Je veux me marier mais mon copain ne veut pas, que dois-je faire ?



maya40990
Cette question a été posée par maya40990, le 24/02/2008 à à 00h11.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Mariage.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 maya40990 a écrit [24/02/2008 - 00h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
maya40990

Il ne veut car il dit qu'il sera en pleine saison, il travaille dans la restauration mais j'ai l'impression qu'il fait passé sont boulot avant notre amour et cela me rend malheureuse que dois je faire j'ai besoin de conseils merci.




 lulu 31 a écrit [24/02/2008 - 00h34 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lulu 31

si vous vous mariez ton mes aura droit à des jours de congés
mais est tu sure qu'il soit prêt marier et qu'il ne cherche pas une excuse ?




lulufamilly31.skyblog.com


 soso24 a écrit [24/02/2008 - 08h41 ]  
soso24

Laisse lui le temps moi ça va faire une année que j'aimerais me marier avec mon ami et on a eu un petit garçon ensemble qui va bientôt avoir 3 mois. tant qui t aime et qu il est avec toi n'es pas le plus important apres tu c est le mariage maintenant n a plus la même signification qu'avant et tant que vous vous aimez. Et les hommes ne pensent pas du tout comme nous, et ne sois pas triste pour son travail travailler dans la restauration ça demande beaucoup la c est a toi de prendre sur toi un petit peu.




 lulu 31 a écrit [24/02/2008 - 10h28 ]  
lulu 31

mon mec et moi ,cela fais 18 ans qu'on vit comme ça ,lui non plus ne veux pas se marier ,il dit que le mariage casse des fois les choses ,alors il ne vaux mieux pas prendre risques ,moi je voulais juste me marier pour avoir le même nom que mes enfants ,sinon notre situation est telle que celle d'un couple mariée




lulufamilly31.skyblog.com


 Chu Fu a écrit [24/02/2008 - 23h10 ]  
Chu Fu

Peut-être aussi que tu pourrais avoir un regard plus mature sur le problème ! Franchement, par les temps qui courent, le boulot c'est important (ça l'a toujours été, d'ailleurs !) et quand on en a un, il vaut mieux être quelqu'un sur qui on peut compter si on veut le garder !
S'il était chômeur, tu serais la première à ne pas apprécier !!!
Vous vous aimez, vous êtes heureux ensemble, qu'est-ce que tu viens faire un caprice de date en lui demandant de t'épouser à une période de l'année où, côté boulot, il est surbooké ?!?!
Sans rire, tu le vois dire à son patron qu'en pleine saison, il veut son week-end pour se marier et une semaine pour son voyage de noce ?!
Faut arrêter les caprices de petites filles quand on est grande... sinon, tu peux aussi te retrouver avec une rupture en guise de mariage : il aurait des raisons de s'inquiéter sur votre avenir de couple si tu fais passer ton délire de robe blanche avant le gagne-pain du chef de famille !
Enfin, moi, personnellement, je prendrais mes jambes à mon cou !
Et je ne dis pas ça pour être désagréable avec toi, ni pour te juger, mais, au contraire, pour te secouer un peu et t'éviter disputes et problèmes qui ne manqueront pas de suivre si tu continues de te comporter sur ce registre !
Bref, il y a de très beaux jours en mai ou en septembre, alors réfléchit !




 maya40990 a écrit [26/02/2008 - 11h25 ]  
maya40990

Je vous remercie pour tous ce que vous venez d'écrire, et mon futur mari vient de m'annoncer qu'il désirait se marier en novembre pour nos 10 ans de vie commune et cela me rend extrêmement joyeuse. Vous pouvez toujours m'écrire je serais ravie de vous répondre et merci encore.




 bougainvilliee a écrit [26/02/2008 - 11h36 ]  
bougainvilliee

Bonjour maya40990,
Le mariage n'est qu'un rite. On y attache trop d'importance. Ce n'est ni une preuve d'amour, ni un lien d'attachement définitif. Etre bien ensemble est suffisant. S'aimer n'implique pas ce lien. En faire une obligation est contre productif. Aujourd'hui, le mariage est plus souvent à l'origine de drames, que d'assurance ou de sécurité. Bien sûr nous sommes formatés pour lui donner une importance qu'il n'a pas ou plus. L'essentiel c'est de vivre heureux avec la personne que l'on aime. Le cadre importe peu.
Ne tracasse pas celui que tu aime avec cela, tu risque au mieux que d'altérer votre relation. Cependant, interroges-toi sur cet illusoire besoin de sécurité que tu penses trouver dans le mariage.
Cordialement.




Le doute est ma seule certitude


 maya40990 a écrit [26/02/2008 - 11h52 ]  
maya40990

Je te remercie pour ce que tu dis bougainvilliee, au début je voulais me mariée avec lui mais il ma toujours refuser et maintenant que je n'en parle plus c'est lui qui ma dis ont se mariera le 21 novembre 2009 pour nos 10 ans de vie commune, et comme j'ai dit cela me rend heureuse et lui ma dit qu'il était comblé de bonheur avec moi et qu'il serait heureux d'être mon mari il en parle a tous le monde.




 lulu 31 a écrit [26/02/2008 - 12h07 ]  
lulu 31

toute mes félicitations ;-)
mais boug n'a pas tort combien de couple vivent ensemble pendants 10 ou même 20 ans sans aucun problèmes et il suffit de quelques papier signés et d'une bague pour gâcher toutes ces années de bonheur :(.
moi aussi je désirais me marier mais juste pour avoir le même nom que mes enfants mais je me suis rendu compte que cela ne servais à rien car à l'école on m'appelle du nom de mes enfants et quand je parle de mon conjoint ,je dis mon mari alors à quoi bon dépenser de l'argent pour organiser un super mariage si c'est pour en dépenser autant voir plus dans les frais d'avocat ;-)
mais bon si cela peux te rendre heureuse ,je vous souhaite à tout deux beaucoup de bonheur




lulufamilly31.skyblog.com


 maya40990 a écrit [26/02/2008 - 19h45 ]  
maya40990

je te remercie lulu 31




 lulu 31 a écrit [26/02/2008 - 19h53 ]  
lulu 31

mais avec grand plaisir ;-)




lulufamilly31.skyblog.com


 Chu Fu a écrit [27/02/2008 - 09h31 ]  
Chu Fu

C'est comme pour la question "vivre ensemble ou chacun son appart", se marier ou pas, c'est tout à fait personnel !
Ceci dit, bougainvilliee, ça a quand même des avantages matériels non négligeables : par les temps qui courent et lorsqu'on s'aime, se marier est un plus pour les finances du couple, à commencer par les impôts, mais aussi les allocations qui peuvent être dispensées par la CAF ou la SECU si l'un des deux, par exemple, reste au foyer ou se retrouve sans emploi... enfin, l'un est "couvert" matériellement en cas de décès de l'autre ; malheureusement, ça arrive tous les jours, même quand on est jeune : je vous citerais l'exemple de mon beau-frère qui s'est retrouvé "légume au fond d'un lit" vers 40 ans et pendant 11 ans avant de mourir à la suite d'un accident de la route sur le chemin de son travail ; du coup, ma belle-soeur a reçu aides et indemnités pour compenser matériellement la déficience de son époux, ce qui ne serait pas arrivé s'ils avaient simplement vécu en union libre... regardez aussi, par exemple, la question sur le grand-père d'une "web-libre" qui se retrouve expulsé de la maison parce qu'elle appartenait à sa défunte compagne et qu'ils n'avaient rien prévu sur le plan de l'héritage ! Bien sûr, ça peut être aussi l'inverse - j'ai une amie qui s'est retrouvée obligée de payer les dettes qu'un ex-mari avait accumulé pendant leur période de vie commune - mais, d'une manière générale, ce n'est pas qu'une question de romantisme : c'est financièrement intéressant de se marier !




 lulu 31 a écrit [27/02/2008 - 10h02 ]  
lulu 31

financièrement intéressant de se marier , oui en effet mais perso je ne voudrais pas faire un mariage dit de raison mon conjoint et moi avons prévu tout un tas de chose au cas il arriverais malheur à l'un ou à l'autre tel que :capital décès assurances vie ... je reconnais qu'il y a plus d'avantage coté impôts mais coté dettes que tu soit marié ou non c'est quand même le conjoint qui hérite en cas de séparation si l'autre n'a pas les revenu nécessaire ;cela dit je ne critique pas le mariage c'est merveilleux ( quand tout va bien )
amitié à tous




lulufamilly31.skyblog.com


 Chu Fu a écrit [27/02/2008 - 10h18 ]  
Chu Fu

C'est bien ce que je craignais en répondant à boug sur le plan du matériel : ais-je parlé, ma lulu, de mariage de raison ?!?!
Boug avait l'air de dire que le projet de mariage n'était qu'un fantasme suranné de Cendrillon, je lui ai donc rappelé l'autre aspect du mariage - en fait, le premier, puisque le mariage a été instauré pour ça - qui est la conservation des biens et l'entraide matérielle... mais j'ai bien parlé de gens qui s'aiment et non de gens qui ne recherchent en l'autre que fortune et sécurité




 lulu 31 a écrit [27/02/2008 - 10h31 ]  
lulu 31

mais non ma chére chu fu c'est juste mon opinion il ai vrai que quand j'entends dire ceci cela c'est plus intéressant pour les impôts ect ect , je ne comprend pas , j'ai quelques exemples pour dire que cela ne m'intéresserais pas de me marier pour les avantages ;-) j'ai des connaissances qui après 15 ans de vie commune et deux enfants ce sont marié pour les avantages de crédit maison et bien conclusion :1 an après ils divorçaient et qui supporte la situation maintenant ? et ben c'est les enfants :( .
moi aussi si je venais à me marier ce serais un mariage de raison (pour avoir le même nom que mes enfants ) mais en regardant autour de moi ,je me dis que finalement on est pas si mal comme ça :-D




lulufamilly31.skyblog.com


 bougainvilliee a écrit [27/02/2008 - 14h58 ]  
bougainvilliee

Bonjour Chufululumaya,
A lire les réponses, le problème ne semble guère intéresser les hommes (à part moi). Cela me conforte dans mon idée que le mariage est, quoi qu'on en dise, est une conquête féminine.
Ceci dit le mariage aujourd'hui mourant et suranné, n'existe pas, dans nos contrées, depuis très longtemps. Trois siècles tout au plus. Aussi ce rêve, porté plus par les femmes qui veulent s'attacher un homme et se conforter dans leur relation, est ce qu'il est, une union qui déclare que tel homme et telle femme, vivront ensemble, pour préserver les biens familiaux et être bien situés et repérés par la communauté (pour cela les bague comme des poulets). Pourtant depuis l'avènement du divorce, le mariage n'est plus que symbolique, puisqu'on peut se séparer à tous moments. Dès lors, je n'en vois pas l'intérêt, sinon celui de se faire plaisir quelques jours et le payer (plus tôt ou plus tard) grassement des avocats en cas de séparation. De ce point de vue l'intérêt financier y perd. D'ailleurs le Pacs donne approximativement les mêmes avantages pécuniaires. Mais le mariage reste pourtant un mythe, une féerie, une fête, un rêve, bien ancré dans l'esprit des jeunes femmes.
Pourquoi cela ? Parceque le mariage est une conquête féminine. Dans les temps passés, rudes et âpres, les femmes, prises et reprises et finalement, l'âge venant, délaissées ou brûlées, y ont trouvé une assurance, un attachement, une sécurité. Adoubé par le prêtre, qui trouvait quelque intérêt spirituels à se situer dans la communauté et à y avoir un rôle, il fut, par la force des choses, adopté par les hommes, d'abord par intérêt (les hommes on le sait sont plus pragmatiques, les femmes, plus sentimentales). Ils ont trouvés là un moyen d'assurer leur descendance (pour cela il ont mis le concept de fidélité pour ne pas voir la semence des autres hériter de leurs biens) et, donc, la bonne transmission de leur patrimoine. Depuis les systèmes d'héritages ont largement évolués, au point de vider de sa substance cette position masculine. A cela s'est ajouté le divorce, puis le pacs qui, lui, a évacué les derniers avantages du mariage. Dans bien des milieux et des campagnes, le mariage n'est plus, pour l'homme, qu'un rite communautaire, un moment de fête, la noce étant plus une occasion de resserrer quelques liens diffus d'amitié ou de voisinage (les liens de parenté y sont généralement réduits, et les liens d'Alliance quasi inexistants). Restent les femmes, qui sentent bien qu'elles ont perdu quelque chose et qui aimeraient que survive cette tradition qui leur offrait assurance et pouvoir. Cependant il est devenu si fantomatique qu'il ne leur reste plus que le rêve, l'idéal transcendé. Même si certaines tentent d'y maintenir quelques intérêts, ils ne leur apparaissent plus que financiers. En cela, par cette dernière démarche, elles ne font que redonner au mariage sa réalité matérielle et sa désuète fonction patriarcale. Ces tentatives, dépassées par l'air du temps, inutiles et maladroites, ne peuvent dès lors que dépiter, comme on le voit, les postulantes qui chargent encore le mariage de leurs fantasmes ; tout en sentant bien, inconsciemment, que les lois et les hommes les ont dépossédées de leur conquête.




Le doute est ma seule certitude


 lulu 31 a écrit [27/02/2008 - 17h19 ]  
lulu 31

salut mon boug j'aime bien le mix des pseudo que tu nous a fait ;-)




lulufamilly31.skyblog.com


 cochise_fr a écrit [02/03/2008 - 03h11 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je vois avec dégoût que l'apologie de la décomposition familiale au profit du "chacun pour soi" progresse à grands pas....dommage.
Le mariage n'est pas si suranné que cela puisque le nombre de mariage recommence à augmenter. Non le mariage n'est pas qu'une affaire mercantile, commerciale ou financière. C'est la reconnaissance et l'acceptation mutuelle de liens et de devoirs mutuels. Bien sur le divorce permet de casser tout cela, mais le divorce est un double échec, celui des mariés puisqu'ils n'ont pas su respecter leurs engagements, et surtout celui des enfants nés de ce mariage qui feront les frais sociaux de cette séparation....quel que soit le milieu où ils vivent.
Concevoir la vie en société comme un ensemble d'individus jetables à souhaits est une vision qui me révulse. On en voit d'ailleurs les conséquences dans toutes les dérives existentielles des individus solitaires perdus dans une société aux visages multiples pas toujours identifiés comme étant amis. Le stress, les psychoses, les névroses ne sont que quelques unes des conséquences de la déliquescence de la vie familiale, au noble sens du terme, des anciens aux nouveaux nés de la famille concernée.

Non, le PACS ne donne pas les mêmes droits successoraux dans les mêmes conditions que le mariage. Le PACS n'est que la justification mercantile commerciale ou financière des individus concernés qui n'osent pas se marier......sans doute pour pouvoir trahir un peu l'ensemble des engagements qu'ils n'ont pas eus à faire.

Quand aux concubins, leurs droit mutuels sont quasi nuls, bien que l'usufruit de l'habitation principale leur soit accessible depuis peu, à moindre frais.

Bien sur, rien n'empêche de vivre en concubinage toute sa vie, mais n'oubliez jamais qu'un accident de la vie est très vite arrivé, et qu'il ne prévient jamais la veille. Quand au lendemain, il est bien trop tard pour pleurer et regretter tout ce que l'on a pas su faire de son vivant. Personne n'a jamais changé la journée d'hier, mais toute liberté est laissée à faire celle demain....pensez y avant qu'il ne soit trop tard.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Chu Fu a écrit [02/03/2008 - 09h57 ]  
Chu Fu

Merci, cochise de mettre les points sur les "i" et les barres aux "t" pour tous ceux qui n'ont pas encore bien saisi la réalité du mariage et qui confondent le romantisme des séries télé avec la réalité de la vie ! Ce que je dis là n'est absolument pas péjoratif (je sens que je vais encore soulever une armée de boucliers !), mais il faut savoir où l'on est, de quoi l'on parle et appeler un chat "un chat".
En bref, si vous voulez vous rouler avec délectation dans la guimauve d'un mariage avec tout le tra-la-la et que vous le pouvez, tant mieux ! Mais remettre en question une relation estimée sérieuse pour une date fait se poser des question sur la notion de sérieux de la relation !




 orpheenet a écrit [02/03/2008 - 11h52 ]  
orpheenet

je suis tout à fait d'accord avec vous. un mariage c'est l'union de deux personnes donc c'est deux personnes doivent être dans le même accord.

Personnellement je veux me marier un jour, Carcarax ne veut pas le faire à l'église, ben j'accepte sa requette car moi je me fous ou pas de me marier dans une église.

si vous vous embrouillez juste pour une date, c'est mal parti. tu dois toi aussi peut être changer d'avis. la date n'est pas si importante.
que faire si tu te maries en juillet en aout ou en décembre?




www.amstaff-rescue.net


 bougainvilliee a écrit [03/03/2008 - 08h48 ]  
bougainvilliee

Finalement on abouti à un couple fragilisé, avec un point de discorde. En avait-il besoin ? Sans doute oui.

Au travers d'un désir, qui devient une exigence. L'un est mécontenté et frustré, l'autre se sent persécuté et acculé à céder. Le couple résistera-t-il à cet ébranlement ?

Si celui qui veut le mariage, parvient à ses fins, ce sera sur les cendres de la capitulation de l'autre, qui ne le lui pardonnera pas. Dans le cas contraire, la frustration sera remâchée et empoisonnera le couple.

C'est donc un rapport de force qui s'établit. Un rapport dominant-dominé. Lequel des deux cédera (en apparence) ? De toute façon au travers de cette demande c'est le couple et son avenir qui est désormais en cause. Cela en valait-il la peine ?

Pour marquer d'une "pierre blanche", pour sanctifier, un couple qui existait déjà (Le mariage n'étant plus aujourd'hui la naissance d'un couple) pour donner consistance à un rêve, on remet en cause la réalité. On s’interroge sur les dessous inconscients de cette inconscience.

Dès lors l’on voit des traditions vidées de leurs sens, des symboles surannés, des rêves de jeunes filles effriter des réalités. A moins que celles-ci ne soient pas assez établies, solides, fortes pour perdurer sans la béquille du mariage.

Il semblerait donc bien que cette question met le doigt sur les déficiences d'un couple, dont le débat, centré sur le mariage, ne serait que le révélateur.




Le doute est ma seule certitude


 deliloo a écrit [21/07/2010 - 17h10 ]  
deliloo

Apparemment tout le monde a sa vision des choses concernant le mariage.
Moi je ne vois que le lien me liant à celui que j'aime.
Je veux l'épouser depuis plusieurs années déjà et je patiente en silence, enfin presque. Je ne veux pas le brusquer, ni le braquer. Je veux son bonheur. Et aussi le mien.
Des réalités et avantages financiers il y en a sans doute, mais suis-je la seule à y voir encore un réel symbole de l'amour entre deux personnes qui souhaitent vivre ensemble encore de longues années, voir leurs enfants grandir, une famille unie par un seul nom, par un lien symbolique et puissant ?
Je ne veux pas de ses biens matériels ou autres (peut-être penserais-je différemment en ayant des enfants), c'est lui et moi que je veux, simplement liés symboliquement.
C'est une grande preuve d'amour difficile à donner.
Moi-même parfois je me pose la question "nous sommes déjà bien ensemble, alors pourquoi compliquer les choses ?". Mais ce n'est pas chose compliquée de se marier, c'est de le vouloir.
Aime-t-on la personne suffisamment pour vouloir rester avec elle encore longtemps ? Un peu d'honnêteté.
La liberté permettrait-elle de se détacher de l'autre plus facilement qu'en étant mariés ?
Le divorce serait-il plus douloureux qu'une séparation ?
Quand une femme pense au mariage, ce n'est pas tant qu'elle souhaite emprisonner son homme pour l'éternité. Non, c'est une formidable preuve d'amour mutuel qu'elle recherche, la preuve d'être tous les 2 sur la même longueur d'ondes.




 bougainvilliee a écrit [24/07/2010 - 18h47 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Il y a donc bien un clivage homme et femme, dans l'imaginaire portant sur cet acte symbolique.

Si l'un désire le mariage (enrobé ou non de bons sentiments et de bonnes raisons, financières ou symboliques) et si l'autre n'y tient pas. Cela révèle surtout une fragilité de l'entente dans le couple.

Ainsi, s'il n'y a pas mariage, celui qui le souhaite, en sera frustré et malheureux, le réssassant intérieurement...

S'il y a mariage, celui qui ne le désirait pas, se sentira piègé, subissant le désir de l'autre et il en sera malheureux, le ressasant intérieurement...

Dans tous les cas de figure le couple en sera fragilisé... Mais ne l'est-il pas déjà, au travers des divergences du projet de vie, que soulignent ces désirs opposés...

Ce n'est qu'en désirant la même chose, qu'un couple peut être heureux et solide...

Il ne faut pas obliger, qui que ce soit, à des choix qu'il ne souhaite pas... Il n'y a rien de plus sûr pour tuer un couple....

Car le mariage, en lui-même, n'est pas une preuve d'amour... Mais le désaccord qu'il génère, parfois, revèle souvent un amour défaillant.

Car aimer c'est vouloir l'autre heureux... si les chemins qui mènent à ce bonheur bifurquent, les amours en feront tout autant.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à maya40990






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.