Isoler un mur humide que choisir?



camargo
Cette question a été posée par Camargo, le 23/10/2009 à à 17h27.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Magazine immobilier.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Camargo a écrit [23/10/2009 - 17h27 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Camargo

Comment isoler un mur humide, quels produits utilisés




 filou a écrit [23/10/2009 - 18h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
filou

Il existe différentes façons d'isoler un mur humide. Il est cependant important de connaître la source de l'humidité en question avant de choisir la bonne solution. Il y a par exemple l'humidité causée par la pluie, due à la pression ou à une gouttière en mauvais état. L'humidité peut se produire par infiltration de l'eau extérieure à travers les murs enterrés. Dans les deux cas, il faut penser à apporter des solutions préventives extérieures telles que la réparation de la gouttière, avant d'envisager les solutions d'isolation du mur. Il y a en outre l'humidité causée par les remontées capillaires par le sol qui requiert quant à elle la pose de grilles d'aération dans le mur ou dans la cloison, d'une distance minimale de 1mètre afin d'aérer le mur. Il serait même préférable qu'elles donnent sur le dehors. Les solutions sont aussi proposées selon le degré d'humidité. Il existe des cas par exemple où l'humidité n'est qu'à son stade primaire. Dans ce cas, des produits chimiques anti-moisissure suffisent pour isoler le mur. Ce qu'il faut savoir cependant, c'est que plus le mur est humide, plus il absorbe de la chaleur et plus il a tendance à s'imprégner, c'est une sorte de cercle vicieux. L'idéal serait donc d'arriver à détecter l'humidité tôt afin d'éviter qu'elle s'étende davantage. La plupart du temps, l'on appliquera des produits liquides sur le mur, une fois séchés, ceux-ci laissent sur la surface une couche d'isolation. Pour un niveau d'humidité relativement avancé, des solutions curatives et préventives à la fois doivent être adoptées. Il existe par exemple la solution du mortier hydraulique qui est en fait un additif à ajouter au mortier classique pour que le mur soit isolé. Le Super Sikalite en est un. Il y a aussi le doublage en BA13 Hydrofuge ou le placorail qui sont en fait des isolants à poser derrière le mur.




hello


 Willy FURTER a écrit [06/01/2010 - 16h09 ]  
Willy FURTER

Placer un film isolant-réfléchissant contre le mur, pis construisez une cloison en placo. Les calories de la pièce seront réfléchies et n'iront pas se perdre dans le mur.




Willy FURTER


 AEB67240 a écrit [02/02/2012 - 09h57 ]  
AEB67240

Je ne suis pas "pro", mais j'ai le même problème pour une pièce de ma maison, et de plus, je ne me vois pas draîner la maison de tous les côtés : terrain en pente, très humide (nappe phréatique à 30 cm), sol de la pièce plus bas de 50 cm que le terrain avoisinant. Côté Nord de la pièce : la cour bétonnée du voisin; côté Est : ma cuisine; côté Ouest : ma propre cour bétonnée... Cela coûterait des dizaine de milliers d'euros. Donc, je me propose de faire la chose suivante. Est-elle valable ?
 1. Désolidariser la cloison de doublage (et l'isolant qu'elle contient) et le mur, qui restera humide, en instaurant une lame d'air de 2 cm entre les deux. Donc : une double cloison de doublage en placo hydrofuge, emprisonnant l'isolant, avec un joint étanche au niveau du sol, côté mur humide au moins.
 2. L'idée d'assécher l'air circulant entre le mur et la-dîte cloison de doublage : fausse bonne idée, vu que le mur en question restera toujours humide... Au pire, je prévois une possibilité de circulation d'air (froid) avec une entrée et une sortie sur laquelle je pourrai brancher un déshumidificateur électrique, au cas où ça se révélerait utile après coup.
 3. En bas de la cloison de doublage, isolation à la vermiculite (sur 10 cm d'épaisseur, par ex.). Puis isolation à la ouate, au chanvre, ou je ne sais quoi d'autre.
 4. On assèche (et on chauffe) simplement l'air contenu dans la pièce qui en résulte.
Cela me paraît moins coûteux qu'un drain de tous les côtés.




 Anonyme a écrit [03/02/2012 - 14h26 ]  
Anonyme

L'air immobile est le meilleur isolant thermique.
Surtout pas de produits isolants qui se gorgeront d'humidité.
Placez entre l'humidité et la pièce, un écran imperméable. Un isolant fin réféchissant à base d'aluminium fera parfaitement l'affaire.




 Willy FURTER a écrit [03/02/2012 - 14h28 ]  
Willy FURTER

L'air immobile est le meilleur isolant thermique.
Surtout pas de produits isolants qui se gorgeront d'humidité.
Placez entre l'humidité et la pièce, un écran imperméable. Un isolant fin réfléchissant à base d'aluminium fera parfaitement l'affaire.




Willy FURTER


Répondre à Camargo






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.