Ecoles de commerces et l'éllitisme en France: l'avenir du pays ?



nono182
Cette question a été posée par Nono182, le 21/10/2009 à à 10h24.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Management.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 lucius a écrit [21/10/2009 - 18h37] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
lucius

En tout cas c'était pas mieux quant "l'élite"...



[ Lire la suite de la réponse écrite par lucius ]



Réponses



 Nono182 a écrit [21/10/2009 - 10h24 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Nono182

Certe ma question est très vaste! j'ouvre ici un vaste débat pour échanger des idées et moi-même essayer de comprendre ce qui se passe en france et vers ou on vas!

Pourquoi tant de jeunes choississent un cursus dans les fincances! est-ce un choix libre, orienté par les parents, ou un choix pécunier garanti par les beaux salaires apres les études?
Nous fabriquons des maitres de la fincance commes nous avions fabriqué des informaticiens en masse il y a 10 ans! les ecoles de commerces sont-elles une mode? passagere?
Finalement, ne sommes nous pas en train de repoduire les mêmes erreurs que l'avant crise?

Avez-vous lu/entendu parlez du livre de Florence Noiselle "j'ai fait HEC et je m'en excuse"

Quels est l'importance des composantes sociales et environementales dans l'enseignement de ces écoles? si elle existe, est-elle juste présente pour décorer ou vous apprend-t-on clairement les enjeux environementes et sociaux du futurs?

je suis curieux d'obtenir vos avis, de tous horizons et egalement ceux qui font et on fait une ecole de commerce!

a vous!




 cochise_fr a écrit [21/10/2009 - 13h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour;
Leur avenir peut être, l'avenir du pays.... surement pas.... au contraire.

D'après vous, qui sont les responsables de la crise actuelle.?

D'après vous, pourquoi prête t on aux banques, aux entreprises et rien aux gens qui en ont besoin.?

Les maffieux s'installent à la tête de l'état.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Toli. a écrit [21/10/2009 - 15h38 ]  
Toli.

J’ai entendu parler de ce bouquin qui me semble très intéressant mais je ne l’ai pas lu.
D’une part, alors que les jeunes peinent à trouver un emploi, les suppressions de postes dans la fonction publique ne les incitent plus à s’engager dans cette voie. Dans les offres d’emplois, on trouve des entreprises qui recrutent dans certains secteurs mais où la main d’œuvre est peu payée (services aux personnes, hôtellerie-restauration, bâtiment) mais aussi encore aujourd’hui de nombreux postes de commerciaux, d’agents de banque ou d’assurance… Il y a donc un marché de l’emploi qui est à prendre en compte.
D’autre part, il y a un problème d’orientation en France où l’on délaisse les métiers manuels et technologiques au profit des cols blancs… Et cela n’est pas nouveau ! Les classes techno, l’apprentissage, etc, sont totalement dévalorisés. De fait, les parents mais aussi les enfants ne désirent pas s’engager dans des voies considérées comme « médiocres » (ce qui est tout à fait faux bien évidemment).
Enfin, les télés nous ont abreuvé de reportages montrant les banquiers et les traders s’en mettant plein les poches avec des sommes astronomiques… L’appât du gain est donc aussi une motivation qui s’accompagne d’un sentiment de puissance économique…
Ainsi, les grandes écoles de commerce ont-elles le vent en poupe, après avoir fait un bac S… Ce qui est stupide en soi mais le bac S mène à tout actuellement ! Dans ces grandes écoles, qui coûtent très cher, c’est un peu « l’élite » qui se retrouve avec « l’élite »… Les élèves y apprennent à faire des bilans, à résoudre des problèmes en faisant des plans de licenciement, à investir en bourse, etc… Tout pour garder le modèle capitaliste actuel sans se poser de questions essentielles…
Et c’est ainsi que tout continue comme avant car déjà la crise, pour les banquiers, c’est terminé puisqu’ils recommencent la spéculation et les bonus de toutes sortes… Bref, certains économistes disent déjà qu'une autre bulle spéculative est en train de se former... Comme avant !




 Nono182 a écrit [21/10/2009 - 15h53 ]  
Nono182

Interressant!
Cela m'ammène à me poser une question! certe les salaires sont attractifs! quoique les traders ne continuera pas a s'en mettre plein les poches indefiniment!

mais bon, n'est il pas plus judicieux de choisir une voie parce que l'on aime plutot que de voir les gains! je me vois mal faire un job qui me plait pas pour 5000 E ou plus toute ma vie vs 1500E avec un boulot epanouissent a mon sens! et une vie sociale en loccurence!




 Toli. a écrit [21/10/2009 - 16h04 ]  
Toli.

C'est juste mais tout le monde ne raisonne pas comme toi. Certains pensent qu'amasser des gains peut être un but dans la vie car l'argent s'accompagne d'une certaine puissance sur les autres..... C'est un peu la diversité de la nature humaine !




 Nono182 a écrit [21/10/2009 - 16h10 ]  
Nono182

oui je concois que certains ne resonnent qu'en terme d'argent.... apres tout sa fait la diversite du monde.

par contre la ou je suis pas d'accord c'est quand les profits nuisent aux autres! dans ce cas cela me pose un probleme d'ethique! travailler pour gagner beaucoup de sous ne me pose pas de pb, ni même de s'entendre avec ces personnes... mais quand leurs gains sont aux detriments des autres (remodelage d'une boite exessif) donc sociale ou de l'env, alors la je suis plus du tout en accord avec la politique de profit!

n'y a t-il pas moyen de faire des profits sans nuire!!! car dans les ecoles de commerce j'ai ce sentiment qu'il n ' y a que la rentabilité qui rentre en compte et le reste aux oubliettes!




 Nono182 a écrit [21/10/2009 - 16h13 ]  
Nono182

l'argent s'accompagne d'une certaine puissance sur les autres.

quel puissance??? je pense que l'on est d'accord que cela ne veut rien dire... je veux dire, ceux qui se croient plus puissants car ils ont plus d'argent!




 Toli. a écrit [21/10/2009 - 17h59 ]  
Toli.

Evidemment... Tout ça est un leurre ! Certains croient qu'avec de l'argent on peux tout acheter et à l'inverse, certains souffrent par manque réel ou par envie, de n'avoir pas assez d'argent... Quant aux profils qui nuisent aux autres, la crise financière actuelle en est le parfait exemple !
Les écoles de commerce apprennent à faire du profit, à vendre plus, peu importe ce qu'on vend. Les étudiants apprennent aussi à calculer les marges, les coûts, etc, oubliant que ce qui fait la richesse d'une entreprise c'est bien le travail des salariés... Elles sont donc la représentation même du capitalisme effrené qui conduit tant de gens dans la misère et elles forment dans ce but, des étudiants qui ne savent pas tous où ils mettent les pieds !




 cochise_fr a écrit [21/10/2009 - 18h00 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Réfléchissez bien, tout gain se fait au détriment de quelqu'un d'autre...... il reste à savoir où l'on place l'acceptable et l'inacceptable.

En France on pourrait concevoir que personne ne reçoit moins de 1500 euros par mois parce que cela représente à peu près ce qu'il faut pour vivre décemment sans excès.

Mais 1500 euros pour un indien, un Pakistanais, un chinois, un africain..... c'est souvent 1 an de revenus de misère, parfois plus..... et c'est d'ailleurs pour cela que les entreprises font fabriquer nos merdes chez eux en les exploitant autant que possible puisqu'elle ne peuvent plus exploiter les français, du moins beaucoup moins.

"n'y a t-il pas moyen de faire des profits sans nuire!!"??
Eh bien NON, justement.
C'est bien pour cela qu'il faut niveler la société en partant du bas et en remontant tout le monde jusqu'au seuil de vie décente, partout où cela est nécessaire, et au détriment de tous les goinfres de la société capitaliste. C'est pourquoi il faut plafonner les revenus et les patrimoines et faire disparaitre les excès au bénéfice des développements publics utiles à tous.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lucius a écrit [21/10/2009 - 18h37 ]  
lucius

En tout cas c'était pas mieux quant "l'élite" venait de sciences po,
ou encore avant des mines ou de polytehnique.
Le problème,c'est "l'élite" tout cours,pas son origine!




Gare au gorille !


Répondre à Nono182






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.