Un climat révolutionaire ?



lucius
Cette question a été posée par lucius, le 11/05/2009 à à 18h42.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Météorologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 lucius a écrit [11/05/2009 - 18h42 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lucius

Les colères soulevées par la crise économique inquiètent les commentateurs conservateurs. Conscients que leur modèle idéologique s’effrite, ils scrutent avec inquiétude les signes du surgissement d’un spectre tenace : la révolution.
(le monde diplomatique)




Gare au gorille !


 K0rig4n a écrit [11/05/2009 - 18h46 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
K0rig4n

Moi je dit Jeunesse (Moi je suis dedans :p !!) leve toi et marche !!!
Sans déconner il y a bien des chose a changer en ce bas monde (nan pas le journal) et si personne ne réagis ça va etre de pire en pire...
Enfin moi je dis ça je dit rien...




 lucius a écrit [11/05/2009 - 18h51 ]  
lucius

Mais si,
il faut le dire,et surtout ne pas croire que tu es seul dans ton coin.

Les médias n'ont pas du tout relayer vos actions,jusqu'à maintenant,ou se pose des problème pour le passage de diplome.Le gouvernement en a fait exprés de museler les médias....Mais il reste internet!

Exprimes toi,ameutes du monde,fais une vidéo pour y.....t... ou d....ym....,fais des tracts,des affiches...

Si en 68 les travailleurs avaient fusionné avec les étudiants,on n'aurait pas eu juste une petite révolution bourgeoise vite terminée sans vrai gains.




Gare au gorille !


 cochise_fr a écrit [11/05/2009 - 19h23 ]  
cochise_fr

Bonjour,
L'argent dirige le monde.... il faut avoir les moyens pour faire grève, et l'argent ne tombe pas du ciel.

Comme les négociations ne semblent pas être du gout des dirigeants.... il n'y a plus que la force.

Seulement voilà, engluer dans la société de consommation, combien donneraient leur vie pour changer les choses.? Il est juste là le problème.... et tous les dirigeants du monde le savent.... en en profitent.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lucius a écrit [11/05/2009 - 22h13 ]  
lucius

Besancenot avance,mas Lepen ne recule pas....Vat-il falloir choisir entre deux extrémes pour se sortir de l'impéralisme naboleonien?




Gare au gorille !


 koumkalie a écrit [12/05/2009 - 02h35 ]  
koumkalie

Les extremes ne gagnerons pas, les français ne sont pas près a s'engager dans cet voie, quoi qu'on en dise, personne ne veux de reel "révolution", et puis le pays n'est pas en si mauvais état,nan? quand je regarde l'Afghanistan ou des pays d'Afrique noir dirigés par des dictateur sanguinaire je me dis que se sont ses pays qui aurai besoin d'une révolution... Nous, petit franchis confortablement assis sur nos deux fesse nous aimons beaucoup employé de grands mots, mais je pense que le terme "contestation" serais plus approprié car nous n'avons pas besoin d'une "révolution" le mot est bien trop radical et elle n'aura pas lieu, mais j'espère qu'il y'aura des changement et je pense que l'électorat se tournera vers la gauche "classique" de ségo, parti socialiste mais les extrem ne gagnerons pas et franchement besancenot président, sa me fais vraiment flippé mdr enfin j'y crois pas trop...




 cochise_fr a écrit [12/05/2009 - 09h26 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La seule chose qu'on peut reprocher aux extrêmes, c'est de ne pas avoir de programme cohérent de gouvernement. On peut bien sur mettre un coup de pied dans la fourmilière, mais il faut immédiatement remplacer la chose détruite par une autre.... à priori meilleure.... ce qu'ils n'ont pas. Ils n'ont pas non plus les médias et la puissance publique à leur service (dévoiement et corruption).

Quand aux socialos, ils ne sont que la droite habillés en rose, à quelques exceptions près.

C'est d'ailleurs pour cela que Naboléon réussit si bien à garder son cap avec seulement de beaux discours. Ce qu'il fait est nul... mais personne ne propose autre chose de cohérent pour un gouvernement de remplacement..... d'ailleurs, je dis "nul".... mais pas pour tout le monde, comme chacun peut s'en rendre compte: les riches beaucoup plus riches, les pauvres plus pauvres, et la classe moyenne... qu'elle se démerde.

Le manque d'engagement vient surtout de l'égoïsme ambiant: "chacun pour soi et dieu pour pour tous"... alors que la mise en commun améliore grandement l'ordinaire des participants quelle que soit leur richesse initiale, mais de manière bien plus sensible pour les moins favorisés.

Alors, même si on appelle pas cela un révolution, il y a de très profondes réformes à entreprendre le plus rapidement possible, à commencer par celle des échanges financiers.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à lucius






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.