on fait le choix que dicte son impulsion du moment.

Que l'information vienne de tel ou tel ne change rien à la nécessité de la vérifier, sauf si on aborde le domaine de la foi.

Par ailleurs, croire que l'anonymat sur internet libère la parole est une illusion, car nous sommes pistés en permanence (*)

(*) Pour ceux qui utilisent Firefox, il est facile de s'en rendre compte en installant le plug-in "DoNotTrackMe". Essayez, et vous aurez quelques surprises.




 cochise_fr a écrit [18/11/2013 - 16h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Le numérique devrait changer de nombreuses choses:
- tout ce qui est sur papier devrait disparaître (les écolos devraient être contents) et remplacé par du numérique....qu'il soit payant (ce que certains voudraient) ou gratuit (ce que je souhaite), les revenus pouvant avoir d'autres sources.
- une grande part des transports politiques devraient être supprimés, tout ce qui se dit pouvant être dit dans un bureau et mis sur la toile....y compris des conférences internationales....chacun restant chez soi.
- l'informatisation de toute la paperasse administrative devrait être conduire à des mises en relation automatiques et permanentes avec les services de l'état, les services financiers, les administrations de toutes tailles y compris locales, les services sociaux, les services médicaux, ce qui générerait de gigantesques économies de dépenses devenues inutiles.

et ne sont pistés sur internet que ceux qui le veulent bien et-ou n'ont rien à cacher. La sécurisation et l'identification des réseaux ne sont pas si compliqués et sont appliqués quand on en a vraiment besoin. Il suffit de généraliser.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [18/11/2013 - 17h01 ]  
papiguy

"tout ce qui est sur papier devrait disparaître (les écolos devraient être contents) et remplacé par du numérique":

Attention à ne pas se bercer d'illusions: on peut certes faire des économies de papier et ainsi sauvegarder nos forêts, mais il faut de l'énergie pour faire tourner les ordinateurs.

Petit calcul élémentaire: quelle est la puissance consommée par tous les ordinateurs en France (environ 10 millions) s'ils restent en fonctionnement deux heures par jour ?
Réponse: 167 mégawatts/h soit presque 20% de la puissance fournie par une tranche de centrale nucléaire (il y en a 58 en France). Si on ajoute à cela la puissance absorbée par les serveurs (beaucoup plus gourmands qui eux fonctionnent 24h/24...

Pour le reste nous sommes d'accord, mais n'oublions pas la vulnérabilité des réseaux informatiques, et c'est là que se pratique la guerre la plus sournoise. En paralysant des serveurs bien choisis on peut, sinon paralyser un pays, du moins le perturber considérablement. Avec quelques moyens on peut mettre détruire du matériel à distance, et là c'est anonyme...




 bougainvilliee a écrit [18/11/2013 - 18h47 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
« Remaniez... remaniez... Il en restera toujours quelque chose ! » disait Chirac (le grand Jacques), qui s'y connaissait.

Re-manier : refaire à la main.
Remettre l'ouvrage sur le plan de travail avec les mains, et le touiller des doigts.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [19/11/2013 - 11h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bien sur qu'il faut de l'électricité, mais étant très favorable au nucléaire, je n'ai peur ni des ordinateurs qui tournent 24h/24, ni des véhicules électriques généralisés au moins en ville.

Quant à la sécurité, bien évidemment obligatoire, elle peut se contrer par l'usage des copies de sauvegarde délocalisées, de l'usage du système RAID, et de l'identification par ticket unique à la demande.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [23/11/2013 - 15h17 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Quand un bateau coule, rien ne sert de changer d'équipage.




Le doute est ma seule certitude


 tibor a écrit [25/11/2013 - 12h05 ]  
tibor

et hop on prend les memes et on recommence......




 papiguy a écrit [25/11/2013 - 18h15 ]  
papiguy

et hop la hop, changer d'équipage ne va pas non plus transformer l'océan en mer d'huile quand on est en pleine tempête. Les interventions intempestives pour faire changer de cap ne font souvent qu'accélérer le désastre. C'est quand le bateau est à l'abri qu'on peut se poser la question des changements.




 cochise_fr a écrit [25/11/2013 - 20h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est tout à fait juste Papiguy, mais il ne tient qu'aux gouvernants du pays de ne pas laisser le bateau en pleine tempête et de le mettre à l'abri.....comme vous dites.. Et actuellement, on a plutôt un capitaine et des matelots qui ouvrent toute la voilure ce qui est l'exact contraire ce ce qu'il convient de faire dans une telle situation. Au lieu de se protéger, on s'expose à bien plus de dégâts.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à Boudichon






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.